L'alimentation du Terre-Neuve chiot ou adulte

Nourriture recommandée pour un Terre-Neuve

Le Terre-Neuve ne pose pas de difficultés en termes de nourriture et accepte très bien les aliments industriels du commerce. Ceux-ci doivent toutefois être de qualité suffisante pour lui apporter tous les nutriments dont il a besoin, et adaptés aussi bien à son âge qu’à son niveau d’activité.

 

Ces critères influent non seulement sur le choix des produits, mais aussi sur la quantité qu'il convient d'en donner : l'un comme l'autre évoluent donc au fur et à mesure du temps, et peuvent différer assez fortement d'un individu à l'autre.

 

Compte tenu de l'importance de l'alimentation pour avoir un chien en bonne santé, il ne faut pas hésiter à solliciter l'expertise d'un vétérinaire afin de s'assurer d'effectuer les bons choix.

Alimentation d'un chiot Terre-Neuve

L'alimentation d'un chiot est cruciale pour qu'il grandisse correctement, et c'est encore plus vrai pour les races géantes comme le Terre-Neuve. En effet, des aliments inadaptés ou donnés en quantité insuffisante pourraient causer des retards de croissance. À l'inverse, s'ils sont trop riches ou donnés en quantité trop importante, il risque de grandir encore plus vite qu'il ne le faudrait, avec à la clef un risque de blessures mais aussi de problèmes articulaires le faisant souffrir tout le reste de sa vie.

 

Il faut en outre garder en tête qu'à l'instar de son gabarit, ses besoins évoluent fortement tout au long de ses premiers mois : il n'est donc pas inutile de solliciter régulièrement un vétérinaire pour agir au mieux.

Fréquence des repas d'un Terre-Neuve

La ration quotidienne du Terre-Neuve doit être séparée en deux repas minimum : en lui évitant de manger une quantité trop importante d'un seul coup, on facilite sa digestion, mais aussi et surtout on diminue fortement le risque qu'il soit victime d'une dilatation-torsion de l’estomac. Veiller à ce qu'il mange au calme et à ce qu'il évite tout effort physique intense dans l’heure qui précède ainsi que dans celle qui suit contribue également à réduire sensiblement ce risque.

 

Mieux vaut par ailleurs que ces repas soient bien espacés, c'est-à-dire par exemple que l'un soit donné le matin et l'autre le soir : on évite ainsi qu'à certains moments il soit affamé et qu'à d'autres au contraire il ait trop mangé, voire ait de ce fait des problèmes de digestion.

 

Il est recommandé par ailleurs d'opter pour des horaires fixes, car cela évite qu'il quémande (voire se mette en quête de nourriture par lui-même) et renforce la confiance qu'il éprouve envers son maître. En effet, il constate alors qu'il peut compter sur ce dernier pour satisfaire ses besoins alimentaires.

Éviter l'obésité du Terre-Neuve

Le Terre-Neuve est assez enclin à l'obésité, mais celle-ci est loin d'être une fatalité. En effet, respecter certaines règles permet de réduire fortement le risque qu'elle survienne.

 

La première d'entre elles est de bien peser systématiquement ses rations, afin de veiller à ce qu'il reçoive exactement ce dont il a besoin.

 

La seconde est que ses repas doivent se cantonner à ce qui a été prévu pour lui : si on le laisse consommer des restes de table ou fouiller dans les poubelles, il y a toutes les chances qu'il mange plus que nécessaire, faute d'être capable de s'auto-réguler. Du reste, il y a peu de chances que les aliments ainsi trouvés correspondent à ses besoins nutritionnels - pire, certains mets appréciés des humains sont en revanche toxiques pour leurs meilleurs amis.

 

La dernière règle d'or pour prémunir son chien contre l'obésité est de se méfier des friandises. Elles peuvent certes avoir une utilité réelle, notamment lorsqu'il s'agit de l'encourager et le motiver dans le cadre de son éducation, mais elles ont tôt fait de représenter un apport calorique assez conséquent. L'idéal est de déduire ce dernier de ses rations de nourriture et/ou d'opter pour des produits allégés.

Hydratation d'un Terre-Neuve

Comme n'importe quel chien, le Terre-Neuve doit avoir en permanence de l'eau fraîche à sa disposition. Vu son gabarit, mieux vaut prévoir des quantités assez importantes - en particulier quand le mercure atteint des sommets, car pour être en mesure de résister à la chaleur il est indispensable qu'il puisse bien s'hydrater.

 

Il peut être judicieux en tout cas de disposer sa gamelle d'eau à l'extérieur, étant donné qu'il a tendance à en répandre un peu partout autour et bave beaucoup, notamment après avoir bu.