La popularité du Golden Retriever

Le Golden Retriever fait partie des chiens les plus appréciés au monde, au point de figurer dans de nombreux pays parmi les 10 races les plus représentées.

Popularité du Golden Retriever dans son pays d'origine

Au Royaume-Uni, le Golden Retriever se situe en moyenne à la 6ème place au classement des races les plus appréciées, avec 8500 enregistrements annuels auprès du Kennel Club au tournant des années 2020.

 

Cela marque un recul par rapport au milieu des années 2000, où il flirtait avec les 10.000. Cela dit, une décennie plus tard, ce nombre avait chuté aux alentours de 7000. Il s’est donc redressé depuis : la tendance est légèrement à la hausse depuis le milieu des années 2010.

 

Le Golden Retriever reste néanmoins largement distancé par son cousin le Labrador Retriever et ses 35.000 à 40.000 naissances annuelles.

Popularité du Golden Retriever en France

La première inscription d’un Golden Retriever au Livre des Origines Français (LOF) remonte à 1929. La race a depuis parcouru beaucoup de chemin…

 

Néanmoins, son élevage ne s’est réellement développé dans le pays qu’après la Seconde Guerre Mondiale. Et encore : pendant longtemps, il resta très discret, même si sa popularité croissait de manière quasiment discontinue. Ainsi, au début des années 70, on comptait moins d’une trentaine d’inscriptions par an au LOF. À la fin de la décennie, ce nombre frôlait la centaine.

 

Les choses s’accélèrent fortement dans les années 80, surtout à partir de 1985 : alors que cette année-là un peu moins de 300 spécimens furent enregistrés, ils étaient plus du double à l’aube des années 90.

 

Ces dernières virent la popularité du Golden Retriever exploser de manière assez exceptionnelle, si bien qu’au tournant du 21ème siècle on comptait environ 5000 inscriptions par an. Le phénomène se poursuivit jusqu’en 2003, où un peu plus de 7500 individus furent inscrits dans le registré géré par la Société Centrale Canine (SCC).

 

Les chiffres restèrent alors relativement stables pendant presque une dizaine d’années : entre 2003 et 2011, le nombre de naissances annuelles de Golden Retriever en France se situa dans l’ensemble entre 7500 et 8500.

 

Par la suite, c’est-à-dire dans les années 2010, les chiffres recommencèrent à croître régulièrement, si bien qu’au tournant des années 2020 on comptait environ 12.000 inscriptions par an.

 

Ainsi, le Golden Retriever dispute au Berger Belge (toutes variété confondues) et au Staffordshire Bull Terrier la deuxième place au classement des races de chiens les plus populaires en France, qui est largement dominé par le Berger Australien.

Popularité du Golden Retriever en Suisse

Le Golden Retriever est bien apprécié en Suisse. La tendance est toutefois légèrement à la baisse, au profit d’autres races comme le Chihuahua ou le Bouledogue Français. Ainsi, alors qu’un peu plus de 13.000 spécimens étaient enregistrés en 2015 dans la base de données Amicus, il n’y en avait plus qu’environ 12.000 au début des années 2020.

 

De ce fait, le Golden a un peu reculé au classement des races les plus populaires dans le pays, passant de la 6ème place en 2015 à la 8ème place en 2020.

Popularité du Golden Retriever au Canada

Le Golden fait partie des races les plus populaires au Canada. En effet, il figurait de 2013 à 2019 en troisième position dans le classement établi par le CCC (Club Canin Canadien) en fonction du nombre d’individus enregistrés chaque année auprès de l’organisme, précédé seulement par le Labrador Retriever et le Berger Allemand. Son succès ne se dément pas, puisqu’en 2020 il est même parvenu à détrôner ce dernier sur la deuxième marche du podium.

Popularité du Golden Retriever ailleurs dans le monde

Le Golden Retriever a parcouru un sacré chemin depuis sa reconnaissance officielle par le Kennel Club en 1913 : il est aujourd’hui connu dans le monde entier, et très populaire dans de nombreux pays. Ainsi, il figurait en 5ème position dans un classement réalisé en 2013 sur la base des chiffres d’enregistrement de 25 organismes nationaux membres de la FCI (Fédération Canine Internationale).

 

En Europe

 

Le Golden Retriever a notamment de nombreux adeptes en Europe.

 

En Allemagne, on compte chaque année environ 2200 enregistrements par an de Golden Retrievers auprès du VDH (Verband für das Deutsche Hundewesen), un chiffre stable depuis le milieu des années 2000. C’est légèrement moins que son comparse le Labrador Retriever, mais cela lui permet toutefois d’être solidement installé à la 5ème place du classement. Ce dernier est largement dominé par le Berger Allemand, qui reste la race-star dans le pays avec plus de 10.000 inscriptions annuelles.

 

En Espagne, la Real Sociedad Canina de España (RSCE) enregistrait annuellement dans les années 2010 autour de 2000 représentants de la race. La tendance était légèrement orientée à la baisse, mais le Golden Retriever se situait toutefois en moyenne autour de la 7ème place au classement des chiens les plus populaires dans le pays.

