L'éducation d'un Staffordshire Bull Terrier

Le Staffordshire Bull Terrier a gardé de son passé de chien de combat ses qualités d’animal assertif et coriace. C’est pourquoi son éducation doit être soignée et sa socialisation assez poussée.

 

Dès lors qu’il est effectivement correctement socialisé et bénéficie d’une éducation cohérente, ferme et douce, c’est un chien parfaitement équilibré et facile à vivre, qui déborde de joie, de tendresse et de loyauté.

Facilité à éduquer un Staffordshire Bull Terrier

Le Staffordshire Bull Terrier est intelligent et aime interagir avec son maître. Il est donc capable d’apprendre facilement, du moins s’il en a envie. En effet, même s’il est de façon générale désireux de plaire et de répondre aux requêtes de ses humains, il est aussi susceptible de se montrer têtu, voire de devenir un peu ingérable du fait de sa propension à s’affirmer – y compris au cours d’une séance d’entraînement qui jusqu'alors se déroulait sans encombre. Son éducation peut donc donner du fil à retordre, surtout si on le laisse mener la danse - ce qu’il ne se prive pas de faire dès lors qu’on lui en laisse l’occasion.  

 

C’est pourquoi il convient de le mettre au pas dès le début, en étant ferme et cohérent dans son éducation. À défaut, il a de grandes chances de rapidement devenir difficile à vivre. Du reste, on ne peut rien considérer comme acquis de manière définitive : il faut toujours rester vigilant, car son tempérament dominant le conduit à vouloir de temps à autre tester les limites, si ce n’est chercher à prendre le dessus.

 

Il faut donc de la confiance en soi, de la patience et de l’équilibre pour éduquer correctement un Staffordshire Bull Terrier et en faire ainsi un compagnon calme et affectueux. De fait, il est davantage recommandé pour une personne un tant soit peu expérimentée et n’ayant pas peur de s’affirmer.

 

Cela dit, ce chien n’est pas impossible à prendre en main par un maître débutant, surtout si ce dernier se fait accompagner au début par un éducateur canin professionnel.

 

Dans tous les cas, la clef pour réussir est de parvenir à créer un solide lien avec lui, fait de respect et d’attention réciproques. Dès lors qu’on y parvient, il désire ardemment plaire à son propriétaire, et on peut aller très loin dans son éducation.

Méthode d'éducation d'un Staffordshire Bull Terrier

En raison de son tempérament dominant et de son caractère coriace, le Staffordshire Bull Terrier nécessite de faire preuve à la fois de fermeté et de constance, sans quoi il prend vite le dessus et la situation risque alors de devenir incontrôlable.

 

Néanmoins, il convient aussi de garder en tête qu’il cherche constamment l’approbation et l’amour de ses maîtres. Il faut donc certes user d’autorité, mais le faire avec douceur, en excluant toute brutalité. Ainsi, le réprimander (sans crier, car user d’un ton ferme suffit amplement) voire le punir (non pas bien sûr en ayant recours à la violence physique, mais plutôt en supprimant une récompense ou autre source de plaisir : lui enlever l’accès à un jouet, l’ignorer, l’envoyer au panier, l’isoler pendant quelques minutes…) ne doit être envisagé que si la situation le justifie réellement. Dans le cas contraire, cela ne mènerait à rien de bon : il aurait toutes les chances de se braquer, et on risquerait alors d’entrer dans un cercle vicieux.

 

Mieux vaut donc plutôt miser sur une éducation positive. Cela est vrai pour la plupart des chiens, mais est d’autant plus pertinent dans le cas du Stafford qu’il est particulièrement sensible à l’affectif. Ainsi, il répond très bien aux encouragements et récompenses (caresses, friandises…) ponctuant ses bons comportements. Quant aux mauvais, il convient de les ignorer et ne pas leur accorder d’importance : c’est le meilleur moyen de les faire cesser. Procéder ainsi permet d’avoir un compagnon bien éduqué, qui se comporte correctement et reste dans le droit chemin.

Âge pour éduquer un Staffordshire Bull Terrier

Avec son tempérant dominant, le Staffordshire Bull Terrier peut être têtu et avoir un caractère difficile à vivre, a fortiori si on le laisse faire. Il est donc important de contrecarrer cela par une éducation précoce, c’est-à-dire entamée dès son arrivée au domicile. C’est d’autant plus vrai qu’il est alors beaucoup plus malléable que par la suite, et donc qu’il est alors beaucoup plus facile d’en faire un adorable animal de compagnie.

