Whippet (Page 16)

Réponse Lancer une nouvelle discussion
29/01/2015, 02h33
c'est donc bien se que je pense !
bon, eh bien, le moment venu, on se mettra en quête de la perle rare, ç'est pas gagné ...... !
habitant la Bourgogne ,pour l'instant, on ne fait que quelques marches quand le temps se veut conciliant, pour le vtt, nous faut encore attendre au moins mars
Réponse rapide à ce message
29/01/2015, 15h50
Les journées commencent tôt en Bourgogne dis-donc !
Quoi ? Attendre le mois de Mars pour faire du vtt ?
Perso je prends tous les temps et toutes les saisons de toutes les régions*!
C'est si bon de jouer avec le froid, la neige, le vent, la pluie (pas diluvienne quand même…) et un lévrier !
Ce matin ici c'était crachin léger et vent, on a fait une douzaine de km pour rejoindre la forêt du Lazaret à travers des grands espaces spongieux d'herbe de sable et d'eau, de tronçons de pistes cyclables, de vieux béton craquelé de la zone industrielle du port déserté...
Dans la forêt (le but pour la petite! ), on s'est évidemment tapé les endroits les plus improbables et quand le vent s'est transformé en tempête on a pris le chemin du retour, plein ouest, autrement dit avec en pleine face un vent de 100km/h *! C'est un pêcheur qui rentrait au port qui nous l'a confirmé…
Alors là pour avancer il faut forcer sur les pédales et s'agripper au guidon si on ne veut pas que la roue avant tourne complètement au cours des virages qu'il vaut mieux aborder en douceur …
La petite peinait elle aussi, le sable que le vent violent transportait nous a aveuglées en permanence quand on s'est approchées des plages où il nous restait encore 5 km …
Pour moi ces moments sont magiques, je communique toujours avec la petite, je me réjouis de la moindre haie protectrice qui nous donnera un répit, elle me répond en écho joyeux, puis je lance l'*«*attaque*» quand ça va être particulièrement éprouvant et elle comprend*….
On lutte âprement, et je peux vous assurer qu'on n'a pas froid, bien au contraire*!
Echarpe gants et bonnet deviennent inutiles, ils me font suer, et la whippet ne frissonne jamais , seule sa position "prise minimum contre le vent" n'est pas très esthétique vue de derrière...
3 heures*de vtt ce matin, on a bien "gagné" notre journée! La vie est belle! *
Il y a 2 ans dans les forêts franciliennes ça donnait ceci, toujours en vtt :


Réponse rapide à ce message
31/01/2015, 01h11
çà me fait penser à ma chienne disparue ces photos.......

oh ! non pas assez courageuse ni assez en forme pour aller affronter le blizzard, bien que je reconnaisse que rien ne vaut l'air pur pour bêtes et gens !!!
il y a de cela une vingtaine d'années, j'ai eu la chance d'habiter le département des Pyrénées atlantiques, là bas je sortais tous les jours avec mon jeune berger allemand, nous étions dehors une bonne partie de la journée tellement le climat était agréable...
Réponse rapide à ce message
31/01/2015, 09h26
Le temps devient très capricieux en bord de mer .
Toute la semaine alternance de crachin et vent (là on sort, c'est supportable), et en suivant pluie drue et vents violents, ouest, nord-ouest, autrement dit tempêtes .
Chutes de branches en forêt, vagues impressionnantes qui s'acharnent sur les rambardes et les jetées...Dégâts évidemment .
Bref se méfier en ce moment .
Alors tu viens en vacances ?
Au retour de nos équipées nous sommes trempées, et rien de tel alors que de se glisser dans mon grand lit douillet dans une chambre accueillante (j'adore ma chambre ), avec mon ordi portable sur les genoux, la radio allumée, bouquins à portée de main et une whippet soupirant d'aise invisible mais présente sous les draps...
Le portable émettant de la chaleur, au début elle en profite, scotchée contre mes jambes, puis elle s'en éloigne petit à petit, bien étalée, enfin réchauffée .
Quand je lis elle se rapproche de moi, quand je commente elle soupire et est contente, et quand j'émet l'idée de me lever pour m'activer elle va hiberner au fond du lit pour un long moment indéfini, déconnectée désormais de sa mission de chienne de compagnie .
Le plus amusant est quand je parle d'aller faire à "manger"...Là je sens son fouet qui bat de contentement contre les draps, pourtant elle a l'air de dormir profondément . Elle m'amuse cette petite, j'adore sa compagnie .
Sport et confort . Chat et chien .
Réponse rapide à ce message
01/02/2015, 21h18
oui, une belle compagnie et c'est là qu'on se dit : mon lévrier , que serais-je sans toi !!!!

