Spinone Italiano

Spinone Italiano

Autres noms : Spinone Italien ou Chien d'Arrêt Italien à Poil Dur
Groupe : Chien d’arrêt

Qualités du Spinone Italiano

Tempérament du Spinone Italiano

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Spinone Italiano au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques

Espérance de vie
De 12 à 13 ans
Poids de la femelle
De 28 à 30 kilos
Poids du mâle
De 32 à 37 kilos
Taille de la femelle
De 58 à 65 cm
Taille du mâle
De 60 à 70 cm

Le Spinone Italiano : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Spinone Italiano

Comme son nom l’indique, le Spinone Italiano – ou Griffon Italien - est originaire d’Italie, plus précisément de la région du Piémont, dans le nord du pays. Il s’agit d’une race de chien ancienne, et quiconque se penche sur ses origines exactes trouve davantage de questions que de réponses. Il est cependant généralement admis qu’elle est le fruit de divers croisements réalisés au cours des siècles entre des Setters Italiens, des Griffons venus de France, des Mastiffs de couleur blanche et des chiens venus de Grèce.

 

Certains éléments permettent d’estimer que ses ancêtres chassaient déjà dans les Alpes et les Apennins il y a plus de 2000 ans. Toutefois, la première référence très claire à la race date du Moyen Age, et plus précisément du 15ème siècle, sous la forme d’une fresque d’Andréa Montegna (1431-1506) à l’intérieur du palais ducal de Mantova (Italie), qui représente un Spinone Italiano. Deux siècles plus tard, Jacques Espée de Sélincourt, évoque dans son manuel Le Parfait Chasseur (1683) un Griffon Italien venant du Piémont.

 

Populaire pendant des siècles en Italie, le Spinoso souffrit gravement de la Deuxième Guerre Mondiale. La fin des hostilités ne marqua pas une amélioration marquante de sa situation, car les chasseurs italiens se mirent à lui préférer des races importées de l’étranger.

 

Il aurait donc bien pu disparaître, mais c’était sans compter sur le travail de quelques passionnés…En 1949, le Dr Paolo Branzi et le Dr Ezio Caraffini fondèrent La Famiglia dello Spinone — devenu depuis le Club Italiano Spinoni — et recensèrent 59 représentants de la race sur tout le territoire italien. Ils choisirent 10 d’entre eux pour entamer un programme d’élevage destiné à reconstruire la population tout en stabilisant ses caractéristiques. Ils rédigèrent un premier standard et contactèrent l’Ente Nazionale della Cinofilia Italiana (ENCI), l’organisme de référence du pays, pour entamer les démarches nécessaires en vue de la reconnaissance de la race.

 

Leur travail porta ses fruits, puisqu’en 1955 la Fédération Cynologique Internationale (FCI) reconnut le Spinone Italiano. Il commença alors à se diffuser à l’international, même si les choses prirent un certain temps, en particulier en Amérique du Nord. Ainsi, ce n’est qu’en 1995 que l’United Kennel Club (UKC) américain lui accorda sa reconnaissance. L’autre organisme de référence aux États-Unis, l’American Kennel Club (AKC), fit de même en 2000. Le Canadian Kennel Club embraya le pas à ses voisins en 2006.

 

De fait, s’il est assez commun dans son pays d’origine et y figure à la deuxième place des chiens de chasse les plus populaires, sa diffusion à l’international reste limitée. Il connait toutefois un certain succès en Grande-Bretagne, où le Kennel Club enregistre entre 400 et 500 naissances chaque année. C’est loin d’être le cas en France : avec moins de dix inscriptions annuelles au Livre des Origines Français (LOF), force est de constater qu’il est très loin d’avoir conquis le cœur des chasseurs français.

 

Aux États-Unis, les statistiques de l’AKC le placent autour de la 110ème place (sur 195) au classement des races les plus populaires dans le pays.

Le Spinone Italiano est bien charpenté, avec une musculature bien développée et une ossature solide.

 

Son corps, aussi haut que long, s’inscrit dans un carré et se termine par une queue épaisse et touffue. Celle-ci est pendante au repos, et horizontale lorsqu’il est en action. Les pattes sont solides et se terminent par des pieds ronds et compacts.

