Colley à poil long

Colley à poil long

Autres noms : Berger d'Ecosse à Poil Long
Nom d'origine : Rough Collie
Groupe : Chien de berger et de bouvier
Standard : Standard FCI N°156

Partager
 
Les ancêtres du Colley furent initialement introduits en Angleterre par les Romains lors de leur conquête de la Grande-Bretagne il y a plus de 2000 ans, et furent...   Lire la suite

Les ancêtres du Colley furent initialement introduits en Angleterre par les Romains lors de leur conquête de la Grande-Bretagne il y a plus de 2000 ans, et furent croisés avec des chiens de troupeau locaux pour donner naissance au Berger Britannique.

 

Originaire de l'Écosse - et d’ailleurs appelé également Berger d’Ecosse -, le Colley est le fruit de croisements opérés dans le courant du 19ème siècle entre son ancêtre le Berger Britannique et plusieurs chiens, comme le Setter Irlandais et le Barzoï (lévrier russe) - d'où sa finesse et son allure. Ces mélanges variés aboutirent à la fois au Colley à poil long, au Colley à poil court et au Border Collie.

 

Ce dernier doit son nom à la région des Borders, à la frontière entre l’Écosse et l’Angleterre.

 

Quant au Colley, le fait qu’un individu soit à poil long ou à poil court dépendait du fait qu’il ait hérité davantage du Setter Irlandais, du Barzoï ou encore d’un autre de ses ancêtres.

 

Le Colley à poil long était autrefois utilisé par les bergers comme chien de troupeau de moutons. Une des explications possibles de son nom serait d’ailleurs qu’il provienne du terme écossais « colley », qui désigne une race de mouton. D’autres affirment toutefois qu’il serait une référence au mot anglais « collar », du fait de sa superbe collerette, ou encore qu’il descendrait de l’ancien gaélique écossais et irlandais « càilean », signifiant « chiot ».

 

Vers 1860, la Reine Victoria joua un rôle décisif pour sortir ce chien de l’anonymat et le mettre sur le devant de la scène. Elle voua en effet une véritable passion à cette race découverte lors d’un passage en Ecosse, et décida d’en faire venir quelques spécimens et de les héberger dans son chenil 4 étoiles au château de Windsor.

 

C’est également sous son règne, plus précisément en 1881, que le Comité du Collie Club (premier club de race du Colley créé dans le monde) établit le premier standard de race, tant pour le Colley à poil long (Rough Collie) que pour le Colley à poil court (Smooth Collie).

 

Dans la seconde moitié du 19ème siècle, avec l’apparition et la popularité croissance des expositions canines (la première apparut en 1847, et dès 1860 le Colley fut représenté dans ces concours), le premier prit le pas sur le second, longtemps considéré comme une sorte de « parent pauvre ». En effet, la participation du Colley aux concours de beauté canins, qui mettent en exergue des critères d’esthétisme pur, conduisit à privilégier des individus au pelage long et souple, c’est-à-dire le Rough Collie.

 

Le Colley à poil long arriva en France à la fin du 19ème siècle, et un premier représentant de la race fut enregistré au Livre des Origines Françaises (LOF) en 1889. Un club de race, le Collie Club Français, vit le jour vingt ans après, en 1909.

 

Parallèlement, aux Etats-Unis, de riches amoureux de la gent canine décidèrent d’importer quelques spécimens de Colley à poil long, ce qui permit à la race à être reconnue par l’AKC (American Kennel Club) dès 1885. L’autre organisme américain de référence, l’UKC (United Kennel Club), fit de même en 1914.

 

Surprenamment, le Collie à poil long et le Collie à poil court ne furent reconnus à titre définitifs par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) qu’en 1955.

 

La race connaissait alors une popularité grandissante, portée par le personnage de Lassie. Héroïne du roman Lassie, chien fidèle paru en 1940, elle fit notamment l’objet d’une série télévisée apparue en 1954, et qui dura pas moins de 19 saisons. Elle fait également partie des chiens vedettes du cinéma, avec plus d’une dizaine de films qui lui sont consacrés, les deux derniers étant parus en 1994 et 2005. Elle contribua assurément à rendre le Colley à poil long très à la mode pendant plusieurs décennies – sans pour autant que son homologue à poil court ne profite lui aussi de cet « effet Lassie ».


En France par exemple, la Société Centrale Canine constate une hausse fulgurante des naissances jusqu’au milieu des années 80, avec un sommet à plus de 4500 inscriptions au LOF (Livre des Origines Françaises) chaque année. Depuis, ce nombre est en baisse régulière, et tourne désormais autour des 800 inscriptions annuelles, contre encore plus d’un millier au début des années 2010. Néanmoins, malgré ce recul prononcé, le Collie à poil long continue de faire partie des 10 races de chiens préférées des Français. Son cousin le Collie à poil court ne peut pas en dire autant, avec une moyenne d’environ 30 inscriptions par an depuis 2010.

