Qualités du Chien d'Eau Portugais

Tempérament du Chien d'Eau Portugais

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Chien d'Eau Portugais au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques

Espérance de vie
13 ans
Poids de la femelle
De 16 à 22 kilos
Poids du mâle
De 19 à 25 kilos
Taille de la femelle
De 43 à 52 cm
Taille du mâle
De 50 à 57 cm

Foyer idéal pour ce chien

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Chien d'Eau Portugais

Le Chien d’Eau Portugais est une race de chiens très ancienne, dont le berceau historique se situe dans la province de l’Algarve, au sud du Portugal. On pense que ses ancêtres y ont originellement été introduits par les Wisigoths au 5ème siècle, ou par les Maures pendant les grandes invasions du 8ème siècle. Ils se seraient alors croisés avec leurs congénères locaux, pour finalement donner naissance à la race actuelle.

Pendant très longtemps, le Chien d’Eau Portugais fut utilisé pour ses incroyables qualités de nageur. Il aidait les pêcheurs à débusquer les bancs de poissons, rapportait le matériel à la dérive (filets...) et surveillait les biens des pêcheurs en leur absence. Il pouvait même surveiller l'approche des requins et transporter des messages d'un bateau à l'autre (comme ce fut le cas notamment pendant la bataille de Trafalgar, en 1805), voire d'une embarcation vers le rivage. De fait, il n'était pas du tout impressionné à l'idée de nager dans l'océan et se faufilait sans souci entre les coques des navires.

Il fit aussi ses preuves dans d'autres domaines, en étant utilisé par exemple pour la chasse au lapin. Mais malgré cette diversification, la race se retrouva au bord de l’extinction au début du 20ème siècle, lorsque la mécanisation des ports et des embarcations, couplée à la baisse d’activité de la pêche côtière, eut raison de sa popularité.

 

Le Chien d’Eau Portugais fut finalement sauvé par l’intervention de Vasco Bensuade, un homme d’affaires portugais qui en fit la promotion dans divers pays du monde à partir de 1930. Grâce à ses efforts, la race fut reconnue par la F.C.I. (Fédération Cynologique Internationale) le 1er février 1955. Elle fut ensuite exportée aux États-Unis un peu avant 1970. Pour autant, tout cela ne l'empêcha pas, vers la fin des années 1970, d'être inscrite dans le Livre Guinness en tant que la "race de chien la plus rare du monde". Il fut par la suite reconnu comme chien de travail par l’American Kennel Club le 1er janvier 1984.

Depuis cette date, la popularité du Chien d'Eau Portugais augmente de façon constante, mais lente. Il reste d'ailleurs peu connu en dehors du Portugal, son principal lieu d’élevage.

Le Chien d’Eau Portugais est un chien robuste, au corps musclé et à la silhouette élégante. Sa tête est massive mais harmonieusement proportionnée, avec un stop bien marqué et un museau un peu plus court que le crâne. Ses oreilles sont petites, pendantes et attachées sous la ligne des yeux. Ceux-ci sont de taille moyenne, bien écartés, légèrement obliques et de couleur brune ou noire.

 

Le dos est droit et large, la poitrine ouverte et bien descendue. Les pattes sont longues, bien droites et parfaitement d’aplomb. La queue, d’attache moyennement haute, est épaisse à la base et s’affine à son extrémité.

 

La robe est généralement noire, mais elle peut aussi être marron ou blanche. Des taches blanches sont admises, notamment sur le museau, le ventre ou l’extrémité des membres. Le pelage est dense, sans sous-poil, et on en distingue deux sortes : une à poil long et ondulé, une autre à poil court et frisé.

Standard FCI N°37 (01/22/1999)


TRADUCTION : Clube Portugués de Canicultura et Dr. J.-M. Paschoud.


ORIGINE : Portugal.


DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 09.12.1966.

UTILISATION:


Nageur et plongeur extraordinaire, ce chien est le compagnon inséparable des pêcheurs à qui il rend d'innombrables services non seulement à la pêche, mais aussi comme gardien et défenseur de leurs bateaux et de leurs biens. Lorsque son maître pêche, il suit attentivement le travail et saute spontanément à la mer et plonge même si nécessaire pour rattraper et rapporter du poisson qui s'est échappé. Qu'un filet se déchire ou qu'une amarre se détache, il agit de même. Ce chien est aussi employé comme agent de liaison entre le bateau et le rivage ou vice-versa, même lorsque la distance est considérable.

