L'alimentation du Spitz Japonais chiot ou adulte

Nourriture recommandée pour un Spitz Japonais

Le Spitz Japonais n’est pas difficile à nourrir et s’accommode très bien des aliments industriels disponibles dans le commerce. Il est toutefois important de choisir des produits de qualité, afin de s’assurer qu’il reçoive bien tous les nutriments nécessaires à sa santé.

 

Ces derniers ne sont d’ailleurs pas les mêmes que pour un chat, ce qui explique que lui donner de la nourriture pour chats serait tout à fait inadapté, quand bien même s’il s’agit d’un « petit chien d’intérieur ».

 

En outre, ses besoins évoluent au fil du temps, en fonction notamment de son mode de vie (niveau d'activité...) et de son âge. Il est donc nécessaire de modifier de temps à autres son alimentation ; le mieux est évidemment de suivre à la lettre les recommandations du vétérinaire sur le sujet.

Alimentation d'un chiot Spitz Japonais

Un chiot Spitz Japonais allongé sur le dos près de sa gamelle de croquettes

Comme pour n'importe quel chien, l'alimentation du Spitz Japonais doit être adaptée à son niveau d'activité, mais aussi à son âge et à sa taille. Elle est donc amenée à évoluer au fil du temps, en particulier lorsque ce n'est encore qu'un chiot : il ne faut alors pas hésiter à avoir recours régulièrement à l’expertise d’un vétérinaire pour agir au mieux.

 

En particulier, des aliments inadaptés ou donnés en quantité insuffisante pourraient être à l'origine de carences et de retards de croissance, avec potentiellement de graves conséquences à vie.

 

En tout cas, dès lors qu'on lui fournit une alimentation appropriée, il n'est normalement pas nécessaire de donner des compléments alimentaires à un chiot Spitz Japonais - sauf bien sûr indication contraire du vétérinaire.

Fréquence des repas d'un Spitz Japonais

Comme c'est également le cas avec ses congénères, il est recommandé de diviser la ration quotidienne du Spitz Japonais en au moins deux repas donnés à heures régulières.

 

Ceci contribue à renforcer la confiance qu’il éprouve envers son maître, puisque ce dernier lui prouve ainsi quotidiennement qu’il sait répondre à ses besoins, sans qu’il soit nécessaire de demander. Cela limite en outre le risque d’excès : dès lors qu'il sait qu’il sera à nouveau nourri plus tard dans la journée, il a moins tendance à quémander et/ou à manger de manière excessive.

 

C'est particulièrement vrai si on prend soin de les espacer, en en distribuant un le matin et l'autre le soir : sa digestion s'en trouve facilitée, et on évite qu'il ait trop mangé à certains moments tout en étant affamé à d'autres.

Éviter l'obésité du Spitz Japonais

Même si le Spitz Japonais n'y est pas prédisposé, l’obésité peut vite être un problème chez un chien n’ayant pas la possibilité de se dépenser autant qu’il en a besoin et/ou dont les rations sont disproportionnées. C'est d'autant plus vrai qu'avec un animal de ce gabarit, un simple écart d'une poignée de grammes tous les jours peut avoir des conséquences fâcheuses.

 

Il est donc important de bien adapter la nourriture qui lui est donnée tout au long de sa vie, afin qu'elle coïncide toujours parfaitement avec ses besoins, et de la peser méticuleusement.

 

Il faut aussi se méfier des friandises : elles peuvent certes s'avérer fort utiles dans le cadre de son éducation ou pour l'entraîner à toutes sortes de choses, mais ont tôt fait de représenter un surplus de nourriture conséquent. Opter pour des friandises allégées et/ou déduire systématiquement leur apport calorique de sa ration quotidienne est un bon réflexe à adopter pour prévenir l'obésité.

 

Enfin, il convient d'éviter de lui donner de la nourriture destinée aux humains (ou de l'y laisser avoir accès, par exemple en fouillant dans les poubelles) qui n'aurait pas été soigneusement sélectionnée en amont pour lui. En effet, il y aurait alors peu de chances qu'elle soit adaptée à ses besoins nutritionnels.

Hydratation d'un Spitz Japonais

Tout chien doit avoir de l'eau fraîche disponible à tout moment, et le Spitz Japonais ne fait pas exception.