Les chiens hybrides créés à partir du Berger Australien

Du fait des qualités du Berger Australien et de sa grande popularité aux États-Unis, son pays d’origine, les « dog designers » se sont beaucoup intéressés à lui. Ceci explique qu’il existe aujourd’hui plus d’une vingtaine d’hybrides issus de son croisement volontaire avec d’autres races.

 

Créés dans le but d’obtenir des chiens cumulant des caractéristiques de chaque race utilisée, ces « designer dogs » sont généralement trop récents pour être reconnus par les organismes cynologiques officiels.

 

Les plus connus sont :

  • l’American Bull-Aussie, issu du croisement du Berger Australien et du Bouledogue Américain. Dévoué et appréciant les enfants, il fait un excellent animal de compagnie, qui se montre calme à la maison dès lors que son important besoin d’exercice physique et de stimulation mentale est comblé. Il est très protecteur, mais aboie moins que le Berger Australien ;

  • l’Aussalier, qui descend du Berger Australien et du Cavalier King Charles. Énergique sans que cela soit excessif, ce chien de petite taille est affectueux, joueur, et s’entend généralement bien avec les enfants ainsi qu’avec les autres animaux. C’est un excellent animal de compagnie, qui par ailleurs peut parfaitement s’accommoder d’une vie en appartement. Facile à vivre, il convient à tous les types de maîtres, y compris les personnes âgées ;

  • l’Aussiedoodle, qui résulte de la reproduction d’un Berger Australien et d’un Caniche Standard ou Miniature. De taille variable en fonction de la variété de Caniche utilisée, il a hérité de la diversité de couleurs et de marques de robe du Berger Australien, ainsi que de la grande intelligence de ses deux parents. Très actif, joueur et affectueux, il apprécie généralement beaucoup les enfants et fait un excellent animal de compagnie ;

  • l’Aussie-Flat, qui a pour parents le Berger Australien et le Retriever à Poil Plat (Flat-Coated Retriever). Cet animal de grande taille, au pelage imperméable mi-long lisse ou ondulé, s’entend généralement bien avec les enfants et les autres animaux. C’est en outre un animal polyvalent : il fait un bon chien de chasse, de compagnie et d’alerte, mais est aussi beaucoup utilisé comme guide pour les non-voyants. Il lui faut toutefois des maîtres sportifs - ou du moins très actifs -, car il a un important besoin d’exercice. Il a besoin également d’une éducation assez ferme et cohérente, car il est facilement têtu et dominant ;

  • l’Aussie Malamute, qui est issu du croisement entre le Berger Australien et le Malamute d’Alaska. Il peut se montrer aussi têtu qu’il n’est intelligent, et donc donner un peu de fil à retordre. Néanmoins, une fois bien pris en main, il se montre dévoué, fidèle et protecteur, ce qui en fait un bon chien de compagnie et d’alerte. Ses origines expliquent toutefois qu’il est plus à l’aise sous un climat froid que dans un endroit chaud ;

  • l’Aussiepom, créé à partir du Berger Australien et du Loulou de Poméranie. Il est généralement de petite taille et sa robe peut être de nombreuses couleurs différentes, y compris merle. Il est facile à éduquer et se montre affectueux et fidèle envers sa famille, mais nécessite une socialisation approfondie. En effet, certains individus font preuve d’une grande nervosité face à des personnes inconnues, et risquent de devenir agressifs à leur encontre s’ils ne sont pas suffisamment habitués à en fréquenter. En revanche, ce chien s’entend généralement bien avec ses congénères ;

  • l’Australian Boxherd, qui résulte du croisement entre le Berger Australien et le Boxer. Il est de taille moyenne à grande, possède un pelage mi-long imperméable, et sa robe peut présenter une grande diversité de couleurs. Très énergique, il a besoin de beaucoup d’exercice ainsi que d’une éducation assez ferme au début, car il est intelligent et volontiers dominant. Une fois que les bonnes bases sont posées, c’est un compagnon obéissant, fidèle, protecteur et joueur, qui en général se montre patient avec les enfants et s’entend bien avec les autres animaux ;

  • l’Australian Eskimo, fruit du croisement entre le Berger Australien et l'Esquimau Américain. De taille moyenne, souvent blanc avec des taches noires ou brunes, il est particulièrement apprécié comme animal de compagnie car il est affectueux, joueur et aime en général les enfants. En revanche, il aboie peu, si bien qu’on ne peut pas compter sur lui pour donner l’alerte lorsque quelque chose d’anormal se produit. Par ailleurs, il a besoin de beaucoup d’exercice ainsi que de stimulation mentale, et son éducation demande de la patience – notamment parce que son intelligence peut se retourner contre ses maîtres ;

  • l’Australian Retriever, issu de la reproduction du Berger Australien et du Golden Retriever. Il est facile à éduquer, loyal, amical et s’entend généralement très bien avec les enfants : autant de qualités qui en font un excellent animal de compagnie. C’est également un très bon chien de chasse, et son instinct de troupeau fait qu’on peut aussi compter sur lui pour garder et guider des bêtes. Cet athlète accompli et qui aime nager se distingue également dans nombre de sports canins ;

  • l’Australian Sheagle, fruit de l’union entre le Berger Australien et le Beagle. C’est un animal de taille moyenne, au flair souvent excellent mais à l’apparence variable : certains sujets ressemblent davantage au Berger Australien, d’autres au Beagle. Très énergique et intelligent, il a besoin de beaucoup d’exercice physique et de stimulation mentale pour être équilibré. Par ailleurs, son éducation requiert une certaine fermeté, car il peut se montrer assez têtu ;

