Labrador Retriever

Labrador Retriever

Autres noms : Retriever du Labrador ou Labrador
Groupe : Chien rapporteur de gibier - Chien leveur de gibier - Chien d’eau
Standard : Standard FCI N°122

Partager
 

Qualités du Labrador Retriever

Tempérament du Labrador Retriever

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Labrador Retriever au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Labrador Retriever

Durée de vie moyenne
13 ans
Poids de la femelle
De 30 à 33 kilos
Poids du mâle
De 30 à 35 kilos
Taille de la femelle
De 54 à 56 cm
Taille du mâle
De 56 à 57 cm

Le Labrador Retriever : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Labrador Retriever

Le Retriever du Labrador est une race relativement récente et originaire de Grande-Bretagne, où elle se développa au cours du 19ème siècle.

 

Son ancêtre, le Chien de Saint-Jean ou Saint John’s Dog, vient du Canada. Contrairement à la croyance populaire, il est originaire de l’île de Terre-Neuve, dont Saint-Jean de Terre-Neuve (ou Saint John’s) est la capitale, et non de la province du Labrador.

 

L’origine exacte de cet ancêtre est sujette à débat, mais la théorie la plus acceptée est qu’il descend du Cao de Castro Laboreiro, un chien qui accompagnait les pêcheurs portugais. Une autre théorie, soutenue par certains spécialistes quoi que peu plausible, affirme qu’en réalité le Retriever du Labrador descendrait de chiens de traîneaux utilisés par les Indiens du Labrador.

 

Ce qui est certain, c’est que de nombreux écrits remontant au 16ème siècle parlent de chiens de petite taille, parfois présentés comme de petits Terre-Neuve, aidant les pêcheurs locaux à retrouver les poissons tombés hors de la nasse.

 

Au début du 19ème siècle, les qualités de ce chien convainquirent quelques visiteurs anglais de passage sur l’île, et quelques spécimens furent alors importés en Grande-Bretagne. Ils capturèrent l’attention du 2ème comte de Malmesbury, qui utilisa ces chiens amateurs d’eau pour la chasse. Il transmit sa passion pour ces chiens à son fils, qui continua à développer la race avec l’aide de quelques éleveurs locaux. C’est ce fils, 3ème comte de Malmesbury, qui la baptisa du nom de Labrador Retriever. Toutefois, nul ne sait s’il le fit en hommage à la mer du Labrador, qui borde l’île de Terre-Neuve, ou s’il s’agit une déformation du nom portugais Laboreiro.

 

En 1885 naquit chez Lord Malmesbury 3ème du nom un chien noir du nom de Buccleuch Avon, qui est considéré comme l’ancêtre de tous les Labradors actuels. Le Kennel Club (KC) britannique reconnut la race dès 1903, mais il fallut attendre 1916 pour que le premier club de race soit fondé par la comtesse Lorna Howe, qui rédigea le premier standard du Labrador Retriever.

 

C’est également au début du 20ème siècle qu’il fut importé aux États-Unis, au point que l’American Kennel Club (AKC) reconnut la race dès 1917.

 

Dans les années 20, les standards des différents organismes évoluèrent pour accepter les spécimens de couleur jaune, alors que, à l’origine, tous les Labradors Retrievers étaient noirs.

 

Après la Seconde Guerre Mondiale, la race se diffusa dans le monde entier, obtenant notamment la reconnaissance de l’United Kennel Club (UKC) en 1947 puis de la Fédération Cynologique Internationale (FCI) en 1954. Elle est aujourd’hui acceptée par toutes les associations canines, y compris par exemple le Club Canin Canadien (CCC).

 

Le Labrador Retriever est la race de chien la plus populaire au monde, et de loin. Il plait tout particulièrement aux Anglo-saxons, occupant par exemple la première place en Australie, au Canada, en Grande-Bretagne et aux États-Unis. Dans ce pays, il occupe cette première place en continu depuis 1991, avec plus de 100 000 enregistrements annuels auprès de l’AKC. Il en va de même au Canada depuis la fin des années 90.

 

Si sa popularité ne se dément pas, elle peut cependant fluctuer sensiblement d’une année à l’autre. En Grande-Bretagne, par exemple, on comptait plus de 44 000 les inscriptions annuelles au KC en 2010, mais « seulement » 32 000 environ en 2015 et 35 000 en 2019.

 

En France, la situation est différente. S’il fait bien partie des 10 races de chien les plus populaires en France, il n’est pas présent dans le trio de tête, et est même dépassé par le Golden Retriever. La popularité du Labrador dans l’Hexagone a explosé dans les années 80-90, passant de moins de 2500 naissances enregistrées chaque année au Livre des Origines Français (LOF) en début de période à environ 10 000 à la fin. Puis ce chiffre chuta dans les années 2000 (tandis que ceux du Golden grimpaient en flèche) pour se situer plutôt aux alentours de 7000. À partir de 2013, il reprit du poil de la bête, terminant les années 2010 à environ 8000 naissances.

Le Labrador est un chien de grande taille, bien charpenté, mais agile.

 

Son corps est massif et musclé, mais en aucun cas corpulent. Son poitrail est large, et les côtes cintrées doivent être palpables sous la peau. Les pattes, à l’ossature solide, se terminent par des pieds ronds. La queue, dite en « queue de loutre », est une particularité de la race et l’aide à nager. Très épaisse à la base, elle s’effile vers son extrémité et est recouverte de poils courts, sans franges.

 

Le crâne est large, avec un stop bien marqué et un museau puissant. La truffe comporte des narines larges et est de la même couleur que la robe. Les yeux sont bruns plus ou moins foncé et expriment intelligence et bon caractère. Les oreilles, attachées vers l’arrière du crâne, retombent le long des joues.

 

Le pelage du Labrador Retriever est constitué d’un sous-poil dense résistant aux intempéries et d’un poil de couverture, dense lui aussi, court et dépourvu d’ondulations. Au toucher, il est plutôt dur et rêche. L’ensemble est imperméable, et sèche rapidement une fois sorti de l’eau.

 

La robe du Labrador doit être unie, à l’exception d’une éventuelle petite tache blanche sur le poitrail. Seules trois couleurs sont acceptées par le standard de la race : noir (la couleur d’origine), jaune (la plus courante de nos jours, qui va du crème au roux) et marron (la moins fréquente, et parfois nommée foie ou chocolat). La couleur argentée (silver) n’est pas autorisée, car elle est due à un croisement avec le Braque de Weimar. Enfin, le mâle est plus grand et plus massif que la femelle, mais ce dimorphisme sexuel n’est pas non plus extrêmement marqué.

Standard FCI N°122 (01/29/1999)



TRADUCTION : Prof. R. Triquet.

ORIGINE : Grande Bretagne.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 24.06.1987.

UTILISATION : Chien rapporteur de gibier.

CLASSIFICATION F.C.I. :

Groupe 8 - Chiens rapporteurs de gibier, chiens leveurs de gibier et chiens d'eau.

Section 1 - Chiens rapporteurs de gibier.

Avec épreuve de travail.


