La santé du Landseer : espérance de vie, maladies, conseils...

Espérance de vie du Landseer

Le Landseer a globalement une santé solide, comme l'illustre son espérance de vie de 9 à 11 ans. C'est certes relativement peu si on considère l'espèce canine dans son ensemble, mais pour un chien géant, c'est une valeur au-dessus de la moyenne.

Article détaillé : L'espérance de vie du chien

Résistance du Landseer au froid et à la chaleur

Résistance du Landseer au froid et à la chaleur

La fourrure dense et épaisse du Landseer le protège efficacement du froid, mais pas tellement de la chaleur.

 

Quand le thermomètre grimpe, mieux vaut le garder dans un endroit frais et ombragé, limiter son activité pendant les heures chaudes, et bien s'assurer qu'il ait en permanence de l'eau à sa disposition.

Maladies du Landseer

Comme n'importe quel chien, le Landseer est davantage touché par certaines maladies - dont beaucoup sont communes à la majorité des races de grande taille :

  • la dysplasie de la hanche, une malformation articulaire dont l'apparition peut être favorisée par un facteur héréditaire, et qui est le plus souvent bilatérale. Elle entraîne des douleurs, des boiteries et difficultés à se mouvoir, ainsi que de l'arthrose à partir d'un certain stade. Les choses empirent progressivement, mais une opération peut permettre de remédier au problème si on s'y prend suffisamment tôt, ou à défaut d'atténuer au moins les symptômes ;

  • la dysplasie du coude, pour laquelle l'hérédité peut aussi entrer en ligne de compte. Les symptômes sont similaires à celle du coude : le chien boîte et a de plus en plus de mal à se déplacer, puis de l'arthrose finit par apparaître. Là aussi, une intervention chirurgicale est susceptible de réparer l'articulation s'il n'est pas trop tard, ou à tout le moins de réduire la gêne et les douleurs occasionnées ;

  • la dilatation-torsion de l’estomac, souvent due à une ingestion trop rapide et/ou trop importante de nourriture, qui fait que l'estomac se replie sur lui-même : cela empêche l'évacuation des gaz et perturbe la circulation sanguine. Sans l’intervention rapide d’un vétérinaire, elle est généralement fatale ;

  • la sténose aortique, une malformation congénitale qui perturbe la circulation du sang dans l'artère partant du coeur et chargée d'irriguer l'organisme (l'aorte). Elle cause une insuffisance cardiaque et entraîne généralement la mort du chien en quelques années, même si des traitements permettent de repousser l'échéance et de réduire la probabilité de mort subite ;

  • la cystinurie, une maladie héréditaire caractérisée par une excrétion urinaire excessive de cystine, qui cause l’apparition de calculs dans la vessie ou le rein. À la longue, le dysfonctionnement de ce dernier peut entraîner la mort de l'animal. Il existe toutefois un test génétique permettant d’identifier les individus porteurs, afin de les exclure de la reproduction ;

  • des infections au niveau des oreilles (otites...), car leur forme tombante fait que la saleté a tendance à s’y accumuler.

Risque d'obésité du Landseer

Bien qu'il soit assez peu actif, le Landseer n’est pas particulièrement prédisposé à l'obésité. Pour autant, aucun individu n'est à l'abri - en particulier ceux qui ont été stérilisés, car ils y sont davantage enclins.

 

Or, ce problème ne doit pas être sous-estimé, car le surpoids peut tout à la fois aggraver des pathologiques préexistantes et en causer de nouvelles. En outre, il est un véritable cercle vicieux, car l'animal tend alors à devenir moins actif : ceci a toutes les chances d'entretenir - voire amplifier - le phénomène.

 

Il faut donc prendre l'habitude de peser régulièrement son compagnon et d’agir rapidement en cas de prise de poids excessive qui se confirme lors des mesures suivantes. Un tour chez le vétérinaire s'impose alors, car il dispose de toute l'exercice requise pour analyser la situation, identifier les différents cas de figure possible (aliments inadaptés sur le plan nutritionnel, rations quotidiennes trop conséquentes, réaction à un traitement, maladie...) et dès lors indiquer la marche à suivre.

