Chasse avec lévriers ???

Réponse Lancer une nouvelle discussion
Lou d'Arabie
13/12/2010, 11h42
SENAT Scéance du 25 05 2000 .

M. le président. Par amendement n° 296, MM. Hérisson, Bizet, Braye, François, Lassourd, Murat et Vasselle proposent d'insérer, après l'article 12, un article additionnel ainsi rédigé :
« Après l'article L. 224-4 du code rural, est inséré un article ainsi rédigé :
« Art. L. 224-4-2. - Dans le temps où la chasse est ouverte, le permis de chasser donne en outre à celui qui l'a obtenu le droit de chasser de jour avec des lévriers.
« Ce droit de chasser s'exerce dans le cadre d'un plan de gestion.
« Un décret en Conseil d'Etat précise les modalités d'application du présent article. »
La parole est à M. Vasselle.
M. Alain Vasselle. C'est bien volontiers que j'ai accepté de défendre cet amendement, à la demande de mes collègues MM. Hérisson, Bizet, Braye, François, Lassourd, et surtout Bernard Murat, qui y est très attaché.
Pour bien comprendre l'objet de cet amendement, permettez-moi, mes chers collègues, de faire un bref rappel historique, avant d'en venir à l'intérêt d'une telle disposition législative.
Jusqu'au xviie siècle, les lévriers étaient utilisés pour la chasse. Mais Louis XIV, très attentif à sa gloire personnelle, remplaça massivement les lévriers par des chiens courants.
A cette désaffection va s'ajouter, à partir de 1689, une association d'idées. Jacques II, roi d'Angleterre et d'Irlande, se réfugie en France. Il est accompagné de troupes irlandaises et de vingt mille lévriers ! Evidemment, en quelques mois, les campagnes entourant les cantonnements sont dépeuplées de tout gibier
.
M. Michel Charasse. Vive la République ! (Sourires.)
M. Alain Vasselle. Vingt mille chiens courants auraient fait autant de ravages, mais l'opinion publique enregistre pour longtemps une synonymie : « lévrier égale destruction » ; les temps ont bien changé !
Or les lévriers, quelle que soit la race considérée, ne sont absolument pas des destructeurs de la faune, comme on a voulu le faire croire.

Pour ne citer que les pays industriels où les lévriers chassent encore de nos jours - je pense plus particulièrement à l'Espagne,...
M. Raymond Courrière. C'est le pays de don Quichotte !
M. Alain Vasselle. ... à la Grande-Bretagne, à la Russie ou encore aux Etats-Unis - le pourcentage de prise est de l'ordre de 25 %, ce qui est à peu près équivalent aux pourcentages de la chasse à courre, à cor et à cri.
Par ailleurs, il devient urgent de laisser nos préjugés de côté. Chasse aux lévriers ne signifie plus, depuis très longtemps, chasse de nobles. Le lévrier n'est plus le chien d'une élite. Par exemple, en Espagne, la chasse aux lévriers est autorisée ; elle est très populaire. De même, en France, si nous faisons une analyse sociologique des propriétaires de lévriers, on constate aisément qu'une très large majorité d'entre eux - 70 % des propriétaires de barzoïs - sont commerçants, artisans, salariés ou sans emploi.
D'autre part, les conditions et les modalités de la pratique de la chasse ont considérablement évolué depuis la loi de 1844, date à laquelle ce mode de chasse a été prohibé. Ainsi, le développement des plans de chasse qui visent à gérer l'équilibre des espèces chassables rend en réalité indifférent le mode de prélèvement.
Enfin, de nos jours, chez la plupart des races, on observe une nette augmentation du nombre de sujets dépourvus des aptitudes de poursuite et de chasse de leurs ancêtres. En effet, tous les spécialistes de ces races reconnaissent que notre législation met sérieusement en péril les aptitude naturelles de chasse des lévriers. Il me semble donc à la fois indispensable et urgent de rétablir le droit d'utiliser les lévriers pour ce à quoi la nature, et elle seule, les a destinés : la chasse.
C'est pourquoi, mes chers collègues, nous vous proposons d'adopter cet amendement qui vise à réintroduire la possibilité de chasser en France avec des lévriers afin de préserver les qualités cynégétiques qui leur sont propres.
Il s'agit de prévoir que ce droit de chasser s'exerce dans le cadre du droit commun à tous les chasseurs, et plus particulièrement dans le cadre des plans de gestion des espèces chassables.
Enfin, je conclurai en précisant que le président de la commission « Lévriers » de la société centrale canine ainsi que le président de la commission de vénerie de cette société sont plus que favorables à cette proposition. Les fédérations de chasseurs n'y voient pas d'inconvénient, à condition que ce droit de chasse s'effectue dans le cadre des plans de gestion.
Mes chers collègues, cette argumentation bien nourrie devrait vous convaincre de vous rallier à cette proposition !
M. le président. Quel est l'avis de la commission ?
Mme Anne Heinis, rapporteur. Favorable, dans la mesure où ce droit de chasser s'exerce dans le cadre d'un plan de gestion.
M. le président. Quel est l'avis du Gouvernement ?
Mme Dominique Voynet, ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement. M. Vasselle a utilisé des termes très volontaristes : il est « indispensable et urgent » d'autoriser un moyen de chasse qui n'est plus autorisé en France depuis 1844.
Moi, je considère que cette question, dont il n'a jamais été réellement débattu, mériterait un débat au Conseil national de la chasse et de la faune sauvage, qui, à ma connaissance, est fait pour cela !
Je suggère donc à M. Vasselle que nous prenions le temp d'examiner cette question.
M. le président. Vous demandez donc le retrait de cet amendement ou, à défaut, son rejet ?
M. Alain Vasselle. Sagesse ! (Sourires.)
Mme Dominique Voynet, ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement. Ce serait une sagesse critique, distante et moyennement favorable...
M. Alain Vasselle. Ce n'est déjà pas mal !
Mme Dominique Voynet, ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement. ... mais, pour ne pas céder aux pressions inconsidérées de l'assemblée, je m'en tiendrai à un avis défavorable, puisque le Conseil national n'a jamais été sollicité.
M. le président. Personne ne demande la parole ?...
Je mets aux voix l'amendement n° 296, accepté par la commission et repoussé par le Gouvernement.