ASPECT GENERAL

Fortement charpenté, au rein court, très actif. Le crâne est large. La poitrine est bien descendue et les côtes bien développées; le rein et l'arrière-main sont larges et puissants.


COMPORTEMENT / CARACTERE

Bon caractère, très agile. Nez excellent; dent douce; passion pour l'eau. Compagnon fidèle, capable de s'adapter partout. Intelligent, ardent et docile, il ne demande qu'à faire plaisir. Naturel amical, sans aucune trace d'agressivité; il ne doit pas non plus se montrer craintif à l'excès.


TETE

REGION CRANIENNE :

- Crâne : Large, bien dessiné sans joues épaisses (viandeuses).

- Stop : Marqué.

REGION FACIALE :

- Truffe : Large, les narines bien développées.

- Museau : Puissant; il n'est pas en sifflet.

- Mâchoires/dents : Mâchoires de longueur moyenne; mâchoires et dents fortes et présentant un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires.

- Yeux : De dimensions moyennes, exprimant l'intelligence et le bon caractère. De couleur marron ou noisette.

- Oreilles : Ni grandes ni lourdes, elles tombent contre la tête et sont attachées plutôt en arrière.


COU

Net, puissant et solide, s'insérant dans les épaules bien placées.


CORPS

- Dos : La ligne du dessus est horizontale.

- Rein : Large, court et fort.

- Poitrine : Bien large et bien descendue avec des côtes en plein cintre.


QUEUE

Trait distinctif de la race : très épaisse à la naissance s'effilant progressivement vers l'extrémité, de longueur moyenne, dépourvue de frange, mais recouverte complètement d'un poil court, épais, dense qui donne une apparence de rondeur décrite sous le nom de " queue de loutre ". Elle peut être portée gaiement, mais elle ne doit pas se recourber sur le dos.


MEMBRES

MEMBRES ANTERIEURS :

Les antérieurs ont une bonne ossature et sont droits du coude au sol, qu'ils soient vus de face ou de profil.

- Epaules : Longues et obliques.

MEMBRES POSTERIEURS :

Bien développés, la croupe ne descend pas vers la queue.

- Grasset : Bien angulé.

- Jarret : Bien descendu. Les jarrets de vache sont à proscrire.

PIEDS :

Ronds, compacts; doigts bien cambrés et coussinets bien développés.


ALLURES

Allures dégagées, couvrant bien du terrain. Les membres antérieurs et postérieurs se déplacent dans des plans parallèles à l'axe du corps.


ROBE

POIL : Le poil est un trait distinctif du Labrador. Il est court et dense, sans ondulations ni franges; il donne au toucher l'impression d'être passablement rêche; le sous-poil est résistant aux intempéries.

COULEUR : Entièrement noir, jaune ou marron (foie-chocolat). Le jaune va du crème clair au roux (du renard). Une petite tache blanche est admise sur le poitrail.


TAILLE

Hauteur au garrot idéale de 56 à 57 cm chez le mâle et de 54 à 56 cm chez la femelle.


DEFAUTS

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.



Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.



N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Bien qu’il ne s’agisse pas de variétés à proprement parler, les Labradors Retrievers issus de lignée de travail présentent quelques différences par rapport à ceux issus d’une lignée d’exposition. En général, les premiers sont plus agiles et sportifs, tandis que les seconds sont plus massifs et plus calmes.

 

Par ailleurs, le Labrador est probablement la race la plus utilisée pour la création de « designer dogs ». Parmi les nombreux croisements possibles, les plus courants sont certainement le Labradoodle (Labrador + Caniche), le Labsky (Labrador + Husky) et le Borador (Border Collie + Labrador).

Le Labrador est affectueux, proche de sa famille, et incroyablement sociable, au point de faire partie des races les plus proches des humains. Il aime tout le monde : sa famille bien entendu, mais aussi les voisins, le livreur de pizza, l’inconnu qu’il croise lors d’une promenade ou encore le gentil voleur qui s’introduit sur son territoire, mais prend le temps de le caresser.

 

C’est aussi un chien idéal avec les enfants de tout âge, affichant une patience légendaire lorsqu’un petit s’amuse avec ses oreilles ou essaie de jouer au petit cheval avec lui. Et c’est d’ailleurs sûrement la raison pour laquelle de nombreux accidents sont reportés chaque année : le fait qu’il soit aussi conciliant ne doit pas dispenser d’apprendre aux enfants comment se comporter avec un animal et le respecter, afin de ne pas dépasser les limites de ce qu’il peut tolérer. En tout état de cause, quelle que soit sa race, un chien ne doit jamais être laissé avec un tout-petit sans la supervision d’un adulte.

 

Le Labrador n’apprécie pas seulement la compagnie des humains : il adore aussi passer du temps avec ses congénères et s’entend à merveille avec les chats ou les autres petits animaux de la maison. Sa taille, son enthousiasme et sa manie de tout rapporter entre ses mâchoires risquent toutefois d’être dangereux pour les petits rongeurs, reptiles et oiseaux, qu’il pourrait blesser par inadvertance.

 

Pendant ses deux premières années, ce chien est une boule d’énergie à la curiosité insatiable et la capacité d’écoute limitée. Il court, joue et mâchouille tout ce qu’il trouve : jouets, chaussures, plantes, téléphone… Mieux vaut ne rien laisser traîner qui ait de la valeur ou puisse le blesser. En devenant adulte, il se calme, mais reste un chien très actif, ayant besoin d’au moins une heure d’exercice par jour. Les jeux et les promenades sont un excellent moyen de l’aider à se dépenser, et les maîtres les plus sportifs apprécient de trouver un compagnon toujours ravi d’être dehors, même après déjà plusieurs heures d’effort. En revanche, il n’est pas adapté pour une personne âgée ou très sédentaire.

 

Quoi qu’il en soit, même s’il n’a pas tendance à fuguer, sa sociabilité et sa curiosité font qu’il aime aller voir ce qu’il se passe un peu partout, et renifler à droite à gauche. Pour éviter les éventuels problèmes lors des promenades, mieux vaut donc le tenir en laisse pour qu’il reste aux côtés de son maître.

 

Intelligent et serviable, le Retriever du Labrador aime se rendre utile. Il excelle en tant que chien d’assistance, mais peut aussi se contenter d’accomplir des tâches plus courantes. Des missions de la plus haute importance, comme apporter les pantoufles ou aider à creuser un trou pour planter un arbre, lui donnent la sensation du devoir accompli. Mais il est capable de bien plus, et raffole des sports canins comme le flyball, l’agility ou l’obéissance, qui lui permettent de faire admirer toutes ses qualités, tant athlétiques qu’intellectuelles.

 

Les activités aquatiques sont une autre façon intéressante de lui permettre de se dépenser. En effet, qu’il s’agisse de se rouler dans une flaque, de sauter dans la piscine, ou d’aller nager dans la mer, le Labrador Retriever est un chien qui aime l’eau. C’est même un excellent nageur, mais il n’a pas toujours assez de lucidité pour estimer la force du courant. Mieux vaut le tenir en laisse à proximité d’une zone dangereuse comme une rivière à fort débit ou une zone de l’océan connue pour la vitesse de ses courants.