bon, je vois que ce n'est pas la joie au point de vue météo sur les Pyrénées en ce moment, pas de quoi mettre un lévrier dehors, st lary soulan , 2m de neige !!!! chez moi rien, et quelques malheureux cm à 20 km, on s'est contenté d'une balade au bord d'un canal et à pied avec nos chiennes qui ont dévoré des crêpes au retour, çà creuse le grand air, je confirme !!!
Réponse rapide à ce message
09/02/2015, 18h28
Il n'y a plus de smileys en libre service par ici ? Misère !
Vu nos expéditions vtt qui durent en moyenne 3 heures d'affilée par jour, (record 5 heures avant hier), on doit être tout près de Paris à l'heure actuelle !
Et qu'on ne me raconte pas qu'un whip n'est pas "très" endurant, une whip en hiver dans le froid et le vent est increvable .
Je n'ai pas encore trouvé ses limites, j'y renonce !
On se reposera de nos excès à la saison chaude, le froid est idéal pour faire courir les chiens sportifs vite et loin, d'ailleurs la petite me fait actuellement penser aux chiens nordiques, par son allure régulière et la position de son cou quand elle trace longtemps et sans fatigue .
Bref on va continuer nos sports d'hiver avec enthousiasme, il n'est plus question d'hibernation, mais alors plus du tout !
Et on va assister à l'éveil du printemps en roulant, déjà la luminosité fait son petit effet sur les plantes de dunes qui pointent, minuscules mais saturées de couleurs vives et sur la libido des pinpins qui grattent et marquent partout .
Comme ils ne sortent que le matin tôt et le soir tard ma whip n'a que leurs odeurs fraiches à suivre, et ça lui suffit pour se montrer joyeuse et optimiste . Brave petite .
Mon vtt neuf a déjà perdu son éclairage, arraché au passage par une branche, sa chaine déchainée s'est plusieurs fois pris les dents dans des ronciers d'une grande férocité et moi je commence une belle collection de bleus et violets sur les mollets .
Il n'y a que Nana qui revient chaque fois impeccable, car son poil est si court, lisse et couché que rien ne peut s'y accrocher .
Ma parfaite .
Réponse rapide à ce message
25/02/2015, 08h19
Ca gaze !!!
Etant donné qu'en forçant dans mes montées et descentes en VTT j'émets facilement 3 fois plus de co2 que si je flânais à pied, sans compter la whip qui elle aussi carbure à pleins poumons nous polluons l'atmosphère en ce moment, désolée, lol! *!
Certes, il n'est pas question ici d''énergie fossile (!) comme en envoie un moteur de voiture sportive mais des merdouilles style engrais, pesticides et autres cochonneries, bref tout ce que nous mangeons *!
Ah si notre nourriture était naturelle (impossible à l'heure actuelle) nos rejets «*bio*» seraient tous absorbés et recyclés par la végétation et tout serait parfait dans le meilleur des mondes …
Mais au Diable les questionnements , roulons, respirons, transpirons, rions*!
Etonnant*quand même, méditons :
Un chien de taille moyenne nécessite 1 hectare par an pour sa nourriture .
Une Land Cruiser, qui roule 10 000 km par an consomme de l’énergie pour la construire et la conduire. Un hectare de terrain peut produite l’équivalent de 135 gigajoules par an, ce qui veut dire que l’empreinte écologique de cette voiture est de 0,41 ha, soit moitié moins que celle du chien *!!!!!
Donc il vaut mieux adopter un 4x4 qu'un chien pour la planète, pensez-y la prochaine fois*à la SPA! (LOL)
Et éviter les collections, car si un 4x4 peut rester au garage sans consommer ni rouler durant des années les chiens eux carburent toute leur vie !Hihi .
Réponse rapide à ce message
28/02/2015, 20h46
moralité : adoptons une voiture plutôt qu'un chien, si l'on veut être résolument écolo !!!!!! (ce serait dommage, je ne vois pas l'automobile me faire des câlins tous les jours !!!!!)
Réponse rapide à ce message
02/03/2015, 16h54
Et puis il vaut mieux se faire voler un tas de ferraille !
Disparition de Nana….
On peut dire que ma whippet a tout vu, tout vécu, tout expérimenté, toujours avec moi et en liberté , de la chasse aux sangliers en battues à la pêche sur mares gelées, en passant par les sentiers de braconnages, par les sommets et ravins empierrés des Pyrénées... ce qui fait a fait dire aux mauvaises langues venues d'ailleurs sur le net qu'un jour elle finirait mal, sa vie étant trop aventurière, trop dangereuse , et blablabla et blablabla .
