Saint-Bernard

Saint-Bernard

Autres noms : Saint Bernardshund
Noms d'origine : Langhaariger Saint-Bernardshund ou Bernhardiner ou St. Bernhardshund
Groupe : Chien de type Pinscher ou Schnauzer - Molossoïde - Chien de montagne et de bouvier suisse
Standard : Standard FCI N°61

Partager
 

Qualités du Saint-Bernard

Tempérament du Saint-Bernard

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Saint-Bernard au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Saint-Bernard

Durée de vie moyenne
11 ans
Poids de la femelle
De 51 à 72 kilos
Poids du mâle
De 55 à 80 kilos
Taille de la femelle
De 62 à 82 cm
Taille du mâle
De 70 à 90 cm

Le Saint-Bernard : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Saint-Bernard

Le Saint-Bernard serait le descendant des Molosses de l'Antiquité qui franchirent les Alpes avec les légions romaines au Ier siècle av. J.-C. Les ancêtres directs du chien du Mont Saint-Bernard viennent donc de grands dogues de la Haute Assyrie, laissés sur le col en reconnaissance de l’hospitalité légendaire des chanoines, et qui auraient été croisés avec les grands chiens de ferme très répandus dans la région. Le Saint-Bernard pourrait donc se vanter de descendre du légendaire Mâtin du Tibet.

 

Depuis la Préhistoire, les Alpes sont sillonnées de routes permettant aux cultures de se rejoindre. Très empruntés, les cols sont de vrais passages obligés, à l'image du col du Grand-Saint-Bernard, qui fait communiquer Suisse et Italie. C'est sur cet axe de passage Nord/Sud, à 2472 mètres d’altitude, que s'élève l'hospice du Grand-Saint-Bernard. Fondé au 11ème siècle, il était opéré par les chanoines, une congrégation religieuse qui accueillait toutes les personnes se présentant à la porte, quelles que soient leurs conditions, leur âge, leur religion, et autres qualités morales - d’où la visite, parfois, de personnes étranges, bandits ou mêmes voleurs.

C'est là qu'on retrouve les origines du Saint-Bernard tel qu'on le connaît. Plus précisément, sa présence sur le col date d’environ 1650/1660, comme l'attestent une iconographie de 1695 et un écrit de 1707. Il avait donc été élevé par les moines avec comme vocation première d’être un chien de garde.

 

Chaque hiver, ces mêmes moines engageaient un valet, nommé « hospitalier » ou « marronnier », qui descendait tous les jours à Bourg-Saint-Pierre, en Suisse, pour guider les voyageurs à travers la montagne.

Vers 1750, un de ces voyageurs songea à dresser un des chiens des moines pour l’assister. Le Saint-Bernard apprit ainsi à accompagner les voyageurs dans la montagne.

 

C'est là aussi que les chiens Saint-Bernard se sont forgés une réputation de secouristes, parvenant toujours à ramener les voyageurs égarés à l'hospice. Lorsqu’ils sentaient une personne en difficulté, ils partaient d’eux-mêmes à sa recherche, fouillaient la neige, dégageaient l’infortuné, le léchaient et le réchauffaient avant d’aboyer pour prévenir les moines. Le plus célèbre d'entre eux, Barry, né en 1800, sauva 40 personnes en 10 ans. Une statue en sa mémoire fut érigée au cimetière des chiens d’Asnières, près de Paris.

 

Avant 1830, le Saint-Bernard avait le poil court. Cependant, à cette époque, une maladie au col du Grand-Saint-Bernard décima nombre de femelles reproductrices, ce qui entraîna une consanguinité trop importante. La race déclinait, et les moines firent donc venir de Stuggart (Allemagne) un couple de Terre-Neuves à robe pie, une race proche physiquement et psychiquement du Saint-Bernard. Accouplés aux derniers survivants de l’hospice, ils eurent 2 portées de 10 petits, dont certains chiots à poil long. D’où l’apparition de 2 variétés de Saint-Bernard : l’une à poil long et l’une à poil court.