 

Ce phénomène de lente érosion de la popularité du Colley à poil long est également visible dans son pays d’origine. En effet, les statistiques du Kennel Club, l’organisme britannique de référence, font état d’environ 700 inscriptions annuelles au livre des origines, alors que ce nombre, comme en France, était plutôt de l’ordre du millier autour de 2010. Cela reste toutefois largement plus que le Colley à poil court, dont le nombre d’enregistrements annuels est environ 10 fois inférieur, mais stable pour sa part.

 

Aux Etats-Unis, où le Colley à poil long (Rough Collie) et le Colley à poil court (Smooth Collie) ne sont pas considérés comme des races distinctes mais comme de simples variétés d'une même race, le Colley se situe au cours des dernières années autour de la 40ème place des races de chien les plus populaires aux Etats-Unis, sur la base des demandes d’enregistrement adressées à l’AKC. Ceci est principalement dû aux individus à poil long, qui sont là aussi nettement plus nombreux que leurs homologues à poil court.

   Réduire
Voir plus de photos

Variétés du Colley à poil long

En Amérique du Nord, le Rough Collie (Colley à poil long) et le Smooth Collie (Colley à poil court) ne sont pas considérés comme deux races distinctes, mais simplement comme les deux variétés d’une même et unique race.

Éducation du Colley à poil long

Même si le Colley à poil long est un chien équilibré par nature, il peut se montrer anxieux et méfiant avec les inconnus - d’où la nécessité de l’habituer au plus tôt à rencontrer d’autres humains et congénères afin de le sociabiliser.

 

Son éducation, qui peut commencer dès l’âge de 6 mois, doit être à la fois douce et ferme. En effet, comme il est doté d’un fort caractère et peut avoir une certaine tendance à être un chien dominant, il convient d’agir avec psychologie, compréhension et tendresse.

 

Néanmoins, sensible et définitivement « accro » à son maître, il a à cœur de ne pas le décevoir, et devient très vite obéissant. Au passage, comme c’est une race de chiens très joueuse, la meilleure façon d’apprendre les ordres basiques à son chien est justement de procéder de manière ludique.

Entretien du Colley à poil long

Les poils de la robe du Colley à poil long s'emmêlant facilement, il convient de brosser son chien une à deux fois par semaine. Laver son chien s’avère en revanche rarement nécessaire, car malgré sa longueur, son pelage reste propre, car il est presque « auto-nettoyant », à la manière des chats.

 

Un maître qui souhaite présenter son chien en exposition canine doit prévoir un peu plus de temps et/ou d’argent pour son toilettage et sa mise en beauté, du fait de la longueur du poil et de sa propension à faire des noeuds.

 

Le Colley à poil long mâle mue deux fois par an (généralement au printemps et à l’automne), tandis que la femelle mue environ quatre mois après ses chaleurs. Chez l’un comme chez l’autre, la mue est conséquente, l'animal perdant son sous-poil et une partie de son poil de couverture. Pendant ces périodes, il est nécessaire de brosser le pelage de son chien chaque jour.

 

Si l’état de saleté du pelage du chien le requiert, il peut être pertinent de lui donner un bain avec un shampooing vétérinaire adapté pour les chiens. Par contre, laver son chien doit rester exceptionnel, car à chaque fois cela retire le sébum qui le protège du froid et de la chaleur, et hydrate sa peau fragile. De fait, un bain une à deux fois par an s’avère généralement suffisant.

 

Par ailleurs, étant donné que les maladies oculaires canines sont courantes chez le Rough Collie, il est judicieux de nettoyer les yeux de son chien régulièrement avec du sérum physiologique et une compresse.

 

Enfin, comme il s’agit d’une race de chien active, ses griffes sont censées s’user naturellement lorsqu’il court et fait de l’exercice. Mais si vous constatez que ce n’est pas le cas, vous pouvez de temps en temps couper les griffes du chien.

Usage du Colley à poil long

Le Colley à poil long a pendant longtemps été sélectionné pour son aptitude au travail comme chien de troupeau, et non pour des critères esthétiques.

 

Mais depuis plus d’un siècle, la Reine Victoria et Lassie sont passées par là, et les choses ont changé.

Ainsi, il est de nos jours utilisé comme le plus souvent comme chien d’exposition, et non plus comme chien de troupeaux, les bergers en quête d’un chien pour garder et conduire leur troupeau lui préférant largement le Border Collie.

