Bouvier Bernois

Autres noms : Berner Sennenhound ou Dürrbächler
Nom d'origine : Berner Sennenhund
Groupe : Chien de type Pinscher ou Schnauzer - Molossoïde - Chien de montagne et de bouvier suisse
Standard : Standard FCI N°45

Le Bouvier Bernois est un chien suisse qui était utilisé comme chien de garde, de trait et de troupeaux dans les Préalpes bernoises et dans les campagnes du...   Lire la suite

Le Bouvier Bernois est un chien suisse qui était utilisé comme chien de garde, de trait et de troupeaux dans les Préalpes bernoises et dans les campagnes du centre du canton de Berne. Son nom originel est "Dürrbächler", du nom du hameau de Dürrbach, près de Riggisberg, dans le canton de Berne, où ce bouvier tricolore à poil long était particulièrement répandu.  Quant au nom de Berner Sennenhund, sous lequel il est connu dans les pays germanophones, il signifie "chien alpin vacher de Berne".

 

Comme pour de nombreuses races, ses origines restent floues. Il serait potentiellement un descendant du Dogue du Tibet, utilisé par les armées romaines comme chien de guerre, qui aurait été croisé avec des chiens locaux. Ce qui est avéré, c'est que le Bouvier Bernois a su conquérir les coeurs des montagnards helvétiques dès le Moyen-Âge. Il avait à la fois un rôle de gardien, d'auxiliaire des vachers, puis de chien de laiterie attelé à des charrettes remplies de bidons de lait. Ce dernier usage lui valut d'ailleurs le surnom de "cheval du pauvre". 

 

Ce n'est qu'à partir du 20ème siècle qu'il devint un chien de compagnie très apprécié. Dès 1899, une première association, la Berna, regroupa les éleveurs. Celle-ci présenta en 1902 les premiers chiens de Dürrbach à une exposition canine


Par la suite, en 1907, toujours dans le canton de Berne, quelques éleveurs de la ville de Berthoud décidèrent de promouvoir l'élevage de pure race de ce bouvier autochtone en fondant le "Club suisse du Dürrbächler", et en fixant les traits caractéristiques de la race dans un premier standard.

 

Dans cette même ville, en 1910, les agriculteurs de la région réussirent à présenter 107 sujets lors d'une exposition canine. C'est à cette époque que la race fut rebaptisée "Bouvier Bernois", afin d'être en cohérence avec la nomenclature des autres chiens de bouvier suisses. Par la suite, elle se répandit rapidement dans toute la Suisse et dans le Sud de l'Allemagne. La rumeur prétend qu'elle fut croisée avec un Terre-Neuve en 1949 afin d'adoucir son caractère.

 

Le Bouvier Bernois fut reconnu par l'Américan Kennel Club en 1937, puis par la FCI (Fédération Cynologique Internationale) en 1954 et par la SCC (Société Centralce Canine) l'année suivante. Il est très apprécié dans les pays germanophones ; c'est par exemple la 11ème race de chien la plus répandue en Allemagne. En outre, depuis les années 70, il connaît une popularité croissante en France comme aux États-Unis.

   Réduire
Voir plus de photos

Caractère du Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois est docile, gai, gentil et sociable. Il aime par-dessus tout être entouré de sa famille, qu'il suit partout. De ce fait, il a besoin d'un maître disponible, et d'être intégré à la vie de la maison. En effet, il n'aime pas la solitude, qui pourrait d'ailleurs le rendre agressif et craintif.

 

Il n'est donc pas question de laisser son Bouvier Bernois seul au fond du jardin ou, pire, dans un chenil. C'est un véritable pot de colle qui ne demande que des caresses et des câlins, souhaitant être proche de sa famille par tous les temps.

 

L'idéal pour un Bouvier Bernois, c'est d'avoir une famille à adorer, des enfants pour jouer, un jardin pour gambader et de partager de longues balades quotidiennes avec ses humains. C'est un véritable chien de famille intelligent, doté d'une bonne mémoire et très doux, qui s'entend bien avec les autres animaux. C'est un compagnon qui adore les enfants. Cependant, au vu de son gabarit, il convient de rester vigilant afin d'éviter tout accident, notamment en présence de tout-petits.