CLASSIFICATION F.C.I. :


Groupe 8 - Chiens rapporteurs de gibier, chiens leveurs de gibier et chiens d'eau.

Section 3 - Chiens d'eau.

Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL :


Chien de proportions moyennes, d'une silhouette convexiligne à rectiligne, de type braccoïde. Harmonieux dans ses proportions, bien équilibré, robuste et très musclé.

Le développement musculaire dû aux fréquents exercices de natation est remarquable.

COMPORTEMENT / CARACTERE :


C'est un animal impétueux, volontaire, fier, batailleur, sobre et résistant à la fatigue. Son expression est sévère, son regard est pénétrant et éveillé; il possède une excellente vue et un bon flair. D'une intelligence exceptionnelle, il comprend et obéit facilement et avec plaisir à tous les ordres de son maître.

TETE :


Bien proportionnée, forte et large.

REGION CRANIENNE :
- Crâne : Vu de profil, il est légèrement plus long que le museau; il est bombé d'une manière plus marquée dans la région de l'occiput et la crête occipitale est prononcée. Vus de face, les pariétaux sont bombés et présentent une légère dépression à mi-hauteur. Le sillon frontal se prolonge sagittalement jusqu'aux deux tiers des pariétaux; les arcades sourcilières sont proéminentes.

- Stop : Bien marqué; il est placé légèrement plus en arrière que l'angle interne des yeux.

REGION FACIALE :

- Truffe : Large, les narines bien ouvertes et finement pigmentées. Noire chez les chiens à robe noire, blanche ou noire et blanche; chez les chien à robe marron, la couleur de la truffe correspond à la couleur de la robe; la truffe ne doit jamais être de couleur chair.

- Museau : Plus étroit près du nez qu'à sa base.

- Lèvres : Epaisses, surtout devant; commissure non apparente. Muqueuses (palais, sous la langue, gencives) d'une pigmentation noire accentuée.

- Mâchoires/dents : Mâchoires fortes, articulé normal. Bonnes dents non apparentes; canines fortes et bien développées.

- Yeux : De taille moyenne, à fleur de peau, arrondis, bien écartés et légèrement obliques. L'iris est de couleur noire ou brune. Les paupières, d'une peau fine, sont bordées de noir. La conjonctive n'est pas apparente.

- Oreilles : Attachées plus haut que la ligne des yeux, elles sont portées bien contre la tête avec le rebord postérieur légèrement écarté; minces, en forme de cœur; leur pointe ne doit pas dépasser le bord de la gorge.

COU :


Droit, court, arrondi, musclé, bien dégagé et d'un port altier; sortie d'encolure harmonieuse; sans collerette ni fanon.

CORPS :


- Garrot : Large et non proéminent.

- Dos : Droit, court, large et bien musclé.

- Rein : Court et bien relié à la croupe.

- Croupe : Bien conformée et légèrement inclinée; pointe des hanches symétriques et à peine apparentes.

- Poitrine : Large et bien descendue, atteignant le niveau du coude; côtes longues et bien cintrées, donnant une bonne capacité respiratoire.

- Ventre : De volume réduit et de port élégant.

QUEUE :


Non coupée. Epaisse à la base, elle va en s'amenuisant jusqu'à son extrémité. Attachée à hauteur moyenne; en longueur elle ne doit pas dépasser le jarret. Lorsque le chien est en éveil, il porte la queue enroulée en forme d'anneau; celui-ci ne doit pas dépasser le milieu du rein. La queue est un précieux auxiliaire pour nager et plonger.

MEMBRES :


Aplombs : Les aplombs des membres antérieurs et postérieurs sont corrects; on admet des métacarpes légèrement fléchis et des métatarses un peu obliques vers l'avant.

MEMBRES ANTERIEURS : Forts et droits.

- Epaules : Omoplates vues de profil et transversalement bien inclinées et dotées d'une musculature bien développée.

- Bras : Fort et de longueur moyenne; parallèle à la ligne médiane du corps.

- Avant-bras : Long et fortement musclé.

- Carpe : Ossature fortement développée, plus large devant que de côté.

- Métacarpe : Long et fort.