 

Étant donnés sa taille et son niveau d’activité, il n’est pas particulièrement adapté à la vie en appartement, même s’il peut s’en accommoder dès lors que son maître prend soin de le sortir plusieurs fois par jour et lui permet de suffisamment se dépenser. L’idéal reste cependant une maison avec jardin, pour qu’il puisse se dépenser à sa guise. Même s’il n’est pas du genre fugueur, mieux vaut que les limites de son territoire soient claires, afin d’éviter qu’il ne s’aventure à découvrir le quartier, risquant notamment de se perdre ou d’être victime d’un accident de circulation. Ainsi, une clôture est fortement recommandée.

 

Le débat fait rage entre les spécialistes pour savoir si le Labrador est un chien d’extérieur ou d’intérieur. Il est évident que sa proximité avec les humains fait qu’il souhaite passer le plus de temps possible avec sa famille, et il n’est pas question de l’en tenir à l’écart des journées durant. Il n’en reste pas moins indéniable que ses origines, ses caractéristiques physiques et son énergie font qu’il est plus heureux à l’air libre. Au final, à moins que sa famille décide de vivre dans une tente plantée à l’extérieur, il n’existe pas de solution idéale, et maître comme chien doivent faire des compromis.

 

Enfin, le Labrador ne se fait pas souvent entendre, mais quand il aboie, tout le monde est au courant : ses aboiements peuvent atteindre les 110 dB. Le record de l’aboiement le plus fort jamais mesuré, qui s’élève à 113 dB, est d’ailleurs détenu par Charlie, un Golden Retriever.

Le Labrador Retriever est naturellement ouvert envers les humains et les autres animaux, mais cela ne signifie en aucun cas que sa socialisation doit être négligée. Dès les premières semaines, le chiot doit avoir l’occasion de régulièrement rencontrer diverses personnes, croiser la route d’autres animaux et être exposé à différentes situations. Ce sont ces expériences qui lui permettent de devenir un adulte calme et équilibré, sociable et non agressif.

 

Le jeune Labrador est en tout cas souvent difficile à gérer pour un maître peu expérimenté, surtout si ce dernier n’a eu de cesse d’entendre des louanges sur le caractère de cette race, et s’attend à ce que tout se passe sans la moindre difficulté. Son excès d’énergie, sa propension à mâchouiller tout ce qu’il trouve (chaussures, meubles, téléphone…) et son incapacité à rester concentré plus de quelques secondes font que certains en viennent à se demander si leur compagnon n’a pas un problème.

 

L’aide d’un éducateur canin professionnel peut d’ailleurs s’avérer utile la première année, notamment pour aider à contrôler sa tendance à détruire tout ce qui lui passe entre les mâchoires, ainsi que les commandes de rappel.

 

En grandissant, le Labrador se calme et devient l’une des races de chiens les plus faciles à éduquer et coopératives, même pour une personne inexpérimentée. Son intelligence et son désir de faire plaisir font qu’il assimile vite les commandes, et sa passion pour la nourriture rend la tâche encore plus facile.

 

Sachant cela, il va de soi que le renforcement positif est la méthode de choix pour éduquer un Labrador Retriever. Les compliments et caresses sont appréciés, mais les friandises le sont généralement encore plus. Il faut toutefois y avoir recours avec modération, au risque qu’il prenne du poids.

 

Dès lors que son maître est prêt consacrer du temps à son éducation et son dressage, les possibilités d’un Lab sont immenses, comme en témoignent depuis des décennies les milliers de représentants de cette race utilisés comme chiens d’assistance pour personne handicapée ou autre. Les concours canins, notamment ceux d’agility ou d’obéissance, sont une autre manière pour lui de montrer l’étendue de ses talents.

Le Labrador Retriever est une race robuste et jouissant d’une espérance de vie remarquable pour sa taille, au point que de nombreux sujets dépassant allégrement les 15 ans.

 

Son poil dense et imperméable le protège très bien du froid et des intempéries, mais aussi de la chaleur. Il est donc parfaitement adapté à tous types de climats, même s’il doit pouvoir s’abriter lorsque les températures deviennent extrêmement basses, et rester tranquillement à l’ombre en cas de canicule.

 

Malgré sa bonne santé générale, la race reste prédisposée à diverses maladies. La plupart sont communes à tous les chiens de grande taille, mais certaines sont spécifiques à la race, et d’autres encore sont dues à sa popularité, qui a conduit certains éleveurs à privilégier la quantité et ne pas respecter toutes les précautions d’usage. Les plus courantes sont :

 

  • la dysplasie de la hanche, la dysplasie du coude et la dysplasie de l’épaule (ou ostéochondrose), des malformations des articulations qui empêchent le chien de se déplacer normalement. Elles peuvent être héréditaires, mais comme les sujets porteurs sont exclus de la reproduction, la cause principale est aujourd’hui simplement une croissance trop rapide ;

 

  • la dilatation-torsion de l’estomac, un problème souvent dû à l’ingestion trop rapide de grandes quantités de nourriture, qui s’avère généralement fatale sans l’intervention rapide d’un vétérinaire ;

 

  • l’atrophie progressive de la rétine, une dégénérescence des tissus oculaires incurable menant à la perte complète de la vue, d’abord de nuit, puis également de jour ;

 

  • la myopathie centronucléaire, une maladie héréditaire entrainant une perte de masse musculaire ;

 

  • la parakératose nasale, une affection héréditaire spécifique à la race et responsable de lésions au niveau de la truffe, qui prend alors un aspect sec et rugueux. Elle se traite à l’aide de crèmes médicamenteuses qui ramollissent les tissus atteints, et n’affecte pas la qualité de vie du chien ;

 

  • le collapsus induit par l’exercice, qui fait que l’animal s’effondre peu après un effort. Il est alors nécessaire d’adapter les exercices du chien pour éviter ceux qui sont trop intenses, car cette affection est incurable ;

 

  • l’épilepsie, qui cause des crises convulsives et ne peut être soignée. Des traitements permettent toutefois de diminuer la fréquence et l’intensité de ces crises, si bien que la plupart des individus parviennent à poursuivre une vie normale ;

 

  • la narcolepsie, qui se traduit par des pertes soudaines de tonus musculaire ainsi que des endormissements soudains, parfois au cœur même d’une action ;

 

  • les infections des oreilles (otites, etc.), du fait de leur forme tombante qui retient plus facilement les saletés et l’humidité ;

 

 

L’immense popularité de la race depuis plusieurs décennies fait que de nombreuses maladies ont été reportées chez le Labrador, mais elles restent extrêmement rares. Une étude réalisée en 2004 par le Kennel Club britannique et la British Small Animal Veterinary Association indique que le cancer et l’âge avancé sont les principales causes de mortalité chez cette race, causant à elles seules plus de la moitié des décès enregistrés. Les problèmes cardiaques (arrêt cardiaque, cardiomyopathie…) et vasculaires cérébraux arrivent loin derrière, représentant en cumulé autour de 13% des cas.