 

Bien équilibré, attentif, vigilant et sans peur, le Bouvier Bernois est d'un bon naturel. Cependant, malgré son apparence de nounours, il n'hésitera jamais à défendre sa famille. Jamais agressif, il n'en reste pas moins un gardien intraitable. En conséquence, il peut avoir tendance à aboyer, notamment pour prévenir de toute arrivée. 

 

Une vie en appartement est possible pour le Bouvier Bernois, sous certaines conditions. Il faut bien évidemment un appartement assez grand pour que la cohabitation se déroule en toute quiétude, mais surtout pouvoir lui proposer suffisamment de balades au grand air. Comme il est énergique, plusieurs promenades d'au moins 30 minutes seront à prévoir chaque jour, ainsi que de nombreux jeux pour le stimuler intellectuellement. 

 

Il pratiquera avec plaisir l'agility, ou accompagnera volontiers son maître au footing. Attention cependant à ne pas lui imposer un rythme trop soutenu. En effet, comme tous les grands chiens, il est assez sensible au niveau de l'arrière-train : l'exercice intense pourrait lui causer des problèmes de santé. 

 

Dans tous les cas, le maître idéal pour lui est un minimum actif et capable de le promener souvent, même à allure modérée. Pour cette raison, ce n'est pas une race conseillée pour des personnes trop âgées ni pour des personnes sédentaires ou à mobilité réduite.

Santé du Bouvier Bernois

La croissance du chiot Bouvier Bernois, comme celle de tout chiot de grande race, débute très fort et se prolonge longtemps : une femelle est mature vers 15 à 18 mois, un mâle à environ 3 ans. La première année est particulièrement impressionnante : le chiot voit son poids multiplié par 80 à 100 durant cette période. 

 

Cette croissance rapide présente forcément certains risques, et nécessite une attention toute particulière. Par conséquent, il faudra éviter tout ce qui est traumatisant pour le squelette pendant les 15 premiers mois. Cela inclut les montées et descentes d'escaliers, les sauts - y compris ceux pour monter et descendre d'un véhicule -, les jeux violents, les courses effrénées, les sols glissants et enfin les balades trop longues. Plus précisément, la durée de ces dernières ne doit pas dépasser 5 minutes multiplié par le nombre de mois de l'animal : ainsi, un chiot de 3 mois peut se promener 15 minutes, et cette durée peut passer à 20 minutes une fois atteint 4 mois, etc.

 

De plus, le Bouvier Bernois est sensible aux coups de chaleur à cause de son importante fourrure. Il convient donc d'être particulièrement vigilant en été, et de le garder au frais. L'idéal étant alors de le promener tôt le matin ou le soir, afin d'éviter les moments où la chaleur est la plus forte.

 

Par ailleurs, ses oreilles tombantes le rendent susceptible de développer des otites.

 

En outre, comme toutes les grandes races de chien, il peut être victime de torsion de l'estomac. De ce fait, il convient d'éviter l'exercice juste après manger, et de fractionner la ration alimentaire en deux repas.

 

Par ailleurs, le Bouvier Bernois présente des prédispositions à certaines maladies. Parmi celles-ci, la dysplasie de la hanche et l'histiocytiose, dont la forme maligne est une maladie cancéreuse foudroyante, sont héréditaires. Il convient donc de vérifier la santé des géniteurs avant d'adopter un chiot.

 

Malheureusement, cette race devenant populaire, on assiste à une recrudescence d'élevages de Bouvier Bernois peu sérieux, souvent situés dans les pays de l'Est de l'Europe. Ceux-ci proposent des chiots à bas prix, souventau détriment de la santé de ces derniers. Ces chiens arrivent dans des animaleries peu regardantes d'Europe de l'Ouest, où ils sont vendus comme des animaux en provenance d'élevages sérieux.

 

Il est donc formellement déconseillé d'adopter un chiot dont les antécédents familiaux ne seraient pas fournis, car cela fait courir le risque de voir son nouveau compagnon atteint d'une maladie mortelle.