(Après une épreuve à main levée déclarée douteuse par le bureau, le Sénat, par assis et levé, adopte l'amendement.)
M. le président. En conséquence, un article additionnel ainsi rédigé est inséré dans le projet de loi, après l'article 12.
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
13/12/2010, 14h48
Si j'ai bien compris si ce machin avait été voté le lévrier aurait était assimilé à n'importe quel autre chien de chasse, avec l'avantage pour le maitre de pouvoir le laisser vadrouiller à ses côtés dans la forêt au même titre qu'un épagneul sans l'angoisse de voir surgir d'un buisson un garde-chasse trop zélé ...
Mais je vois également l'autre facette de la chose, côté élevage, à savoir : "Désormais il faut que nos lévriers soient de supers chiens de chasse, sélectionnons-les à cet effet..".
Et voilà les éleveurs obligés de passer un permis- fusil, de s’inscrire à une société de chasse et de chasser "du vrai gibier" dans le respect du quota établi.
Mais "quel" gibier et pour quel lévrier ?
On remet 4 barzoîs sur un loup, comme au bon vieux temps ? Impossible : le loup est une espèce protégée ! On les met sur quoi alors les barzoîs ?
Et les grands irishs ? Et les azas bondissants derrière de légères gazelles ? Et les greys qui courent vite mais ne sont pas très endurants ? Et les afghans qui vont s'emmêler les poils et les pédales ? Et les plis à la peau fragile ?
A part les lâcher tous sur les chats je ne vois pas ...
Et puis, songez un peu : La période de chasse officielle c’est l’hiver, dans le froid la pluie et la boue, et pas question de les affubler de petits manteaux pour les tenir au chaud !
Non, vraiment, je ne vois pas, je ne vois plus les lévriers chasser avec obligation de résultat sur biches, chevreuils et sangliers. Aucune chasse ne correspond désormais à celles qu’ils pratiquaient « avant », chacun dans un contexte et un biotope qui lui étaient propres.
Je ne vois pas non plus leurs éleveurs se transformer en « chasseurs » avec fusil, carabine, arc, ou toute autre arme destinée à achever proprement une « bêtes rousse » parce qu 'une meute de grands lévriers aurait eu le temps de l’atteindre, de la harceler, de la pincer, de la lacérer depuis un bon moment déjà avant l’arrivée du maitre-chasseur à pied sur le buisson du drame .
Quelqu’un en pense quelque chose ? Chasse légalisée ou pas ?
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
21/12/2010, 15h47
Bon, je continue mon monologue ...
Chaque jour j'observe ma whippet qui "poursuit" , comme le faisait Omar le saluki .
A l'instar des autres races de chiens de chasse ils ont un bon nez, du flair, et c'est en général ainsi qu'ils prennent connaissance de la présence d'une bête dans le secteur.
Ils hument longuement l'air, prennent la piste la plus fraiche et... Là s'arrête la comparaison avec les classiques chiens de chasse .
Car là où les autres fins limiers continuent à pister nez au sol ou se mettent à l'arrêt ou que sais-je encore les lévriers eux foncent dès qu'ils visualisent le gibier.
Dans les bois, avec les innombrables cachettes et un terrain irrégulier bourré de toutes sortes de pièges ils finissent par perdre de vue le chevreuil ou le renard qui devient parfois brusquement invisible..;simplement en s'immobilisant !
Aussitôt le lévrier, (qui n'a plus utilisé son nez depuis l'instant où sa vue et sa vitesse ont pris le relai) revient au galop sur ses pas, recherche la bonne piste (au flair! ), amorce des tentatives qui parfois aboutissent si l'animal n'a pas profité de cet instant de doûte existentiel profond pour prendre une bonne avance sur son poursuivant .
C'est passionnant à observer . Un lévrier seul n'arrive pratiquement jamais à attrapper quoi que ce soit suite à une poursuite dans le foullis des bois, mais s'il "poursuivait" avec un maitre armé celui-ci ne manquerait jamais de gibier à tirer .
Mes 2 lévriers par leur silence, leurs expressions corporelles et leurs attitudes m'ont toujours tenue informée des évènements . Je perçois tout, ils le savent et jai toujours mis fin à leurs tentatives de recherche acharnée en les félicitant chaudement et ...en poursuivant joyeusement notre chemin .
Un lévrier aime se sentir utile et apprécié par son maitre en dehors du canapé et s'il était au service d'un respectable maitre chasseur passionné (ça existe ?) quel tandem d'enfer ils formeraient alors !
Réponse rapide à ce message
22/12/2010, 10h55
Merci pour cette ode aux lévriers que nous sommes quelques uns ici à fortement apprécier !....
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
22/12/2010, 20h29
Chouette alors, merci MANU ! Le terrain est libre, le sujet aussi, profitons-en avant que la foule ne débarque !
Aujourd"'hui on a tiré partie de la boue et de la pluie pour pister la grosse Bête Noire de la forêt, j'ai nommé... Le sanglier!
Programme excitant pour la whippet qui s'active en osmose parfaite avec sa maitresse ...
On a tracé sur les traces (évidemment, et sur le parfum "grosse cochonne" pour la petite . Perso je ne sens rien tant qu'on n'est pas à quelques mètres d'une bauge .