 

Après avoir été dénommé "Chien de montagne", "Mastiff alpin" ou encore "Chien-Barry", le nom de Saint-Bernard fut officiellement retenu en 1880, et le standard de la race établi à Berne dès 1887. Le Saint-Bernard fut alors reconnu comme race canine d’origine suisse et est, depuis cette époque, considéré comme chien national suisse.

 

Le Club suisse du Saint-Bernard fut fondé en 1884 à Bâle. Il regroupe à ce jour plus de 400 membres et une trentaine d’éleveurs de Saint-Bernard qui sont soumis à un règlement d’élevage très strict, dans l’optique de produire des chiens de qualité, tant du point de vue du caractère que du point de vue du phénotype et de la santé de la race nationale.

 

Au début de l’année 2005, la congrégation des chanoines du Grand-Saint-Bernard a décidé de vendre les chiens et leur installation : une page d’histoire qui s'est tournée !

Deux types de Saint-Bernard existent : le premier avec un poil court et lisse, le deuxième avec un poil mi-long et dense.

 

Dans les deux cas, la robe est blanche et rouge, avec présence de noir au visage.

Standard FCI N°61

ASPECT GENERAL


Il existe deux variétés de Saint-Bernard :

- La variété à poil court ( poil double) :

- La variété à poil long.

Les deux variétés sont de grande taille et leur aspect est empreint de majesté. Le corps est puissant, ferme, musclé et harmonieux; la tête en impose; l’expression est

attentive.

PROPORTIONS IMPORTANTES


- Proportion recherchée entre la hauteur au garrot : longueur du tronc = 9 : 10 ( la longueur du tronc est mesurée de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse).

- Proportion recherchée entre la hauteur au garrot et la hauteur de la poitrine voir le croquis suivant.

- La longueur totale de la tête est légèrement supérieure au tiers de la hauteur au garrot.

- Le rapport entre la hauteur du museau (mesurée à sa racine) et sa longueur est proche de 2 :1.

- La longueur du museau est légèrement supérieure au tiers de la longueur totale de la tête.

TETE


En général : Puissante, expressive et d’aspect imposant.

REGION CRANIENNE :

- Crâne : Vue de face et de profil, la partie supérieure du crâne, large et forte, est légèrement bombée; quand le chien est en éveil, l’attache des oreilles forme une ligne

droite avec la partie supérieure du crâne; le crâne se fond de chaque côté en doux arrondi dans une région jugale haute et fortement développée. Sur le devant, le frontal

tombe d’une manière abrupte sur la racine du nez. La protubérance occipitale n’est que modérément marquée, alors que les arcades sourcilières sont fortement

développées. Depuis la racine du museau, le sillon frontal nettement prononcé se prolonge au milieu du crâne. La peau du front forme au-dessus des yeux de légères rides

qui convergent en direction du sillon médian. Quand le chien est en éveil, elles se marquent davantage; à l’ordinaire, elles sont plutôt discrètes.

- Stop : Bien accusé.

REGION FACIALE :

- Truffe : Large et anguleuse; elle est de couleur noire. Les narines sont bien ouvertes.

- Museau : D’une largeur homogène; chanfrein droit avec une gouttière médiane discrète.

- Lèvres : Le bord des lèvres est pigmenté de noir. La lèvre supérieure, fortement développée, est tendue et pas exagérément pendante; elle forme vers le nez un arc de

grand rayon. La commissure labiale reste visible.

- Mâchoires / Dents : Mâchoires supérieure et inférieure fortes, larges et de même longueur. Denture bien développée. Articulé en ciseaux ou en pince, régulier et complet.

Le prognathisme inférieur peu marqué sans perte de contact des incisives est admis. L’absence des PM1 ( prémolaires 1) et des M3 est tolérée.

- Yeux : De dimensions moyennes, de couleur brun foncé à noisette et modérément enfoncés dans les orbites; leur expression est aimable. Le bord des paupières est

complètement pigmenté. La fermeture naturelle et ferme des paupières est recherchée; un petit pli à la paupière supérieure, et un petit pli laissant apparaître un petit peu de

conjonctive à la paupière inférieure sont admis.

