L'alimentation du Beagle chiot ou adulte

Nourriture recommandée pour un Beagle

Un Beagle en train de manger des croquettes

Pour nourrir un Beagle, il vaut mieux privilégier les croquettes contenant de la viande en grande quantité, car elles sont plus riches en protéines. En effet, son niveau d’exercice important fait qu’il a en la matière des besoins plus conséquents que nombre de ses congénères.

 

Sauf à disposer d'une solide expertise sur le sujet, la nourriture « fait maison » est à éviter, tant il est difficile de trouver l'équilibre parfait - d'autant qu'il développe facilement du surpoids en cas d’alimentation mal calibrée, et que les proportions nécessaires pour chaque nutriment au sein de son alimentation peuvent évoluer au fil du temps.

 

C'est le cas en particulier s'il est utilisé pour chasser et se dépense donc plus qu’à l’accoutumée lors de certaines périodes. En effet, il convient alors d’augmenter ponctuellement ses quantités de nourriture afin de répondre à ses besoins accrus, mais le contenu de sa gamelle doit également être revu pour correspondre à l'alimentation recommandée pour un chien de chasse. Par exemple, il est important qu'il reçoive alors des quantités importantes de lipides et de protéines de bonne qualité et faciles à digérer. Dès la saison de la chasse achevée, il faut bien sûr veiller à revenir aux portions habituelles afin d’éviter toute prise de poids.

Alimentation d'un chiot Beagle

Qu'il s'agisse d'un Beagle ou d'un représentant d'une autre race, l'alimentation d'un chiot a une influence non seulement sur le présent, mais également sur le futur. En effet, elle est le « carburant » qui permet à son corps de grandir et se former correctement. Un individu qui n'est pas nourri correctement (à la fois d'un point de vue quantitatif et qualitatif) au cours de cette période cruciale risque des retards de croissance, qui potentiellement peuvent impacter tout le restant de ses jours. À l'inverse, si la nourriture qui lui est donnée est trop riche, il a des chances de grandir trop vite : ceci qui peut entraîner des blessures, problèmes articulaires, malformations..., avec là aussi d'éventuelles séquelles à vie.

 

Il ne faut donc pas hésiter à solliciter l'expertise d'un vétérinaire pour agir au mieux, d'autant que ses besoins nutritionnels sont en constante évolution tout au long de sa période de croissance. En revanche, dès lors que les aliments qui lui sont donnés correspondent effectivement à ces derniers, il n'est normalement pas nécessaire d'avoir recours à des compléments alimentaires - sauf indication en ce sens du vétérinaire.

Fréquence des repas d'un Beagle

Un Beagle allongé à côté de sa gamelle

Répartir sa ration quotidienne en au moins deux repas est une des meilleures habitudes à prendre concernant l’alimentation du Beagle.

 

En effet, il sait alors qu’il peut compter de manière certaine sur un deuxième repas plus tard dans la journée, et est donc moins enclin à réclamer - a fortiori si on opte pour des horaires fixes. De plus, cela permet de renforcer la confiance qu’il éprouve envers son maître, puisqu’il constate qu’il peut compter sur celui-ci pour satisfaire ses besoins alimentaires.

 

Du reste, éviter une prise alimentaire trop conséquente limite le risque de problèmes digestifs, et qu'à certains moments il ait trop mangé alors qu'à d'autres à l'inverse il ait très faim - surtout si on veille à bien espacer ses repas.

Éviter l'obésité du Beagle

Le Beagle est très gourmand, et présente donc un risque réel d’obésité s’il mange plus qu’il ne le devrait compte tenu de son niveau d’activité.

 

Aidé par son odorat très développé, il n’hésite pas à partir en quête de nourriture partout dans la maison, à commencer par les poubelles. Et lorsqu’il trouve à manger, il est rare qu’il s’arrête avant la dernière miette. Il faut donc veiller à ce qu’il ne puisse fouiller dans les poubelles, et placer sa nourriture ainsi que ses friandises dans un endroit sûr et inaccessible et/ou dans un contenant difficile à ouvrir, comme par exemple une boîte. Mieux vaut au contraire éviter les sacs et sachets, qu’il peut facilement déchirer.

 

Concernant ses friandises, justement, mieux vaut éviter d’en abuser, même si elles sont de formidables alliés pour parvenir à ses fins dans le cadre de son éducation. En tout état de cause, il est recommandé d’opter pour des produits allégés, et de prendre l’habitude de déduire de sa ration quotidienne l’apport calorique qu’elles représentent.

 

Sa propension à l'embonpoint implique aussi bien sûr qu'il ne faut pas céder son regard implorant lorsqu’il réclame à table, ou lui donner les restes de repas : au-delà du fait que certains mets très appréciés par les humains sont toxiques pour leurs compagnons, il y a peu de chances qu’ils correspondent à ses besoins nutritionnels.

Hydratation d'un Beagle

Un Beagle en train de boire de l'eau

Le Beagle doit avoir comme tout chien de l’eau fraîche disponible en permanence.

 

C’est tout particulièrement important dans les moments où il se dépense fortement, par exemple s’il est utilisé dans le cadre de la chasse. Il est sage d'emporter alors suffisamment d'eau pour lui et de lui proposer régulièrement de boire ; à défaut, il risquerait de se rabattre sur des flaques, des étangs et autres points d'eau potentiellement douteux d'un point de vue sanitaire.