 

Au quotidien, le problème de santé le plus répandu chez le Labrador est de loin l’obésité. Son grand appétit et sa capacité à convaincre sa famille qu’il mérite quelques croquettes en plus font que de nombreux représentants de la race mangent plus que de raison et sont en surpoids. Seul son maître peut le protéger, en respectant les rations quotidiennes conseillées et en ne cédant pas face à ses demandes incessantes.

 

Son appétit et sa propension à « manger » tout ce qu’il trouve est d’ailleurs responsable d’un autre risque pour sa santé, en particulier pendant ses deux ou trois premières années. En effet, chaussettes, jouets et autres petits objets peuvent provoquer une occlusion intestinale du chien lorsqu’il les ingurgite, et une opération est alors nécessaire. Il est donc important de ne rien laisser traîner qui puisse être avalé, a fortiori s’il s’agit d’objets coupants.

 

L’adoption auprès d’un éleveur de Labrador Retriever sérieux permet de diminuer drastiquement le risques d’obtenir un chiot en mauvaise santé, par exemple atteint d’une maladie héréditaire. Le fait qu’il soit membre du club de race est à ce titre un gage de qualité. Quoi qu’il en soit, en plus des résultats des tests génétiques effectués tant sur les parents que sur le petit, il doit être en mesure de produire un certificat de bonne santé émis par un vétérinaire ainsi que le détail des vaccins administrés au chiot, consignés dans son carnet de santé ou de vaccination.

 

Une fois l’adoption effectuée, c’est au maître que revient la responsabilité de garder son chien en bonne santé tout au long de sa vie. Pour ce faire, une visite de routine chez le vétérinaire est nécessaire au moins une fois par, quand bien même il n’y a aucun problème à l’horizon. Elle permet de garantir qu’il reste à jour de ses vaccins, mais aussi de détecter au plus tôt d’éventuels problèmes de santé pas forcément remarquables à première vue. En parallèle, le maître doit veiller à administrer régulièrement des antiparasitaires à son animal, pour qu’il soit protégé en permanence.

L’entretien du pelage du Labrador Retriever est simple, puisqu’un brossage hebdomadaire suffit à en retirer les poils morts et la saleté. S’il perd ses poils tout au long de l’année, le phénomène est bien sûr nettement plus prononcé lors de ses mues annuelles, en automne et au printemps : il est alors nécessaire d’opter pour une fréquence quotidienne afin d’éliminer l’excès de poils morts.

 

Étant généralement assez propre, il n’est pas nécessaire de lui faire prendre un bain trop souvent, au risque d’abîmer son poil sensible. Le sébum qui le recouvre (et qui s’en va en partie lors d’un bain) lui permet en effet d’être imperméable et le protège es éléments extérieurs. Deux ou trois bains par an sont donc un maximum, et il convient d’utiliser systématiquement un shampooing doux spécifiquement conçu pour les chiens, car le pH de leur peau n’est pas le même que chez les humains.
S’il s’est particulièrement sali après une promenade boueuse, il est conseillé de le rincer simplement avec de l’eau fraîche, sans utiliser de shampooing. Il convient de faire de même après un bain dans de l’eau salée ou dans une piscine.

 

Après une baignade quelle qu’elle soit, y compris en eau douce, sécher ses oreilles à l’aide d’une serviette propre permet d’éviter que de l’humidité ne s’y accumule. En effet, leur forme tombante en fait un terreau fertile pour les inflammations et infections en tous genres (otites, etc.). C’est pour la même raison qu’il convient de les nettoyer, afin d’en retirer toute saleté ou humidité.

 

Ses yeux doivent eux aussi être nettoyés chaque semaine, à l’aide d’un chiffon humide.

 

La séance d’entretien hebdomadaire est aussi l’occasion de brosser les dents de son chien, ce qui permet d’éviter les problèmes liés à la formation de plaque dentaire (mauvaise haleine, maladies, etc.). L’idéal est même de le faire encore plus souvent, voire quotidiennement. Dans tous les cas, il convient d’utiliser à chaque fois un dentifrice spécialement conçu pour la gent canine.

 

Enfin, l’usure naturelle est le plus souvent suffisante pour limer ses griffes, mais il est conseillé de vérifier environ une fois par mois que c’est effectivement le cas, et à défaut de les couper manuellement. En effet, dès lors qu’elles sont trop longues, c’est-à-dire qu’on les entend frotter le sol lorsqu’il marche sur des surfaces dures, elles risquent de le gêner, voire se casser et le blesser.

 

Qu’il s’agisse du pelage, des oreilles, des yeux, des dents ou encore des griffes, il peut être utile la première fois d’apprendre auprès d’un vétérinaire ou d’un toiletteur canin professionnel les gestes nécessaires à l’entretien d’un Labrador Retriever. Il convient par ailleurs de l’y habituer dès son plus jeune âge, pour éviter tout problème par la suite.

Le Labrador Retriever est un gourmand qui n’est absolument pas difficile à l’heure du repas. Les aliments industriels pour chien du commerce lui conviennent parfaitement, mais il convient bien sûr de choisir des produits (mais aussi d’en établir des rations) capables de lui apporter tous les nutriments nécessaires et d’être adaptés aussi bien à sa taille qu’à son âge et son niveau d’activité.

 

L’alimentation du chiot Labrador Retriever est particulièrement cruciale. En effet, alors qu’il est déjà en plein développement et connaît de fortes poussées de croissance lors de 18 à 24 premiers mois, une alimentation trop riche ou trop abondante accentuerait le phénomène, avec le risque de causer des dommages irréversibles à ses articulations.

 

Une fois adulte, il faut toujours garder en tête le risque de dilatation-torsion de l’estomac. Pour le limiter, sa ration quotidienne doit être répartie en au moins deux (de préférence un le matin et l’autre le soir), qui doivent être pris dans le calme. Toute activité physique intense dans l’heure qui les précède, et surtout dans celle qui les suit, est à proscrire.

 

Un risque très pernicieux auquel le Labrador Retriever est particulièrement exposé n’est autre que l’obésité. Il est insatiable, et nombreux sont les maîtres croyant que leur chien est affamé, et qu’il a besoin de manger plus que la ration définie par le fabricant de croquettes ou le vétérinaire. C’est une erreur, qui a pour conséquence une prise de poids excessive et peut l’entraîner dans un cercle vicieux (un chien en surpoids se dépense moins, ce qui aggrave le problème), avec à la clef de graves risques pour sa santé.

 

Il convient d’ailleurs de garder en tête que les friandises, aussi efficaces et utiles soient-elles dans le cadre de son éducation, représentent un apport calorique non négligeable. Il est fortement recommandé de soustraire ce dernier de sa ration quotidienne.

 

En tout état de cause, il est indispensable de surveiller la courbe de poids de son Labrador Retriever, et pour ce faire de le peser toutes les 2 à 3 semaines environ. Toute prise de poids qui se confirme voire s’accentue lors des mesures suivantes doit être considérée comme un signal d’alerte. Il est alors nécessaire de consulter un vétérinaire, qui peut identifier l’origine du problème (il peut être lié à son alimentation, mais aussi à une cause médicale : maladie, réaction à un médicament…) et déterminer comment y remédier.