Empreintes ...d'odeurs c'est sûr, qu'on suit sans les perdre durant au moins 2 km . :55:

Oups, énormes crottes tellement fraiches qu'elles fument encore, ou presque !

Là mon courageux et prudent petit radar m'indique que la Bête Noire est à quelques mètres à peine, alors je siffle les arrêts de jeu et félicite chaudement ma petite bébête à moi (en la frictionnant vigoureusement avec mes gants! )
Elle frétille, elle est satisfaite puisque je le suis aussi ! Pour elle la "chasse" s'arrête donc là et elle ne montre aucune frustration puisque les règles de lard (ou du cochon!) sont fixées entre nous depuis longtemps .
Pour ceux-ci ça commence là où pour nous ça finit ...
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
26/12/2010, 21h15

Un grand cygne sauvage, un chevreuil, des faisans...Quel tableau de chasse! Et sans autres armes que des aigles, faucons, autours, que sais-je, ...et un lévrier pour les assister .
En ce moment je me passionne pour l'art de la fauconnerie à travers les millénaires et les continents .
Les rapaces de haut vol s'accordent si bien avec les lévriers ...Ils fascinaient mon saluki qui levait souvent son nez pour les observer .
L'engouement pour ces oiseaux fut bien supérieur à celui qui fut porté aux chiens chasseurs à vue . La preuve en images : ils figurent sur les poings de toute la noblesse, de tous les chefs de guerre ou de tribus et même des gentes dames (chasseresses ou pas) sur une multitude de tableaux, de tapisseries, de vitraux...
Ils furent dressés par centaines, importés, échangés, leur entretien était fastueux et réservé uniquement à une élite comme on s'en doûte .
Le capuchon, souvent finement gravé aux armoiries du propriétaire ce sont les arabes qui l'ont inventé, comme la burka quoi ...
En ce moment l'art de la fauconnerie revient à l'honneur en Orient où les lévriers importés ne donnent pas à la chasse les résultats spectaculaires que les chasseurs escomptaient (évidemment, ils proviennent pour la majorité de nos élevages européens) ) , mais également en Asie, en Russie, en Europe ne serait-ce que pour effrayer les innombrables oiseaux qui squattent nos aéroports et nos précieux monuments historiques ...
Je vais donc me plonger avec délice et curiosité dans les documents que Papa Noêl m'a apportés .
J'aimerais bien m'acoquiner d'ici peu avec une une "buse féroce" qui ornerait mon poing gauche levé sur mon vtt précédé de mon increvable petite levrette.
Quelle allure mes aîeux !
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
27/12/2010, 09h29

