Keeshond

Autres noms : Spitz-Loup
Nom d'origine : Wolfspitz
Groupe : Chien de type Spitz et de type primitif
Standard : Standard FCI N°97

Le Keeshond est une variété de Spitz Allemand, et a donc des origines communes avec cette race.    Historiquement, la plupart des...   Lire la suite

Le Keeshond est une variété de Spitz Allemand, et a donc des origines communes avec cette race. 

 

Historiquement, la plupart des Spitz étaient affectés à la chasse, et ont un instinct prononcé en la matière. Le Spitz-Loup fait exception, car lui n'a jamais été utilisé dans cette fonction, mais exclusivement pour la garde. Cependant, l'expérience aidant, les souris, lapins, oiseaux ou encore chevreuils rencontrés au détour d'un chemin ne le laissent pas indifférent.

 

Il est difficile d'établir l'historique de cette race, car aucun ouvrage n'est affirmatif ni sur son histoire, ni sur ses origines exactes, ni sur son lieu de naissance.


Ce que l'on sait en revanche, c'est qu'à la fin du 18ème siècle, deux factions politiques se trouvaient en conflit au Pays-Bas. Guillaume 1er, roi des Pays-bas, était à la tête des Orangistes. L'autre faction, celle des patriotes, avait pour chef William Cornélis Van Gijsalaaer, qui avait soulevé le peuple contre l'autorité du roi. Ce chef possédait un grand Spitz gris qui ne le quittait pas, même durant les combats. 

 

Or Cornélis se traduit amicalement par le diminutif de Kees. Ce serait donc l'origine, selon certains, du nom de Keeshond, nom porté par le Spitz-Loup dans certaines régions non germanophones (Hond signifie chien en néerlandais). D'ailleurs, ce nom devint aussi le sobriquet des patriotes sous la forme Keeshonden (Keeshond au pluriel).

 

La défaite des patriotes a malheureusement nui fortement au Keeshond. En effet, afin de désavouer tout contact avec le parti rebelle battu, beaucoup de propriétaires supprimèrent purement et simplement leur compagnon par crainte de représailles. Heureusement, la population rurale, quelques capitaines de péniches et des commerçants ambulants plus dispersés et moins susceptibles d'être des patriotes furent fidèles à la race.

 

Il fallut attendre presque un siècle pour que le Keeshond redevienne populaire. Le premier club de race des chiens de péniche hollandais vit le jour en 1925, et devint le club du Keeshond dès 1926, date à laquelle il officialisa la race en créant le standard, qui n'a guère changé depuis.

   Réduire
Voir plus de photos

Apparence

Le Spitz-Loup représente la variété la plus grande de Spitz Allemand. Comme tous les Spitz, il a un corps carré avec une queue attachée haut et enroulée sur le dos. Sa tête, en forme de coin, rappelle celle du renard, et ses yeux sont de taille moyenne et de couleur foncée. Ses oreilles sont petites, triangulaires et dressées sur son crâne. 

 

Comme les autres Spitz, il a un pelage double, constitué d'un poil de couverture long, droit et écarté et d'un sous-poil court, épais et ouaté.

 

Le standard de la race n'admet qu'une seule couleur, le gris-loup. Le poil est gris argenté charbonné (l'extrémité du poil est noire), le museau et les oreilles sont foncés, la crinière et la région des épaules est plus clair et le poil au niveau des genoux et des coudes est gris argenté, sans taches noires. La pointe de la queue est également noire, alors que sa face intérieure et ses culottes sont gris argenté clair. Il doit également présenter un dessin caractéristique en « branche de lunette », c'est-à-dire une ligne noire allant de l'angle externe de l'oeil au point d'attache inférieur de l'oreille. Ses sourcils, formés de hachures nettes et de dégradés ombrés, doivent être courts et expressifs.

Caractère du Keeshond

Le Keeshond est toujours attentif, vif et très attaché à son maître. Très vigilant, c'est un chien méfiant avec les inconnus et qui n'hésitera pas à aboyer pour sonner l'alarme en cas d'intrusion sur son territoire. C'est un bon gardien, surtout en l'absence de ses maîtres. Malheureusement, si on le laisse faire, c'est un chien qui a tendance à être aboyeur ; il est donc important de lui faire comprendre que ce n'est pas lui qui surveille, mais son maître. 

 

Le Spitz-Loup aime être impliqué dans la vie de famille et est un compagnon de jeu joyeux et patient avec les enfants. En outre, n'étant ni peureux ni agressif, le Keeshond n'a aucun problème pour vivre avec d'autres animaux, sauf si la relation qu'il partage avec son maître est exclusive. Il peut alors se montrer intolérant envers les autres chiens.

 

Comme toutes les races de chiens nordiques, le Keeshond aime communiquer avec son propriétaire. Observateur et rusé, il a un grand sens de l'humour et aime faire des farces, surtout si elles font rire son maître. 

