Chevauchements insistants de mon très jeune chiot

Réponse Lancer une nouvelle discussion
20/07/2014, 21h21
Bonjour!
Je suis toute nouvelle sur ce forum et un peu perdue, aussi j'espère publier ce message dans la bonne rubrique!

Voilà, je fais face à un comportement assez perturbant de mon chiot mâle de dix semaines: il tente très régulièrement de me "chevaucher" (il monte sur ma jambe, ou mon bras si je suis au sol, et fais des mouvements de bassin). Le problème étant que pour l'instant, les moyens que j'emploie pour réagir face à ses tentatives semblent sans effet...

Je vous explique, j'ai lu plusieurs articles sur le chevauchement du chiot et comble du malheur jamais leurs auteurs ne s'accordent!
J'ai retenu deux versions principales:
1) Le chiot exprime sa nervosité par ce biais. Ce serait pour lui un comportement rassurant car il y a un malaise dans son milieu de vie ou avec moi, son maître.
2) C'est une question de dominance. S'il monte sur ma jambe c'est pour me dominer, il me teste (je résume).

Et je ne vous parle même pas du florilège de solutions qui sont préconisées par tout ce petit monde: dire non au chiot et le repousser OU l'ignorer totalement OU encore attirer son attention sur autre chose dans ces moments là...

J'ai eu le sentiment de devoir faire mon marché parmi tous ces conseils! Quelle horreur!

Je vais maintenant vous décrire plus précisément ma situation personnelle:
Cela fait une semaine que j'ai ce petit chiot (que par ailleurs j'adore !).
J'ai établi des règles strictes: il n'a pas accès au territoire (mon appartement) dans son intégralité. Il dort seul dans son panier la nuit (et n'a d'ailleurs pleuré que la première nuit, je n'ai depuis plus eu aucun problème). Ne reçoit rien lors des repas. Vient vers moi quand je l'appelle. Commence même à intégrer le "assis" !
Fait certes ses besoins un peu n'importe comment mais j'ai parfaitement conscience que le chemin vers la propreté est long et semé d'embuches aussi ça je ne m'en plains pas du tout !

Lorsqu'il pleurniche pour monter sur son coussin sur le canapé par exemple, je l'ignore jusqu'à ce qu'il se calme et lui donne satisfaction lorsque je le décide. Alors certes je commets quelques petites erreurs (personne n'est parfait) mais je pense avoir évité les gros pièges (je m'étais beaucoup renseignée sur le sujet avant de l'accueillir)!

Cependant, lors des promenades dès qu'il commence à fatiguer et à saturer (c'est à dire au bout de cinq minutes, j'habite en ville et c'est beaucoup de nouveaux bruits et découvertes pour le petit à chaque fois) il commence à pleurer et à tenter de chevaucher ma jambe. J'arrive tous les jours à retarder le moment où il pleure et chevauche puisque chaque jour il prend un peu plus d'assurance et devient de plus en plus curieux de son environnement mais en attendant son attitude sur la fin est toujours la même...
Pour info, je le promène grand maximum un quart d'heure, grand maximum parce que quand je sens qu'il fatigue, pof on rentre!
Après la promenade et de retour à l'appartement il continue de tenter de chevaucher ma jambe. De même si je joue avec lui, arrive toujours le moment où il va tenter de chevaucher ma jambe/mon bras...

Alors, depuis le début j'ai choisi de réagir en l'empêchant de monter sur ma jambe: je me décale, je marche en levant plus haut les genoux... (même technique pour les bras, je les bouge afin qu'il n'ait pas d'appuis). Le tout très naturellement comme si je n'avais pas remarqué ses tentatives. Et lors du jeu je tente de le focaliser sur sa balle et compagnie.

Seulement est-ce la bonne solution finalement puisque ça semble si peu fonctionner? Quand il voit qu'il ne peut pas parvenir à ses fins il s'assoit et se met à pleurer très fort mais recommence encore et encore.
J'ai l'impression qu'on a un gros problème de communication sur ce point lui et moi. Il pleure de frustration et moi je n'arrive pas à comprendre ses motivations...

Enfin même si ça va sembler évident à tout le monde je précise qu'un chiot de deux mois n'est absolument pas mature sexuellement et donc il est évident qu'il tente d'exprimer autre chose qu'une frustration sexuelle dans son comportement!

J'aimerais tellement l'aider et être sure de lui opposer ma résistance de la bonne manière...

Merci de m'avoir lue, et surtout merci d'avance pour vos futurs conseils et avis!!!
Réponse rapide à ce message
20/07/2014, 22h57
ouf !!! y a du roman.

