Otterhound

Otterhound

Autres noms : Chien de Loutre
Groupe : Chien courant, Chien de recherche au sang et races apparentées
Standard : Standard FCI N°294

Partager
 

Qualités du Otterhound

Tempérament du Otterhound

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Otterhound au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Otterhound

Durée de vie moyenne
De 12 à 13 ans
Poids de la femelle
De 31 à 32 kilos
Poids du mâle
De 31 à 32 kilos
Taille de la femelle
De 61 à 61 cm
Taille du mâle
De 69 à 69 cm

Le Otterhound : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Otterhound

Quoiqu'un peu floues, les origines de l'Otterhound comprennent à coup sûr du sang de Saint Hubert, de Harrier et de quelques Griffons français, dont le Griffon Vendéen et le Griffon Nivernais.  Il aurait également été croisé avec l'English Water Spaniel, le Kerry Beagle, le Staghound et le Foxhound.

 

La première meute connue du Chien de Loutre était celle de Jean sans Terre, roi d'Angleterre entre 1199 et 1216.


Son élevage a été spécialement orienté pour le spécialiser dans la chasse à la loutre, que son nez magnifique parvient à débusquer jusque sous le niveau de l'eau. Cependant, depuis l'interdiction de cette chasse, il se retrouve délaissé, et aurait même tendance à disparaître.

Standard FCI N°294 (04/21/1997)


TRADUCTION : Prof. R. Triquet et Dr.J.-M.Paschoud.


ORIGINE : Grande-Bretagne.


DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 02.12.1987.


UTILISATION :


Chien courant grand et fort, construit à l'origine pour chasser toute une journée à l'eau, mais également capable de galoper sur la terre ferme.

CLASSIFICATION F.C.I. :


Groupe 6 - Chiens courants de recherche au sang et races apparentées.

Section 1.1. - Chiens courants de grande taille.

Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL :


Chien de grand format aux membres droits et sans tares, à poil rude, à la tête pleine de majesté, au corps solide et aux allures souples avec de longues enjambées. Poil rude double et grands pieds sont des caractéristiques essentielles. Le mouvement est dégagé.

COMPORTEMENT / CARACTERE :


Gentil et d'humeur égale.

PROPORTION IMPORTANTE :


La distance de l'extrémité du nez au stop est légèrement inférieure à celle du stop à l'occiput.

TETE :


Impressionnante, aux lignes pures, plutôt haute que large. Le front n'est aucunement froncé ni bombé, l'expression étant ouverte et gentille. Toute la tête, à part le nez, est bien couverte de poil rude, avec, à l'extrémité, des moustaches et une barbe légère.

REGION CRANIENNE :

Crâne : Bien en dôme, ni grossier ni exagéré, montant du stop à la protubérance occipitale légèrement marquée. Zygomatiques nets.

Stop : Net, mais sans exagération.

REGION FACIALE :

Truffe : Bien large, avec des narines bien ouvertes.

Museau : Fort et haut.

Lèvres : Abondantes, mais sans exagération.

Mâchoires/dents : Mâchoires fortes et grandes; dents bien disposées présentant un articulé en ciseaux parfait et régulier, c'est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d'équerre par rapport aux mâchoires.

Yeux : Intelligents; modérément enfoncés dans les orbites. La conjonctive n'est que légèrement visible. La couleur de l'œil et la pigmentation du pourtour de l'œil varient selon la couleur de la robe (un sujet bleu et feu - bleu marqué de fauve - peut avoir les yeux couleur noisette). L'œil jaune est à rejeter.

Oreilles : Caractéristique unique de la race. L'oreille est longue, pendante, attachée au niveau de la commissure de l'œil. Elle atteint facilement la truffe si on la tire vers l'avant. Elle porte un pli caractéristique. Le bord antérieur se replie ou s'enroule vers l'intérieur, donnant un curieux effet de drapé, caractéristique essentielle à ne pas perdre de vue. L'oreille est bien couverte de poils formant une frange.

COU :


Long, puissant, il s'insère harmonieusement dans les épaules bien obliques et bien dessinées. On admet un léger fanon.

CORPS:


Très fort.

Ligne du dessus : Horizontale.

Dos : Large.

Rein : Court et fort.

Poitrine : Bien descendue; cage thoracique assez haute, ovale, bien cintrée. Ni trop large, ni trop étroite. Côtes bien portées vers l'arrière, donnant beaucoup de place au cœur et aux poumons.