J'ai retrouvé une ancêtre de ma whippette datant du... XVI ème siècle !
C'est tout à fait sa façon d'être, en liberté mais fidèlement au pied, discrète mais tous les sens en alerte, prête à tout pour collaborer avec sa maitresse....
Et puis ses oreilles en roses, sa couleur sable unie, son expression, sa forme, ses mouvements gracieux, sa souplesse...Ce lévrier est bien une whippet identique à la mienne .
Aucune comparaison n'est possible avec un greyhound, même de toute petite taille .
5 siècles séparent ces 2 petites flèches, impressionnant non ?
Réponse rapide à ce message
27/12/2010, 17h17
Je vois, Loup d'Albanie, que le Père Noël t'a apporté une belle panoplie de Diane chasseresse.

Tu pourrais me la prêter pour la battue de mardi prochain?
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
27/12/2010, 17h45
MDR !
Aujourd'hui nous étions de l'autre côté des champs, là où il n'y a jamais de battues …Et toc !
Nous sommes parties à pied à travers les grandes prairies qui bordent la forêt et que tu connais bien, mais ensuite nous avons continué sur d’autres champs et bosquets après avoir traversé une petite route très fréquentée qui sépare 2 mondes bien différents . Incroyable, on n'en revenait pas! (pas pour l'instant.. )
Ici pas de pesantes empreintes ni de profondes ornières qui signenrt la présence des gens de l'"ONF, mais en revanche on a pu admirer des centaines, des milliers de petits pas de chevreuils, de sangliers, de lapins, d’emplumés qui se croisent, s’entrecroisent, se bousculent à l’entrée de gros buissons impénétrables…. La VIE quoi !
Pour ma Nana ce fut la fête ! Et avec l’accord souriant de l’unique chasseur qui devait être le maitre en son domaine .
Durant les presque 3 heures que nous avons passées à suivre notre instinct sur ces beaux paysages vallonnés ouverts sur le golf d’Ormesson (impraticable évidemment) le chasseur n’a pas tiré une seule fois . Un saint homme ou quoi ?
Et pourtant du gibier il y en avait ! Nana en a fait courir un peu, mais en plein jour les lapins ne s’éloignent jamais assez de leurs terriers pour qu’un lévrier puisse feinter et courir avec eux. Ils trichent trop bien les petits coquins !

Evidemment l’histoire finit moins bien pour le lapin quand on le libère de sa cage juste devant le nez des lévriers : l’étape flair est zappée, et comme ce pauvre lapin est un SDF, un « sans terrier » ne sachant où aller se réfugier, ses actions sont hésitantes et désordonnées. Où est la gloire dans l’histoire quand 3 lévriers finissent par l’attraper enfin, hein ?

A pied, de champ en champ...

Empreintes....
Bon, Casimages devant crouler sous des tonnes de photos de neige je mettrai les miennes quand ça fonctionnera de nouveau .
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
28/12/2010, 09h56
Empreintes toujours....

Une faune nombreuse et variée a longé le ruisseau aux heures d'activité du gibier . Nana n'a pas le nez assez long pour tout apprécier malgré ses aller-retour rivière-buissons...

Lapins tout plein, hein Musard des bois ? C'est si rare de pouvoir les suivre à la trace...

Et plus rare encore de pouvoir constater que leur urine est d'une belle couleur orangée, style jus de fruit sur petits cachous....

Ici ça ressemble fort à un marquage de territoire de mâle .. Jeannot Lapin ? :68:

Va falloir que je la mette au régime cette petite ! Ca bloque au niveau des épaules ...

Celui-là elle le sent bien, il n'est pas loin ...Alors elle tranche, arrache, coupe net les racines qui sécurisent le terrier .

Ce qu'elle arrive à dégager en quelques coups de dents, en tirant pour amener vers elle les solides racines qui bloquent l'entrée nous on mettrait un bon moment à le faire avec un couteau bien aiguisé...Et encore rien n'est moins sûr!