 

Enfin, comme tous les chiens, le Labrador doit avoir en permanence accès à une gamelle d’eau fraîche.

On l’oublie souvent, mais le Labrador Retriever est à la base un chien de chasse, fait pour rapporter le gibier. Ses ancêtres étaient utilisés pour ramener les poissons tombés du filet dans les eaux glacées de l’Atlantique Nord. Quand lui-même fut développé en Angleterre, il apprit à rapporter toutes sortes de gibiers, mais sa prédilection pour le milieu aquatique en fit un spécialiste du gibier d’eau.

 

Il l’est encore aujourd’hui, et ses talents de chien de chasse continuent d’être appréciées un peu partout dans le monde.
Ils paraissent cependant comme éclipsés par les qualités faisant de lui un chien de compagnie idéal, et c’est clairement dans ce rôle qu’on le retrouve le plus souvent aux quatre coins de la planète. Ami des enfants, joueur et actif, sociable et incroyablement proche des siens, le Labrador Retriever est le chien de famille par excellence.

 

Son intelligence en fait également la race la plus présente parmi les chiens d’assistance. Qu’il serve comme chien-guide pour personne malvoyante, chien d’assistance pour personne handicapée ou encore chien de soutien émotionnel (par exemple pour les personnes autistes), il déçoit rarement. Les chiffres varient selon les pays et les associations, mais la proportion de Labradors parmi les chiens utilisés dans ce cadre se situe généralement entre 50 % et 70 %.

 

Il s’est aussi fait une place auprès des forces de l’ordre, que son flair aide à la détection de drogues, armes et autres produits interdits. Il fait aussi un très bon chien de recherche de victimes et de personnes disparues.

 

Comme on peut s’y attendre, le Lab brille également dans les concours de beauté, au point d’être un habitué des podiums lors des expositions canines.

 

On le retrouve également souvent sur ceux des compétitions de sport canin, en particulier dans les épreuves d’agility, d’obéissance ou encore de flyball.

 

Finalement, il n’y a qu’une mission qu’il n’est absolument pas en mesure d’exercer : celle de chien de garde. Il n’aboie pas à l’approche d’un inconnu, et si celui-ci a la bonne idée de le caresser voire de lui donner quelques friandises, il est alors le bienvenu à la maison, qu’il soit bien ou mal intentionné...

Le prix d’un chiot Labrador Retriever est d’environ 950 euros, sans différence majeure entre les mâles et les femelles. Cette moyenne cache cependant de grandes disparités, car les montants demandés vont de 500 euros pour les spécimens aux caractéristiques éloignées du standard à plus de 2500 euros pour les chiots venant de lignée d’exception et destinés aux expositions canines.

 

Au Canada, l’adoption d’un chiot Labrador coûte entre 800 et 1200 dollars canadiens.

 

Quel que soit le pays, les différences de prix d’un individu à l’autre peuvent être dues à la renommée de l’élevage, à l’ascendance plus ou moins prestigieuse du chiot ainsi qu’à ses caractéristiques intrinsèques, à commencer par sa proximité avec le standard. C’est d’ailleurs ce dernier point qui explique qu’on peut constater des écarts de prix au sein d’une même portée.

  • Le Labrador Retriever s’est fait une place de choix dans la littérature et le cinéma, mais le plus connu d’entre tous est très certainement Marley, du livre Marley et Moi (John Grogan, 2005), adapté au cinéma en 2008 par David Frankel.

 

  • Un autre Labrador connu pour ses apparitions à la télévision est Brian Griffin, de la série d’animation Les Griffin, ou Family Guy (entamée en 1999).

 

  • Enfin, Il est difficile de ne pas évoquer le cas de Zeus, un superbe Labrador jaune héros de toute une série de téléfilms : Zeus, le chien qui a sauvé Noël (2009, Michael Feifer), Zeus, le chien qui a sauvé les vacances de Noël (2010, Michael Feifer), Zeus, le chien qui a sauvé Halloween (2011, Peter Sullivan), Zeus, le chien qui a sauvé les vacances (2012, Michael Feifer), Zeus, le chien qui a sauvé Pâques (2014, Sean Robert Olson), Zeus, le chien qui a sauvé l’été (2015, Sean Robert Olson).

 

  • Dans la catégorie des chiens d’assistance, Endal, un Labrador de couleur crème, est considéré comme le chien le plus décoré au monde. Entre autres récompenses, il obtint en 2001 la médaille d’or du People Dispensary for Sick Animals (PDSA) pour avoir sauvé une personne lors d’un accident de la circulation. Lorsque le fauteuil roulant de son maître fut renversé par une voiture, Endal le plaça en Position Latérale de Sécurité, retrouva son téléphone, et partit chercher de l’aide dans un hôtel situé non loin.

 

  • Salty et Roselle sont deux chiens héros célèbres pour avoir guidé leurs maîtres respectifs, non-voyants, lors des attentats du 11 septembre 2001. Ils leur permirent de descendre plus de 70 étages par la cage d’escalier et de s’extraire des tours du World Trade Center avant qu’elles ne s’effondrent. Ils furent décorés conjointement de la médaille Dickin l’année suivante.

 

  • De nombreux Labradors sont devenus célèbres pour leurs exploits au service de la police ou de l’armée. Lucky et Flo, deux frères de couleur noire, en sont un exemple parmi tant d’autres. Ils découvrirent en 2007 plus de 2 millions de faux DVD pour le compte de la police malaisienne, et la mafia locale mit leur tête à prix.

 

  • Le Labrador est aussi la race de choix des présidents français de la Vème République, depuis que Georges Pompidou (1911-1974) fit entrer Jupiter à l’Elysée. Suivirent Jugurtha et Samba, qui accompagnèrent Valery Giscard d’Estaing, Nil et Baltique, les compagnons de François Mitterrand (1916-1996), Maskou et Sumo, les chiens de Jacques Chirac (1932-2019), Dumbledore et Clara, fidèles à Nicolas Sarkozy, puis Philae, qui suivit François Hollande. Nemo, adopté dans un refuge par Emmanuel Macron en 2017, est un peu un cas particulier, puisqu’il s’agit d’un croisé Labrador Retriever - Griffon.

 

  • Il n’y a pas qu’en France que les plus grands de ce monde ont succombé aux charmes du Labrador. On peut évoquer par exemple Buddy et Seamus, les deux Labradors du président américain Bill Clinton, Sully, celui de George H. W. Bush (1924-2018) ou encore Konni, celui du président russe Vladimir Putin.
Voir plus d'éleveurs
Vous souhaitez adopter un Labrador Retriever ou organiser une saillie entre Labrador Retriever ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Labrador Retriever

Bonjour! C'est mon 3e labrador. J'adore cette race et présentement notre Jack a 5 ans et c'est le meilleur que j'ai eu. Ce chien est merveilleux, nous sommes chanceux de l'avoir. Il est docile, affectueux, il adore la neige et l'eau, il s'amuse beaucoup à l'extérieur. Il est écoutant et il n'est pas dominant. Il est d'une très belle beauté. Et à l'intérieur, il est très calme. C'est un chien parfait pour nous! Et il est doux avec les enfants. C'est une race idéale pour les familles, je conseille à tous!!!

