L'éducation d'un Xoloitzcuintle

Le Xoloitzcuintle est-il facile à éduquer ?

Le Xoloitzcuintle a besoin d’une éducation ferme ; son propriétaire doit être capable de lui montrer quelles sont les limites, et de les faire respecter. En effet, son intelligence peut se retourner contre son maître : il a tôt fait de prendre le dessus si ce dernier ne se montre pas assez sûr de lui ou trop hésitant.

 

De ce fait, il n’est pas vraiment recommandé pour un débutant, et même une personne ayant déjà de l'expérience peut avoir intérêt à solliciter l'aide d'un éducateur canin. En effet, partir sur de bonnes bases est indispensable, car comme pour tout chien la qualité de l'éducation prodiguée dès les premiers mois a une influence déterminante sur la qualité de la relation avec lui tout au long de sa vie.

 

En tout cas, dès lors qu'on sait comment s'y prendre, le Xolo apprend vite, et un regard sévère suffit amplement à corriger tout comportement indésiré.

Comment éduquer un Xoloitzcuintle ?

Le Xoloitzcuintle est un chien sensible, et a tôt fait de se braquer. Par conséquent, vouloir « passer en force » est la dernière des choses à faire pour réussir son éducation : cela aurait de grandes chances de dégrader la relation, et donc de rendre les choses encore plus difficiles par la suite.

 

Mieux vaut au contraire jouer sur son appétence pour le jeu et son attachement à son maître en optant pour des techniques de renforcement positif, c'est-à-dire ignorer les mauvais comportements et valoriser les bons : encouragements, caresses, friandises...

 

Son intelligence implique toutefois qu'il a vite fait de s’ennuyer : pour rester efficace, il faut donc privilégier des séances d’éducation courtes mais variées.

À quel âge peut-on éduquer un Xoloitzcuintle ?

Dès 2 à 3 mois, c'est-à-dire potentiellement dès son arrivée dans le foyer, le Chien Nu du Mexique est capable de commencer à assimiler diverses choses : son nom, la propreté, quelques ordres de base...

 

Il est donc recommandé d'entamer son éducation dès cet âge-là, car c'est à ce moment-là qu'il est le plus malléable. Cela dit, il est aussi bien sûr capable d'apprendre plus tard : quelle que soit sa race, un chien peut être (ré)éduqué à tout âge, même une fois adulte - il faut simplement s'attendre alors à ce qu'il donne davantage de fil à retordre.

Socialisation du Xoloitzcuintle

Au vu de la méfiance dont il a tendance à faire preuve à l’égard des inconnus, il est important de socialiser le Chien Nu du Mexique dès son plus jeune âge en le mettant en présence d’une grande diversité de personnes et d’animaux. Sa socialisation implique aussi de l'emmener dans de nombreux endroits différents et de le confronter à tous types de stimuli : bruits, odeurs, etc.

 

Plus elle est bien menée, plus il sera équilibré et apte à bien se comporter en toutes circonstances. Autrement dit, elle détermine non seulement son bien-être psychologique, mais aussi la facilité qu'il y a à vivre avec lui au quotidien.

 

Elle doit être entamée dès l’âge de 2 mois, et les semaines qui suivent sont les plus déterminantes. Toutefois, même si l'éleveur a fait un excellent travail à ce niveau et que le chiot n'est adopté qu'à l'âge de 3 mois, il revient aux adoptants de poursuivre le processus dans la période qui suit.

 

Il faut néanmoins garder à l’esprit que la socialisation d'un chien ne peut totalement chasser le naturel. Même bien socialisé, un Xoloitzcuintle a des chances d'être méfiant envers les personnes qu’il ne connaît pas, et de se lancer à la poursuite des petits animaux qu'il croise sur son chemin.

Apprendre les règles à un Xoloitzcuintle

C'est au cours de ses premiers mois qu'un chien est le plus malléable, et donc qu'il est le plus facile de lui faire intégrer les règles qu'il devra respecter tout au long de sa vie. C'est d'autant plus important dans le cas du Xoloitzcuintle, qui a tendance à n'en faire qu'à sa tête si on lui laisse trop de latitude, et à qui il est difficile de faire perdre une mauvaise habitude qu'on aurait laissé s'installer.

 

Il est donc indispensable d'établir des règles claires dès son arrivée à la maison, et de veiller à ce qu'elles soient appliquées de manière uniforme par l'ensemble des membres du foyer, et ce à tout moment. Si telle personne autorise quelque chose que les autres lui interdisent, ou si ce qui était interdit hier est soudainement toléré aujourd'hui, il y a une faille, et il a tôt fait de l'exploiter. Ce n'est bon pour personne, y compris lui-même, car un chien a besoin de repères et de règles fixes pour savoir ce qu'on attend de lui et être épanoui.

 

Une certaine concertation est donc nécessaire afin que tout le monde soit au clair sur ce qu'il peut faire et ce qu'il ne doit pas faire, et s'y tienne par la suite. Dans le cas des enfants, un travail de pédagogie s'avère souvent fort utile afin de leur faire comprendre que les règles ne sont pas là pour nuire au chien, mais qu'au contraire elles permettent qu'il soit équilibré et parfaitement intégré dans le foyer.

Que faut-il apprendre en priorité à un Xoloitzcuintle ?

Au-delà du fait de respecter son maître et des ordres de base, il peut être utile d'insister sur l'apprentissage du rappel dans le cadre de l'éducation d'un Xoloitzcuintle.

 

En effet, sans aller jusqu'à apporter des garanties certaines en la matière, cela réduit fortement sa propension à ne pas écouter les ordres et à prendre le large lorsque quelque chose attise sa curiosité - par exemple un petit animal qui a le malheur de passer par là et à qui il se met en tête de faire un sort.

 

Par ailleurs, compte tenu de sa proximité avec ses maîtres et de sa propension à souffrir d'anxiété de séparation lorsque ces derniers s'éloignent un peu trop longtemps, il est bon de lui apprendre dès son plus jeune âge à rester seul sans se mettre dans tous ses états.