Jindo Coréen

Jindo Coréen

Autres noms : Korea Jindo Dog ou Spitz Coréen de Jindo
Noms d'origine : Jindo-kyon ou Jindo-kae ou Jindo
Groupe : Chien de type Spitz et de type primitif
Standard : Standard FCI N°334

Partager
 

Qualités du Jindo Coréen

Tempérament du Jindo Coréen

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Jindo Coréen au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Jindo Coréen

Durée de vie moyenne
12 ans
Poids de la femelle
De 15 à 19 kilos
Poids du mâle
De 18 à 23 kilos
Taille de la femelle
De 45 à 50 cm
Taille du mâle
De 50 à 55 cm

Le Jindo Coréen : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Jindo Coréen

Aucun document écrit ne parle de l'origine du Jindo Coréen, mais pour de nombreux experts, la race existe depuis plusieurs siècles sur l'île de Jindô, à l'extrémité sud-ouest de la Corée du Sud. Il est ainsi largement accepté que le Jindo soit apparu en Corée.

 

Les difficultés de communications de cette époque lointaine ont permis à la race de bien se conserver sur l'île.

 

En Corée, le Jindo est appelé Jindo-kae ou Jindo-kyon, kae et kyon signifant chien en coréen.

Standard FCI N°334 (25/09/1998)

ASPECT GÉNÉRAL


Chien de taille moyenne, bien proportionné, utilisé pour la chasse et pour la garde. Avec ses oreilles dressées, sa queue enroulée ou en forme de faucille, il est l'expression vivante de l'agilité, de la force, d la vigilance et de la dignité.

Proportions importantes : Rapport entre la taille et la longueur du corps = 10:10,5

Taille : Mâles de 50 à 55 cm (idéal 53 à 54 cm). Femelles de 45 à 50 cm (idéal 48 à 49 cm).

Poids : Mâles de 18 à 23 kg. Femelles de 15 à 19 kg.

ROBE


Poil : Double. Le sous-poil est doux, dense, de couleur claire, plus court que le poil de couverture,
mais suffisant pour le soutenir. Le Poil de couverture est raide et quelque peu écarté du corps. En comparaison du poil du corps, celui de la tête, des membres et des oreilles est plus court et le poil de l'encolure, du garrot, du dos et de la croupe est plus long. Le poil de la queue et à l'arrière des cuisses est plus long que celui du reste du corps.

Couleur : les plus courantes sont le fauve et le blanc. Il existe aussi des chiens noirs, noir et feu, gris-loup et bringés.

TÊTE


Globalement, la tète, vue de dessus, forme un triangle émoussé et ne donne pas un air lourd et grossier au chien.

Région crânienne

Crâne : Il est d'un volume moyen en proportion du corps. Le sommet est légèrement bombé. Le crâne va en diminuant graduellement vers les yeux. La largeur entre les yeux est modérée par rapport au volume du crâne.

Stop : Bien marqué, mais pas très accusé. Présence d'un léger sillon s'étendant vers le front.

Région faciale

Museau : Il ne doit pas être massif ni retroussé.

Lèvres : De couleur noire ou violet foncé, parfaitement jointives, minces, non pendantes. La lèvre supérieure recouvre légèrement la lèvre inférieure.

Mâchoires/dents : Dents très fortes, articulé en ciseaux.

Joues : Bien développées, sèches et modérément arrondies, vues de face ou de profil. Elles se rétrécissent vers l'avant.

Yeux : De couleur brun foncé, plutôt petits par rapport au volume de la tête, de forme triangulaire, très vifs. La commissure externe de chaque oeil est disposée obliquement en direction de l'oreille.

Oreilles : De dimensions moyennes, de forme triangulaire, épaisses et parfaitement dressées. Elles ne sont attachées ni haut ni bas. Elles pointent légèrement vers l'avant, dans la ligne du profil supérieur du cou. A l'intérieur des oreilles, on recherche un poil de texture fine et dense.

COU


Plutôt bien proportionné et épais, sans fanon, bien musclé et fort. Le Jindo Coréen porte son encolure fièrement, et la redresse quand son attention est éveillée.