   
Par Julie

Bonjour

Je viens d'adopter une petite labrador noire il y a un mois elle vient de feter ses 3 mois tetue un peu fofolle un peu dominante par moment mais quel bonheur

Les plantes elle aime les cailloux aussi quant au bois n'en'en parlons pas ! Qq betises fil du telephone morceau de terre pris dans le jardin et émietté dans le salon mais rien de bien grave jusqu'à present. C'est dur de la gronder mais on ne lache rien !

Auparavant j'aj'avais eu un labrador femelle sable un amour mais tres soumise je l'ai perdu l'al'annee derniere à l'age de 15 ans ! Autant vous dire qu'aqu'avec ma tite noure cela nous change

+1    0
Par Fouillaud

J'ai un beau labrador de 9 ans elle est super gentille c'est une femelle est elle n'a jamais mordu personne quelque fois elle est éxiter mais je réussi a la calmer je voudrai jamais m'e séparer ; je crois que j'avais 1 ans quand elle est née est sa mère est décéder d'une maladie est son père va bien ! mo petit chien d'amour je t'aime

+1    0
Par Odrey

bien souvent, l'excitation du Labrador est due à un manque d'exercice et à trop de solitude.... Il a besoin de se défouler régulièrement

+1    0
Par frise84

nous avons une femelle labrador sable de 3ans maintenant.....c'est un amour de chien....pour rien au monde on s'en separerait...les labrador ont des super bon caracteres si on les eduque correctement des le debut..elle ne m'a jamais rien detruit et vit en appartement..elle s'y est tres bien adaptée..

+1    0
Par elodie

Je trouve les labrador très Gentil, ils sont cool et je crois que c'est un très beau chien pour commencer!!! :)

+1    0
Par Eudrey

j'ai une femelle noire, elle a toute les qualités d'un labrador et aussi les défaut, elle a 8 mois et a mangé les chargeurs de téléphone, le tiroir de cd de ma tour d'ordinateur mais j'ai un chaton heureusement ils s'entendent super bien meme que le soir après avoir mangé ils se font de gros calin c'est super mignon de les voirs tous ensemble.

+1    0
Par flora

Après avoir perdu un très gentil épagneul de 15 1/2 en décembre 2014 et difficilement consolable, ma fille m'avait conseillé de ne pas reprendre un épagneul pour ne pas faire de comparaison, alors j'ai adopté un adorable labrador sable à l'âge de 4 mois, maintenant âgé de 5 ans c'est un chien très attachant et équilibré qui comprend beaucoup de choses, je n'ai eu aucune difficulté pour l'éduquer, très peu aboyeur très jeune déjà, il pouvait rester seul sans faire de bêtises dans la maison. Je suis tellement heureuse d'avoir à nouveau un si fidèle compagnon, il m'apporte tellement de bien-être et d'amour...

+1    0
Par Flore C

a propos du labrador. c'est le 5ème que nous élevons. je suis une inconditionnelle de cette race. gentil. intelligent. d'une grande
sociabilité avec tous ses congénères. l'ami des enfants. d'une douceur sans nom.... bref il doit aussi être de bonne souche.. bon éleveur....
les labradors mordeurs ne sont pas en général des lof... mais des mélanges de race. 100% satisfaite
de cette race. allez un défaut...... trop gourmand..... il mange n'importe quoi....

0    0
Par mamili

Bonjour, Après avoir perdu mon adorable épagneul à l'âge de 15 ans et 7 mois le 3/12/14, j'ai un jeune labrador sable de 15 mois, il partage ma vie depuis l'âge de 4 mois, un chien attachant, intelligent, très peu aboyeur, il peut rester seul à la maison, pas destructeur, il aime le contact avec les autres chiens, s'intéresse aux enfants, le seul défaut, il est craintif vis-à-vis des adultes et fuyant si il ne connaît pas mais aucunement agressif, je l'amène en séance de dressage pour lui faire avoir confiance. Flore

0    0
Par pseudo

Nous avons adopté une femelle Labrador, elle avait 8 semaines. Nous nous sommes documentés avant l'adoption sur le caractère de cette race. Nous confirmons c'est un chien adorable. Ne rien passer, l'éduquer dès son arrivée. Douce, calme, sociable, obéissante. Fait tout pour nous faire plaisir. Pas Gdestructrice . Joue beaucoup donc beaucoup de jouets et de promenades.... Un amour de chien !

0    0
Par Leonie14

J'ai un labrador chocolat de 3,10 ans c'est chien joueur qui adore les câlins et les bisous je l'aime et c'est ce qui compte le plus dans ma vie????????????????????????

0    0
Par Juliette

Je suis militaire enretraite et a marseille nous avions un labrador staff femelle qui etais adorable avec tout le monde sauf parfois dominante avec les autres femelle de tte race confondue et elle etais tres joueuse et allais nager tout les jour dans notre tres grande piscine qui et la mediterranèe elle et decedè hier a l age de 10ans et 4 mois de tumeur au ventre ca ma foutue un coup de barre nous l aimons tres fort nous les mili domage quelle soit partis ci vite elle etais tjd en forme jessiterais pas un jour d acheter cette race la elle sapellais ONYX merci jpp106

0    0
Par jpp106

Mon Labrador est une femelle de 12.5 ans et elle a une patience infinie. Elle nous a aider à dresser le nouveau chien que nous avons trouvé. Elle épie nos conversation et comprend tout ce que l'on dit tellement que nous devons parfois parler anglais pour lui cacher des infos!!! Elle aime faire plaisir et adore les calins. C'est le plus merveilleux chien du monde et je voudrais qu'elle vive toujours.

0    0
Par Nunavik

J'ai un Labrador mâle de 13 ans,blond,oreilles couleur chamois. Quelle bête adorable. Je l`ai eu à 8 semaines. Je suis handicapé en fauteuil roulant. mon ami ne m'a jamais laisser tomber , fidèle , doux.

0    0
Par pseudo Caje

Très beau chien gentil,adore la chasse

0    0
Par Chadburn

Salut a tous , moi j ai labrador male noir , il a neuf ans et je peu vous dire que c est une creme ; adorable avec mes filles ainsi qu avec notre chat . Sans dressage il obeit presque parfaitement , ne jamais et et toujours demandeur de gros calins . Seul defaut ses deux premieres annees a chaque fois que je l ai laisser il me devorais tout a la maison mais absolument tout et apres ses deux ans fini .

0    0
Par taupe57

J'ai eu une chienne labrador qui nous a quitté à l'age de 13 ans. Elle était un peu tétue, mais vraiment très gentille, un peu collante. Un gros bébé qui aboie !

0    0
Par Frederic Bezies

Depuis quelques mois, nous avons un chiot labrador croisé border collie. Il a pris le bon des deux races: c'est un chien joueur, foufou et speedé à l'extérieur; calme, tendre et câlin à la maison. Il est très protecteur, très délicat et très patient avec nos enfants. Son seul défaut est la destruction, mais on a mis des stratégies en place et ça va nettement mieux ( choses interdites de mordillage en hauteur quand on s'en va, par exemple ). Physiquement, il a tout du labrador. Il est adorable, obéissant, intelligent. On l'aime tous très fort et on ne regrette pas du tout notre choix.