- Pied antérieur : Rond et plat, les doigts pas trop cambrés ni trop longs. La membrane interdigitale qui arrive jusqu'au bout des doigts est de texture lâche et bien fournie de poils longs. Les ongles doivent de préférence être noirs, mais, selon la couleur de la robe, on admet des ongles blancs, rayés ou marron. Les ongles n'atteignent pas le sol. Le coussinet central est dur et épais, les autres coussinets sont d'épaisseur normale.

MEMBRES POSTERIEURS : Droits et très musclés.

- Fesse : Longue et bien arrondie.

- Cuisse : Forte et de longueur moyenne, très musclée.

- Grasset : Il se meut parallèlement au plan médian du corps.

- Jambe : Longue et fortement musclée; reste parallèle au plan médian du corps. Bien inclinée de l'avant à l'arrière. Les tendons et les ligaments sont de structure solide.

- Jarret : Fort.

- Métatarse : Long, sans ergots.

- Pied postérieur : En tous points pareil au pied antérieur.

ALLURES :


Allures dégagées, pas court, trot léger et bien cadencé, galop énergique.

ROBE :


POIL : Tout le corps est abondamment recouvert d'un poil résistant. Pas de sous-poil. Il y a deux variétés de poil : une variété à poil long et ondulé, l'autre à poil plus court et crépu. Le poil long est un peu lustré et de consistance douce; le poil plus court est dense, terne et forme des mèches en cylindres. Sauf dans les aisselles et dans les plis de l'aine, le poil est réparti de façon égale sur tout le corps. Le poil forme sur la tête une sorte de toupet de poil ondulé ou de poil crépu dans la second variété. Dans la variété à poil long , le poil est d'une longueur plus prononcée aux oreilles.

COULEUR : La robe est soit unie, soit composée; les robes unies sont blanches, noir ou marron dans leurs différentes nuances; les robes composées sont des mélanges de noir ou de marron avec du blanc. Une robe blanche n'est pas un signe d'albinisme tant que la truffe, les bords des paupières et la muqueuse buccale sont pigmentés en noir. Chez les chiens à robe noire, blanche ou noire et blanche, la peau est légèrement bleutée. Lorsque le poil devient très long, on tond ces chiens de derrière jusqu'à mi-corps ainsi que leur museau et leur queue en leur laissant toutefois un pompon au bout de la queue. Cette forme de tonte partielle est caractéristique.

TAILLE ET POIDS :


- Hauteur au garrot :

Pour les mâles : de 50 à 57 cm, taille idéale 54 cm

Pour les femelles: de 43 à 52 cm, taille idéale 46 cm.

- Poids :

Mâle entre 19 et 25 kg,

femelle entre 16 et 22 kg.

DEFAUTS :


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :


- Tête : Très longue, trop étroite, plate, pointue.

- Truffe : Partiellement ou totalement envahie par le ladre.

- Museau : En forme d'entonnoir ou trop pointu.

- Mâchoires : Prognathisme supérieur ou inférieur.

- Yeux : Vairons, clairs, de forme et de grandeur inégales, fortement proéminents ou trop enfoncés.

- Oreilles : Mal attachées, trop grandes, trop courtes, plissées.

- Queue : Coupée, rudimentaire de naissance, anourie; lourde; pendante au travail ou portée droite.

- Métatarse : Présence d'ergots.

- Robe : Albinisme, robe différente des normes fixées par le standard.

- Taille : Gigantisme, nanisme.

- Surdité : Congénitale ou acquise.



N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.


Faisant partie des races de chien les plus intelligentes, le Chien d'Eau Portugais se distingue aussi par son dynamisme. Pour autant, il n'est pas sujet aux débordements, car il est très obéissant et docile.

 

Sociable et joueur, il s’entend bien avec l’ensemble des membres de la famille, animaux compris. Il se montre en revanche un peu réservé envers les étrangers s'il n'a pas été habitué à leur présence.

 

Comme il s’agit d’un chien actif et énergique, l'exercice est vital pour son équilibre. Un jardin est donc fortement conseillé afin de lui offrir l’espace nécessaire pour se dépenser. Pour autant, il n’est pas recommandé de l’y laisser seul toute la journée, au risque de provoquer une dépression chez le chien. En effet, il se sent abandonné en l’absence de son maître, envers lequel il est très dévoué.

 

Enfin, comme son nom l’indique, le Chien d’Eau Portugais adore l'eau, et s'épanouit davantage s'il peut régulièrement se baigner. Une propriété en bord de mer ou avec piscine est donc l’idéal.