 

En Italie, le Golden vit sa popularité croître progressivement dans les années 2010. Ainsi, alors qu’on comptait au début de la décennie environ 5000 inscriptions par auprès de l’ENCI (Ente Nazionale della Cinofilia Italiana), ce nombre atteignait les 7000 au tournant des années 2020. Comme dans la plupart des pays, il est néanmoins légèrement distancé par son cousin le Labrador Retriever.

 

Aux États-Unis

 

Aux États-Unis, contrairement à la plupart des autres pays, le Golden Retriever n’a pas attendu les dernières décennies du 20ème siècle pour se faire un nom. Ainsi, dès la deuxième moitié des années 50, il figurait autour de la 25ème position dans le classement des races les plus populaires, avec autour de 2500 inscriptions annuelles auprès de l’American Kennel Club (AKC). Ce nombre augmenta forcément dans les années 60, au point de franchir les 10.000 à l’aube de la décennie suivante. Néanmoins, il en alla globalement de même pour la plupart des autres races, si bien que sa position resta inchangée.

 

Ce fut donc surtout dans les années 70 que le Golden Retriever sortit du lot aux États-Unis et distança nombre de ses congénères : son nombre d’inscriptions annuelles quadrupla au cours de cette période, si bien qu’il fit son entrée dans le Top 10 en 1977 et qu’à la fin de la décennie il émargeait en 6ème position. Il poursuivit sur sa lancée dans les années 80, qu’il termina installé à la 4ème place, avec environ 65.000 enregistrements annuels. La décennie suivante fut marquée par une relative stabilité.

 

On observa toutefois à partir des toutes dernières années du 20ème siècle un léger affaissement des chiffres, qui se poursuivit et s’amplifia dans les années 2000. Ainsi, à l’issue de ces dernières, on ne comptait plus qu’environ 30.000 inscriptions par an. Néanmoins, la tendance n’était pas propre au Golden Retriever : on constatait aussi une telle division par deux pour le nombre d’inscriptions toutes races confondues. Par conséquent, à l’aube des années 2010, il continuait de figurer en moyenne en 4ème position au classement des races les plus plébiscitées par les Américains.

 

De 2013 à 2019, il occupait même la 3ème place, solidement installé derrière le Labrador Retriever et le Berger Allemand. Autrement dit, bien que déjà ancienne, sa popularité ne se dément pas.

 

Ailleurs dans le monde

 

En plus de l'Europe et des États-Unis, le Golden Retriever s’est également exporté encore plus loin de ses terres natales, et a su se faire une place dans des contrées situées aux quatre coins du globe.

 

Au Japon, il figurait à la toute fin du 20ème siècle à une très flatteuse 3ème place dans le classement réalisé par le JKC (Japan Kennel Club) sur la base des statistiques d’inscriptions annuelles dans ses registres, avec près de 30.000 enregistrements annuels. Néanmoins, ce nombre baissa ensuite fortement, avec une dégringolade particulièrement forte au début des années 2000. Ainsi, dès 2004, il était passé sous la barre des 10.000. Un point bas fut atteint en 2018, avec à peine un peu plus de 4400 chiots enregistrés cette année-là, ce qui permettait malgré tout au Golden de figurer en 13ème position au classement. On observe depuis lors un certain redressement, à la fois en termes de nombre d’inscriptions et de position, mais l’avenir dira s’il est ou non pérenne.

 

En Australie, le Golden Retriever est bien implanté depuis déjà assez longtemps. Ainsi, dans la seconde moitié des années 80, on comptait déjà près de 3000 enregistrements annuels auprès de l’Australian National Kennel Council (ANKC), ce qui lui permettait de figurer autour de la 8ème position au classement. La décennie suivante vit sa popularité croître fortement et atteindre son apogée en 1998, avec plus de 5000 inscriptions dans l’année et une 3ème place au classement. Cela fut suivi d’un reflux qui se prolongea tout au long de la première décennie du 21ème siècle : à l’issue de celle-ci, on ne comptait plus qu’environ 2700 inscriptions par an, si bien que le Golden Retriever était redescendu au 5ème rang. À partir de 2012, les chiffres repartirent légèrement à la hausse, si bien qu’à l’aube des années 2020 un peu plus de 3000 chiots étaient enregistrés chaque année auprès de l’ANKC, et que la race avait repris (de peu) sa 3ème place.

 

En Afrique du Sud, le nombre d’enregistrements de Golden Retrievers auprès du Kennel Union of South Africa (KUSA) baissa tout au long des années 2010, passant d’environ 1200 au début de la décennie à environ 800 à son terme. Il se situe toutefois en moyenne autour de la 5ème place au classement des races les plus populaires dans le pays, au coude-à-coude avec le Labrador Retriever.

Annonces

 
Plus d'annonces de donPlus d'annonces de vente

Photos de Golden Retriever