Le caractère du Spitz Japonais

Le Spitz Japonais est-il proche de ses maîtres ?

Le Spitz Japonais est tendre, affectueux et incroyablement dévoué aux siens, sans pour autant se montrer envahissant. Il est aussi très enthousiaste : quelle que soit l'activité que ses maîtres lui proposent, il semble toujours de bonne humeur.

Le Spitz Japonais peut-il rester seul ?

Le Spitz Japonais ne souhaite rien de plus que de passer un maximum de temps en compagnie de sa famille. En conséquence, il n’aime pas être laissé seul et peut rapidement souffrir d’anxiété de séparation lorsque cela se produit, avec par exemple à la clef des comportements destructeurs et/ou des aboiements interminables.

 

De fait, ce chien n’est pas le meilleur choix pour des maîtres souvent absents, même si lui faire partager son foyer avec une autre petite boule de poils est un bon moyen d'atténuer le phénomène. En effet, dans la mesure où il a de grandes chances de bien s'entendre avec, cela évite qu’il se sente seul lorsque ses humains ne sont pas à la maison.

Entente du Spitz Japonais avec les enfants

Un Spitz Japonais qui se fait câliner par une petite fille

Le Spitz Japonais est une race de chien idéale avec des enfants, car il les adore et trouve en eux de formidables partenaires de jeu – l’inverse est aussi vrai.

 

Il ne faut toutefois pas perdre de vue que, comme n’importe lequel de ses congénères, il ne doit jamais être laissé seul avec un tout-petit, hors de toute surveillance par un adulte. Par ailleurs, une fois celui-ci suffisamment âgé, il est bon de prendre le temps de lui apprendre comment se comporter avec un chien et le respecter : on évite là aussi nombre de situations désagréables voire dangereuses pour les deux protagonistes.

Entente du Spitz Japonais avec les inconnus

Le Spitz Japonais est sociable avec les inconnus, mais seulement une fois qu’ils lui ont été présentés. En effet, il est plutôt méfiant de nature, et sa première réaction à l’approche d'une personne qu'il ne connaît pas est d’aboyer - ce qui en fait d’ailleurs un excellent chien d’alerte. Néanmoins, une fois les présentations faites, le nouveau venu est rapidement accepté, et devient lui aussi un compagnon de jeu potentiel.

Besoin d'exercice du Spitz Japonais

Un Spitz Japonais qui se promène dans un champ de fleurs

Qu’il s’agisse de jouer, de courir ou de se reposer sur les genoux de son maître, le Spitz Japonais semble ne jamais manquer d’entrain.

 

Pourtant, bien qu’il déborde d’énergie, il n’a paradoxalement pas besoin de longues heures d’activités chaque jour (promenades, sports canins…) pour être bien dans ses pattes et dans sa tête. Une sortie quotidienne d’un gros quart d’heure pour prendre l’air est suffisante, à condition qu’il puisse jouer suffisamment à la maison.

 

Bien entendu, il ne s’oppose pas à de longues promenades au parc ou ailleurs, mais ce n’est pas la race idéale pour les joggeurs et les randonneurs, car son endurance est limitée.

Activités recommandées pour un Spitz Japonais

Le Spitz Japonais n’a que peu besoin d’être stimulé physiquement, mais doit en revanche l’être beaucoup intellectuellement. Toutes les occasions sont bonnes pour permettre à sa très grande intelligence de s’exprimer : des jeux faisant appel à sa mémoire, des séances d’éducation canine ou d’apprentissage de tours, la pratique de sports canins comme l’obéissance, le frisbee ou l’agility sont autant d’excellents moyens de lui permettre de mettre en valeur ses qualités, et il s'y adonne avec enthousiasme.

 

Cet aspect ne doit pas être négligé, car un chien qui s’ennuie peut décider par exemple de s’occuper en rongeant et mâchouillant les pieds de la chaise, les chaussures de ses maîtres ou encore la commande de la télévision.

Le Spitz Japonais est-il fugueur ?

Le Spitz Japonais est dépourvu d'instinct de prédation, et n'est donc pas du genre à se lancer sur une piste ou se mettre à poursuivre un petit animal qui passe par là, sans plus écouter les ordres de rappel de son maître. Par conséquent, le risque de fugue est des plus limités : dès lors qu’il est bien éduqué et que l’endroit présente peu de risques d’accident (comme c’est le cas par exemple dans un parc), il est possible de le laisser évoluer sans laisse.

Niveau sonore du Spitz Japonais

Le Spitz Japonais n’hésite pas à se faire entendre, et son aboiement est étonnamment puissant par rapport à son gabarit. Cela en fait un bon chien d’alerte, mais aussi une source possible de nuisance sonore pour les voisins.

 

Lui apprendre à ne pas aboyer de façon intempestive et à s'interrompre dès qu'on le lui demande fait donc partie des points incontournables de son éducation.

Entente du Spitz Japonais avec les autres chiens

Le Spitz Japonais entretient peu ou prou les mêmes relations avec ses congénères qu'avec les humains qui lui sont inconnus : plutôt circonspect au premier abord, il apprécie leur compagnie une fois qu’il a fait leur connaissance. Il peut parfaitement partager son foyer avec un autre chien, et le risque de bagarres lorsqu'il en croise lors de ses sorties est limité.

Entente du Spitz Japonais avec les chats

Le Spitz Japonais est parfaitement à même de partager son foyer avec un chat, en particulier si la cohabitation est instituée alors que les deux protagonistes sont encore jeunes. Il est aussi parfaitement capable d'interagir de manière apaisée avec un chat qu'il ne connaissait pas jusqu'alors, car il n'est pas du genre à lui courir après en le prenant pour une proie.

Entente du Spitz Japonais les autres espèces

Mieux vaut éviter de faire cohabiter un Spitz Japonais avec un petit animal comme un rongeur ou un oiseau. En effet, même si contrairement à nombre d’autres chiens il ne se montre ni agressif ni chasseur en de telles circonstances, les jeux sous forme de course-poursuite ne sont généralement pas du goût de son petit partenaire. Ce dernier a tôt fait d’être effrayé par ce « monstre » de 8 kg qui le pourchasse en aboyant, simplement dans l'idée de s'amuser avec lui.