renseignements pour notre futur chiot

Réponse Lancer une nouvelle discussion
14/12/2005, 16h07
Bonjour,
Voila, nous sommes pret pour acceuillir notre futur chiot un Cane Corso GRIS (mais pas gris bringé).
J'ai besoin de votre aide, pour savoir comment choisir son éleveur??, savoir aussi lui poser les bonne questions??, Il faut que vous sachiez que se seras mon 1er chiot pour moi, par contre mon mari a vécu son enfance et son ado avec des boxers.

Parlez moi de votre parcours, de vos expériences, juste avant l'arrivée du chiot dans la famille.

Je sais j'ai l'air un peu perdu, mais c'est surtout par soucis de ne pas me tromper dés le départ.
Merci par avance pour votre aide.
Réponse rapide à ce message
14/12/2005, 16h42
je pense que la première chose à faire, c'est de trouver un éleveur sérieux qui fait le dépistage des tares connues dans la race et élimine de la reproduction les chiens présentant des tares (dysplasie, etc ..) ..
ensuite, tout dépend ce que tu veux faire avec ce chien (expo, travail, compagnie ?)

Virginie
Réponse rapide à ce message
14/12/2005, 18h12
Merci Virginie
Oui en effet, j'ai vue sur des sites d'éleveurs que certains indique le dépistage des tares.
Comment s'en assurer, est ce qu'il y a des papiers que l'éleveur peux nous présenter lors d'une visite (par exemple).
Et pour répondre a ta question, notre chien sera avec nous pour la compagnie.
@++
Réponse rapide à ce message
14/12/2005, 18h33
oui, lectures officielles des radios, des differents tests, etc...

Marjorie
Réponse rapide à ce message
14/12/2005, 20h17
Ok merci Marjorie.
Autre chose, si un chiot est lof a t il automatiquement le dépistage des tares de fait.

Je pense que les avis sont partagés, mais il vaut mieux choisir un éleveur "pro" ou "amateur"??.

Par exemple j'ai vue une annonce (ici) d'un éleveur "amateur" sur St Jeoire dans le 74, ces chiots sont lof, (par contre il ne mentionne pas le dépistage), la mére confirmée excelent prix, le pére primé en expo CACIB, que veux dire cette abréviation??, par contre chose étonnante, pourquoi mettre 2 tarifs différent suivant leurs couleurs?? Alors un gris coute + cher qu'un bringé pourquoi???.

Merci encore pour vos réponses.
:56:
Réponse rapide à ce message
14/12/2005, 21h24
eleveur pro ou amateur, c pareil, il y a les bon et les mauvais.
un chiot lof ne garantie pas le dépistage des tares, voir selon la race. peu etre que certain sont demandé lors des expos mais je ne croit pas.

le tarifs dépends de la couleur, selon l'offre et la demande, la "tare" pour la confirmation. si il a un poil blanc qui le rend non confirmable, par exemple, je ne connais pas la race.

pour la compagnie, vous pouvez prendre un chiot non confirmable qui sera moins chere, mais tout de même bien vérifié le dépistage des tares sur les parents
Réponse rapide à ce message
14/12/2005, 22h40
oh oui !!!!
faites bien attention aux tares dont peut souffrir le chien, je me suis faite avoir et je l'ai dans le baba ... mais j'ai eu affaire à un particulier peu scrupuleux .........
si les chien est non lof pour une histoire de poils, ou de testicules (mâles) çà n'est pas ennuyeux si c'est un chien de compagnie. mais d'autres tares impliquent un suivi médical, parfois long et coûteux !

prenez bien le temps de vous renseigner, c'est une excellente chose !
Réponse rapide à ce message
14/12/2005, 23h47
aaahhhh le cane corso... le chien que j'aurais du avoir avant de connaitre le dogue de bordeaux... j'adore le cane!!!!

oui il faut bien demander au niveau des tares occulaires, dysplasie (je crois que les radiographies ne sont pas encore obligatoires et systématiques pour les reproducteurs, mais ce qui est bien c'est d'avoir deux parents A ou B voire C maxi!!)...

bon, comm edit plus haut, s'il y a un "défaut" de couleur c'est pas bien grave vu que ce sera pour la compagnie, mais surtout prends le bien LOF!!! ca c'est hyper important au vue de ce qui se passe coté lois!!!

je connais deux ou trois élevages recommandables et d'autres surtout pas, tu peux me contacter en mp si tu le souhaites...

mais bon pour t'aider dans tes choix d'élevages, vaut mieux prendre chez un éleveur familial (enfin ca c'est mon choix) car les chiots qui grandissent au milieu de la famille, des bruits et odeurs courantes sont souvent plus équilibrés que les chiots élevés en boxe et ont une meilleure adaptation une fois arrivé chez toi... (le traumatisme est moins grand, donc ils s'adaptent mieux et plus vite...

voilou ...
Réponse rapide à ce message
15/12/2005, 10h18
Bonjour tout le monde

Merci pour vos réponses trés rapides , et vos mises en garde.
Pas de probléme je suis prete a recevoir encore des conseilles.