 

Pourtant, quel que soit l’usage auquel son propriétaire le destine, le Collie à poil long a besoin d’apprendre et aime satisfaire son maître. Ce sont d’ailleurs ses facultés de compréhension et d’obéissance qui font qu’il excelle comme chien-guide d'aveugle, chien de sauvetage dans l'eau ou encore chien de garde et de défense.

 

Enfin, il s’adapte avec aisance à une vie de famille, et on le retrouve souvent tout simplement comme parfait chien de compagnie, entouré d’amour et en donnant au moins autant aux adultes et aux enfants auprès desquels il évolue.

 

Au final, le Rough Collie est donc une race de chien très polyvalente.

Divers

  • Qui a oublié Lassie, chien fidèle, héros du cinéma et de la télévision ? Aucun de ses admirateurs, en tout cas, puisque le Colley à poil long peut toujours s’enorgueillir d’un franc succès dans les rings d'exposition ainsi que chez les passionnés de cette race qui, pour beaucoup, sont tombés amoureux de ce chien en le voyant évoluer sur grand ou petit écran.

    Il fait d’ailleurs partie du cercle très restreint des chiens célèbres du cinéma qui peuvent se vanter d’avoir une étoile sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard, au côté des Bergers Allemands Rintintin et Strongheart.

  • Avant même l’apparition de Lassie en 1940, le Colley à poil long avait déjà connu une certaine gloire aux Etats-Unis dans les années 1920 et 1930 grâce aux romans d’Albert Payson Terhune. Cet auteur, journaliste et éleveur canin passionné par la race s’inspirait de ses propres Colleys pour écrire ses histoires.

  • Encore plus loin dans le temps, le président américain Benjamin Harrisson (président de 1889 à 1893) possédait un Rough Collie du nom de Dash. Il avait fait construire une niche pour le chien juste à côté de la Maison Blanche.

Caractéristiques

  • Taille du mâle : De 56 à 61 cm
  • Taille de la femelle : De 51 à 56 cm
  • Poids du mâle : De 20 à 29 kilos
  • Poids de la femelle : De 17 à 25 kilos

Apparence

Arborant une silhouette élancée qui lui confère élégance et légèreté, voire un petit côté aristocratique, le Colley à poil long est reconnaissable à son museau fin et allongé, ainsi qu'à sa tête cunéiforme.

 

Cette dernière possède de petites oreilles dont les parties supérieures sont ramenées vers l’avant. Ses yeux sont en forme d’amande de couleur brune ou bleue et très expressifs.

 

Sa fourrure si particulière est constituée de poils longs et souples qui forment une crinière imposante au niveau de son plastron et de sa large poitrine. Sur les autres parties du corps, son poil reste doux et très dense. Sa queue longue et fine est bordée de franges soyeuses, tout comme ses membres inférieurs.

 

Son pelage peut présenter trois colorations différentes :

  • zibeline ou sable (fauve et ornée de taches blanches sur le collier et les pattes), qui est la couleur la plus fréquente ;
  • tricolore (noir et feu avec les pattes et la queue blanche) ;
  • bleu merle (gris/bleu et taches de noir).

Il existe également des individus au pelage blanc, qui sont très réputés aux Etats-Unis et au Canada. Cette couleur de robe n’est toutefois pas reconnue officiellement par la Fédération Cynologique Internationale (FCI).

 

Physiquement, le Colley à poil long et le Colley à poil court se distinguent principalement par la longueur et l’épaisseur du pelage du chien, même s’il existe quelques petites autres différences, notamment au niveau des oreilles. Les couleurs de robe du chien sont les mêmes chez l’un et l’autre. En revanche, la proportion d’individus de chaque couleur diffère : par exemple, la couleur zibeline est beaucoup plus fréquente chez le Colley à poil long que chez son homologue à poil court.

Caractère du Colley à poil long

Le Colley à poil long est un chien très sensible, qui a un sens de la famille très poussé. Vouant une fidélité sans faille à son maître, auquel il est très attaché, il a besoin en permanence de marques d’affection et de tendresse et peut bouder s’il se sent incompris ou délaissé. Doux et affectueux, c’est un chien qui adore les enfants, avec lesquels il sait se montrer patient.

 

S’il aime énormément l’interaction avec les humains de son foyer, c’est peut-être aussi parce qu’il fait partie des races de chien les plus intelligentes. Obéissant, toujours ravi de faire plaisir à son propriétaire, il possède une mémoire d’éléphant et est un des chiens les plus faciles à dresser, ayant toujours à coeur de rendre son propriétaire heureux et fier de lui.