 

Même s'il préfère accompagner son propriétaire partout, le Spitz-Loup est un chien calme, qui accepte bien de rester seul sans faire de bêtises, que ce soit dans la voiture pour quelques minutes ou à la maison.  

 

Le Keeshond peut vivre partout. Il s'accommode très bien de la vie en ville, tant qu'il est sorti au moins deux à trois fois par jour. Pour autant, même s'il apprécie beaucoup les promenades, il n'a pas un besoin en exercice important. À la campagne, il est préférable d'avoir un jardin clôturé, car il peut devenir un chien fugueur s'il en a la possibilité.

Santé du Keeshond

Le Keeshond est un chien robuste, qui résiste bien aux intempéries et qui n'a pas de problème de santé particulier.

 

Par contre, il a une prédisposition pour certaines maladies de peau :

 

Par ailleurs, les principales maladies génétiques héréditaires qui peuvent affecter le Spitz-Loup sont l'épilepsie, l'alopécie X et l'hyperarathyroïdie primaire. Pour cette dernière, il existe un test ADN de dépistage. 

 

Chien à croissance relativement rapide, il peut être sujet à la dysplasie de la hanche. Ainsi, les précautions d'usage sont de rigueur : pas d'escaliers, de sauts, de lit/canapé ou autre meuble avant la fin de sa croissance.

Alimentation du Keeshond

L'alimentation du Spitz-Loup ne diffère pas de celle des autres races de chien. Une alimentation industrielle apportant des rations équilibrées, plutôt riche en matières grasses et en protéines, ainsi que de l'eau à volonté, suffisent amplement.

 

Les chiens nordiques apprécient également la viande, à condition qu'elle soit crue et avec de l'os (le risque de se blesser ou de s'étouffer avec un os n'existe que s'il est cuit). Ainsi, un régime qui allie à la fois des croquettes et de la viande crue est tout à fait possible. L'avantage de l'os est qu'il conduit l'animal à ronger davantage, ce qui facilite l'élimination du tartre du chien.

Divers

Le Spitz-Loup n'est pas le nom abrégé du Spitz moyen gris loup. Il est le plus grand des Spitz Allemands, et peut être considéré comme une race à part entière. Il a d'ailleurs longtemps été rattaché au club du Husky, et non à celui du Spitz.

 

Il est d'ailleurs en partie à l'origine d'une race créée dans les années 50 par croisement avec le Chow-Chow : l'Eurasier.

Caractéristiques du Keeshond

  • Taille du mâle : De 44 à 48 cm
  • Taille de la femelle : De 40 à 44 cm
  • Poids du mâle : De 16 à 18 kilos
  • Poids de la femelle : De 16 à 18 kilos
  • Durée de vie moyenne : 0 mois

Variétés du Keeshond

Il existe cinq variétés de Spitz Allemand :

Éducation du Keeshond

Il est très réceptif, mais peut s'avérer difficile à éduquer, car il a besoin d'un maître qui connait bien le langage canin. En effet, le Spitz-Loup est très sensible aux attitudes, postures et intonations de voix. Il est d'une extrême intelligence, mais doit être manoeuvré en douceur.

Entretien du Keeshond

Le Spitz-Loup étant sujet aux pellicules et aux démangeaisons, un peu d'huile de tournesol sur ses croquettes et des cures de levure de bière sont recommandés pour l'entretien du pelage du chien, en plus d'un brossage régulier, au moins une fois par semaine. 

 

Sa fourrure ne faisant pas de noeuds et dégageant peu d'odeurs, il est conseillé de donner son bain à son chien le moins souvent possible, car son poil épais met beaucoup de temps à sécher. 

 

Par ailleurs, en dehors de ses deux périodes annuelles de mue, au printemps et en automne, le Keeshond ne perd pas beaucoup ses poils. 

 

Par contre, après une promenade en forêt ou à la campagne, il est important de vérifier l'absence d'épillets au niveau de sa fourrure ou entre ses doigts, car une fois entrées dans la peau, ces herbes sèches peuvent être gênantes, douloureuses, voire mortelles pour le chien. 

Usage du Keeshond

Le Spitz-Loup est un chien de garde, de défense et un chien de compagnie.

 

Même s'il n'a pas besoin de beaucoup d'exercice pour être bien, il aime pratiquer des sports canins, comme l'agility, l'obéissance ou encore le flyball.

Avis & conseils sur le Keeshond

C est mon 2ème spitz loup c’est un chien formidable très facile à dresser et très attacher à sa famille et très joueur. J ai beaucoup de terrain non clos et elle ne se sauve jamais la première non plus. Seul inconvénient c est un chien très gourmand et qui a vraiment tendance à l embonpoint donc vraiment surveiller son alimentation de près

   
Par Rigaud edith