Neleee j'ai mis un mp.

Bonne jounée @++
Réponse rapide à ce message
21/12/2005, 01h17
LIS CELA POUR UNE REPONSE SUR LES CONCOURS, excellent, cacib et autre
Auteur Nicolas Nolf http://www.casarenkamp.com/ reproduit avec son aimable autorisation.

le lien direct pour l'intégralité du texte et de pleins d'autres excellents sur l'élevage et les éleveurs http://www.casarenkamp.com/articlevf.html

Le chasseur sachant chasser, chasse AVEC son chien (hiver 2005)



Analyser avec lucidité sa production, faire valider la qualité de sa sélection par des spécialistes compétents, confronter sa production aux meilleures références européennes dans des expositions relevées et sous l’œil expert des meilleurs juges… voilà normalement le souhait et la raison d’être de l’éleveur passionné réellement désireux de progresser.



Mais une nouvelle tendance est apparue ces derniers temps parmi beaucoup d’éleveurs français : la « Chasse au Palmarès ». Peut-être galvanisés par Internet et son fort potentiel d’auto-promotion, voilà que certains sentent des ailes pousser sur leurs fourgonnettes et répondent à l’appel des merveilleuses lignes d’un petit tableau spécialement conçu pour leur belle page web, qui pourrait se résumer à ceci : résultats d’expo : CAC de Pasmoy-la-Mélasse, Classe Ouverte, 1er Excellent CAC, juge M. Trucmuche.

Inutile de préciser que le chien était seul ou presque dans sa classe, et que M. Trucmuche est un juge non-spécialiste jamais formé au Rottweiler et arrivé là par un concours de circonstances.



Pour donner de l’importance à son palmarès, le chasseur s’attachera aussi à montrer son chien à Trucmuchsen le norvégien, Trucmucho l’espagnol, Trucmuchescu le roumain, Trucmuchington l’anglais et Trucmuchao le portugais. Il pourra ainsi afficher quelque chose du style « 30 sorties 30 fois classé dont 25 fois premier sous 15 juges dont 5 étrangers »… et tous évidemment, non-spécialistes.



Encore mieux pour les chasseurs de palmarès : se rendre dans un pays étranger le jour où ailleurs en Europe se déroule un grand championnat auquel participent tous les meilleurs concurrents potentiels et où se trouvent tous les meilleurs juges. Comme ça on ne risque rien, et on peut tenter sa chance pour que son chien devienne champion local. On pourra alors l’inscrire en classe Champion, non pas pour aller enfin se mesurer aux meilleurs, mais pour continuer à ajouter des lignes dans le tableau sur le circuit des expos locales, toujours face aux juges qui ne distinguent pas l’avant de l’arrière sur le chien et qui en plus, n’oseront plus jamais le mettre 2ème puisque c’est un Champion…

On peut alors se vanter d’un palmarès long comme le bras, se faire congratuler à longueur de web, s’auto-pommader devant un parterre de novices dans toutes les expos, et recueillir sur son « Livre d’Or », les témoignages fervents de leur admiration sans bornes : « bravo, quel champion, quelle sélection, que de passion admirable ». A noter qu’on peut même obtenir ce genre de commentaire alors que le chien n’est techniquement champion de rien… après tout, la plupart de ceux dont on suscite l’admiration n’y connaissent rien. Et c’est tant mieux pour le chasseur car s’ils y connaissaient, ils ne seraient pas admiratifs !



Bien sûr, ça ne marche pas à tous les coups : il arrive que le juge Trucmuche, confronté ce jour-là à plusieurs chasseurs tous venus chercher la première place, se comporte mal et préfère celui-là plutôt que soi-même. On pourra alors brailler à l’injustice sur toutes les caisses à orange, pardon, sur tous les forums, en fustigeant l’incompétence du juge Trucmuche et ses classements scandaleux. On laissera couler un peu d’eau sous les ponts et on ira en attendant se consoler auprès d’un autre juge, M. Machin, Président du Club du Berger des Trois Vallées et de la Loutre argentée du Luxembourg, qui lui non plus n'y connaît rien au Rottweiler mais sera peut-être mieux luné. Naturellement on retournera un peu plus tard sous le juge Trucmuche, puisqu'on a bien besoin de lui pour peaufiner son tableau de chasse.



De toutes façons on trouve toujours des tas d'expo avec le juge Trucmuche, puisqu'il est bien gentil avec nos amis chasseurs, les Sociétés Canines Régionales qui organisent les expos, le réinviteront année après année puisque sa seule présence suffit à faire venir un tas de chasseurs qui payent 40 euros par chien inscrit. Pas comme ces juges spécialistes, ou pire, allemands, qui les rares fois qu'ils viennent ne font pas recette parce qu'ils jugent trop sévèrement. D'ailleurs ça fait bien longtemps qu'on ne leur demande plus de venir, du coup.