 

Par ailleurs, la sociabilité du Rough Collie ne s’applique pas qu’à l’humain. En effet, il s’accommode aisément d’autres congénères ou animaux divers et variés, dont il apprécie généralement grandement la compagnie. De belles parties de jeux – et un beau lot de surprises, bonnes ou mauvaises - en perspective !

 

En outre, du fait de son passé de chien de troupeaux et de sa méfiance naturelle à l’égard des étrangers, le Colley à poil long est un très bon gardien, qui protège efficacement ses proches et sa propriété. Facilement aboyeur, il aime faire entendre sa voix à la moindre occasion, et sait se montrer têtu. Il doit donc être pris en main très tôt pour éviter les aboiements intempestifs du chien, en particulier si on souhaite en faire un bon gardien.

 

Cela dit, s’il fait un bon chien de garde, il ne se montre pas pour autant agressif de manière malvenue. Il serait même plutôt timide, du genre à se mettre en retrait quand une situation le dérange. Il peut même être peureux s’il n’est pas habitué tôt à être en contact avec des personnes extérieures à son foyer. Une éducation et socialisation précoces doivent permettre de canaliser ses angoisses et d’en faire un chien équilibré.

 

Enfin, le Rough Collie aime la cellule familiale, mais pas vraiment la vie en appartement, car il a besoin de grands espaces pour être en mesure de s'épanouir correctement. Une vie à la campagne ou en maison avec un grand jardin est idéale, compte tenu du fait qu’il a un énorme besoin de se dépenser quotidiennement. Il nécessite de longues balades quotidiennes, bénéfiques à sa santé et à sa longévité. Ce n’est donc clairement pas une race de chien adaptée pour une personne âgée ou pour un citadin sédentaire, mais il ne l’est pas non plus pour une personne qui ne serait que peu disponible pour lui.

Santé du Colley à poil long

Le Colley à poil long est dans l’ensemble une race de chien robuste et résistante.

 

Il est toutefois prédisposé à plusieurs maladies oculaires canines ayant une origine génétique :

  • l’Anomalie de l’Œil du Colley (AOC), une maladie génétique congénitale qui touche principalement les chiens de berger, comme le Border Collie ou le Berger Australien. On estime que 70 à 97% des Colleys à poil long américains et britanniques sont porteurs sains du gène défaillant. En France, les porteurs sains ne représenteraient que 30% de la population de la race.
  • L’atrophie rétinienne, une autre maladie héréditaire responsable le plus souvent de la cécité totale du chien ;
  • La microphtalmie du chien, une malformation congénitale qui conduit le chien à avoir un œil de taille anormalement réduite.

 

En outre, du fait de son épiderme fragile, le Colley à poil long est également sujet à des maladies de peau, comme par exemple la dermatomyosite.

 

Par ailleurs, comme de nombreux congénères, et plus particulièrement les grandes races de chiens, il peut souffrir de dysplasie de la hanche en prenant de l’âge.

 

Enfin, peuvent être rencontrés au cours de sa vie des problèmes de ballonnements ou encore d’épilepsie du chien.

Alimentation du Colley à poil long

Le Colley à poil long est doté d’un appétit féroce, ce qui en fait une race de chien ayant un risque accru d’obésité. Afin d’éviter tout prise de poids inutile et néfaste pour sa santé, il est primordial de veiller à son alimentation. Celle-ci doit être équilibrée et à base de croquettes pour chien de qualité, lui permettant de couvrir l’intégralité de ses besoins nutritionnels.

 

Cependant, malgré sa voracité, il reste un chien plus gourmet que gourmand, n’hésitant pas à bouder sa nourriture si celle-ci ne lui plaît pas.

Prix d'un Colley à poil long

Le prix d’un chiot Colley à poil long se situe entre 500 et 1500 €, en fonction de son sexe, son pedigree et sa plus ou moins grande conformité au standard de la race.

 

Plus précisément, un chiot Colley à poil long mâle coûte entre 500 et 1500 €, tandis qu’il faut débourser de 800 à 1500 € pour une femelle.

 

Cependant, pour les amateurs d’expositions canines, il convient de ne pas se limiter au prix d’achat d’un chiot. En effet, le poste Entretien peut représenter un montant important (plus de 1.000€) dans le budget annuel pour un Colley à poil long, du fait que le toilettage de son épaisse fourrure en amont des compétitions s’avère alors long et onéreux.

Avis & conseils Colley à poil long

Soyez le(a) premier(ère) à donner votre avis sur cette race canine !

Vous connaissez bien les Colley à poil long, ou possédez vous-même un Colley à poil long ?
Que pensez-vous de cette race ? Avez-vous des conseils à partager ?

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer