Le caractère du Landseer

Le Landseer est-il proche de ses maîtres ?

Le Landseer est un gentil géant, calme et proche des membres de sa famille : il ne manque d'ailleurs pas de se montrer affectueux à leur égard.

Le Landseer peut-il rester seul ?

Le Landseer aime passer le plus de temps possible avec les siens et souffre facilement d’anxiété de séparation. Il peut apprendre à rester seul quelques heures lorsque son maître est au travail, mais risque de devenir destructeur si l'absence de celui-ci se prolonge le temps d’un weekend.

Entente du Landseer avec les enfants

Le Landseer est une race de chien qui aime les enfants et fait montre d’une grande patience à leur égard. Ceux-ci lui rendent bien, et ils forment souvent ensemble des liens très forts.

 

Pour autant, il ne faut jamais oublier qu’avec son gabarit, il a tôt fait de bousculer un petit de manière involontaire. En tout état de cause, comme pour toutes les races quelle que soit leur taille, il ne doit jamais être laissé seul avec un enfant en bas âge sans la supervision d’un adulte. Par ailleurs, dès que leur âge le permet, apprendre aux enfants comment se comporter respectueusement avec leur animal et interagir avec lui permet d'éviter nombre de problèmes.

Entente du Landseer avec les inconnus

Le Landseer accepte facilement les humains qui lui sont inconnus, dès lors qu'il constate qu'ils ne représentent aucune menace pour les siens.

Le Landseer est-il protecteur ?

Le Landseer est généralement sociable, tant avec les étrangers qu’avec les autres animaux. Il n'est pas territorial, mais est en revanche protecteur des siens : s’il perçoit un danger pour eux, il n’hésite pas à s’interposer et à les défendre.

Besoin d'exercice du Landseer

Même s'il est assez actif pendant ses deux premières années, le Landseer n'a qu'un besoin d'exercice modéré : 45 minutes à une heure de sorties quotidiennes lui suffisent.

 

Dès lors qu'il est effectivement à même de se dépenser suffisamment, il se montre tout à fait paisible et facile à vivre, capable de passer des heures entières calmement allongé sur le tapis ou le canapé.

Activités recommandées pour un Landseer

Un Landseer se baigne dans l'eau

Le Landseer aime apprendre des tours, et ne se lasse pas en particulier de rapporter une balle ou un bâton, surtout si l’objet a été jeté dans un lac.

 

En effet, s’illustrant tant par sa vitesse que par son endurance, il fait partie des meilleurs chiens nageurs et adore l’eau, qu’il s’agisse de la mer, d’une rivière, d’une flaque ou d’une piscine pour enfants. Il ne faut donc pas hésiter à lui permettre de faire trempette lorsque l'occasion se présente : il y a alors toutes les chances qu'il soit ravi.

Le Landseer est-il fugueur ?

N’ayant ni instinct de chasse, ni instinct de défense d’un territoire contre ceux qui passent à proximité, le Landseer n'a que peu de chances de fuguer - d'autant qu'il est très attaché à ses maîtres.

 

Il n’est donc normalement pas nécessaire de prévoir une haute clôture pour l’empêcher de s'échapper du jardin, car il est peu enclin à le faire. Il est même possible de renoncer à toute barrière au profit d’une clôture électrique souterraine, dès lors qu’il a bien assimilé quelles sont les limites à ne pas franchir. Cela dit, si pour une raison ou une autre il décide de s’éloigner, il y a fort à parier qu'un tel dispositif ne l’en empêche pas.

 

Par ailleurs, le fait que le Landseer ne soit pas enclin à fuguer implique qu'on peut très bien le laisser évoluer sans laisse dans les endroits où les conditions de sécurité le permettent, dès lors qu'on lui a enseigné le rappel.

Le Landseer est-il destructeur ?

Même si le Landseer n'est pas du genre turbulent, son gabarit implique un risque élevé de dégâts à l'intérieur de la maison : il a tôt fait par exemple de renverser un objet. Mieux vaut donc éviter d'avoir un logement trop encombré, et placer en hauteur tout ce qui est fragile, précieux et/ou potentiellement dangereux pour lui.

Niveau sonore du Landseer

Le Landseer a un aboiement bruyant, mais n'est pas du genre à le faire entendre à tout bout de champ. Il le réserve en effet à quelques rares situations, en particulier lorsqu’il s’agit de signaler un danger.

Entente du Landseer avec les autres chiens

Trois Landseers jouent dans l'eau avec un bâton

Qu'il s'agisse de simples rencontres lors de ses sorties ou de partager le même toit, le Landseer s’entend généralement bien avec ses congénères. Certains individus (surtout des mâles) ont néanmoins tendance à être dominants, et donnent donc plus de fil à retordre.

 

Dans tous les cas, il faut être vigilant lors de ses interactions avec des chiens beaucoup plus petits et/ou fragiles que lui, car son gabarit imposant implique qu'il peut involontairement leur faire mal - voire les blesser.

Entente du Landseer avec les chats

Le Landseer peut sans problème partager son foyer avec un chat, et la cohabitation a d'autant plus de chances de bien se passer qu'elle est instituée dès le plus jeune âge des deux protagonistes. Avec un peu de chance, le petit félin devient pour lui un sympathique compagnon de jeux (et réciproquement), rendant les absences de ses maîtres plus douces. Il faut simplement faire attention à la différence de gabarit, en particulier dans le cas d'un chaton, qui est particulièrement fragile.

 

Par ailleurs, il n'est pas non plus du genre à se lancer à la poursuite des chats inconnus qu'il croise au dehors, étant donné qu'il ne les voit pas comme des proies.

Entente du Landseer les autres espèces

Le Landseer n’a pas d’instinct de chasse. De ce fait, une cohabitation avec un rongeur ou un oiseau est parfaitement envisageable, car il n'y a pas de risque qu'un jour il « oublie » que le petit animal est un membre de sa famille et le voie plutôt comme une proie, décidant alors subitement de s'en prendre à lui. Il convient toutefois de garder en tête qu'un accident involontaire est toujours possible, du fait de la différence de gabarit entre les deux protagonistes. Il existe aussi un risque que le petit animal soit effrayé par ce géant qui s'intéresse à lui.

 

L'absence d'instinct de prédation rend aussi les sorties nettement plus agréables et rassurantes, car contrairement à nombre de ses congénères le Landseer n'est pas du genre à se lancer à la poursuite d'un petit animal qu'il voit passer à proximité ou dont il sent l'odeur.