QUEUE :


Attachée haut, portée haut quand le chien est en éveil ou en action, jamais enroulée sur le dos. Elle peut tomber quand le chien est en station. Epaisse à la base, elle va en s'effilant vers l'extrémité. Les vertèbres caudales atteignent le jarret. La queue est portée droite ou légèrement incurvée. Le poil à la partie inférieure de la queue est plutôt plus long et plus abondant qu'à la partie supérieure.

MEMBRES :


MEMBRES ANTERIEURS :

D'une forte ossature; droits du coude au sol.

Epaules : Bien obliques.

Métacarpes : Forts, légèrement fléchis.

MEMBRES POSTERIEURS :

Très forts, bien musclés, vus de n'importe quel angle. Vus de derrière, ils ne sont pas trop larges ni trop étroits. L'angulation arrière est moyenne. En position naturelle, la partie des membres postérieurs du jarret au sol est verticale.

Cuisses et jambes : Fortement musclées.

Jarrets : Bien descendus; ils ne tournent ni en dedans ni en dehors.

PIEDS :

Grands, ronds, avec de bonnes jointures et des coussinets épais, tournés ni en dedans ni en dehors; ils sont compacts, mais peuvent s'élargir. Les pieds postérieurs sont seulement légèrement plus petits que les antérieurs. La palmure interdigitée doit être bien présente.

ALLURES :


Au pas, mouvement très souple, au ras du sol. Le chien passe immédiatement au trot actif, dégagé, régulier avec de très longues enjambées. Le galop est uni avec des foulées d'une longueur exceptionnelle.

ROBE:


POIL :

Long (4 à 8 cm), dense et bourru, dur et imperméable, mais pas fil de fer . Il a l'aspect du poil brisé. Le poil est normalement plus doux sur la tête et dans la région inférieure des membres. Présence de sous-poil manifeste. La texture du poil de couverture et du sous-poil peut être légèrement huileuse. Le poil ne doit pas être toiletté en vue de l'exposition. La présentation doit être naturelle.

COULEUR :

Toutes les couleurs reconnues chez les chiens courants sont permises : unicolore, grisonnée, sable, rouge, froment, bleu. Ces robes peuvent avoir de légères marques blanches sur la tête, le poitrail, les pieds et l'extrémité de la queue. Les chiens blancs peuvent avoir de légères marques citron, bleues ou blaireau. Noir et feu, bleu et feu, noir et crème, à l'occasion marron (foie), fauve et marron, fauve et blanc. Couleurs non admises : Marron et blanc, corps blanc avec taches noires et taches feu nettement séparées. La pigmentation doit être en harmonie avec la couleur de la robe bien qu'elle ne doive pas nécessairement se confondre avec elle. Par exemple, un sujet fauve peut avoir la truffe et le pourtour des yeux marron. On admet la truffe légèrement tachée de ladre.

TAILLE :


Hauteur au garrot :

- environ 69 cm chez le mâle

- 61 cm chez la femelle.

DEFAUTS :


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.



Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.



N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Gentil et d'humeur égale, l'Otterhound est doté d'un réel courage et d'une ténacité qui lui permettent de venir à bout de tous les stratagèmes de sa proie.

 

À la maison, il se montre un compagnon gai, intelligent, affectueux et fidèle.


Certains sujets peuvent toutefois se montrer têtus, et nécessitent donc une éducation assez ferme.


Quoi qu'il en soit, l'Otterhound reste assez indépendant, surtout si un filet d'eau coule dans les environs.

Sa robe demande un entretien régulier.

L'Otterhound est d'abord un chien de chasse polyvalent : courant/recherche, chasse au déterrage, lever/rapport.

 

Ses qualités lui permettent aussi d'être un bon chien de compagnie, mais la vie en ville lui est déconseillée.

L'Otterhound a un nez qui lui vient du Saint-Hubert.

 

C'est un bon nageur, et son poil imperméable le rend pratiquement insensible au froid.

 

Grand et fort, il a été conçu pour chasser toute une journée à l'eau, et pour galoper sur la terre ferme. Son endurance est ainsi légendaire, aussi bien dans l'eau que sur terre.

 

Il a besoin d'un exercice régulier.

Trouvez un élevage de Otterhound près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage

Avis & conseils Otterhound

Trop mignon ce chien!!!! Je l'adore.

   
Par Sari-bi