Alimentation du Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois a besoin d'une alimentation adaptée à son grand gabarit. Afin de lui proposer une nourriture équilibrée, il est conseillé d'opter pour une alimentation de type premium. L'apport alimentaire doit être fractionné en 3 repas par jour jusqu'à 6 mois, puis en 2 repas, afin d'éviter tout risque de torsion de l'estomac. En terme de quantité journalière, un adulte consomme environ 700 grammes de croquettes.

 

À moins d'être conseillés par un vétérinaire, les compléments alimentaires sont à éviter : ils peuvent faire plus de mal que de bien. C'est par exemple le cas du calcium, dont un excès pourrait provoquer des retards de croissance ou des lésions du squelette en empêchant l'ossification normale. 

 

Enfin, c'est un chien gourmand. Il ne faut donc pas abuser des friandises pour chien, sous peine de favoriser l'obésité du chien. Ceci est d'autant plus vrai qu'un problème de surpoids et une croissance trop rapide favorisent les ostéochondrites (anomalies de la croissance de l’os et du cartilage).

Divers

Contrairement aux autres chiens de bergers et de bouvier, les bouviers suisses - et donc notamment le Bouvier Bernois - sont classés dans le groupe 2 de la FCI. En effet, la Suisse a souhaité signifier ainsi la versatilité de ces chiens pouvant certes travailler au troupeau, mais aussi à la garde ou au traîneau.

Caractéristiques du Bouvier Bernois

  • Taille du mâle : De 64 à 70 cm
  • Taille de la femelle : De 58 à 66 cm
  • Poids du mâle : De 37 à 43 kilos
  • Poids de la femelle : De 35 à 41 kilos
  • Durée de vie moyenne : 11 ans

Apparence

Le Bouvier Bernois est un grand chien bien proportionné, aux membres vigoureux, plus long que haut, avec des yeux foncés et un regard vif. Quant à sa tête, elle est courte, massive et encadrée par des oreilles tombantes, en forme de "V".

 

En outre, il est reconnaissable à son poil brillant mi-long et légèrement ondulé (ce qui le distingue des autres bouviers suisses) et à sa robe tricolore. Le fond de celle-ci est noir soutenu, avec des marques feu sur les joues, au-dessus des yeux, sur les membres et à la poitrine, ainsi que des marques blanches des yeux au museau et du cou au poitrail. Les marques blanches sur la queue et les pieds ne sont pas obligatoires, mais sont recherchées. Enfin, les petites taches blanches sous la queue ou à la nuque sont tolérées.

 

Quant à la queue, elle est touffue et doit atteindre le jarret. Elle est portée basse au repos, mais relevée à hauteur du dos lorsque le chien est en action.

Éducation du Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois est un chien docile, qui demande toutefois une éducation ferme. Celle-ci doit se faire sans violence, car il est sensible et risquerait de devenir craintif. Il est cependant nécessaire de comprendre que c'est un chien qui ne devient mature qu'assez tardivement, aux alentours de 3 ans. Il ne faut donc pas s'étonner de le voir agir comme un jeune chien têtu durant ses premières années.

 

Comme tous les bouviers suisses, c'est un chien très intelligent, qui comprend très vite ce qu'on attend de lui. Il a d'ailleurs besoin d'être stimulé intellectuellement tout au long de sa vie pour rester équilibré.

 

De plus, son gabarit étant imposant, il convient de lui apprendre très tôt à ne pas tirer en laisse. Il est aussi important de lui faire comprendre la nécessité d'être attentif à ses déplacements, pour éviter qu'il ne fasse tout tomber sur son passage.

 

Par ailleurs, il possède un instinct de chien de garde, mais il est déconseillé de renforcer ce dernier, afin d'éviter d'en faire un chien agressif.

 

Enfin, comme tout chien, une sociabilisation dès le plus jeune âge est nécessaire. C'est en exposant le chiot Bouvier Bernois au maximum de situations de la vie courante (sortie en ville, au parc, entouré de voitures, d'étrangers, d'animaux...) qu'il deviendra un adulte équilibré.