Ces malveillants ont failli avoir raison*, ce vendredi soir à 9 heures moins le quart précises, quand j'ai fait avec elle sous la pluie les ...voyons ...15 mètres (!) qui me séparent des grandes poubelles.
Elle vient souvent avec moi, fait un pissou si elle en a envie, sinon elle me précède et rentre, la porte reste ouverte .
Je rentre donc vendredi soir et pas de Nana . Je ressors et pas de Nana . Je laisse la porte ouverte et fait le tour de la résidence en appelant de plus en plus fort . Les voisins qui la connaissent tous et l'adorent viennent m'assister, on sillonne tout le secteur dans l'obscurité . Rien .
Totalement ahurie je finis par me retrouver seule vers 10 heures, continuant à espérer toute la nuit , alternance de recherches et de courtes périodes de léger sommeil perturbé ….L'ENFER*!
Incompréhension totale de ma part*: on ne disparaît pas comme ça*!*!!
Eventualités*: Enfermée dans un garage à chatière ??? Elle répondrait à ma voix! Embarquée dans une des voitures des ouvriers qui font le ravalement de la résidence en ce moment et dorment parfois sur place*? Possible, surtout qu'elle les connait et ne se méfie pas d'eux...
A 5 heures du matin n'y tenant plus j'ai commencé à m'activer efficacement , en composant et imprimant 50 affiches avec une photo récente de ma whippet claire de profil sur des rochers gris pour l'imprimer en noir et blanc et que ce soit parlant puisque j'avais assez d'encre, avec écrit bien visible en bas*: FORTE RECOMPENSE puis mon n° de portable.
Ensuite j''ai cherché et noté tous les n° de téléphone du refuge et SPA de Bayonne, de tous les vétérinaires, gendarmerie, police, mairie, et aussi de son éleveuse car mes coordonnées n'étant plus les mêmes que celles de l'époque, il y avait des chances que ce soit elle que les services d'identification joignent par défaut…
Puis au matin j'ai téléphoné partout, à la chaine, et partout tout le monde s'est montré très coopératif, même la police que je croise si souvent en VTT sur les trottoirs et passages cloutés, Nana trottant libre à mes côtés . Oups .
Puis le vide, l'attente, l'angoisse…..La panique*!
A 14 heures trente pile coup de fil d'un cabinet vétérinaire situé en plein coeur de tous les commerces, parkings et grands centres commerciaux du centre ville, une centaine de boutiques à 5-6 km de chez moi, sans verdure ni espaces verts, un endroit où on trouve absolument tout ce qui s'achète .
2 jeunes ont ouvert la porte de la clinique à quatorze heures vingt-cinq, ont déposé une whippet sable en expliquant qu'elle venait d'être larguée d'une voiture qui roulait lentement autour du rond-point de la clinique et ils sont repartis en suivant sans donner plus d'explication . Ils ont fait ce qu'il fallait sans hésiter, merci à eux !
Tout de suite la secrétaire s'est jetée sur son téléphone et m'a contactée .
Je voudrais qu'elle croule sous des tonnes de fleurs cette efficace demoiselle!
On en a déduit que la petite a tellement hurlé au loup dans la voiture de ses ravisseurs (elle l'a bien fait chez le véto*!), qu'ils ont dû en avoir assez de la supporter et l'ont éjectée alors que 2 jeunes traversaient à ce moment précis. Ils l'ont récupérée et amenée direct au cabinet vétos face au rond-point .
Depuis ce moment je vis sur un petit nuage…Ma whip, à part boire frénétiquement dans toutes les flaques que nous rencontrions et faire la fête autour de moi s'est comportée comme d'habitude, cool, à l'écoute…
Quelles facultés de récupération elle a cette petite*!
Je me souviens que lorsqu'elle était toute jeune et qu'elle me perdait dans la forêt elle hurlait ainsi pour que je la localise, les hurlements ayant une plus grande portée dans l'espace que les aboiements . Et je l'entendais .
Cette technique du loup a toujours fonctionné chez nous, et cette fois encore elle a dû l'employer pour m'appeler à l'aide...Même si je ne l'ai pas entendue elle a fait son petit effet on dirait! lol*!