- Oreilles : De taille moyenne; attache haute et large. La conque est fortement développée. L’extrémité du pavillon souple et de forme triangulaire est arrondie; son bord

postérieur est légèrement écarté, son bord antérieur est bien accolé à la joue.

COU


Puissant et de longueur suffisante. Fanon de gorge et de cou modérément développés.

CORPS


En général : D’aspect général imposant, harmonieux, de belle apparence et bien musclé.

- Garrot : Bien marqué.

- Dos : Large, puissant et ferme. La ligne du dessus est droite et horizontale jusqu'à la région lombaire.

- Croupe : Longue, légèrement inclinée; elle se fond harmonieusement dans l’attache de la queue.

- Poitrine : Cage thoracique modérément descendue avec des côtes bien cintrées, mais pas en forme de tonneau; elle ne doit pas descendre plus bas que le coude.

- Ligne du dessous et ventre : Modérément remontée vers l’arrière.

QUEUE


Attache large et forte; queue longue et lourde, la dernière vertèbre caudale devant atteindre au moins le niveau du jarret. Au repos, la queue est portée tombante ou

légèrement recourbée vers le haut dans son dernier tiers; quand le chien est en éveil, elle est portée plus haut.

MEMBRES


MEMBRES ANTERIEURS :

Vue d’ensemble : Chien passablement large du devant; vus de face membres droits et parallèles.

- Epaules : Omoplate oblique, musclée et bien attachée contre la paroi thoracique.

- Bras : Plus long que l’omoplate. L’angle entre l’omoplate et le bras n’est pas trop ouvert.

- Coude : Bien au corps.

- Avant-bras : Droit, doté d’une ossature forte et d’une musculature sèche.

- Métacarpe : Vu de face d’aplomb dans le prolongement de l’avant-bras; vu de profil légèrement fléchi.

- Pieds antérieurs : Larges, doigts serrés, solides et fortement cambrés.

MEMBRES POSTERIEURS :

Vue d’ensemble : Arrière-main modérément angulé et bien musclé; vus de derrière, les postérieurs sont parallèles et pas serrés.

- Cuisse : Puissante, bien musclée, large.

- Genou (grasset) : Bien coudé, tourné ni en dedans ni en dehors.

- Jambe : Oblique, assez longue.

- Jarret : Modérément coudé, solide.

- Métatarses : Vus de derrière d’aplomb et parallèles.

- Pieds postérieurs : Larges, doigts serrés, solides et fortement cambrés. Les ergots sont tolérés, pour autant qu’ils ne gênent pas les mouvements des postérieurs.

ALLURES


Démarche harmonieuse avec des enjambées de grande amplitude et une bonne poussée de l’arrière-main. Le dos est ferme et ne présente pas de déplacement vertical

important. Les antérieurs et les postérieurs se déplacent sur un plan parallèle au plan médian.

ROBE


POIL :

- Variété poil court (poil double) : Poil de couverture dense, lisse, bien couché et rude; sous-poil abondant. Culotte légère aux cuisses; poil dense sur la queue.

- Variété poil long : Poil de couverture droit, de longueur moyenne; sous-poil abondant; dans la région des hanches et sur la croupe, le poil est généralement un peu

ondulé, franges aux antérieurs. Culottes bien fournies aux cuisses. Poil court sur la face et aux oreilles. Queue touffue.

COULEUR :

Fond blanc avec des plages de couleur rouge-brun plus ou moins grandes ( chien panaché) jusqu'à former un manteau rouge-brun ininterrompu sur le dos et les flancs (chien

à manteau); le manteau « déchiré » (troué de blanc) est équivalent. Le rouge-brun bringé est admis. La couleur jaune-brun est tolérée. Les charbonnures en tête sont

recherchées; un soupçon de noir sur le tronc est toléré.

Marques blanches prescrites : Poitrail, pieds, extrémité de la queue, bande autour du museau, liste ( sur le chanfrein qui se prolonge en tête) et nuque.
Marques recherchées : Collier blanc. Masque sombre symétrique.

TAILLE


Limite inférieure : Mâles : 70 cm - femelles : 65 cm.

