La popularité du Boxer

Popularité du Boxer dans son pays d'origine

Le Boxer occupe en moyenne la 7ème place dans le classement des races les plus populaires en Allemagne établi par le Verband für das Deutsche Hundewesen (VDH), l'institution cynologique de référence du pays. En effet, tout au long des années 2010, autour de 1500 spécimens furent enregistrés chaque année auprès de l'organisme.

 

Cela marque toutefois un recul : au cours de la deuxième moitié de la décennie précédente, ce nombre était plutôt d'environ 1700.

Popularité du Boxer en France

Popularité du Boxer en France

Le nombre d’enregistrements de Boxers au Livre des Origines Français (LOF) est stable depuis les années 80, se situant entre 2000 et 2500 individus chaque année. Il connut toutefois un léger pic au début du 21ème siècle, se situant alors légèrement au-dessus des 2500.

 

Ce chien est donc populaire auprès des Français, puisqu'il se situe ainsi aux alentours de la 25ème position au classement. Il tend néanmoins à perdre progressivement des places.

Popularité du Boxer en Suisse

La base de données Amicus recense environ 3500 Boxers en Suisse. Comme dans d'autres pays, ce nombre est orienté à la baisse, et la race perd donc aussi petit à petit des places au classement. Elle conserve néanmoins une bonne popularité, puisqu'elle figure un peu au-dessus de la 30ème place.

Popularité du Boxer au Canada

Popularité du Boxer au Canada

Le Boxer faisait partie dans les années 2000 des dix races les plus populaires au Canada : avec plus de 1500 naissances annuelles enregistrées auprès du Club Canin Canadien (CCC), il se situait en moyenne autour de la 7ème place.

 

Comme ailleurs, il a depuis perdu un peu de sa superbe, puisqu'il est désormais largement sorti du Top 10. Il reste néanmoins bien implanté, comme l'illustre le fait que le CCC et le club de race recensent une quarantaine d'éleveurs aux quatre coins du pays.

Popularité du Boxer ailleurs dans le monde

Tout au long des années 2000, le Boxer émargeait en moyenne à la 7ème place dans le classement des chiens les plus populaires aux États-Unis établi par l'American Kennel Club (AKC) sur la base du nombre d'enregistrements annuels - il était alors d'environ 35.000. Cette période marqua un âge d'or, puisque la race se situait plutôt autour de la 25ème place dans les années 80, de la 15ème place dans les années 90, et a connu une certaine érosion tout au long des années 2010. Ainsi, elle figure désormais vers la 15ème position

 

On constate la même baisse de popularité dans de nombreux pays, et dans certains d'entre eux c'est même une véritable dégringolade. C'est le cas notamment au Royaume-Uni. Au milieu des années 2000, près de 9000 Boxers étaient enregistrés chaque année auprès du Kennel Club, ce qui en faisait la 9ème race la plus adoptée par les Britanniques. À la fin de cette même décennie, il n’y avait déjà plus que 6000 inscriptions annuelles, et ce chiffre est tombé à moins de 3500 à la fin des années 2010. Autrement dit, le nombre annuel de naissances de Boxers y a été plus que divisé par eux en une dizaine d'années à peine.

 

Il n'en reste pas moins vrai que ce chien conserve de nombreux aficionados dans le monde entier, y compris parfois très loin de son Allemagne natale. Par exemple, environ un millier de spécimens sont enregistrés chaque année auprès de l'Australian National Kennel Council (ANKC), l'organisme de référence en Australie - même si là aussi cela représente une chute vertigineuse, puisqu'il étaient trois fois plus nombreux au milieu des années 90.