Du fait de sa grande discipline et de son caractère obéissant, le Chien d'Eau Portugais est réputé facile à éduquer. L'utilisation du renforcement positif comme méthode d'éducation canine permet généralement d'obtenir d'excellents résultats.

 

Par ailleurs, le Chien d'Eau Portugais peut avoir tendance à se méfier des étrangers s'il n'a pas été habitué à leur présence. Pour éviter cela, il est recommandé de prendre très tôt l'habitude de le promener dans des lieux publics.

 

Enfin, le Chien d'Eau Portugais est certes un excellent nageur, mais il a tout de même besoin d'un petit temps d'apprentissage pour être parfaitement à l'aise dans l'eau. Il convient donc de ne pas le lâcher brutalement dans une piscine ou dans la mer, mais plutôt de l'y habituer progressivement, et ce dès le plus jeune âge.

Le Chien d'Eau Portugais est un animal robuste, qui vit en moyenne 13 ans et peut atteindre 18 ans. Il est malgré tout prédisposé à certaines maladies.

 

Il présente en effet un risque de contracter la Gangliosidose de type GM1, une maladie neurologique grave dont les premiers symptômes apparaissent autour de 6 mois. Il peut également être touché par la cardiomyopathie, la dysplasie folliculaire, la dysplasie de la hanche et la maladie d'Addison. Cette dernière étant fréquente chez cette race, il convient de consulter rapidement un vétérinaire si le chien semble léthargique.

 

Enfin, en vieillissant, le Chien d'Eau Portugais peut être atteint de cataracte.

Le Chien d’Eau Portugais est facile à entretenir, car il présente la particularité de ne pas perdre ses poils. Il convient tout de même de brosser son chien une à deux fois par semaine pour démêler la fourrure, et de le tondre au moins une fois par an.

 

On peut aussi donner un bain au chien régulièrement : cela diminue la formation de noeuds dans son pelage, à condition de le sécher ensuite à l'aide d'un séchoir réglé à basse température.

 

Enfin, il est recommandé de surveiller régulièrement ses oreilles, en particulier après une baignade, afin de déceler tout début d’otite.

Etant donnés son activité et son dynamisme, le Chien d'Eau Portugais a besoin d'une alimentation un peu plus copieuse que celle des autres chiens de même gabarit.

 

Hormis cela, aucune particularité alimentaire n'est à prendre en compte : il tolère aussi bien la nourriture industrielle que la nourriture fait maison.

Nageur et plongeur extraordinaire, le Chien d'Eau Portugais est le compagnon inséparable des pêcheurs, à qui il rend d'innombrables services. Non seulement il garde leurs biens en leur absence, mais en plus il peut débusquer et attraper du poisson, rapporter du matériel jusqu’au bateau et servir d’agent de liaison avec le rivage.

 

Ses qualités en natation en font également un bon chien de sauvetage à l'eau. Il fait aussi office de chien de compagnie, et possède des aptitudes en gardiennage, zoothérapie, recherche de truffes et agility.

En 2009, le Président américain Barack Obama a offert à ses filles un Chien d'Eau Portugais prénommé Bo. Le choix de cette race s'explique par le fait qu'il s'agit d'un chien hypoallergénique, une des filles Obama ayant une allergie aux poils de chien.

 

Bo n'est pas seulement le fidèle compagnon de la famille présidentielle : il est devenu la mascotte officielle de la Maison Blanche. Il a acquis une telle notoriété, notamment via ses propres comptes Twitter et Facebook, qu'il a été la cible d'une tentative d'enlèvement en 2016. Le coupable, un Américain ayant une passion pour les animaux, reprochait à la famille Obama de ne pas prendre suffisamment soin de lui.

 

La popularité du Chien d'Eau Portugais s'est même étendue hors des Etats-Unis. En France, le seul élevage de Chien d'Eau Portugais avait les plus grandes difficultés à trouver preneur pour ses chiots, mais l'arrivée de Bo à la Maison Blanche a tout changé. Les chiots se sont alors vendus en un rien de temps et à prix d'or : 1200€ !

Trouvez un élevage de Chien d'Eau Portugais près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Chien d'Eau Portugais ou organiser une saillie entre Chiens d'eau portugais ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Chien d'Eau Portugais

Voici le chien de Obama.....

   
Par Solanges