 

La tête a une forme ovoïde, avec un crâne incurvé et un museau de même longueur que le crâne. La couleur de la truffe varie du rose pour les sujets de couleur blanche jusqu’au marron pour ceux qui sont rouans.  Les yeux sont ronds, grands et bien écartés. Ils sont d’une couleur ocre plus ou moins foncée. De forme triangulaire, les oreilles sont assez longues et retombent le long des joues.

 

Le corps du Spinoso est entièrement recouvert d’un poil raide et dense, d’environ 4 à 6 cm de long, qui le protège lorsqu’il se faufile dans les broussailles, mais aussi lorsqu’il se jette dans l’eau froide. Il est plus court sur le sommet de la tête et l’avant des pattes. Au niveau du visage, un poil dru forme d’épais sourcils et une barbe bien fournie, typique de la race, qui elle aussi le protège des ronces et buissons. En dessous de ce poil de couverture, se trouve directement la peau du chien : il présente en effet la particularité de ne pas avoir de sous-poil.

 

Sa robe peut être blanc uni, blanc taché d’orange, de châtain ou de marron, ou encore rouan taché d’orange, de châtain ou de marron. Les sujets tricolores ou arborant un pelage noir ne sont pas acceptés par le standard de la race.

 

Enfin, le dimorphisme sexuel est marqué : le mâle est plus grand et surtout sensiblement plus massif que la femelle.

Globalement plus facile à vivre que les autres chiens d’arrêt, le Spinone Italiano est affectueux et proche de sa famille, aimant jouer et passer le plus clair de son temps avec elle. Même si c’est un chasseur, il n’est pas du genre à prendre le large et disparaître au loin dès qu’une proie potentielle attire son attention : il ne s’aventure jamais bien loin de son maître, préférant le garder constamment sous les yeux.

 

Son affection, sa patience et son goût pour le jeu en font une race de chien idéale pour un enfant. Il adore les enfants et est un excellent compagnon de jeu pour ceux qui sont assez âgés pour avoir appris à se comporter en présence d’un chien. Il est moins recommandé pour les plus jeunes, car il est assez grand pour involontairement les bousculer et les faire tomber. En tout état de cause, quelle que soit sa race, les interactions entre un chien et un jeune enfant doivent toujours se faire en présence d’un adulte.

 

Le Griffon Italien est également sociable avec ses congénères, qu’il adopte généralement volontiers comme compagnons de jeu. Les petits animaux comme les chats, lapins et autres rongeurs ont davantage de soucis à se faire, et ont de grandes chances d’être pourchassés en tant que proies potentielles. Il est néanmoins possible de le faire cohabiter avec un chat s’il a grandi avec, mais ce dernier a toutefois de grandes chances d’être de temps à autre poursuivi dans le jardin.

 

Quant aux humains qui lui sont inconnus, le Spinoso se montre généralement accueillant à leur encontre, surtout s’il a été bien socialisé dès ses premiers mois. De fait, habitué à vivre avec les humains depuis des siècles, il est plutôt du genre à rechercher activement leur compagnie. Il souffre d’ailleurs facilement de la solitude : s’il peut passer sans difficulté quelques heures seul à la maison, il est en revanche déconseillé de le laisser pour un week-end complet. Adopter un chien supplémentaire peut être un bon moyen de lui offrir de la compagnie pour l’aider à ne pas se sentir seul lorsque sa famille doit s’absenter.

 

Par ailleurs, il est aussi actif pendant les premières années de sa vie que calme et posé par la suite. Cela se voit d’ailleurs dans son style de chasse, qui est posé et méthodique.

 

Cela dit, s’il aime se reposer sur le tapis du salon, cela ne signifie pas pour autant qu’il n’a pas besoin d’exercice. Pour qu’il soit bien dans ses pattes et posé une fois à la maison, ses promenades quotidiennes doivent représenter en cumulé une durée d’au moins une heure. Moins rapide que d’autres races de chiens d’arrêt, il se montre en revanche très résistant à l’effort et capable de s’adapter à de nombreux types de terrains. Si l’occasion se présente de faire une longue balade de plusieurs heures, il est donc ravi. Au cours de ces dernières, il n’a pas tendance à beaucoup s’éloigner de son maître, et peut donc être promené sans laisse. Il peut vivre en appartement sous réserve d’être sorti deux ou trois fois par jour, mais son gabarit fait qu’il n’est pas vraiment adapté dans un petit studio.

 

Il préfère largement une maison avec un jardin dans lequel il peut gambader, et qu’il se fait un plaisir de débarrasser de toutes les bestioles indésirables. Toutefois, il n’est pas fait pour vivre en extérieur : il a besoin d’être en contact avec sa famille et doit pouvoir passer le plus de temps possible avec elle.

 

Par ailleurs, c’est une race de chien intelligente, qui aime être stimulée mentalement. Plutôt têtu et ne montrant que peu d’intérêt pour les activités qui lui paraissent inutiles, il a besoin d’un leader qui lui propose des exercices motivants. Les exercices d’obéissance, d’agilité ou mimant la chasse sont un excellent moyen de capter son attention et de le stimuler. Le rapport est aussi une chose instinctive chez lui, et il rapporte sans se faire prier la balle ou le bâton que son maître a lancé. Il n’hésite d’ailleurs pas à faire de même avec des jouets dispersés dans la maison lorsqu’il souhaite lui montrer qu’il a envie de s’amuser.

 

Par ailleurs, il faut savoir que sa belle barbe se mouille à chaque fois qu’il boit. Il a donc tendance à mettre de l’eau un peu partout dans la maison chaque fois qu’il se désaltère, si bien qu’il peut être judicieux de disposer sa gamelle à l’extérieur plutôt qu’au sein du foyer.

 

Enfin, même s’il n’hésite pas à aboyer quand il considère que cela en vaut la peine, le Spinone Italien n’est pas excessivement vocal.

Le Spinone Italiano doit, comme tous les chiens, être sociabilisé dès son plus jeune âge. Il est important qu’il puisse faire la connaissance de toutes les personnes qui font partie de son entourage proche ou éloigné (amis, voisins, famille…). Il doit aussi être confronté à toutes sortes de situations (promenade dans différents lieux, rencontres avec des congénères ou d’autres animaux, voyage dans différents moyens de transports) pour ne pas être effrayé une fois adulte.

 

Son éducation ne doit pas tarder à aborder l’apprentissage de la propreté, qui peut être plus long et compliqué que pour la plupart des autres races.

 

Compte tenu de sa taille assez conséquente une fois adulte, il est également utile de l’habituer dès son plus jeune âge à se laisser manipuler sans broncher, pour que les séances de toilettage soient un moment de plaisir partagé plutôt qu’une torture pour les deux protagonistes.

 

Le Griffon Italien est intelligent et a une forte personnalité. Il a besoin d’un maître ferme qui sait gagner son respect, mais, quand bien même c’est effectivement le cas, il n’aime guère accomplir des tâches qui lui semblent futiles. C’est un chien de travail, qui aime se rendre utile et préfère par exemple apprendre à ramener du gibier qu’à se rouler sur lui-même. De fait, si son maître sait y faire et a toute la patience nécessaire, ce chien peut accomplir des merveilles, y compris dans les concours d’obéissance et d’agility. Le tout est de réussir à le motiver, notamment en lui faisant comprendre l’intérêt de la commande.

 

Sans surprise, il répond bien mieux aux méthodes d’éducation canine basées sur le renforcement positif plutôt qu’au dressage traditionnel. Savoir qu’accomplir ce qu’on lui demande lui permet de recevoir caresses, encouragements et friandises est à ses yeux un motif légitime pour se dépasser et donner le meilleur de lui-même.

Le Spinone Italiano est dans l'ensemble plutôt robuste. En dehors des problèmes de santé communs à tous les chiens de grande taille et une maladie génétique grave, mais heureusement en cours de disparition grâce au travail des éleveurs, les risques sont faibles.

