L'éducation d'un Landseer

Le Landseer est-il facile à éduquer ?

Intelligent et désireux de faire plaisir, le Landseer est relativement facile à éduquer dès lors qu'il a intégré le fait que c'est son maître qui décide. Il est toutefois suffisamment indépendant pour n’en faire qu’à sa tête si ce dernier ne se montre pas suffisamment ferme et constant.

 

Un primo-adoptant a donc intérêt à bien étudier les bases de l’éducation canine (voire à faire appel à un éducateur canin professionnel) pour être capable de poser de bonnes bases dès les débuts de la relation.

Comment éduquer un Landseer ?

Le Terre-Neuve Européen est aussi affectif que puissant, ce qui implique que les méthodes de dressage traditionnelles peuvent avoir des conséquences désastreuses s’il en vient à constater que son maître n’est pas un leader bienveillant et/ou que les choses peuvent s’obtenir par la force. Au contraire, le renforcement positif permet d’aller loin avec ce chien qui répond à merveille aux encouragements, caresses et friandises. Autrement dit, on obtient de bien meilleurs résultats en se concentrant sur le fait de valoriser les bons comportements plutôt que de réprimer les mauvais.

À quel âge peut-on éduquer un Landseer ?

Dès l'âge de 2 ou 3 mois, le Landseer est notamment capable d'apprendre à reconnaître son nom, obéir à quelques ordres de base, ou encore d'être initié à la propreté. Il ne faut pas se priver de le faire, car c'est à ce moment-là qu'il est le plus malléable - et donc le plus ouvert aux différents apprentissages. En outre, il est évidemment beaucoup plus aisé à manipuler qu'une fois qu'il a atteint son gabarit adulte.

 

Pour autant, il n'est jamais trop tard pour s'y mettre : un chien est capable d'apprendre à n'importe quel âge. Toutefois, plus on attend, plus il faut généralement s'armer de patience.

Socialisation du Landseer

Le Landseer s'entend généralement très bien avec les humains, ses congénères et les représentants d'autres espèces, mais encore faut-il pour cela qu'il fait bénéficié d’une socialisation poussée dès son plus jeune âge.

 

En rencontrant de nombreuses personnes (amis, voisins, vétérinaire, passants…), en étant confronté à un large panel de stimuli (bruits, odeurs...), en vivant toutes sortes de situations (déplacement en bus ou en voiture, promenade dans une rue animée…), il apprend en effet à s’habituer au monde qui l’entoure, à ne pas paniquer face à la nouveauté, et devient un adulte équilibré.

 

Comme pour n'importe quelle race, la phase la plus cruciale se déroule entre ses 2 et 3 mois : c'est ce qui explique que certains éleveurs font le choix de garder leurs chiots pendant cette période, afin de veiller à leur offrir une socialisation aux petits oignons. Il n'en reste pas moins que le travail doit être poursuivi dans les mois qui suivent, c'est-à-dire par leurs nouveaux propriétaires.

Apprendre les règles à un Landseer

La cohabitation peut être assez pénible si le Landseer ne respecte pas les règles et qu'il est souvent nécessaire de remettre les pendules à l'heure, ne serait-ce que du fait de son gabarit. Par conséquent, il est nécessaire de bien les lui faire intégrer dès son arrivée dans le foyer. 

 

Pour cela, il faut avoir passé du temps en amont afin de réfléchir à ce qu'on lui permet de faire et ce qui lui est interdit, et que chacun s'y tienne par la suite. En effet, la constance est cruciale, tant dans le temps que d'une personne à l'autre : si monsieur autoriser un jour ce que madame interdisait la veille, le chien ne sait pas vraiment à quoi s'en tenir, et est alors enclin à décider par lui-même de la ligne de conduite à adopter.

 

Un effort de pédagogie peut d'ailleurs être nécessaire vis-à-vis des plus jeunes : il s'agit de leur faire comprendre que les règles ne sont pas destinées à nuire à l'animal, mais au contraire à lui permettre de trouver sa place au sein du foyer et de vivre en harmonie avec sa famille - ce qui est dans l'intérêt de tous.

Que faut-il apprendre en priorité à un Landseer ?

Au-delà des apprentissages de base communs à toutes les races, il est important d'habituer dès ses premiers mois le Landseer à être manipulé, que ce soit par les membres de sa famille ou par un professionnel. Il apprend ainsi que les séances de toilettage n’ont pas lieu d’être source d’inquiétudes, voire sont un moment de complicité partagée avec son maître, et ne cherchera pas à les éviter une fois adulte. En effet, même le plus grand amoureux des chiens n’a pas forcément envie de devoir gérer un Landseer de 70 kg tout mouillé qui rechigne à rester dans la baignoire et finit par s’en échapper pour courir dans toute la maison…