Mais je coupe net son élan en l'appelant ...et en la félicitant joyeusement . Couper ses élans, casser ses rêves, trancher dans le vif du sujet ça je sais le faire !
"Allez ma jolie, on va voir vers le pâté d'arbres là, qu'est-ce qu'on va découvrir d'intéressant encore ?"

Bref ce fut une belle balade, et au retour nous avions ce magnifique spectacle en face...
Le lapin bleu d'Alice au pays des merveilles ce sera pour une autre fois hein Nana ?
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
04/01/2011, 21h06
Aujourdhui nous sommes arrivées sur les lieux des battues vers 16h30, à la fin quoi, pour être sûres que les chasseurs n'avaient pas oublié un animal blessé derrière eux .
On a bien fait : on a aperçu un jagdterrier qui sortait d'un sous bois où normalement il n'avait plus rien à faire depuis longtemps puisqu'il n'y avait ni voiture ni chasseurs ni le moindre frémissement de vie à l'horizon .
Ca voulait dire qu'il s'occupait seul dans ce secteur depuis un bon moment déjà, et "s'occuper" pour un jagdterrier de meute ça veut dire s'empiffrer .
Nana après avoir un peu flairé l'endroit où il avait surgi pour se mettre sur la piste a survolé tout le secteur en quelques bonds impressionnants qui l'ont fait atterrir pile poils sur une chevrette aux entrailles largement entamées que le petit chien noir était en train de manger .
Quelle excellente pisteuse au sang la petite !
Donc nous avons parcouru les 8 km qui nous séparaient du relai de chasse où la distribution de viande devait commencer pour ramener le petit jagd et signaler la présence d'un chevreuil resté sur le terrain .
La petite whippet l'a "reconnu" quand les 2 rabatteurs sont passés avec sa dépouille devant nous, elle était toute fière et aurait bien aimé l'escorter jusqu'à sa dernière demeure ...

Allez hop le jagd, en cage!

La voilà sa dernière demeure...Il n'est pas mimi le petit relai de chasse où les 40 grosses bagnoles des chasseurs sont garées en attendant la distribution des pièces de gibier que le boucher découpe au milieu des rigolades, des bouteilles de blanc et de la ripaille ?

Et voilà la chevrette retardataire trouvée par ma whippet qui ne compte pas l'abandonner en chemin non mais !
En passant vous remarquerez quelques-uns des miradors où les chasseurs se perchent pour tirer leur coup sans danger .

Et vous pouvez également admirer le beau passage de 10 mètres de large qui domine la francilienne et permet le brassage des populations de gibier .
Il y a un bruit d'enfer qui monte des 4 voies situées en dessous, mais rien n'affole ma petite !

Voilà la vue ! De part et d'autre du passage il y a des forêts, encore des forêts...Le pied !
Les animaux qui ont eu le temps d'acquérir de l'expérience peuvent se réfuguer dans l'une quand il y a battue dans l'autre , mais ils sont peu nombreux à vivre assez vieux pour savoir y faire .

Jolie vue du charmant château-boucherie ...
J'ai démontré encore une fois qu'un whippet peut se rendre utile à la chasse, sans vraiment "chasser" .
Réponse rapide à ce message
04/01/2011, 23h54
POurquoi que cela me parle cette photo.
Moi qui ai habité 15 ans à Emerainville dans le champt Tortu ???
__________________
N'accordez pas trop d'importance à tout ce qui se dit, le silence est le plus grand des mépris. Votre silence ne veut pas dire que vous ignorez ce qui se passe autour de vous, mais plutôt que ce qui se passe autour de vous ne mérite pas votre parole.
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
05/01/2011, 09h29
Tu as raison, Emerainville n'est pas bien loin, et en 1 heure de plus à bonne allure en vtt on y est !
Sur la photo prise de la passerelle à 5 km à peine tu as le Carrefour du centre commercial de Pontault Combault
Mais je viens de constater sur Google que les problèmes de gestion faune et flore des bois autour d'Emerainville sont les mêmes que par chez nous, beaucoup d'habitants se mobilisent pour une meilleure protection de ce magnifique patrimoine naturel et font appel à Natura 2000 pour les sauver du zèle des chasseurs et des forestiers actuels (les mêmes que ceux que j'ai vus hier) .
Tu as l'oeil et le bon ! :56:
Réponse rapide à ce message
06/01/2011, 07h41
Je vois, Loup d'Arménie, que tu apprécies la joyeuse atmosphère des fins de battue au chevreuil, quand les chasseurs se réjouissent à la vue du depeçage des bêtes encore chaudes, et malgré leurs belles voitures, semblent si affamés que l'on a l'impression que tels des psychopathes,ils vont se jetter sur les carcasses sanglantes pour les dévorer crues.