Confronté à la critique, le chasseur se retranchera derrière plusieurs arguments :



1) il a fait voir son chien à des juges SCC qui en savent forcément plus long sur le rott, que leurs détracteurs… tant pis si ces juges sont des personnes n’ayant jamais élevé, exposé, travaillé, ni même possédé un seul Rottweiler de leur vie. De toutes façons comment pourrait-on lui en vouloir, puisqu’à l’heure actuelle en France seul un juge, parmi tous ceux qui officient, a possédé et élevé des Rotts au meilleur niveau ?

2) il n’a pas pu se rendre dans la grande expo allemande ce jour-là parce qu’il a eu un problème de voiture, un problème de santé, un problème familial, un problème financier, un problème tout court (« et la rate qui se dilate, et le foie qui est pas droit… » comme disait la chanson...). Naturellement aucun de ces problèmes ne l’empêche jamais de se rendre à Pasmoy-la-Mélasse.

3) l’Allemagne, c’est loin, ça coûte cher, tout le monde n’a pas les moyens de, etc. Bien entendu, même en habitant la Normandie ou la Bretagne, il ira quand même très volontiers à Pasmoy-le-Puy près de Clermont, à Pasmoyensheim en Alsace, à Pasmoyou-le-Provençou dans les Bouches du Rhône ou encore Pasmoy-les-Matrac du côté de Bordeaux. S'il est rhônalpin, il ira jusqu'à Kerpasmoyec en Bretagne ou Pasmoy-sur-Seine près de Paris. Il ira même dans ces charmantes localités une bonne vingtaine de fois par an pour les besoins du palmarès… que voulez-vous, il faut bien suivre les déplacements du juge Trucmuche !

4) le chien a « malheureusement » la queue coupée et ne peut donc concourir en Allemagne, sinon, pensez donc, il irait ! Notez qu’il ne tient qu’à la bonne volonté de notre brave chasseur, que d’arrêter de couper les queues dans son élevage, ou d’acquérir ailleurs, un chien avec la queue naturelle… mais bien entendu il continue scrupuleusement de n’avoir que des chiens écourtés, ce qui lui fournit une excuse toute trouvée pour ne surtout jamais mettre un pied dans ce pays de « furieux » où les juges distribuent l’Excellent au compte-goutte et sont tous d’anciens éleveurs de haut niveau.



Tous les moyens sont bons pour éviter de se retrouver un jour face à une vraie concurrence et un vrai juge ! Le chasseur de palmarès se prend rapidement à son propre piège car au bout d’une dizaine de lignes faciles dans son tableau, il ne veut évidemment pas risquer de ne faire « que » 4ème, voire non-classé, ou même se voir infliger l’affront suprême : rentrer à la maison avec un Très Bon ou un Bon dans sa musette. Mieux vaut retourner voir le juge Trucmuche, lui au moins a toujours de bonnes nouvelles, il ne regarde pas trop les dents et ne voit donc pas que la 3ème molaire est manquante, pas plus qu'il ne remarque que le chien a un oeil plus clair que l'autre... quel brave homme, et quel grand connaisseur, ce juge Trucmuche !



Que ressort-il de tout ça ? Eh bien, qu’une fois de plus tout ce qui brille n’est pas or, et qu’aujourd’hui un très grand nombre des palmarès affichés ça et là sur le web, pour ne pas dire la carrière entière de certains chiens connus, sont ainsi construits en trompe-l’œil. Aucune importance de toutes façons, puisque les clients de nos braves chasseurs sont de toutes façons les mêmes bénis-oui-oui qui ont signé le livre d’or…



Cela n’enlève évidemment rien à ceux qui se donnent réellement du mal, au contraire avec un peu d'habitude, ça les fait même plutôt rire. Mais cela contribue par contre à renforcer l’image de rigolos des éleveurs français auprès de nos voisins, dont les meilleurs font des kilomètres pour fuir le juge Trucmuche pendant que d’autres font des kilomètres pour lui courir après. C’est ce nombrilisme à la française qui fait qu’aujourd’hui seule une poignée de sujets français sont capables de tirer leur épingle du jeu face à des juges spécialistes et une concurrence relevée… parce que seule une poignée d’éleveurs ose s’y risquer. Les autres préfèrent briller à domicile et se bercer d’illusions, quitte à se trouver visés par ces mots de Corneille : « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Réponse rapide à ce message
Réponse Lancer une nouvelle discussion
Outils de la discussion Rechercher
Rechercher:

Recherche avancée

Navigation rapide  :  

Discussions similaires
Discussion Forum
un futur après Ousty ? Autres sujets
comment présenter notre nouveau chiot a notre chien Comportement & Éducation


Vous aimez les chiens ?

Rejoindre la communauté

Rejoignez la communauté Chien.com ; échangez conseils et avis avec des milliers d'autres passionné(e)s !

Chercher dans le forum