 

Ainsi, dès ses 2 ou 3 mois, le Stafford (comme n’importe quel chien, d’ailleurs) est capable d’apprendre à reconnaître son nom, de commencer à assimiler la propreté, d’intégrer ce qui est permis et interdit dans le foyer, mais aussi d’obéir à quelques ordres de base. Si on attend qu’il soit plus âgé, on a toutes les chances de rencontrer davantage de difficultés, et de se retrouver avec un chien encore plus obstiné que ce qu’il peut déjà être - voire présentant des problèmes comportementaux.

 

Pour autant, un SBT dont l’éducation serait entamée plus tardivement est loin d’être une cause perdue. En effet, dès lors qu’on sait s’y prendre, un chien est capable d’apprendre (ou de réapprendre) à n’importe quel âge. Il faut simplement s’attendre à ce que les choses soient un peu plus compliquées ou longues à mettre en place.

Socialisation du Staffordshire Bull Terrier

La socialisation du Staffordshire Bull Terrier gagne à être entamée dès son plus jeune âge, comme c’est d’ailleurs le cas pour toutes les races de chiens. La période la plus déterminante se situe entre 2 et 3 mois, ce qui explique d’ailleurs pourquoi certains éleveurs, soucieux que leurs chiots reçoivent effectivement une socialisation de qualité, ne les proposent pas à la vente avant l’âge de 3 mois.

 

Quoi qu’il en soit, celle-ci est indispensable pour qu’il soit bien équilibré et amical envers les humains, ses congénères et les autres animaux.

 

En effet, le fait qu’il soit généralement avenant avec les humains ne dispense pas de travailler cet aspect. L’exposer à tous types de personnes et situations sociales permet par exemple d’éviter qu’un inconnu qui embrasse son maître de manière un peu brusque, ou un simple bruit de pas à l’extérieur du foyer, entraîne de sa part un comportement exagérément protecteur de ses propriétaires ou de son territoire.

 

Par ailleurs, en raison de son tempérament dominant et de son implication passée dans les combats de chiens, le SBT gagne à fréquenter toutes sortes de congénères dès son plus jeune âge, afin de modérer son agressivité à leur encontre et sa volonté de leur imposer ses vues.

 

Quant au fait de le mettre en contact avec divers représentants d’autres espèces dès ses premiers mois, cela permet de tempérer son fort instinct de prédation. Cela dit, ce dernier est tellement ancré en lui qu’il vaut mieux ne pas espérer de miracle. Ainsi, même avec une socialisation de qualité, un petit animal (tel qu’un rongeur ou un oiseau) ne peut jamais être totalement en sécurité à ses côtés : il est impossible – et il serait dangereux - de lui faire entièrement confiance dans de telles situations.

 

En plus d’être exposé à divers êtres vivants, le Stafford doit aussi vivre de multitudes expériences tout au long de ses premiers mois : elles aussi l’aident à devenir un compagnon parfaitement équilibré et apte à se comporter convenablement en toutes circonstances. Cela nécessite de l’emmener dans différents endroits, de l’exposer à divers stimuli (sons, odeurs, etc.) et plus généralement de le confronter à de nombreuses situations différentes.

 

En tout cas, il ne faut pas lésiner sur les efforts pour réussir la socialisation de son chien : elle impacte non seulement son bien-être, mais aussi la qualité de la vie quotidienne avec lui tout au long des années qui suivent. Elle gagne d’ailleurs à être entretenue tout au long de son existence.

Apprendre les règles à un Staffordshire Bull Terrier

Bien que l’envie de plaire du Staffordshire Bull Terrier le pousse généralement à assimiler sans problème les ordres qu’on lui enseigne, il en va autrement pour les règles du quotidien. Le problème n’est pas qu’il ne comprend pas ce qui est permis et ce qui est autorisé, mais simplement qu’il peut tout de même décider de n’en faire qu’à sa tête. Il est donc important de mettre l’accent sur l’assimilation des règles le plus tôt possible, pour maximiser les chances qu’il accepte de les suivre sans broncher, et ainsi fixer puis maintenir de bonnes bases de cohabitation. À défaut, son tempérament dominant et son obstination auraient tôt fait de prendre le dessus, voire de le rendre invivable.

 

Il faut donc être au clair dès son arrivée au domicile quant aux comportements qui sont acceptables et à ceux qui ne le sont pas. En particulier, des expressions d’agressivité (grognements répétés, exposition des dents, voire légères morsures – même pour jouer) ne devraient pas être tolérées. C’est d’autant plus vrai que sa puissance le rend potentiellement dangereux, s’il finit par devenir hors de contrôle

 

Il faut donc être ferme quant au respect des règles, et ne laisser aucun flottement dont il pourrait se saisir. En outre, quelles que soient les règles qu’on décide de mettre en place, il est crucial de faire preuve de cohérence dans leur application, en veillant à ce qu’elles soient uniformes à la fois dans le temps et d’un membre à l’autre du foyer. Par exemple, il ne faut pas permettre un jour ce qui était interdit la veille (ou inversement), ou que quelqu’un autorise ce qu’une autre personne interdit.