 

Ainsi, les affections auxquelles il est particulièrement exposé sont :

  • l’ataxie cérébelleuse, une maladie génétique s’attaquant au cervelet et qui constitue le problème de santé le plus critique chez cette race. Les chiots ayant reçu un gène porteur de la part des deux parents meurent avant leur premier anniversaire. Elle est toutefois extrêmement rare de nos jours, car les individus porteurs sont retirés des programmes d’élevage. Un éleveur de Spinone Italiano digne de ce nom doit d’ailleurs être en mesure de prouver que les parents ne sont pas porteurs, résultats des tests à l’appui  ;
  • la dysplasie de la hanche et la dysplasie du coude, des problèmes articulaires entraînant des difficultés de déplacement ;
  • la dilatation-torsion gastrique, souvent liée à une ingestion trop rapide de nourriture, qui peut s’avérer fatale sans l’intervention rapide d’un vétérinaire ;
  • l’entropion et l’ectropion, des malformations de la paupière qui peuvent être corrigées chirurgicalement si elles s’avèrent problématiques ;
  • l’hypothyroïdie, un déficit hormonal qui cause un ralentissement des fonctions corporelles ;
  • le cancer (os, foie, rate…), qui selon une étude conjointe du Kennel Club britannique et de la British Small Animal Veterinary Association est de loin la première cause de mortalité chez cette race, puisqu’il représente à lui tout seul 45% des décès.

 

Par ailleurs, les oreilles tombantes et poilues du Spinoso se salissent facilement. Elles peuvent rapidement s’infecter si elles ne sont pas nettoyées chaque semaine, et après chaque baignade.

 

Malgré son absence de sous-poil et ses origines italiennes, il s’adapte assez bien aux différents climats et résiste tant au chaud qu’au froid, mais les températures extrêmes lui sont difficilement supportables. Un abri est nécessaire pour qu’il puisse être à l’ombre lorsque le thermomètre dépasse les 30°, et il n’apprécie pas spécialement de passer la nuit dehors quand il fait -10°.

 

Enfin, le Griffon Italien n’est que peu sujet à l’obésité, en particulier s’il a suffisamment l’occasion de se dépenser. Toutefois, un maître responsable doit s’assurer régulièrement que tout est en ordre ce à niveau en prenant le temps de peser son chien.

L’entretien du Spinone Italiano est simple mais nécessite une certaine discipline, car il peut devenir difficile et chronophage s’il n’est pas fait régulièrement.

 

L’absence de sous-poil fait qu’il ne perd que peu de poils. Un brossage chaque semaine est suffisant pour enlever la saleté, retirer les poils morts et démêler les nœuds de sa fourrure. Une fréquence accrue n’est pas forcément requise lors de ses mues, en automne et au printemps, car l’absence de sous-poil fait que ces dernières ne sont que peu prononcées. Par contre, en cas d’ « oubli » d’une ou deux séances de toilettage, la situation se complique : les débris s’accumulent et des nœuds se forment, qui ne peuvent plus être démêlés à l’aide d’une brosse. Il n’y a alors d’autre choix que de les défaire manuellement, voire les couper à l’aide d’un ciseau. En fonction de l’état de la fourrure, ceci peut parfois prendre plus d’une heure.

 

Quoi qu’il en soit, un bain n’est que rarement nécessaire, sauf s’il est particulièrement sale ou odorant après une sortie. Sauf exception, deux ou trois bains par an sont amplement suffisants, et il convient d’utiliser à chaque fois un shampoing doux spécifique pour chien.

 

Les séances de toilettage hebdomadaire sont aussi l’occasion de nettoyer les yeux et brosser les dents de son chien. Il ne faut pas non plus faire l’impasse sur l’entretien des oreilles : pendantes et poilues, elles ont tendance à retenir la saleté, si bien que le risque d’infection est élevé. Elles peuvent être nettoyées à l’aide d’un simple chiffon humide.

 

Par ailleurs, sa barbe a tendance à fixer l’humidité et devenir odorante. Il faut donc s’astreindre à la sécher souvent à l’aide d’une serviette et la nettoyer de temps en temps.

 

Enfin, s’il passe beaucoup de temps dehors, l’usure naturelle suffit généralement à limer les griffes du Spinone Italiano, qui poussent plus rapidement que celles de la plupart des autres chiens. Si elles deviennent trop longues et risquent de le gêner ou le blesser, il faut les tailler à l’aide d’un coupe-ongles spécifique.

Le Spinone Italiano peut parfaitement être nourri avec les aliments industriels pour chien que l’on trouve dans le commerce, qu’il s’agisse de croquettes ou de pâtée humide. Toutefois, certains individus peuvent être assez difficiles : si le produit choisi ne semble pas recueillir ses faveurs, il ne faut pas hésiter à en choisir un autre, jusqu’à trouver une recette qui lui convient.