0    0
Par Gol

Nous avons eu un labrador décédé le 16/12/2013 à l'âge de 14 ans. Nous l'avons eu à 2 mois et ce chien a été fantastique, joueur jusqu'à 11 ans. Le maître doit surveiller son alimentation, chien très docile, il a commencé à avoir des problèmes d'articulation vers 12 ans. Il nous manque...

0    0
Par laurent

Pour répondre à punk, le labrador est un chien intelligent, il faut persévérer sur son éducation et devient docile vers 18 mois. Après la vie est très tranquille avec cette race, nous avons garder notre chien jusqu'à 14 ans...bon courage...

0    0
Par laurent

Gaby a maintenant 2 ans et demi. Elle est vraiment adorable avec les enfants. Fait attention avec les petits et est tres joueuse avec les plus grands. Apres avoit dévoré un salon de jardin dans ses 2 premières années, elles est assagie. Obeit assez bien. Caline mais supporte tres bien de rester seule. Pour moi et ma famille, le chien idéal. Son seul defaut: assez vorace et donc chapardeuse. Doit surveiller sa ligne, mais apres tout, c est une fille....;-)

0    0
Par Gaby

J'ai un chien appeler Darko, très attachant très protecteur envers les enfants et même moi, il écoute très bien, c'est une race très intéressante car ces chiens nous réservent toujours des surprises !!

0    0
Par marion

J'ai un labrador qui a maintenent 11 mois. je l'ai emmene a l'education des 3 mois. il a vite compris. maintenent il a decide de ne plus obeir . il detruit tout a l'exterieur et pourtant il n'est pas seul. lorsque je travaille il est dans le garage et il est sage. avec mes patits enfants c'est difficile il leur sautent dessus et ils en ont peur. nous avons perdu notre labrador en aout dernier et nous avions choisi dev reprendre la meme race . le notre etait adorable mais craintif et celui la est tetu mais intelligent . je persiste dans l'education et j'espere que ca ira mieux dans les mois qui viennent. nous adorons les chiens et eut etre que nous sommes trop pres de lui

0    0
Par punk

Moi mon labrador a 9 ans!!(oui déjà)et il jouent encore prend de longue marche un vrai gros bébé!!Il est très protecteur mais ne ferait jamais mal a une mouche! Il est hyper doux avec les enfants(nous somme 5)!!En résumé c'est le chien parfait....ya pas quoi de mieux rêver!!

0    0
Par kikieden

J'ai une femelle labrador de 8 mois tte noire que l'on peut emmener partout mais que des qu'elle est toute seule fait des bêtises la chasse coule dans ses veines puisque plus de la moitié de nos poules ont été dans son estomac :-/ mais plus gentille et câline et expressive je ne connais pas!

0    0
Par Clem

Moi j'ai un labrador mâle de 10 mois qui est calin, joueur, paresseux mais qui est sage comme un agneau alors que je l'ai seulement depuis quatre mois ! je recommande donc le labrador car il peut être vite bien éduquer et est super joueur et calme avec les enfants, personne âgée et les malades ...

0    0
Par milk

Mon labrador et très vif de penser et d’agilité tous comme d’énergie, il monte très bien la garde, je ne pense pas m'en prendre un deuxième car je ne veux pas avoir la sensation de la remplacer, je prendrais dans un certain temps un dogue allemand, ça lui feras un compagnon de jeu, et.. un nouveaux bon ami. Il a deux ans et demi, et vers l'age de c'est deux ans, on peut dire que le labrador se calme, et la je parle en se qui et des mal, les femelle a se qu'on m'a dit, se calme au bout d'un année, mes il reste toujours vif et super pour une famille, ils apportes de la joie et de la bonne humeur. Pour moi maintenant, je vais bientôt commencer un formation pour devenir Éleveur canin. Tous conseil et bon a prendre de mon cotée.

0    0
Par FangWolf

J'ai un labrador sable super gentil avec tous (grands et petits) et aussi avec ses congénères il va avoir 15 ans en novembre. commence un peu a avoir de l'arthrose

0    0
Par zézette

Mon 2ème labrador est noir. il a 12 ans et à l'inverse du sable il est agressif (surtout avec ses congénères) et grogne quand il a peur. je ne peux absolument pas les mettre ensemble - ils se battent à mort

0    0
Par zézette

Moi j ai un labrador croise griffon noir tache blanche sur la poitrine il y a 2 ans mais toujours des betises quand je suis pas a la maison mais tres gentil tres obéissant donc voilas

0    0
Par lolo

G 1labrador chocolat son nom:Bounty un vrai goût de paradis un chien avec une énorme gentillesse et surtout BCp d'amour pour mon fils . Tt les 2 sont très attachés et on une grosse complicité.pour ma part c un chien d'amour et je l'aime,Voilà que d'éloges pour mon Bounty

0    0
Par Carodegenne

C'est un chien adorable !!!! j'en et un a la maison qui et déjà vieux et jamais une fois il fait de mal a un enfant ou un adulte en plus il écoute

0    0
Par louroseluna

j aime cette race de chien ses tres gentil et affectueux sa a toute les qualité pour un chien

0    0
Par sebastien901

Je pense que plus tard, j'essayerai de me trouver un labrador, car ma chienne Nina (7ans) est très douce, gentille et adore s'amuser. Le labrador est un chien relativement doux, et obéissant.

0    0
Par mamaririe

Mon labrador a 6 mois, il est très grand et fort, il comprend bien, mais n'obéit pas du tout. il continue à mordiller les mains, les jambes, les vêtements. Il se conduit en mâle dominant et montre les dents quand on lui résiste, pas méchamment, mais violemment. et ça s'arrange pas.

0    0
Par mika

C'est le 3 eme labrador que je possède ,je ne changerai jamais. C'est un chien très gentil qui veut toujours faire plaisir. Sam a vécu jusqu'à 12,5 ans et Igor 15 ans, et le petit dernier à 3,5 ans. chien adorable.

0    0
Par Danou

nous avons deux labradors qui s'appelle loulou et falco.se sont des chiens tres adorables.facile a vivre et qui ecoute bien.

0    0
Par labbe

Je les trouve super mignon ! Surtout les noirs ! Je vais surement en adopté un. Les labradors sont des chiens vraiment gentil et je les apprécie beaucoup. Celui de mon voisin aboie parce qu'il n'est jamais promener. Il reste toute la journée dans un petit jardin. Et il est très sale. Mon voisin ne prend pas soin de lui. Un scandale !!!

0    0
Par Monia97

j'ai un belle femelle noir elle et ne le 31 mars et je ne voir plus ma vie sans elle . elle aime beaucoup ma fille mais j'ai un tout petit probleme avec elle j'ai du mal a la faire ecouter si un personne a un coneil il et le bien venu

0    0
Par anne

j'ai une chienne labrador croisée avec un épagneul elle a tous les défauts du labrador...un peu ronde et goulue...mais adorable adore l'eau et les longues ballades experte en trou dans le jardin et ailleurs aussi très amicale joueuse et obéissante...bref un amour de chien

0    0
Par nathalie

jai un labrador chez moi et il est vraiment gentil !