Limite supérieure : Mâles : 90 cm - femelles : 80 cm.

Les chiens dont la taille dépasse la limite supérieure ne seront pas pénalisés si leur aspect général est harmonieux et si leur démarche est correcte.

DEFAUTS


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

- Caractères sexuels trop peu prononcés.

- Aspect général manquant d’harmonie.

- Membres trop courts par rapport à la taille (chien court sur pattes).

- Rides marquées en tête et au cou.

- Museau trop court ou trop long.

- Lèvre inférieure lâche retombant vers l’extérieur.

- Absence de dents hormis les PM1 ( prémolaires 1) et les M3. Dents petites (spécialement les incisives).

- Prognathisme inférieur léger.

- Yeux clairs.

- Fermeture défectueuse des paupières.

- Dos ensellé ou carpé.

- Croupe surélevée ou avalée.

- Queue portée enroulée sur le dos.

- Absence de marques prescrites.

- Antérieurs tors ou fortement tournés vers l’extérieur ( panards).

- Postérieurs trop droits, en tonneau ou en jarrets de vache.

- Démarche incorrecte.

- Poil bouclé.

- Pigmentation incomplète ou absente à la truffe, autour du nez, aux lèvres et aux paupières.

- Couleur de fond défectueuse, p.ex. éclaboussures ou petites taches rouge-brun dans le blanc.

DEFAUTS ELIMINATOIRES


- Chien peureux, chien agressif.

- Prognathisme supérieur, prognathisme inférieur marqué.

- Oeil bleu, œil vairon.

- Entropion, ectropion.

- Robe totalement blanche ou totalement rouge brun (absence de la couleur de fond)

- Robe d’une autre couleur.

- Taille en dessous de la limite inférieure.


Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.


N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Depuis le milieu du 19ème siècle, il existe deux variétés de Saint-Bernard : le Saint-Bernard à poil long, bien connu grâce notamment au film Beethoven, et le Saint-Bernard à poil court, ce dernier étant la variété originale de la race.

Avoir 10.000 m2 de terrain n’est pas nécessaire pour posséder un Saint-Bernard. Il n’a pas forcément besoin de beaucoup d’espace, bien qu'un petit jardin soit tout de même conseillé, car il apprécie le grand air, et aime gambader. Il a besoin de se dépenser, par exemple à travers de longues promenades quotidiennes. Mais ce qu'il apprécie surtout, c’est d’être en compagnie de ses maîtres. En effet, il n'a pas un tempérament indépendant comme les autres molosses de montagne.

De fait, le Saint-Bernard est le stéréotype du bon gros chien de l'imagerie populaire : tranquille, calme, doux, aimable, sociable, d'un dévouement sans limite et adorant les enfants. Il est vigilant et loyal envers ses maîtres.

 

Actif entre 2 à 12 mois, il devient calme et très paisible à l'age adulte, avec une personnalité intéressante. En effet, il comprend vite ce qu'on lui demande ... s'il en a envie !


En revanche, en plus d'être dissuasif de par sa taille, son instinct de garde est développé, et il pourra donc se montrer méfiant à l'égard des étrangers, faisant preuve d'agressivité si les circonstances l'exigent.

Il faut au Saint-Bernard une éducation ferme.

Comme toutes les grandes races de chiens, le Saint-Bernard peut être sujet aux torsions de l’estomac. Il faut éviter l'exercice physique avant et après ses rations.

 

Il convient de limiter l'exercice physique pendant sa croissance, qui est aussi rapide et vigoureuse que déterminante pour la suite de sa vie, car cela pourrait nuire au bon développement de ses articulations. En effet, si un bébé Saint-Bernard de 2 mois ne pèse qu'environ 15 kg, ce chiffre aura plus que triplé à l'âge de 6 mois, atteignant les 50 kg. Sa croissance se poursuit ensuite jusqu'à ses 3 ans. Une fois atteint cet âge adulte, les mâles les plus imposants peuvent atteindre 90 kg.

 

En outre, sa conformation osseuse prédispose le Saint-Bernard à la rupture du ligament croisé.