Adopter un Landseer en bonne santé

Le Landseer a beau être globalement robuste, il est comme n'importe quel chien davantage enclin à développer certaines maladies. Or, nombre d'entre elles sont héréditaires, ou peuvent à tout le moins faire intervenir un facteur héréditaire.

 

Par conséquent, un des meilleurs moyens d'adopter un représentant de la race en bonne santé est de passer par un éleveur très vigilant sur ce point, c'est-à-dire qui veille à faire effectuer aux spécimens qu'il envisage d'utiliser comme reproducteurs différents tests génétiques et orthopédiques. Il écarte ainsi systématiquement ceux dont il s'avère qu'ils présentent un risque en la matière.

 

Un professionnel sérieux doit donc être en mesure de présenter les résultats des tests effectués sur les parents et/ou sur le chiot lui-même (par exemple pour la dysplasie de la hanche, la cystinurie, etc.), en plus du carnet de santé ou de vaccination de ce dernier. Un certificat établi par un vétérinaire et attestant que l'animal est en bonne santé doit aussi être remis en amont de l'adoption.

 

Plus généralement, un éleveur digne de confiance ne lésine pas sur le suivi vétérinaire et les soins prodigués aux petits qu'il propose, même si cela doit se ressentir dans le prix demandé. La visite de l'élevage doit aussi permettre de se faire une idée du cadre de vie et des conditions sanitaires dans lesquelles il les fait grandir.

Fragilité du Landseer en période de croissance

Le Landseer atteint sa taille adulte vers 19 à 22 mois. Comme toute race géante, il connaît avant cela des poussées de croissance aussi rapides qu'impressionnantes - en particulier la première année. Il est alors très fragile, et il faut donc lui épargner tout exercice long ou intense : on réduit ainsi le risque de blessures (avec potentiellement des séquelles à vie), mais aussi de malformations.

 

Par ailleurs, il ne faut pas sous-estimer le rôle du sommeil, qui est indispensable à son bon développement physique et psychique. Il est parfaitement normal qu'il dorme près d'une vingtaine d'heures par jour les premiers mois : il convient de s'assurer qu'il puisse toujours le faire dans le calme, et de ne pas le réveiller.

Maintenir un Landseer en bonne santé

Comme pour n'importe quelle race, prendre l'habitude d'emmener régulièrement le Landseer chez le vétérinaire pour un bilan complet est un des meilleurs moyens de le garder en bonne santé le plus longtemps possible. En effet, le professionnel peut alors débusquer au plus tôt un éventuel problème, quand bien même rien n'est encore visible ; le cas échéant, cela permet une prise en charge optimale. Il faut le faire au moins une fois par an, et même davantage lorsque l'animal vieillit.

 

Dans tous les cas, c'est aussi l'occasion d'effectuer les éventuels rappels de vaccins nécessaires : même si ce chien n'est pas forcément du genre à passer le plus clair de ses journées dehors, mieux vaut qu'il reste constamment protégé contre certaines maladies aussi graves qu'évitables.

 

Enfin, toujours dans le registre de la prévention, il est important de renouveler tout au long de l'année ses traitements antiparasitaires : là aussi, on lui évite nombre de problèmes et maladies.

Assurer un Landseer

Comme n'importe lequel de ses congénères, le Landseer peut à tout moment tomber gravement malade ou subir un accident. Les dépenses vétérinaires peuvent alors être conséquentes, d'autant que son gabarit n'arrange pas les choses - par exemple s'il nécessite des doses de médicaments plus élevées.

 

Assurer la santé de son chien est un bon moyen de réduire l'incertitude et d'être en mesure de faire face au mieux en cas de problème. Toutefois, il faut avoir conscience qu'il existe plusieurs niveaux de protection, et que l'offre est loin d'être standardisée : même au sein d'une gamme donnée, on constate parfois de grandes différences d'un contrat à l'autre en termes de franchise, de plafond annuel, d'exclusion, de délai de remboursement, etc. 

 

Il est donc conseillé de prendre un peu de temps pour comparer différentes options afin de choisir au mieux, après avoir demandé à recevoir plusieurs devis.