  • le Baussie (ou Bossie), résultat des amours du Berger Australien et du Boston Terrier. Musclé, de taille moyenne et intelligent, il est aussi très énergique – au point de ne pas convenir à de jeunes enfants, tant il risquerait de les malmener. Il est également assez difficile à prendre en main, car son tempérament indépendant, têtu et parfois dominant le pousse à remettre régulièrement les règles en question. Par ailleurs, il a grand besoin de la présence des siens pour être équilibré, et souffre facilement d’anxiété de séparation ;

  • le Border-Aussie, qui a pour parents le Berger Australien et le Border Collie. Tant sur le plan de l’apparence que du caractère, c’est un bon mélange des deux races – avec d’ailleurs un niveau d’homogénéité supérieur à ce qu’on constate chez nombre de chiens hybrides. Il arbore un long pelage et peut avoir des yeux bleus, bruns ou vairons. Sa robe quant à elle est susceptible d’arborer une grande diversité de couleurs, bien que les plus courantes soient le blanc et le noir – les couleurs traditionnelles du Border Collie. Le merle est particulièrement recherché. Sans surprise compte tenu des races dont il descend, le Border-Aussie est énergique et endurant. Il a besoin de beaucoup d’exercice physique et de stimulation mentale, sous peine de développer divers troubles du comportement. Au contraire, si ses besoins sont satisfaits et donc qu’il est équilibré, il se montre très obéissant et proche des membres de sa famille - au point d’ailleurs de mal vivre leurs absences. Enfin, comme ses ancêtres, il est très intelligent, aime plaire à son maître et apprend facilement : autant de qualités qui en font un très bon compétiteur dans tous les sports canins, en plus d’être un excellent chien de travail. Son fort instinct de troupeau a toutefois un inconvénient : il a tendance à rassembler tout ce qui bouge, et notamment les jeunes enfants ;

  • le Bull-Aussie, issu du croisement du Berger Australien et du Bouledogue Anglais. Il est assez grand, musclé, et possède un pelage court et dense. Certains individus ont la particularité d’arborer des yeux bleus et/ou des plis cutanés. Dans tous ces cas, c’est un chien affectueux, loyal et qui s’entend généralement bien avec les enfants, ce qui en fait un bon compagnon domestique. En revanche, sa grande énergie et son important besoin d’exercice font qu’il est à réserver à des personnes suffisamment actives et disponibles. Il est par ailleurs très intelligent mais têtu, et a tendance à regrouper ce qui se trouve autour de lui. Son éducation nécessite donc fermeté et cohérence, ainsi qu’une bonne dose de patience ;

  • le Confetti Australian Shepherd, fruit des amours du Berger Australien et du Schnauzer Miniature. Énergique, de taille moyenne, assez peu exigeant en termes d’entretien, c’est un animal de compagnie intelligent mais qui préfère les enfants plus âgés aux tout-petits. Très vif, il fait également un bon chien d’alerte. Il n’est généralement pas difficile à éduquer mais a toutefois besoin de maîtres fermes et cohérents, car il peut se montrer têtu et indépendant si on le laisse s’affirmer. En outre, comme certains individus ont une tendance à l’agressivité, une socialisation à la fois précoce et intense est de rigueur ;

  • le Cotralian, qui est le résultat du croisement entre le Berger Australien et le Cocker Spaniel Anglais. Il s’agit d’un animal robuste, de taille moyenne à grande, au pelage court à mi-long, dont la robe peut présenter une large gamme de couleurs, et qui est souvent doté des oreilles longues et tombantes du Cocker. Il se distingue par son intelligence et son caractère affectueux, joyeux et joueur. Celui-ci fait assurément de lui un bon chien de compagnie, mais il apprécie davantage les enfants déjà un peu âgés que les tout-petits, et préfère être le seul animal du foyer. C’est également un gardien assez fiable, étant donné son tempérament protecteur. Dans tous les cas, il a besoin de beaucoup d’exercice et d’une éducation assez ferme ;

  • le German Australian Shepherd, qui descend du croisement du Berger Australien et du Berger Allemand. De taille moyenne à grande, athlétique et protecteur, c’est un animal intelligent, qui aime travailler, et qui a besoin de beaucoup d’exercice ainsi que de stimulation mentale pour être bien dans ses pattes et dans sa tête. Il fait un excellent chien de compagnie, mais aussi un travailleur sur qui on peut compter : gardien de la maison et de ses maîtres, conducteur et protecteur des troupeaux, chien de thérapie… ;

  • le Sheprador, créé à partir du Berger Australien et du Labrador Retriever , également appelé Aussi Sheprador, Australian Sheprador ou Aussiedor. Il est de taille moyenne à grande, possède un pelage imperméable et peut arborer de nombreuses couleurs de robe. Sa douceur, sa loyauté ainsi que le fait qu’il s’entend généralement très bien avec les enfants et les autres animaux en font un excellent compagnon domestique, à condition de satisfaire son important besoin d’exercice – condition indispensable pour qu’il soit bien dans sa tête et agréable à vivre. Comme il est également protecteur et doté d’une grande capacité d’apprentissage, c’est aussi un bon chien de garde, de berger et de chasse, en plus d’être un compétiteur de qualité dans de nombreux sports canins ;

  • le Texas Heeler, fruit du croisement du Berger Australien et du Chien de Bouvier Australien. C’est un animal athlétique de taille moyenne, au poil court à mi-long et à la robe merle ou marbrée. Ses parents étant deux chiens de berger, il a lui-même un fort instinct de troupeau et une tendance à rassembler son petit monde : il convient donc mieux à un foyer sans enfant ou avec des enfants assez grands. Ses origines expliquent également sa grande intelligence ainsi que son important besoin d’exercice et son endurance. Son éducation requiert toutefois une certaine fermeté ainsi que beaucoup de cohérence, car il se montre volontiers dominant.