Le prix d'achat d'un Setter Irlandais

La popularité du Setter Irlandais Rouge fait qu’il n’est pas difficile à trouver, car il existe de nombreux éleveurs tant sur le sol européen que sur le sol nord-américain.

 

Quel que soit le pays, le prix varie nécessairement en fonction de la réputation et du prestige de l’élevage dont le chiot est issu, de son pedigree, ainsi bien sûr que de ses caractéristiques intrinsèques. Celles-ci peuvent être jugées à l'aune de sa proximité physique avec le standard de la race, ou bien de ses prédispositions pour chasser : il existe ainsi des lignées destinées aux expositions et à la compagnie, et d'autres au contraire qui sont faites pour la chasse.

 

Quoi qu'il en soit, les différences qui peuvent exister d'un individu à l'autre expliquent que les représentants d'une même portée ne sont pas forcément toujours proposés au même prix.

Prix d'un Setter Irlandais en France et en Belgique

Le prix d’un chiot Setter Irlandais est généralement de 500 à 1000 euros. La moyenne se situe un peu en dessous de 800 euros, sans qu’on constate d’écarts sensible entre les mâles et les femelles.

Prix d'un Setter Irlandais au Canada

Au Canada, un chiot Setter Irlandais Rouge peut valoir jusqu’à 1500 dollars canadiens.

Importer un Setter Irlandais depuis l'étranger

Le premier des critères pour choisir un chien ne doit pas être le prix, mais plutôt les chances qu'il soit parfaitement équilibré et en parfaite santé - et qu'il le reste.

 

En effet, proposer des chiots qui présentent les meilleures garanties en la matière a un coût, et celui-ci se retrouve forcément dans le montant demandé. Par exemple, un éleveur sérieux fait en sorte d'offrir un cadre de vie de qualité à ses protégés, s'investit pleinement dans leur éveil et leur socialisation, ne ménage pas ses efforts pour leur prodiguer des soins de qualité, ne fait pas d'économies sur leur suivi vétérinaire, et sélectionne scrupuleusement ses reproducteurs à travers différents tests génétiques et orthopédiques permettant de minimiser le risque qu'ils transmettent une tare héréditaire à leurs descendants. Ce dernier aspect est d'autant plus utile que nombre des affections auxquelles le Setter Irlandais est prédisposé sont ou peuvent être d'origine héréditaire.

 

Le fait que l'éleveur soit membre du club de race est en tout cas un aspect positif, et souvent un gage de sérieux.

 

Néanmoins, il est fortement recommandé quoi qu'il en soit de ne pas franchir le pas sans avoir au préalable visité l'élevage : cela permet de s'assurer que le lieu dans lequel le chiot est né et a grandi est propice à un bon développement physique et mental. C'est aussi potentiellement l'occasion de rencontrer ses parents, pour vérifier qu'ils ne semblent pas avoir de problème particulier. En effet, si la mère présente tel ou tel trouble du comportement, il y a tout lieu de s'inquiéter quant à l'équilibre mental du petit, lui qui a passé les premières semaines de sa vie à ses côtés : mieux vaut alors passer son chemin et se tourner vers un autre élevage.

 

Dans tous les cas, il est bien sûr nécessaire de passer un peu de temps avec le chiot, en plus de l'examiner physiquement. S'il semble anormalement apathique, peureux ou agressif, il est préférable là aussi de ne pas aller plus loin.