 

Par ailleurs, il a une prédisposition pour certaines maladies de peau :

- la dermatite de léchage des pattes ;
- la dermatite pyotraumatique ;
- la folliculite bactérienne ;
- la furonculose bactérienne.

 

Enfin, le Saint-Bernard est une race de chien qui craint la chaleur.

Il est nécessaire de nettoyer les yeux et oreilles du Saint-Bernard régulièrement, et d'habituer très tôt les bébés à ces manipulations. De plus, il doit être brossé énergiquement tous les jours.

 

Pour la variété à poils longs, il faut insister et bien démêler les parties situées derrière les oreilles et la culotte. 

 

Dans tous les cas, le Saint-Bernard à une mue saisonnière importante.

Tout au long de sa croissance, il faut être particulièrement vigilant à procurer au chiot Saint-Bernard une alimentation très équilibrée et en quantité suffisante. A l'inverse, sur-doser ses rations risquerait de causer des problèmes de dysplasie.

Le rôle principal du Saint-Bernard, celui qui fit toute sa réputation, est celui de chien de sauvetage arpentant les pentes enneigées pour aller au secours des personnes en difficulté dans la montagne. Le poids du chien lui permet de battre la neige fraîche, là où beaucoup de personnes s'épuisent, parfois jusqu’à la mort. 

Trouvez un élevage de Saint-Bernard près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Saint-Bernard ou organiser une saillie entre Saint-Bernard ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Saint-Bernard

j'ai une femelle StBernard 8 ans ses membres postérieurs ne fonctionnent presque plus je ne sais plus quoi faire.

   
Par Jean-Pierre Provost

Premier Saint-Bernard "jade" femelle de 7mois adorable mais tres boudeuse nous allons au dressage tous les dimanches matin mais elle ne pense qu a jouer s assoie et ne veut plus avancer meme en tirant fort

0    0
Par pseudovanille

Les Saint-Bernard son trés trés gentil avec nous ils sont adorable, mais quand il veulle quelque chose il on et il sont touchan.

0    0
Par Chouhou

J'ai une femelle depuis fin août, elle est très gentille obéissante, très caline elle est née le 6 juin, et pèse déjà 18 kg, je ne regrette pas du tout mon choix, je l'adore...

0    0
Par trinida

VOTRE SITE EST TROP BIEN MES AMOURE MES CHERI MES BB

0    0
Par caroline

Adorable et affectueux. Se garde à l'intérieur à condition d'avoir assez d'espace pour lui permettre de circuler librement et un espace extérieur suffisant pour qu'il puisse courir et s'amuser. A besoin d'une éducation douce mais ferme car c'est un peu tête de mule. La répétition et la patience s'imposent. J'ai une femelle St-Bernard de 51 kg âgée de 3 ans. Elle adore se faire brosser et toiletter. Très affectueuse avec la famille et elle adore les enfants. Son espérance de vie serait de 10-12 ans, selon l'éleveur. Elle a le poil court et un masque presque parfais. Si on me le demande, je peux fournir des photos.

0    0
Par Suzanne

le st Benard est l'un des plus beau chien a mes yeux (et le golden) c'est un race idéale pour les longues ballades

0    0
Par schmitt

j'ai un adorable Eliot de 5 mois, c'est un coeur avec du poil autour, patient, gentil avec les enfants, il fait la différence et n'est pas brutal avec les petits. J'ai eu du mal à le trouver car dans l'aube ils aiment les petits chiens et chiens de chasse!
Si vous avez un jardin laisser vous séduir.

0    0
Par Kaki10330

ces chien son supert beau apparement ils sont dévouer c'est mon stil

0    0
Par vterrier

le saint-bernard est magnifique et dévoueé je l'aime bien et il me rapelle de l'histoir de MASCOTTE c'est une belle histoir .

0    0
Par nousa

c'est un trés beau chien.calme.audacieux j4aime beaucoup elever cette race de chien mais il n'est pas trouvé en tunisie

0    0
Par ben arfi said

Cette race est très belle.

0    0
Par kinou6817

Ils sont merveilleux. Ils sont chiots éternels.

0    0
Par Marita