Alors, oui ce jeune homme est un BB, tout juste séparé de sa maman et de ses frangins et frangines.
Il fo qu'il vive avec une deux pattes qui établit ses règles.
Si ce jeune homme est un angoissé (de quelle race est il ?) il faudrait penser à installer un diffuseur d'hormones apaisantes.
Effectivement il ne fo pas parler de dominance mais de place dans sa nouvelle meute.
Si il arrive à faire ses besoins dehors tu pourrais peut être le prendre dans tes bras ou le mettre dans un sac afin qu'il continue de profiter de l'environnement exterieur tout en se sentant en sécurité.
LOrs de la séparation du chiot il convient de lui préparer un doudou : se peut être une serviette éponge que l'on laisse deux jours avant le départ dans leur caisse de mise bas et le chiot part avec l'odeur de sa famille . cela fait le lien avant qu'il s'attache à toi.
La propreté ne pourra être acquise avant ses 4 mois (il fo que ses sphincters fonctionnent bien donc même si il y a des accidents c'est pas grave.
Bon courage !!
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 07h56
Merci cette réponse!!
Et oui j'ai écris un bon pavé je le reconnais , mais j'ai pensé que faire un topo bien complet faciliterait la compréhension de la situation générale .

Alors effectivement c'est un angoissé de nature: c'est un petit lévrier italien. Mais c'est à nuancer: c'est aussi un petit chiot très sociable et curieux, qui va gaiement vers toutes les personnes qu'il croise et qui renifle tous les coins de rues... Au début les voitures l'effrayaient (normal quoi) et maintenant il arrive à faire fi de leurs passages! Bon évidemment il n'en reste pas moins que la vie citadine ça fatigue beaucoup plus vite au début.
C'est un petit malin qui aimerait bien être dans mes bras en toute occasion et je ne voudrais surtout pas le surprotéger (surtout qu'il semble s'acclimater à son rythme): un chien ça a quatre pattes et ça doit les utiliser. Je pense que le mettre dans un sac ou le porter ne serait pas très constructif (mais ce n'est que mon avis).

Mais il est vrai que je m'alarme surement un peu trop tôt et qu'en m'armant de patience le petit monsieur arrêtera tout naturellement le chevauchement-pleurniche!
L'emploi de ce langage canin ne semble pas t'inquiéter outre mesure et ça, ça me rassure beaucoup !!

PS: oui il a sa peluche avec laquelle il dort (et qu'il provoque régulièrement en duel )
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 08h39
J'aurais parié 20 cm de ma natte qu'il s'agissait d'un PLI !
Ca ne m'étonne pas que tu n'aies pas trouvé de solution à ce toc (trouble obsession compulsif) .
Chaque maitre confronté à ce problème (il y en a... chez les particuliers pas chez les éleveurs évidemment ) improvise à sa manière selon le caractère du petit,sans vraiment trouver de solution radicale, du moins à ma connaissance .
Sur ce forum, dans la rubrique "lévriers de rencontre" vers le bas de la page tu verras un adorable petit maigrichon de quelques mois qui marche en faisant le mouvement de saillir dans le vide quasi en permanence .
C'est un trouble trop fréquent dans cette race . Consanguinité ???
Quoi qu'il en soit si tu en trouves l'origine et la solution miracle tu feras sacrément avancer le shmilblick !
l%C3%A9vriers-de-rencontre-t28157.html
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 09h11
C'est vraiment une variété de lévrier qui m'angoisserait.
Bien sur d'avoir vécu avec des molosses doit en être la cause.
Trop de nervosité, trop de préciosité trop !!
Le whippet, le barzoi m'irait mieux mais c'est un chien trop malin pour moi...je préfère les bourrins !!
Bon courage !!
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 09h26
Quel choc. Je ne m'attendais pas à cette réponse.
Je suis très triste que mon petit bébé soit atteint par ce toc.

Je vais prendre contact avec l'élevage (des personnes très sympathiques et sérieuses) pour discuter de tout cela avec eux et avoir leur avis sur la question.

Je te remercie de m'avoir prévenue.
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 11h07
Oui, si elles sont sérieuses elles aborderont sérieusement les problèmes du pli actuel .
Demandes-leur si une castration très précoce évite l'escalade des TOC, ou peut le stopper net, et si c'est le cas les effets secondaires d'une castration très précoce sur le caractère...
Le problème du pli est que l'effectif "pur" est assez réduit, puisqu'il doit être obligatoirement unicolore et d'une morphologie tout en finesse.
La consanguinité est donc monnaie courante .
Certes des unions clandestines avec des petits whippets de couleur unie sont parfois tentées mais ces whip-plis perdent en personnalité .
Ici dans le sud ouest cette pratique doit être encore assez courante car souvent j'hésite lors de rencontres : Est-ce un pli peu typé ou un mini whippet qui trottine au bout de la laisse ???
Pas de pedigree évidemment, mais "de type" pourtant, et souvent de type pli, plus cher car plus rare .
PS : Laro, le barzoî n'est pas particulièrement malin, tu peux y aller franco ...si tu tiens absolument à te faire remarquer !
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 12h44
Euh !! comment dire j'arrive pas à gérer comme Je le veux mes deux jacks alors une grande folle tout en pattes on va attendre !!!
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 12h49
J'ai pris contact avec les éleveurs.
Ils m'ont dit qu'ils n'avaient jamais vu ça auparavant, que certes certains propriétaires les contactaient pour des chiens un peu trop excités mais que la castration suffisait toujours (ce qui est bien tenté de leur part mais là on parle d'un chiot de 2 mois pas d'un chien arrivé à maturité sexuelle).