 

Comme pour n’importe quelle race, une certaine concertation est donc nécessaire en amont de l’arrivée du Staffordshire Bull Terrier dans le foyer, afin que tout le monde soit au clair sur les règles qu’on décide de faire appliquer. Cela suppose bien sûr de comprendre leur raison d’être, ce qui ne coule pas forcément de source pour les plus jeunes : ils pourraient avoir le sentiment qu’elles ne sont pas dans l’intérêt de l’animal et qu’elles ne font que lui nuire. Or, c’est plutôt le contraire qui est vrai : un chien a besoin d’un cadre structuré et d’une hiérarchie claire pour trouver sa place et s’épanouir parmi les siens. Un travail de pédagogie peut donc être nécessaire auprès des enfants, afin de leur faire comprendre cela et qu’eux aussi veillent au bon respect des règles.

Choses à apprendre en priorité à un Staffordshire Bull Terrier

Le Staffordshire Bull Terrier a tendance à être curieux vis-à-vis de tout ce qui l’entoure. Ainsi, s’il repère quelque chose d’intéressant, il peut arriver qu’il se précipite à sa découverte – voire à sa poursuite, s’il s’agit d’un congénère ou d’un petit animal qu’il voit comme une proie. Il risque alors de fuguer et de se perdre, mais aussi tout simplement de se mettre en danger (par exemple s’il doit sauter d’un balcon ou traverser une route, ou bien s’il s’agit d’un animal qui a du répondant). Il est donc important de lui apprendre rapidement à contrôler – ou du moins modérer – ses pulsions, à commencer par son fort instinct de prédation envers les petits animaux.

 

Cela dit, même avec une socialisation de qualité, il serait vain d’espérer qu’il réfrène complètement ses ardeurs et que sa curiosité ou son instinct de prédation ne prennent jamais le dessus. Par conséquent, il est primordial de travailler le rappel, afin de maximiser les chances de réussir à le faire revenir lorsque la situation se présente. Néanmoins, on ne peut là non plus pas vraiment compter sur une fiabilité totale : mieux vaut donc le tenir en laisse dans les endroits où il a de grandes chances de vouloir prendre la poudre d’escampette ou pourchasser des petits animaux qui passent par là.

 

D’ailleurs, s’il est indéniable que le rappel est un apprentissage crucial dans le cadre de l’éducation d’un Staffordshire Bull Terrier, la marche en laisse l’est tout autant. En effet, sa puissance pose évidemment problème s’il tire dessus avec force : une telle situation peut non seulement être très pénible pour son maître, mais aussi dangereuse pour tout le monde.

 

Par ailleurs, comme tout chien de type bull, le SBT a pour habitude de mordiller ou mastiquer tout ce qui lui passe sous les dents. Cela peut causer de vilains dégâts, et lui fait en outre courir le risque de se blesser. En plus d’éloigner de lui les affaires importantes et les objets avec lesquels il pourrait se faire mal, il faut lui apprendre assez rapidement à canaliser l'usage de sa mâchoire. Cela suppose de mettre à sa disposition des jouets sur lesquels il peut s’en donner à cœur joie, et de détourner son attention lorsqu’il mordille ou mâche des choses inappropriées - ou d’avoir recours au classique « Non ! » ferme si cela ne fonctionne pas.

 

Enfin, comme tout terrier, le Staffordshire a la fâcheuse habitude de creuser beaucoup. Il serait vain d’espérer lui faire cesser totalement ce comportement, mais on peut en revanche l’orienter en lui apprenant à ne creuser que dans des endroits spécifiques. Là aussi, cet apprentissage gagne à être entamé le plus tôt possible, afin qu’il fasse rapidement la distinction entre les endroits où il a le droit de creuser et ceux où cela est interdit.

Apprentissage de la chasse par un Staffordshire Bull Terrier

Même s’il fait un meilleur animal de compagnie qu’un compagnon de chasse, le Staffordshire Bull Terrier possède indéniablement des qualités pouvant être utiles dans le cadre de cette activité : son odorat très développé, son agilité, son caractère tenace et intrépide, et bien sûr son grand instinct de prédation.

 

D’ailleurs, comme il est toujours partant pour accompagner son maître dans toutes sortes d’aventure, il est parfaitement capable d’apprendre à servir comme chasseur : pour cela, il convient simplement de travailler la discipline et la patience.