Alors en résumé Nana la whip qui vit toujours et partout des aventures extraordinaires sans drames notoires a failli très très mal finir à quelques mètres de chez elle dans le secteur des poubelles*!!!
Que le hasard est parfois bizarre…
Réponse rapide à ce message
07/03/2015, 21h33
OUPS , quelle sale mésaventure !!!
çà aurait pu tellement mal se terminer !!
mais une fois de plus nana a senti la situation , ne lui restait qu'à faire le loup et çà a marché (ma isis le faisait mais seulement quand elle voulait à tout pris venir avec moi et que c'était pas possible, elle entonnait et les 4 autres suivaient )
pauvre petite, quelle raisonnement qui force l'admiration !!!
enfin tout est bien qui finit bien, j'ai retrouvé par hasard, dans un autre post, l'adresse de son élevage d'origine, pas très loin de chez moi, en plus, je suis allée sur leur site où il ne se passe pas grand chose, la prochaine fois que je passe dans ce village, j'irai les voir, si toutefois ils élèvent encore des whips.
bon, alors nana , sérieux maintenant hein !!
Réponse rapide à ce message
13/03/2015, 11h34
Holalalalala, qu'on vit dangereusement la petite et moi...enfin pour certains*!
Il y a 3 jours,( je ne sais pas exactement ce qui a déclenché le phénomène, peut-être la température de l'air qui était idéale), mais c'est ce jour-là exactement en plein après midi que toutes les chenilles processionnaires ont quitté leurs nids et se sont mises à processionner .
Comme il y a des pins partout ici imaginez l'invasion*!
Sur le macadam des rues, des avenues, sur les pistes cyclables, sur les langes trottoirs gravillonnés…
Ce qu'elles cherchent désespérément, ce pour quoi elles sont programmées depuis toujours c'est s'enterrer individuellement pour éclore plus tard sous forme de papillons, qui se reproduiront etc..*
Et quand elles ne trouvent pas de terre meuble elles font quoi*???
Epuisée la chenille de tête hésite, s'arrête, et toutes les suivantes, qui ne sont plus guidées, se grimpent alors mutuellement dessus, formant des monticules grouillants, celles du haut cherchant à s'*«*enterrer*»*dans la masse molle et meuble de celles qui sont dessous ...Ah cet instinct de finir enterrées, même sous leurs propres congénères…
Spectacle écoeurant et fascinant à la fois .
Nana bien sûr, comme l'an passé (j'avais mis des photos sur ce forum), les évite d'instinct, comme le font les chats et la plupart des chiens je suppose .
Evidemment si tout à coup elles se mettaient à détaler comme des lézards elle ne pourrait pas s'empêcher de les poursuivre un peu, mais ne nous égarons pas...
Ben oui, on en est là . Dans le temps il y avait des prédateurs de chenilles...tiens, ne serait-ce que des fourmis qui s'en régalaient quand elles n'étaient encore qu'à l'état d'oeufs . Elles en mangeaient pratiquement 85*%, certaines mouches se servaient cvopieusement aussi, ainsi que d'autres insectes …
Les pulvérisations annuelles d'insecticides par hélicoptères contre les moustiques ont fait disparaître toutes les variétés d'insectes (sauf les tiques et les moustiques qui s'adaptent à tout), et du coup les oiseaux qui se gavaient de ces succulentes protéines dans la forêt ont disparu eux aussi, alors qu'il en faudrait maintenant pour réguler l'invasion de ces chenilles . Mais il n'y en a plus, c'est devenu un véritable désert faunesque ici, une misère !
La chaine écologique alimentaire est rompue . Seules perdurent désormais les interminables chaines de chenilles processionnaires contre lesquelles l'humain ne peut rien ...à part abattre tous les pins*! Grrrr*!
Merci ma whippet, sans toi et surtout sans Omar le saluki qui m'avez sortie des sentiers battus et appris à observer la nature sous ses formes les plus variées je ne serais pas impliquée comme je le suis devenue dans la défense de la biodiversité .
Réponse rapide à ce message
13/03/2015, 11h52
Nous avons le même souci en Vendée, les chenilles sont aussi descendues mais les conditions climatiques leur auront été néfastes.