Suis complètement perdue.
Je ne veux pas que mon chiot devienne comme ce petit pli de "lévriers de rencontre". C'est tellement de souffrance et pour les maîtres mais aussi et surtout pour le chien!!!!

Mon pauvre bébé. Je ne sais pas quoi faire.
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 15h36
La castration on te pose un pb ?
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 15h58
"Les éleveurs n'ont jamais vu ça auparavant"...
Et ils n'ont pas manifesté la moindre curiosité, pas demandé que tu leur amènes le pauvre petiot pour constater par eux-mêmes ce trouble du comportement d'un pli provenant de chez eux ?
L'observer dans sa fratrie, tenter de cerner l'origine de cette anomalie du comportement, en suivre l'évolution, s'impliquer pour trouver des solutions d'amélioration ça ne les intéresse pas ?
Sûr dans ce cas qu' ils pourront continuer à clamer sur tous les toits sans mentir qu"'ils n'ont jamais vu ça chez eux !"
Quand ils auront vu ils ne referont pas le même mariage (espérons!) . Ils ont l'avenir de cette race entre les mains, et sa réputation ne va pas en s'améliorant, on comprend pourquoi finalement .
Et s'ils étaient vraiment sérieux ils se sentiraient moralement tenus d' informer les acheteurs des frères et soeurs de ton petit qui voudraient faire de la reproduction par la suite .
Perso c'est ainsi que je conçois un "bon" éleveur : Il a la curiosité et le courage de suivre ses portées et de rectifier ses erreurs .
Tu l'as eu à même pas 2 mois, pas normal pour cette race hyper sensible .
Il est inscrit au LOF ton mini ? C'est un élevage de renom ?
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 16h06
Pourquoi moi je suis à peine surprise de leur réponse.
Ne pas les ranger dans la case des "bons éleveurs"
Même si personne n'est à l'abri d'une erreur de casting.
Au moins tenter d'élucider le mystère.
Le caractère des parents.
Même si le PLi est un chien hyper nerveux ces dérives en fait une race à potentiel génétique mal géré.
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 16h17
A Laro85:

Non la castration ne me pose aucun problème dans le cas où elle régulerait ce comportement.

Seulement j'ai consulté un vétérinaire cet après-midi qui m'a confirmé que les chevauchements n'ont pas d'origine hormonale étant donné que mon bébé chiot est impubère (ses testicules ne sont pas encore complètement développés) et il a ajouté que la castration ne règlerait rien, puisqu'il a déjà ce comportement sans pour autant produire d'hormones.

C'est purement "comportemental" si on peut dire.

A Lou d'Arabie:

Je vais les voir demain pour qu'on en discute ensemble de visu (avec l'avis du vétérinaire pour qu'ils arrêtent de m'opposer l'argument tout fraîchement démenti de la castration). Qu'on essaie de trouver des solutions constructives. Que je sois moins perdue en somme.

Après j'ai eu mon chiot à 9 semaines, je savais que l'âge de vente légale est de 8 semaines et je me disais que 9 semaines c'était donc une bonne chose. Je me trompe donc.

Mon mini est inscrit au LOF oui. Cet élevage est effectivement réputé. Cependant vu leur réaction je ne crois pas qu'ils préviendront les autres acheteurs.
Après je me trompe peut être et demain ils se montreront ouverts à la discussion et essaieront de m'aider! J'espère en tout cas!!!
Réponse rapide à ce message
21/07/2014, 16h40
C'est ce que je te souhaite en tout cas.