CORPS


De longueur légèrement supérieure à la hauteur au garrot.

Dos : Fort et droit.

Rein : Bien musclé, tendu, sec et plus étroit que la cage thoracique.

Poitrine : Forte et moyennement haute, mais pas trop large. Son point le plus bas se situe juste au-dessus du coude, mais on admet qu'il soit au niveau du coude. Côtes bien cintrées. Poitrine bien développée dans la région sternale.

Ventre : Remonté.

QUEUE


Quand elle est abaissée, l'extrémité doit atteindre le jarret. Elle est attachée assez haut. Elle se tient bien droit, sans se balancer quand le chien est en action. En forme de faucille ou enroulée, l'extrémité touchant le dos ou le flanc. Elle ne doit pas être trop enroulée sur elle-même. Elle est garnie d'un poil abondant.

MEMBRES ANTÉRIEURS


Les antérieurs sont droits et parallèles, vus de face.

Épaules : Fortes et puissantes. Coude: Au corps, tourné ni en dehors ni on dedans.

Métacarpe : Légèrement oblique, vu de profil.

Pieds antérieurs : Pieds de chat, aux doigts assez courts. Assez arrondis, compacts et serrés. Les ongles sont forts. On les préfère noirs. Coussinets durs et bien développés.

MEMBRES POSTÉRIEURS


Vu de profil, les postérieurs donnent l'impression de pousser le corps légèrement en avant. Vu de derrière, ils sont droits, parallèles, pas trop écartés ni trop serrés. On doit faire l'ablation des ergots.

Cuisses : Bien développées.

Grassets : Modérément angulés.

Jarrets : Bien descendus, ni droits, ni disposés bas vers l'arrière.

Pieds postérieurs : Identiques aux pieds antérieurs.

ALLURES


Le Jindo Coréen ne doit pas aller l'amble au trot. Le dessus doit rester ferme et horizontal et il ne doit pas y avoir de roulis à l'arrière. Au trot, le chien porte la tête haute, mais quand la vitesse augmente, la tète est portée assez bas, presque au niveau des épaules. La partie supérieure de la queue bouge légèrement selon les changements de direction du chien.

DÉFAUTS


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

Musculature insuffisante. Ossature trop épaisse ou trop fine. Denture juste (incisives bout à bout). Oreilles insuffisamment dressées, trop écartées. Queue tombante, queue courte. Surangulation. Jarrets droits, jarrets de vache, jarrets en tonneau. Poil long. Poil extrêmement court. Démarche heurtée, allure guindée.

DÉFAUTS ÉLIMINATOIRES


Taille trop grande ou trop petite. Femelle qui ressemble à un mâle. Mâle qui ressemble à une femelle. Manque de plus de trois dents. Manque de pigmentation, albinisme. Chien craintif.


N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Hardi, brave, attentif et impétueux, le Jindo Coréen ne se laisse pas tenter facilement.

 

Extrêmement fidèle à son maître, il n'en reste pas moins réservé avec les étrangers et n'aime pas qu'ils le caresse ou le flatte. Il peut accepter facilement un nouveau propriétaire, mais n'oubliera jamais l'attachement qu'il a envers celui qui l'a élevé depuis le début.

 

Il n'apprécie pas non plus la présence d'autres animaux, en particulier si ce sont des mâles.

 

Son instinct de chasseur est très développé, et il est doté d'un excellent sens de l'orientation.

 

C'est un chien propre, à l'appétit peu développé.

Le Spitz Coréen de Jindo est un chien de chasse et un chien de garde.

Avis & conseils Jindo Coréen

J'ai un chien Jindo qui a été abandonne dans mon village.

Il s'ont retrouver le propriétaire mais ne le voulais plus. Il et chez moi depuis fin Octobre et jai beaucoup de plaisir avec même qu'il est encore un peut craintive mais très attache a moi !

Si quelle que pourrais peut-être m'informée qui a un Jindo ..

dans l'attende d'une réponse, mes meilleures salutatoins

Verena Schmid

   
Par Schmid Verena