Trop peu de beau temps et un retour au froid couic...... les miens mettent leur nez partout et quand ces bestioles sortent nous changeons de lieu de promenade direction les champs, les souris les veaux...
Sage Nana qui sait les éviter.
Réponse rapide à ce message
14/03/2015, 01h18
ici en bourgogne, le froid est encore bien trop vif pour ces bestioles répugnantes dont on doit malheureusement s'accoutumer, en tout cas pour l'instant pas vu l'ombre d'une chenille, on est au moins tranquille de ce côté là, par contre dans la plaine, nous voyons des chevreuils par dizaine, tous les jours, çà ne me dérange pas tant qu'ils restent en retrait par rapport à nous, parce que de plus en plus souvent ils n'hésitent pas à venir y voir de plus près (mauvaise vue ou complètement idiot ?) mais alors combien de fois nous rebroussons chemin à cause d'eux, pour la tranquillité de tout le monde
Réponse rapide à ce message
14/03/2015, 08h25
Sans blague ! Vous n'avez pas de chasseurs dans le coin ? Pas de prédateurs du tout ?
Le rêve le plus fou de Nana tu l'as devant chez toi lol !
Perso je n'ai rencontré le plus souvent que des chevreuils solitaires, et un chevreuil solitaire est très vigilant et prudent, intelligent quoi !
Mais groupés en grandes hardes ils se comportent exactement comme des moutons, copiant leur attitude sur celle de leur congénère de proximité : c'est ainsi qu'ils broutent tous ensemble, paniquent tous ensemble, sont curieux tous ensemble...
Qu'est-ce qu'on s'amuserait avec eux nous, c'est pas juste !
Il n'y a pas de petite maison à louer dans ton coin ? J'y passerais bien quelques vacances au printemps, on est en manque de grande faune sauvage en terrain dégagé, de pointes de vitesse à 70 et plus si nécessaire ... (pleurs)
Réponse rapide à ce message
17/03/2015, 07h59
oui , nous avons des chasseurs qui ont un quota à respecter, et puis la population chevreuil se porte à merveille , c'est par dizaine parfois que nous les voyons, surtout dans les prairies, à découvert, broutant tranquillement.....
dimanche, par contre, c'était la première fois que je voyais des chamois( jura) au nombre de 4......en fait tout ce qui faut pour faire courir un whip, qui de toute façon ne les rattrape pas, je me souviens d'avoir vu isis le corps complètement à l'horizontale, gémissant derrière les chevreuils qui faisaient des bonds énormes pour finir par s'enfoncer dans les fourrés, là où la whip déçue ne se risquait pas !
ici beaucoup de propriétés à vendre, mais à louer, à vrai dire je ne m'en suis jamais inéressée , faut voir avec des agences immobilières.
Réponse rapide à ce message
20/03/2015, 08h49
Parfois quand je passe sur des petites départementales en soirée dans les Charentes et que j'aperçois 2-3 chevreuils qui broutent dans des grands champs dégagés non clôturés avec un bosquet à moins d'1 km j'arrête ma voiture et là c'est du grand spectacle assuré .
J'ouvre la portière, la whip saute à mes pieds et espère...Je lui chuchote alors : tu vois les beaux chevreuils la-bas ? Tu les vois ? Allez, vas-y, cours, vas les ranger dans la forêt !
Quelle aubaine pour elle! Quelques secondes avant elle était molle serpillère avachie sur le siège arrière et tout à coup la voilà fusée, déjà loin, déjà petit point à l'horizon, rattrapant à chaque foulée les chevreuils tendus vers le bois salvateur...
Hé oui, à chaque foulée elle se rapproche de sa cible vivante la petite, , elle court bien plus vite qu'eux puisque c'est la vocation d'un lévrier : être plus rapide que tous les gibiers !
C'est un spectacle magnifique, je suis tellement émue, admirative et incrédule devant la volonté et l''efficacité de ce petit corps propulsé derrière cette masse fuyante tellement plus imposante et qui pourtant n'arrive pas à tenir le rythme .
Si elle les talonne de trop près au moment de rentrer dans la forêt elle freine un peu le mouvement car elle sait que sa mission s'arrête là : les ranger, les faire disparaître de sa vue .
Puis elle revient en trottinant vers la voiture, sa petite silhouette claire toute auréolée de l'or du soleil couchant .
Je la félicite, elle est souriante, haletante, comblée, et moi aussi .
Ne pas confondre poursuivre et chasser, jamais . Elle le sait .
Réponse rapide à ce message
21/04/2015, 21h32
Effectivement, c'est le genre de chien à passer du canapé ou autre couche moelleuse à une opération tout terrain, ce serait bien que l'on puisse, nous humains , démarrer au quart comme nos whippets !
ma Isis, faisait de même une fois arrivée en lisère des fourrés où s'enfonçaient les chevreuils, elle freinait des 4 fers, et demi-tour......enfin moi çà m'a toujours un peu affolé et pendant longtemps , maintenant le problème ne se pose plus, mes autres chiennes ne sont pas aussi intrépides.
Réponse rapide à ce message
Réponse Lancer une nouvelle discussion
Outils de la discussion Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Navigation rapide  :  


Vous aimez les chiens ?

Rejoindre la communauté

Rejoignez la communauté Chien.com ; échangez conseils et avis avec des milliers d'autres passionné(e)s !

Chercher dans le forum