Demande à ton véto si le DAP (diffuseur hormones apaisantes) pourrait calmer ton chiiot.
9 ou 10 semaines ??? si le chiot a des stimulis dans sa fratrie n'a guère d'importance c'est un souci si il n'en existe pas et que d'un seul coup ton loulou découvre la vie en ville avec toute sorte de bruit.
Je commençais par leur mettre la télé dès tout petit cela les habitue et distraie la maman
Réponse rapide à ce message
22/07/2014, 17h30
Pfffiou...J'ai cherché partout des renseignements sur ce toc, ou tic, ou Dieu sait quoi, et rien de concret au final, comme l'écrivait Zeniba dans son premier post .
A part que ce mouvement perpétuel de saillie ne semble pas affecter l'humain (une chance! ) puisque qu'il n'est pas sur la liste des tic et tocs répertoriés .
Si on cherche les causes d'atteintes neuronales invalidantes chez le chien outre une consanguinité mal maitrisée on pourrait incriminer des produits chimiques, vaccins, médicaments, insecticides, des séquelles nerveuses de maladies guéries (ex. carré...) le tout associé parfois à un stress déclancheur mais pas obligatoirement...
Ouf, les neurones du chien ne sont pas détériorés par l'alcool, (sauf accident), donc on élimine cette cause, une des plus fréquentes des troubles du comportement chez l'homme .
Mais comme l'eau contient elle aussi des trucs chimiques de plus en plus bizarres...
Les 2 jeunes plis atteints que j'ai vus arrivaient à vivre, réfugiés presque en permanence dans leur bulle de toc, mais ils étaient très maigres à force de pratiquer leur torsion de tout le corps tout en marchant .
J'aimerais savoir s' ils arrivent à atteindre l'âge adulte et si par la suite il peut y avoir des changements...???
Les éleveurs de plis ont obligatoirement une petite idée de la chose, peut-être même de la cause, et qui sait, des pistes de solutions pour améliorer les choses ???
Réponse rapide à ce message
22/07/2014, 17h49
Tu parles d'une vie et pour les chiens et pour les humains.
Réponse rapide à ce message
22/07/2014, 17h55
Et c'est pas tout! Je viens de me taper des dizaines de pages sur l'intolérance au gluten, thèse pondue par des passionnés du sujet :
Page 33 il y a ceci, valable pour les chiens, les poussins, les Laro85 et moi et moi et moi :
Troubles mentaux, dépression, autisme, hyperactivité, schizophrénie, T.O.C,
Réponse rapide à ce message
22/07/2014, 18h39
cela fout le trouille !!!

Bien que la piste d'allergie au gluten; essayer un régime ration ménagère ?
Réponse rapide à ce message
23/07/2014, 08h00
Alors, qu'en pensent les éleveurs ?
Interdiction d'en parler sur la place publique ?
Au fait, j'ai déjà vu des petits lévriers italiens non lof en animalerie, mais alors côté esthétique les pauvres ils n'étaient pas au top : poils rudes laineux (bleus évidemment), gros noeuds à la queue...Tous les 3.
Tout le contraire du pli d'expo : pas extra fins, pas nerveux, ils étaient fades, éteints , mais avec des tares physiques quand même, dues je suppose à des expériences ratées .
Bref beaucoup d'anomalies génétiques dans cette race, il y a du boulot pour que tous ces petits puissent un jour relever fièrement la tête !
Réponse rapide à ce message
23/07/2014, 08h22
" Les éleveurs de plis ont obligatoirement une petite idée de la chose, peut-être même de la cause, et qui sait, des pistes de solutions pour améliorer les choses ??? "

Je pense sincèrement qu'ils ne sont pas au courant.

Je suis retournée les voir et, fidèles à ma première impression, ils se sont montrés véritablement très gentils.
Malheureusement ils ont nié qu'il puisse exister un tel TOC chez les pli et n'ont pas pris au sérieux le comportement que je leur décrivais: selon eux les pli mâles sont de petits coquins plutôt précoces (ce qui est surement vrai en soi mais je ne crois pas que cela explique le problème du chiot que j'avais adopté).

Pourtant je vous assure, ce sont des passionnés, amoureux de la race et quand on les voit évoluer parmi leurs chiens et les chiots on ne peut que constater qu'il adorent et chérissent leurs animaux.
Ils sont foncièrement honnêtes je pense (et je ne suis pourtant pas quelqu'un de naturellement confiant).
Je crois que leur passion les mène au déni.

En attendant ils ont récupéré le bébé. Cela a été un déchirement mais au vu de ce que j'avais appris c'était le choix le plus sage que je pouvais faire.
Réponse rapide à ce message
Réponse Lancer une nouvelle discussion
Outils de la discussion Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Navigation rapide  :  

Discussions similaires
Discussion Forum
mon chiot est très calme Santé & Maladies
Chiot très malade Santé & Maladies
Réprimer une bétise d'un jeune chiot Comportement & Éducation
mon chiot est très agité Comportement & Éducation


Vous aimez les chiens ?

Rejoindre la communauté

Rejoignez la communauté Chien.com ; échangez conseils et avis avec des milliers d'autres passionné(e)s !

Chercher dans le forum