A la chasse à courre au cerf c'est encore plus joyeux, car il y a de la musique:

http://www.youtube.com/watch?v=JRCn2...layer_embedded
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
06/01/2011, 10h24
C'est à peu près aussi ces affreusetés que j'étais en train d'imaginer en regardant ce charmant petit château rose entouré de toutes ces grosses bagnoles boueuses . :63:
Ta vidéo je la trouve plutôt "noble" quelque part : parce que le cerf épuisé s'effonde avec tellement de lenteur et de grâce, parce que ces chiens de meute ne le bousculent pas, n'y touchent pas, qu'ils ne se montrent ni excités ni acharnés .
Ces chiens ce sont de véritables saints . Des Saint Hubert ? Des Beagles géants ? Je penche plutôt pour des Français Tricolores . Oui, ça existe ! :57:
Et puis non seulement il y a de la musique dans les chasses à courre, mais il y a également une cérémonie religieuse où tout l'équipage reçoit une bénédiction divine, hommes et chiens .
Le gibier étant le grand absent dans l'histoire il mourra en état de péché... mortel je suppose .
En attendant tu peux remercier le ciel, je suis toujours en vie, parce qu'à force de les harceler ces sauvages finiront un jour par avoir ma peau !
Et je pourrai enfin pénétrer dans le joli château hanté de milliers de fantômes d'animaux ...
Réponse rapide à ce message
06/01/2011, 11h22
Je pense que ces chiens sont des Beagle Harrier.
S'ils sont comme le mien, ils préfèrent jouer avec le cerf plutôt que le dévorer...
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
06/01/2011, 13h00
Oui, ils jouent peut-être, mais ils sont complices des chasseurs donc coupables de non-assistance à gibier en danger!
J'ai vérifié...C'est bien mon très cher ami le Baron Gérâââârd qui a crée la race dans les Landes pour que ce chiens soit au top sur le gibier et le terrain spécial qu'il lui destinait .
N'empêche qu'ils ont un perpétuel aboiement-hurlement dans les aigus qui fait froid dans le dos, on les croirait toujours à l'agonie !
Réponse rapide à ce message
06/01/2011, 13h14


Voici Camilla, rescapée d'une décharge, après la fin de la chasse à Mimizan, laissée là !!
elle partage ma vie depuis aout 2006.

Vois tu toute la sauvagerie de la race dans son regard ???

Camilla est une beagle harrier x chine courant et de l'endurance elle en a.
__________________
N'accordez pas trop d'importance à tout ce qui se dit, le silence est le plus grand des mépris. Votre silence ne veut pas dire que vous ignorez ce qui se passe autour de vous, mais plutôt que ce qui se passe autour de vous ne mérite pas votre parole.
Réponse rapide à ce message
06/01/2011, 13h18
et là voila en quète :



Elle est enrobée car après sa stérilisation, je ne l'avais pas mis au régime
__________________
N'accordez pas trop d'importance à tout ce qui se dit, le silence est le plus grand des mépris. Votre silence ne veut pas dire que vous ignorez ce qui se passe autour de vous, mais plutôt que ce qui se passe autour de vous ne mérite pas votre parole.
Réponse rapide à ce message
Lou d'Arabie
06/01/2011, 14h20
Ca alors, tu en as une, et trouvée abandonnée à Mimizan, Landes, le fief de sa race !
C'est vrai qu'ils ont des têtes et des regards magnifiques ces chiens de chasse...
Et qu'est-ce que tu fais quand elle part "en quête" ? Tu pars avec elle ?
Réponse rapide à ce message
Réponse Lancer une nouvelle discussion
Outils de la discussion Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Navigation rapide  :  

Discussions similaires
Discussion Forum
Règlementation chasse et promeneur avec son chien Législation & Formalités
Lévriers de rencontre . Lévriers
ma première portée de lévriers Autres sujets
Levriers en detresse Autres sujets
Bijoux lévriers ! Discussion libre


Vous aimez les chiens ?

Rejoindre la communauté

Rejoignez la communauté Chien.com ; échangez conseils et avis avec des milliers d'autres passionné(e)s !

Chercher dans le forum