Entretien du Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois nécessite un brossage approfondi de manière hebdomadaire, en insistant particulièrement derrière les oreilles et derrière les cuisses, afin d'éviter les noeuds. Comme il perd du poil de manière continuelle tout au long de l'année, il faut l'aider à l'éliminer, afin d'aérer la peau et de prévenir tout risque d'eczéma.

 

Ses périodes de mues saisonnières sont particulièrement impressionnantes : il est alors conseillé de le brosser quotidiennement. 

 

Par contre, son poil étant autonettoyant, il n'est pas nécessaire de donner un bain à son chien de manière régulière. Une fois par an est une fréquence suffisante.

 

Enfin, ses oreilles tombantes doivent être vérifiées et nettoyées de manière hebdomadaire, pour éviter tout risque d'otite.

Usage du Bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois est un bon chien de garde, mais également un excellent chien de compagnie.

 

En Suisse, il est utilisé comme chien de recherche, notamment pour des victimes d'avalanches. Au Québec, c'est un chien guide d'aveugle apprécié.

Apres plusieurs années à vouloir adopter un chiot nous avons sautés le pas en prenant un bouviers bernois. Jo est un chien qui nous donne beaucoup d'amour très pot de colle avec nous. Malheureusement il y a des ombres au tableau, nous avons pris notre loulou dans un elevage ( b... à bouloc en haute garonne), tout de suite apres être rentré à la maison avec le chien nous avons rencontrés des problèmes de comportement ( aucune sociabilisation du chiot) le chien est terrifié à la moindre personne ou chose inconnue. Nous l'amenons dans un centre d'éducation depuis que nous l'avons avec le travail nous arrivons à lui faire prendre confiance en lui sur les objets inconnu mais nous avons du mal avec les inconnus.

De plus le chien présente au bout de 2mois d'adoption une dysplasie sévère sur les 2 coudes. Et aucune aide de l'éleveuse !!!! car oui la dysplasie des coudes est génétique au même titre que celle des hanches.

   
Par MelJul

Mon bouvier bernois s'appelle hémette !en ce moment il à 3 mois(il est né le 15 juin 2012)il mesure 35,5 cm pour un poids de 11,678 kg.Il est super gentil et adore les enfants !il ne peut pas se passer d'eux !il est un peu foufou et très agité !et quand je me dit qu'un jour il pèsera 64 kg environ !C'est un chien magnifique,pas très aboyeur,mais un peu peureux parfois.Il n'a aucun problème pour le moment et il est bien vacciné !

0    0
Par automnefr

Mon nounours des montagnes a 20 Mois. Tres calin avec nous et les gens qu'il connait,doux avec mes 2 filles ( 5 ans et 8 ans ).Il est tres pot de colle, il faut aimer!!!!! Tres gentil, n'aboie jamais pour rien !!! l'aboiement implique qu'il y a quelque chose de pas normal, comme une alarme. Tres joueur envers tous les chiens sans méchanceté et agressivité.Pas fougeur, sage.Chien tres equilibré!Super chien pour une famille avec des enfants. Je le conseil vivement aux futurs acheteurs!!!!

0    0
Par Angelique2007

depuis le 5 septembre 2011, Guess partage ma vie, apres avoir désiré un bouvier bernois depuis plus d'un an, j'avais enfin trouvé un elevage super! (terre des catalogne) la ou j'ai eu enfin ma fifille boubou :)! pot de colle, tétu...mais tellement d'amour a revendre!! je l'emmene au dressage, car les promenade en laisse etaient impossible ! Et la apres deux seances deja ca va mieux!.... ma fille, mon bouvier, ma vie

0    0
Par jennifer

kikite c'est ma petite boule de poils elle a 1 an le l'adore c'est mon 2émé Bouvier ce sont des chien très intelligent et très sociable elle est malade et je ferais tout pour la soutenir et la sauvée. elle fait de l'anémie et on ne sais pas encore de quoi cela provient. si vous avez quelque conseils ils sont les bienvenus.

0    0
Par karyn
Trouvez un élevage de Bouvier Bernois près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Bouvier Bernois ou organiser une saillie entre Bouviers Bernois ?Voir les annoncesPublier une annonce