 

Quoi qu’il en soit, son alimentation doit être de bonne qualité et lui fournir tous les nutriments et vitamines nécessaires pour être en bonne santé. Elle doit être adaptée à son âge, sa taille et sa dépense d’énergie.

 

Pour diminuer les risques de dilatation-torsion gastrique, il est conseillé de répartir sa ration quotidienne en plusieurs repas, qui doivent être pris au calme. Il est en outre important de limiter son activité pendant l’heure qui précède, et surtout pendant celle qui suit.

 

Par ailleurs, le Griffon Italien n’est que peu sujet au risque d’obésité, mais il est prudent de vérifier régulièrement son poids afin de détecter au plus tôt un éventuel dérapage. Le cas échéant, une diminution de sa ration quotidienne et une augmentation de son activité devraient résoudre le problème. Si ce n’est pas le cas, une visite chez le vétérinaire s’impose pour s’assurer que ce n’est pas lié à une maladie, et mettre au point un régime alimentaire plus approprié à ses besoins.

 

Enfin, comme sa barbe trempe facilement aussi bien dans sa gamelle d’eau que dans son bol de nourriture, elle a tendance à accumuler l’humidité, avec ensuite le risque de mouiller et salir un peu partout. Il peut donc être utile de l’essuyer avec une serviette après chaque repas et/ou de disposer sa gamelle d’eau en extérieur plutôt que dans la maison.

Le Spinone Italiano est avant tout un chien de chasse - une mission qu’il remplit depuis des siècles, et dans laquelle il excelle. Il est capable de méthodiquement pointer, de débusquer et de ramener le gibier, ce qui en fait un chien de chasse très polyvalent. C’est d’autant plus vrai que, comme l’illustre son nom dérivé du mot italien signifiant « ronce », il est capable de se faufiler jusque dans les fourrés les plus épineux à la recherche du petit gibier. Il est en outre très endurant.

 

S’il n’est pas utilisé pour la chasse, il peut faire admirer ses qualités dans différents sports canins, notamment l’agility ou l’obéissance. C’est aussi un bon chien d’alerte, mais son absence d’agressivité et le fait qu’il n’aboie qu’assez peu le disqualifient comme gardien. Cela dit, il est suffisamment impressionnant pour que la plupart des personnes mal intentionnées passent leur chemin.

 

Enfin, le Griffon Italien fait aussi un merveilleux chien de compagnie, affectueux et totalement dévoué à sa famille. Il peut être le compagnon idéal d’un maître actif désireux d’avoir toujours son chien à ses côtés lors de ses promenades ou randonnées.

Le prix d’un chiot Spinone Italiano est d’environ 800 à 1000 euros en Europe de l’Ouest. Au Canada, il faut compter généralement de 1500 à 1800 dollars.

 

Dans tous les cas, il n’y a pas de différence de prix notable entre les mâles et les femelles.

Trouvez un élevage de Spinone Italiano près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage

Avis & conseils Spinone Italiano

bonjour, bonsoir,
nous avons un spinone qui s'appelle DOGAT, il a 2 ans et demi, c'est vrai que ce sont de trés bons chiens, nous avons une petite fille de 4 ans et ils s'amusent comme des fous tous les deux,il est très affectif, joueur, il chasse avec mon mari et pour son âge il écoute et chasse très bien, il n'aboie pas souvent, nous cherchons une copine (pour une saillie) donc n'hésitez pas à nous contacter.

   
Par keith

je peux vous dire que c'est un chien merveilleux, il est gentil, affectueux, d'une intelligence incroyable (jamais vu ça) excellent chasseur jamais il ne renonce il est un peu
têtu ce qui l'aide pour la chasse .Si je vous en parle comme ça c'est qu'on en a un depuis 6 ans et on ne le donnerait pour rien au monde et pour moi qui suis à la maison toute la journée c'est un agréable compagnon vraiment il est fantastique notre Bosco. Mon copain a eu plusieurs chiens de chasse mais pour lui c'est le meilleur.
Encore ceci c'est vrai qu'il est intelligent à la base mais on lui a quand même apprit les bonnes manières et nous en sommes récompensés. Je pourrais encore vous en dire sur lui mais faut quand même que je m'arrête merci

0    0
Par liliane

c'est sympa mais je prefere le cavalier king charles

0    0
Par audrey felix