L'alimentation du Landseer chiot ou adulte

Nourriture recommandée pour un Landseer

Le Landseer n’est pas difficile en ce qui concerne sa nourriture et s’accommode parfaitement des aliments industriels pour chien disponibles dans le commerce. Il convient toutefois d’opter pour des produits de bonne qualité, afin qu’ils lui apportent tous les nutriments qui lui sont nécessaires.

 

Le choix des produits ainsi que le volume de sa ration quotidienne dépendent de sa taille, son âge et son niveau d’activité : ils peuvent donc varier au fil du temps ainsi que d'un individu à l'autre, si bien qu'il ne faut pas hésiter à solliciter l'expertise d'un vétérinaire afin de choisir au mieux. C'est d'autant plus judicieux que, comme chez les humains, l'alimentation a un impact réel sur la santé.

 

Dans tous les cas, à moins de la sélectionner soigneusement, il ne faut pas lui donner (ou le laisser consommer, par exemple en fouillant dans les poubelles) de la nourriture destinée aux humains. En effet, il y a peu de chances qu'elle corresponde à ses besoins nutritionnels : elle aurait plutôt toutes les chances de déséquilibrer son régime alimentaire, sans même parler du fait que nombre de mets que nous apprécions s'avèrent en revanche toxiques pour les chiens.

Alimentation d'un chiot Landseer

L’alimentation du chiot Landseer est particulièrement déterminante pour tout le reste de sa vie. En effet, alors qu’il connaît de fortes poussées de croissance, elle accélérerait encore le phénomène en étant trop riche ou trop abondante : cela pourrait entraîner des blessures, mais aussi et surtout des dommages irréversibles à ses articulations. À l'inverse, si elle est donnée en quantité insuffisante ou ne comporte pas tous les nutriments dont il a besoin pour grandir dans les meilleures conditions, il a de grandes chances de souffrir de retards de croissance.

 

Il ne faut donc pas hésiter à solliciter l'expertise d'un vétérinaire pour agir au mieux, et garder en tête que ses besoins alimentaires évoluent beaucoup tout au long de cette période : des ajustements sont nécessaires au fil du temps.

 

En tout cas, sauf indication contraire du professionnel, il n'est normalement pas nécessaire de lui donner des compléments alimentaires : dès lors que son alimentation est bien choisie, elle lui fournit normalement tout ce dont il a besoin.

Fréquence des repas d'un Landseer

Quel que soit son âge, la ration quotidienne du Landseer doit être répartie en au moins deux repas : cela permet non seulement de faciliter sa digestion, mais aussi et surtout de limiter le risque de dilatation-torsion de l’estomac.

 

Il convient en outre de les espacer, par exemple en donnant un le matin et l'autre le soir : on évite ainsi qu'à certains moments il ait trop mangé, et qu'à d'autres en revanche il soit affamé. L'idéal est d'ailleurs d'opter pour des horaires fixes : non seulement un chien aime la routine, mais en plus cela lui permet de constater qu'il peut compter sur son maître pour le nourrir, sans qu'il soit nécessaire de réclamer ou de se mettre en quête de nourriture par soi-même. La confiance qu'il éprouve envers celui-ci n'en est que renforcée, ce qui est évidemment bénéfique à leur relation.

 

Dans tous les cas, il faut veiller à ce que les repas soient pris dans le calme, et bannir toute activité physique intense dans l’heure qui précède et surtout dans celle qui suit : ces précautions contribuent également à réduire le risque de dilatation-torsion de l'estomac.

Éviter l'obésité du Landseer

Même s'il n'y est pas particulièrement prédisposé, le Landseer peut développer du surpoids si on ne respecte pas certaines règles de prudence concernant son alimentation :

 

  • peser systématiquement ses rations, pour ne pas lui donner plus que nécessaire ;

  • ne pas avoir la main trop lourde sur les friandises, déduire leur apport calorique de sa ration quotidienne et/ou opter pour des produits allégés ;

  • ne pas lui donner ou le laisser consommer de la nourriture destinée aux humains, car il y a peu de chances qu'elle corresponde à ses besoins nutritionnels - sans même parler du risque d'intoxication.

 

En effet, contrairement à nombre de chats, un chien n'est pas capable de s'auto-réguler : si la possibilité lui est offerte de manger plus que nécessaire, il ne s'en prive généralement pas, quand bien même cela est en fait à ses dépends.

Hydratation d'un Landseer

Quel que soit son âge et comme n’importe quelle autre race, le Landseer doit avoir en permanence accès à une gamelle d’eau fraîche.