0    0
Par karolane

Notre labrador fauve de 4 ans(Mel)doit etre l'exception mondiale car il a HORREUR de l'eau!!
Une goutte et Monsieur détale!!
Par contre il est atteint d'une sorte d'éczéma au niveau de l'os supérieur de la patte. Ce n'est pas grave mais d'aprés le vétérinaire il ne faut pas que cela grossisse...
Quelqu'un a t'il eu ce genre de problème?
Comment cela s'est-il résolu?

0    0
Par Christèle

j'ai un chien de trois ans croise labrador et setter,un chien adorable,mais il perd beaucoup son poil,je le brosse souvent cela ne suffit pas.je prend son poil a la main j' en retire toujours.en nourriture je luis donne des croquettes aryon qu'il mange très bien

0    0
Par rousselin

bonjour,
J'ai une chienne labrador de 9ans et malheureusement elle a des probléme de ligament au menbres postérieur. Elle a déjà été opérer à l'age de deux ans car elle a eu une fracture et portent une plaque avec des vis.
Ma chienne est trés essouflé lors des promenades, elle a perdu beaucoup de poil au niveau du ventre. Et malheureusement je ne sais pas si je dois l'opérer (sachant que ce n'est pas dis que c'est ligament aye mieux) ou doit je mettre un termes a ces souffrances. Je suis perdu j'aime trop ma chienne dans un sens j'estime qu'elle pourrait encore être a nos côté quelques années et de l'autre a quel pris vais je la garder. Les exercices et les jeux avec mes enfants vont êtres réduits. le véto pense que si elle perd c'est poil c'est parce que elle souffre aussi bien de ne plus sortir avec nous vu son état et de l'autre elle souffre malgré les médicaments. Donnez moi votre avis. Merci.

0    0
Par crycry54

jai une labrador noir il a une tâche blanche sur le ventre il sappelle Max il a 5 ans il aime les enfants très afecteux intelligent je laime beaucoup cest mon meillieur ami

0    0
Par katherine

bonjours j ai perdu mon labrador il y a deux ans il avait douze ans il a ete renverse par une voiture c etait mon meilleur ami

0    0
Par junien

bonjour j ai 2 labrador brun femelle et mâle mais la femelle fait des allergie a l herbe qu est-ce que je pourrais lui donner a place des pillule de cortizone

0    0
Par genevieve

notres labrador chocolat agèe de 11 mois tres inteligent a la fois tres doux il aime beaucoups jouè avec les enfants tres bonne race tres curieu a l ècoute ,il adore s amusè dans l eau et de faire des betises quand il et tout seul

0    0
Par jerome

j 'ai mon labrador depuis 13 ans et demie et il arrive au bout de sa vie. Très gentil, affectueux aimant les enfants j 'ai eu beaucoup de plaisir de mon Titus et je vais le quitter avec beaucoup de peine. Je reprendrai un labrador mais cette fois ci ce sera une femelle et elle sera blonde et plus noir comme cela je ne ferai pas de comparaison avec mon Titus

0    0
Par Chantal

j ai snoopi depuis 2001 il va avoir 8 ans le 16 juin et c est un amour il est très doux avec mes enfants ainsi que mes 3 chats avec qui il dort le soir ,il adore quand nous allons a la plage et qu'il peut sauter dans les vagues.Il est par contre très collant il a beaucoup de mal a rester seul dans le jardin la journée. merci pour votre site

0    0
Par laurence

mon reve ses d avoir un labrador et dim 5/03/09 jaurai un chien enfin dans les livre il disent que ses un chien formidable je vai voir

0    0
Par marley13127

nous avons un labrador femelle oupy depuis 11ans c'est une chienne formidable d'une grande douceur et si belle on l'aime énormément et elle nous le rend bien c'est une superbe race qui vit sa vie comme elle a envie mais trés curieuse qu'en même on l'adore.

0    0
Par claude

je me suis fait donner un labrador retriver mais le mien est croiser avec braque allemend elle est tellement fine j'en reviens pas elle va avoir 1 ans le 1er mars et elle écoute comme un chien que sa fais 3 ans qu on n' a et sa fais seulement 3 mois je vais la garder le plus longtemps possible

0    0
Par sylvie

Moi, aujourd'hui (21 fév. 2009) j'ai acheté un labrador de 2 mois à la SPCA, et c'est un vrai amour... Il est brun et s'apelle Marley , je vous conseille beaucoup cette race, il n'a que 2 mois, ça ne fait que 13h que je l'ai et il est déja propre! Il sais qu'il doit dormir dans sa cage et en plus il commence déja à arrêter de japper et de mordiller!!!

0    0
Par Benjamin

Bianca aura 4 ans le 12 janvier prochain. Elle ne me donne que du bonheur. J'envisage d'adopter un chiot jack russel,male, mais j'ai le souci que Bianca soit jalouse. donner moi votre avis.Merci

0    0
Par nempower

Moi il y a une semaine j'ai adopter un Labrador Retreaver de 8 semaines et elle me donne beaucoup d'amour pour son petit gabarie et elle fait bon ménage avec mon gros matou et je l'aime beaucoup. a oui je l'ai appeler Cléo et on vous remercie pour toute l'imformation on retrouve sur votre site...

0    0
Par André

je suis du maroc et je suis drésseur et j'aime trop cette races de labrador il es fou lool

0    0
Par abdel

nous avons un labrador femelle orka qui a 10 ans et qui nous rempli d amour chaque jour malgres son age elle en parait 8 de moins cette race est magique et nous esperons que le ciel nous la laissera encore des milliers d annee...

0    0
Par jackie

ceci est un message d'espoir

j'ai perdu le 27/12/2007 après noel!! mon Libra qui m'a donné 12 années de bonheur c'était mon 4ème enfant une complicité sans limite et une patience exceptionnelle.
durant cet été mon mari et moi avons commence à parler d'avoir un nouveau compagnon et voilà chose faite nous sommes aller le chercher le 26 octo 2008 superbe elevage de qualité. nous commençons donc un nouveau départ avec ce chiot mais nous n'oublierons pas libra
faites le pas d'aller en choisir un car vous vivrez de beaux moments d'attente et de bonheur

0    0
Par anne

j ai perdu mon ami prince le 18 juillet 2007, une vie ensemble de plus de 12 ans.un ami plus que fidele, une ecoute formidable, une agilité & une tres grande gentillesse. je sais que le labrador est un chien formidable qui donne beaucoup d amour .

0    0
Par franck

j ai perdu mon ami ulyss voila 2 ans et mon coeur et toujours rempli de tristesse. je veut en reprendre un mais j aimerais qu il soit aussi calin que ulyss. on ma conseille de prendre une femelle mais ou la trouvee j' habite a besancon depuis peu.

0    0
Par geraldine

coucou j ai un labrador il s appele Alf il est trod bien, gentille et j ador jouer avec lui

0    0
Par cloe