Le thym, une plante pour les chiens

Des branches de thym en gros plan

Facile à cultiver

 

Appartenant à la même famille que le romarin ou la lavande, le thym est originaire comme eux du bassin méditerranéen. Ses feuilles et ses fleurs dégagent un puissant parfum : il est donc couramment utilisé en parfumerie ou pour aromatiser diverses préparations culinaires. Par ailleurs, son huile essentielle posséderait des vertus intéressantes en phytothérapie : en particulier, elle serait un puissant antibactérien.

 

Le thym n'est pas toxique pour le chien : on peut donc parfaitement en faire pousser chez soi même si l'on possède un compagnon canin un peu trop curieux et/ou gourmand.

Comment cultiver le thym ?

Le thym est une plante très résistante, qu'il n'est pas très difficile de cultiver chez soi. On le sème au printemps, en pleine terre ou éventuellement en pot, dans un sol bien drainé pour éviter les excès d'humidité. D'ailleurs, il convient de laisser le sol bien sécher entre deux arrosages : à défaut, les racines risqueraient de pourrir. Cela étant, comme il ne craint pas vraiment la sécheresse, il est peu nécessaire de l'arroser, même pendant l'été.

 

Enfin, sans grande surprise, le thym apprécie le plein soleil et la chaleur. Une exposition sud est idéale pour lui, de préférence à l'abri des vents forts et des courants d'air frais.

Quelle durée de vie pour le thym ?

Bien qu'il lui ressemble beaucoup, le thym a une durée de vie beaucoup plus courte que celle du romarin : il faut compter en moyenne 4 à 5 ans seulement. Cela étant, comme ce dernier, il se multiplie naturellement ; on peut sinon facilement le bouturer pour finalement ne - presque - jamais avoir besoin d'en replanter.

Les précautions avec le thym pour les chiens

Sans grande surprise, le thym fait partie des plantes qui attirent les abeilles. Il faut donc veiller pendant toute la durée de la floraison à tenir son chien à distance, pour éviter qu'il soit tenté de jouer avec elles et se fasse piquer en représailles. Si l'on cultive le thym en pot, il suffit de placer ce dernier dans un endroit inaccessible - par exemple en hauteur, sur un meuble ou un bord de fenêtre. Si on le cultive en pleine terre, on peut par exemple installer une petit barrière tout autour le temps de la floraison, pour éviter que l'animal ne s'en approche.

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire.
Dernière modification : 03/09/2023.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : Liste des plantes
  2. Page 2 : Le bambou
  3. Page 3 : Le basilic
  4. Page 4 : La belle de nuit
  5. Page 5 : Le bougainvillier
  6. Page 6 : Le camélia
  7. Page 7 : La coriandre
  8. Page 8 : Le cumin
  9. Page 9 : La dionée attrape-mouche
  10. Page 10 : La fougère
  11. Page 11 : L'hibiscus
  12. Page 12 : La menthe
  13. Page 13 : La misère
  14. Page 14 : L'orchidée
  15. Page 15 : La pâquerette
  16. Page 16 : La passiflore
  17. Page 17 : La peperomia d'argent
  18. Page 18 : Le persil
  19. Page 19 : Le pissenlit
  20. Page 20 : La plante araignée
  21. Page 21 : Le plumbago
  22. Page 22 : Le romarin
  23. Page 23 : Le rosier
  24. Page 24 : La sauge
  25. Page 25 : Le thym
  26. Page 26 : La violette