Le prix d'achat d'un Staffordshire Bull Terrier

Comme pour toutes les races, quel que soit le pays où on se trouve, le prix d’un chiot Staffordshire Bull Terrier varie considérablement d’un individu à l’autre – y compris parfois au sein d’une même portée. En effet, la lignée dont l'animal descend, sa proximité plus ou moins grande avec le standard de la race ainsi que la renommée de l’élevage influent sur le montant demandé.

 

En tout cas, la popularité du SBT fait qu’il est relativement facile à trouver : les éleveurs sont légion.

Prix d'un Staffordshire Bull Terrier en France, Belgique et Suisse

Un chiot Staffordshire Bull Terrier coûte la plupart du temps entre 1300 et 1500 euros – la moyenne se situe vers 1400 euros.

 

Un individu dont les qualités physiques le prédestinent aux expositions canines nécessite de débourser un peu plus, puisqu'il faut compter plutôt autour de 1500 à 1800 euros.

 

Par ailleurs, la race étant plutôt bien implantée sur le territoire français, on peut généralement y trouver des éleveurs sans trop de difficultés. Cela est plus compliqué en Belgique, où ils sont bien moins nombreux : par exemple, moins d’une dizaine sont membres du club de race.

Prix d'un Staffordshire Bull Terrier au Canada

Au Canada, il faut débourser autour de 1500 dollars canadiens pour adopter un chiot Staffordshire Bull Terrier. Toutefois, dans la mesure où on ne compte guère plus d’une dizaine d’éleveurs dans le pays, il peut être difficile de trouver facilement son bonheur.

 

Il est donc possible de se tourner vers les États-Unis pour disposer d’un choix plus large. Le SBT s’y vend entre 1500 et 2000 dollars américains, soit entre 1900 et 2500 dollars canadiens. Il faut toutefois prendre en compte que le coût du transport et de diverses formalités vient alors s’ajouter au prix d’achat. Il convient d’ailleurs de bien se renseigner quant aux règles relatives à l’importation d’un chien, et de veiller à les respecter pour éviter toute mauvaise surprise.

Prix d'un Staffordshire Bull Terrier dans son pays d'origine

Il faut généralement compter entre 900 et 2000 livres sterling (soit entre 1000 et 2400 euros, ou 1500 à 3400 dollars canadiens) pour adopter un chiot Staffordshire Bull Terrier en Grande-Bretagne.

Conseils pour l'adoption d'un Staffordshire Bull Terrier

En premier lieu, avant d’adopter un Staffordshire Bull Terrier, il convient de se pencher sur les législations qui encadrent voire interdisent sa détention. Il faut s’intéresser à la réglementation applicable à l’endroit où on habite, mais aussi à ceux où on est le plus susceptible de se rendre avec son animal (dans le cadre de voyages, de visites chez des personnes que l’on voit régulièrement, ou même d’un déménagement potentiel). En effet, les réglementations dont il fait l’objet sont particulièrement contraignantes dans certains territoires ; il est important de bien prendre en compte cet aspect au moment de choisir quelle race de chien adopter.

 

Par ailleurs, au moment de choisir un éleveur, il n’est pas forcément judicieux de raisonner uniquement en termes de prix. En effet, d’autres critères méritent davantage d'être pris en compte, car ce qui est économisé au moment de l’achat peut vite être ridicule en comparaison des dépenses engendrées par le fait d’avoir adopté un animal à la santé fragile ou qui n’est pas équilibré : consultations chez le vétérinaire, traitements médicaux, séances avec un comportementaliste…

 

Cela vaut pour toute race, mais c’est particulièrement crucial dans le cas du SBT. En effet, une bonne partie des maladies auxquelles il est prédisposé sont héréditaires ou susceptibles de l’être. Surtout, il a tendance à se comporter en dominant si on le laisse faire et/ou s’il n’est pas équilibré. Sachant combien il est puissant et énergique, cela peut le rendre non seulement difficile à vivre, mais même carrément dangereux pour sa famille et pour les tiers.

 

Ainsi, afin de maximiser les chances que le chien qu’on adopte soit en parfaite santé et qu’il n’ait pas de troubles comportementaux, il est essentiel de s’assurer du sérieux de l’éleveur.

 

En effet, un professionnel digne de ce nom sélectionne de manière rigoureuse ses reproducteurs à travers différents tests (génétiques, oculaires, orthopédiques…) qui permettent de s’assurer qu’ils ne risquent pas de transmettre une tare héréditaire à leur descendance. En outre, il veille à prodiguer aux chiots (ainsi qu’à leurs parents) des soins de qualité, à les faire grandir dans un cadre de vie qui l’est tout autant, et s’investit pleinement dans leur éveil et leur socialisation. Autrement dit, il ne lésine pas sur les dépenses et les efforts pour s’en occuper au mieux. Tout cela maximise les chances que les petits soient en parfaite santé et aient un tempérament équilibré, mais a un coût qui se retrouve forcément dans le montant demandé pour leur adoption.

 

Si l'éleveur est membre du club de race, cela est souvent un gage de sérieux. Mais dans tous les cas, même s'il a l’air irréprochable sur papier, il convient de lui rendre visite avant de débourser quoi que ce soit : cela permet de s’assurer par soi-même que le cadre dans lequel l’animal est né et a vécu ses premières semaines est approprié. C’est aussi l’occasion de passer du temps avec ce dernier (ainsi qu'avec ses parents, si possible) pour s’assurer qu’il ne semble pas avoir de problème de santé et paraît équilibré.

 

En cas de doute, mieux vaut ne pas aller plus loin et se tourner plutôt vers un autre éleveur.