Le basilic, une plante pour les chiens

Des plants de basilic en gros plan

Facile à cultiver

 

Très présent sur le pourtour méditerranéen ainsi qu'en Asie du Sud-Est, le basilic est une plante herbacée annuelle - c'est-à-dire qui ne vit qu'un an. Il faut dire qu'il craint le froid et le gel. Toutefois, comme il est de petite taille et facile à faire pousser, il se cultive couramment en appartement, y compris dans les régions plus tempérées. Ses feuilles très parfumées sont couramment utilisées comme plante aromatique en cuisine, ainsi que pour certains usages médicinaux.

 

Le basilic fait partie des plantes non toxiques pour les chiens : ce n'est donc pas un problème d'en faire pousser chez soi même si l'on possède un compagnon canin. Mieux vaut toutefois le protéger un minimum - en tout cas tant qu'il est encore petit -, car il reste malgré tout fragile et peut facilement être abîmé par un chien un peu trop maladroit.

Comment cultiver le basilic ?

Même dans des conditions idéales, le basilic reste globalement de petite taille : il est donc tout à fait possible de le faire pousser en pot. C'est même recommandé dans les régions tempérées, car il craint le froid et le gel.

 

Le semis se fait généralement entre fin mars et mai, en fonction du climat local : mieux vaut attendre que les gelées soient passées pour le semer en pleine terre, ou éventuellement de le faire d'abord pousser en pot puis de le mettre en terre quand la saison chaude approche. C'est d'ailleurs un bon moyen de le protéger contre les limaces et les escargots, qui en sont friands et peuvent littéralement le dévorer lorsqu'il est encore petit.

 

L'idéal est un sol frais et bien drainé, ainsi qu'une bonne exposition au soleil. Il peut toutefois souffrir de la chaleur s'il n'est pas suffisamment arrosé : mieux vaut prévoir un arrosage quotidien pendant l'été, et se contenter de mouiller la terre lorsqu'elle est trop sèche le reste de l'année.

Quelle durée de vie pour le basilic ?

En dehors des régions tropicales, où il peut éventuellement vivre plusieurs années, le basilic se comporte comme une plante annuelle : cela signifie qu'il vit moins d'un an. Il germe au printemps, une fois les gelées passées, et meurt à l'approche de l'hiver lorsque les températures deviennent vraiment basses. Il faut donc en replanter chaque année, par exemple en récupérant les graines de l'année en cours puis en les semant au printemps suivant.

Les précautions avec le basilic pour les chiens

Comme beaucoup de plantes odorantes, le basilic attire naturellement les insectes butineurs, parmi lesquels les abeilles. Il faut donc se montrer prudent pendant la période de floraison, pour éviter que son chien se fasse piquer par une abeille. Si la plante est en terre, on peut par exemple installer une petite clôture ou une barrière temporaire autour ; si elle est en pot, on peut se contenter de la placer à un endroit inaccessible.

Mise en garde

Les propos et conseils formulés ici ne remplacent pas l'expertise d'un professionnel, d'autant que chaque chien est unique. En cas de besoin ou de doute, il convient donc de se tourner vers un vétérinaire.
Dernière modification : 03/09/2023.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : Liste des plantes
  2. Page 2 : Le bambou
  3. Page 3 : Le basilic
  4. Page 4 : La belle de nuit
  5. Page 5 : Le bougainvillier
  6. Page 6 : Le camélia
  7. Page 7 : La coriandre
  8. Page 8 : Le cumin
  9. Page 9 : La dionée attrape-mouche
  10. Page 10 : La fougère
  11. Page 11 : L'hibiscus
  12. Page 12 : La menthe
  13. Page 13 : La misère
  14. Page 14 : L'orchidée
  15. Page 15 : La pâquerette
  16. Page 16 : La passiflore
  17. Page 17 : La peperomia d'argent
  18. Page 18 : Le persil
  19. Page 19 : Le pissenlit
  20. Page 20 : La plante araignée
  21. Page 21 : Le plumbago
  22. Page 22 : Le romarin
  23. Page 23 : Le rosier
  24. Page 24 : La sauge
  25. Page 25 : Le thym
  26. Page 26 : La violette