L'entretien et le toilettage du Husky Sibérien

Entretien du pelage du Husky Sibérien

Un Husky Sibérien en train de se faire brosser

Sa double couche très épaisse fait que le Husky Sibérien perd beaucoup de poils, ce qui peut d’ailleurs être un point bloquant pour une personne aimant avoir un intérieur toujours immaculé. C’est tout particulièrement le cas lors de ses périodes de mue saisonnières, qui ont lieu au printemps et en automne et durent environ 3 semaines à chaque fois.

 

Il est alors nécessaire de brosser son pelage tous les jours, mais une fois par semaine suffit en période normale.

Bains du Husky Sibérien

Il n’est pas nécessaire de donner un bain au Husky Sibérien trop souvent : le faire une poignée de fois par an (par exemple lors de ses mues, pour aider à l’élimination des poils morts) s’avère généralement suffisant. En effet, il reste en général très propre, d’autant qu’il se lave souvent lui-même, à l’instar des chats. Ainsi, son pelage n’émet normalement pas d’odeurs, contrairement à certaines autres races.

 

En tout état de cause, à moins bien sûr qu’il ne se soit particulièrement sali, il faut éviter des bains trop rapprochés : ils pourraient avoir comme conséquence de dessécher sa peau.

 

Dans tous les cas, il convient d’utiliser systématiquement un shampoing spécialement conçu la gent canine.

Entretien des oreilles du Husky Sibérien

Un Husky Sibérien en train de se faire examiner les oreilles

Il faut profiter de la séance d'entretien hebdomadaire du Husky Sibérien pour examiner et nettoyer ses oreilles, afin d’éviter l’accumulation de saleté et l’apparition d’infections (otites, etc.). Pour cela, seule une lotion auriculaire spécialement conçue pour la gent canine peut être utilisée : de l'eau ou tout autre produit seraient susceptibles de causer toutes sortes de problèmes.

Entretien des yeux du Husky Sibérien

Le Husky Sibérien possède des yeux assez sensibles, qui sont facilement sujets à diverses maladies. Une vérification hebdomadaire de ces derniers (et au besoin un nettoyage) n’est pas de trop pour à la fois s’assurer qu’il n’y a pas de problème et réduire le risque d’infections.

Entretien des dents du Husky Sibérien

L’entretien d’un Husky Sibérien passe aussi par le fait de nettoyer régulièrement ses dents à l’aide d’une brosse à dents ou d'un doigtier, en utilisant un dentifrice spécialement conçu pour les chiens (un produit destiné aux humains peut s'avérer toxique). Cela permet de limiter les dépôts de plaque dentaire et la formation de tartre, qui peuvent avoir des conséquences néfastes – et parfois graves - sur sa santé.

 

Il faut le faire au moins une fois par semaine, et l'idéal est même de s'y astreindre chaque jour.

Entretien des griffes / ongles du Husky Sibérien

La patte d'un Husky Sibérien

Dès lors qu’il se dépense assez et passe un certain temps en extérieur (ce qui devrait toujours être le cas), l’usure naturelle suffit normalement à limer les griffes du Husky Sibérien, si bien qu’il n’est nul besoin de les tailler manuellement. Il convient toutefois de s’assurer environ une fois par mois que c’est effectivement le cas, au risque qu’elles ne le gênent dans sa démarche ou n’en viennent à se casser d’elles-mêmes, ce qui pourrait occasionner une blessure. Si on les entend frotter lorsqu’il marche sur un sol dur, c’est qu’il est nécessaire de les couper.

 

 

Par ailleurs, s’il vit dans une région enneigée en hiver, il convient de lui couper les poils qui dépassent des coussinets. À défaut, cela pourrait permettre la formation de boules de neige sous les pattes lorsqu’il se déplace, avec à la clef des frottements et de potentielles blessures. Le problème se pose tout particulièrement s’il est utilisé comme pour tirer des traîneaux.

Entretien du Husky Sibérien au retour à la maison

Il est courant que le Husky Sibérien passe de longues heures en extérieur, voire des journées entières. Il est bon de prendre alors l’habitude d’inspecter rapidement l’ensemble de son corps une fois de retour à la maison. Cela permet de vérifier qu’il n’est pas porteur de parasites ou d’épillets, mais aussi qu’il n’a pas été victime d’une petite blessure passée inaperçue, et qui pourrait prendre de grandes proportions à défaut d’être traitée.

 

En outre, s’il évolue beaucoup sur de la glace, de la neige ou du goudron, une vigilance renforcée est de mise concernant ses coussinets, qui doivent être examinés après chaque long moment passé au dehors – surtout dans le cas où il est utilisé pour tracter. Pour un individu sensible ou s’il doit évoluer pour une durée assez conséquente sur de tels sols, l’idéal est de protéger ses pieds avec des bottines pour chien.

 

Enfin, s'il a eu l'occasion de faire trempette au cours de ses pérégrinations, il est recommandé de le rincer à l'eau claire en rentrant, afin d'éviter toute agression de sa peau ou son pelage. C'est même indispensable dans le cas où il s'est baigné dans de l'eau salée.

Initiation du Husky Sibérien au toilettage

Comme pour tout chien, l’entretien du pelage, des yeux, des oreilles, des dents, des griffes et des coussinets du Husky Sibérien nécessite un certain savoir-faire, et ne saurait être effectué au hasard. En effet, le risque serait alors grand de lui faire mal, voire de le blesser. La première fois, il peut donc être judicieux de passer par un toiletteur ou un vétérinaire, afin d’apprendre auprès d’un professionnel quels sont les bons gestes à adopter pour prendre soin de son animal.

 

La familiarisation avec ces gestes d’entretien est également nécessaire pour ce dernier : plus il y est habitué tôt, plus il a de chances de les accepter sereinement tout au long de sa vie, de sorte que ces moments restent agréables tant pour lui que pour son maître. Il ne faut donc pas attendre pour se lancer dans de premières séances d'entretien.