Bouledogue Anglais

Bouledogue Anglais

Autres noms : Bulldog Anglais
Nom d'origine : English bulldog
Groupe : Chien de type Pinscher ou Schnauzer - Molossoïde - Chien de montagne et de bouvier suisse
Standard : Standard FCI N°149

Partager
 

Qualités du Bouledogue Anglais

Tempérament du Bouledogue Anglais

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Bouledogue Anglais au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Bouledogue Anglais

Durée de vie moyenne
10 ans
Poids de la femelle
De 18 à 23 kilos
Poids du mâle
De 23 à 25 kilos
Taille de la femelle
De 31 à 40 cm
Taille du mâle
De 31 à 40 cm

Le Bouledogue Anglais : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Bouledogue Anglais

Issu du tronc commun à tous les Dogues, l'ancêtre du Bouledogue Anglais est l'ancien molosse tibétain importé en Europe par les Phéniciens.

 

Le Bouledogue Anglais a été créé principalement pour les combats contre les taureaux, sport alors très prisé outre-Manche. On ne connaît pas la date exacte de l'apparition de ce chien en Angleterre, mais on rapporte que sous le règne de John William (1199-1216), un Lord anglais du nom de Lord Stamford assista à un combat de deux taureaux. Dès que le combat commença, des chiens se ruèrent dans la prairie pour prendre part à l'affrontement. L'un des taureaux s'enfuit avec les chiens à sa poursuite. Lord Stamford trouva le spectacle très plaisant et décida d'organiser des spectacles de ce genre. À partir de cet événement, s'est posée la question de savoir quel était le type de chien idéal pour participer à de tels combats. 

 

Ainsi, pour répondre à certains critères de base et obtenir le bon spécimen, la sélection des chiens est devenue de plus en plus précise. Du point de vue physique, le chien devait être bas sur pattes (pour lui assurer une très grande stabilité), doté d'une force extraordinaire et de mâchoires excessivement puissantes. Quant à son tempérament, il devait démontrer un immense courage, une vraie force de caractère, et par-dessus tout être insensible à la douleur. C'est ainsi qu'est né le Bouledogue Anglais.

 

Le public étant très friand de ce genre d'évènements, qui prirent le nom de "bull-baiting", chaque grande ville anglaise eut rapidement un endroit dédié à ces combats, appelé "bull ring". Les combats étaient réglementés et les paris allaient bon train. Les Bouledogues n'affrontaient pas que des taureaux, mais aussi des ours, des lions ou même des rats. 

 

En 1835, les combats de chien contre les taureaux devinrent illégaux en Grande-Bretagne. L'interdiction de cette pratique faillit porter un coup fatal à cette race. Mais c'était sans compter sur un éleveur de Bouledogue Anglais passionné, Bill George, qui assura sa pérennité tout en gommant son agressivité. A partir du milieu du 19ème siècle, les expositions canines prirent le relais, et en 1860 apparurent les premiers Bulldogs de « show ». 

 

Petit à petit, grâce au travail herculéen des cynophiles pour redorer le blason de cette race, le Bouledogue Anglais est devenu l'un des chiens les plus doux.

Le Bouledogue Anglais est trapu, court sur pattes, et son poitrail est imposant. Il a le poil court, lisse et fin. Sa tête est massive et sa truffe écrasée. Son museau est large, tronqué et incliné vers le haut. Il a généralement des oreilles hautes, petites, minces et tombantes. Par ailleurs, cette race de chien se caractérise par sa mâchoire prognathique, c'est-à-dire que les dents du bas dépassent celles du haut. 

 

La robe du Bouledogue Anglais est unicolore ou suie (unicolore avec le masque ou le museau noir) et doit être uniforme. Les couleurs sont le rouge dans ses différents tons (fauve, fauve pâle...), le bringé et le blanc. La robe peut également être  panachée (blanc avec une autre couleur). En revanche, les couleurs foie, noir ou noir et feu sont à écarter.

Standard FCI N°149 (04/16/2004)


TRADUCTION : R. Triquet


ORIGINE : Grande Bretagne


DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 24.03.2004


UTILISATION : Chien de dissuasion et de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I. :


Groupe 2 - Chiens de type Pinscher et Schnauzer - Molossoïdes - Chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races.

Section 2.1 - Molossoïdes, type dogue.

Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL :


Chien à poil lisse, trapu, plutôt près de terre, large, puissant, compact. Tête assez forte par rapport à la taille du chien. Aucun caractère ne doit être accusé par rapport aux autres au point de détruire l'harmonie générale ou de donner au chien une apparence difforme ou de gêner le mouvement. La face est courte, le museau large, tronqué et incliné vers le haut. La détresse respiratoire est un défaut éliminatoire. Le corps est court, bien soudé sans tendance à être obèse. Les membres sont forts, bien musclés, athlétiques. L'arrière-main est haut et fort mais un peu plus léger en comparaison de l'avant bâti en force. La femelle n'est pas aussi impressionnante ni aussi développée que le mâle.

COMPORTEMENT / CARACTERE :


Donne une impression de détermination, de force et d'activité. Vif, hardi, fidèle, digne de confiance, courageux, terrible d'aspect mais doué d'une nature affectueuse.

TETE :


Vue de profil, la tête paraît très haute et courte de l'occiput à l'extrémité du nez. Le front est plat; la peau du front et de la tête est lâche et finement ridée. Le front n'est pas proéminent et ne surplombe pas la face. Les saillies des os frontaux sont proéminentes, larges, carrées et hautes. Du stop, un sillon à la fois large et profond s'étend jusqu'au milieu du crâne et on peut le suivre jusqu'au sommet. La face, de l'avant des zygomatiques à la truffe est courte et sa peau est ridée. La distance de la commissure interne de l'œil (ou du centre du stop, entre les yeux) à l'extrémité de la truffe n'est pas supérieure à la distance de l'extrémité de la truffe au bord de la lèvre inférieure.

REGION CRANIENNE :

- Crâne : Crâne fort. Vu de face, il paraît très haut de la commissure de la mâchoire inférieure au sommet du crâne, et, également très large et carré.

- Stop : Présence d'une dépression profonde et large entre les yeux.

REGION FACIALE :

Vus de devant, les différents traits de la face doivent être également équilibrés de chaque côté d'une ligne médiane imaginaire.

- Truffe : Truffe et narines grandes, larges et de couleur noire - en aucun cas de couleur foie ou rouge ou brune. Le sommet de la truffe est renfoncé vers les yeux. Les narines sont grandes, larges et ouvertes et présentent entre elles une ligne droite verticale, bien définie.

- Museau : Le museau est court, large, retroussé et très épais de la commissure de l'œil à la commissure des lèvres. Le bourrelet derrière la truffe ne doit pas nuire au profil incliné de la face (" ayback ").

- Lèvres : Les babines sont épaisses, larges, pendantes et très descendues, couvrant complètement la mâchoire inférieure sur les côtés mais non sur le devant. Elles rejoignent la lèvre inférieure devant et recouvrent entièrement les dents.

- Mâchoires/dents : Les mâchoires sont larges, massives et carrées. La mâchoire inférieure avance devant la mâchoire supérieure et se courbe vers le haut. Les six incisives sont rangées régulièrement entre les canines. Les canines sont bien séparées. Les dents sont fortes et solides; elles ne sont pas visibles quand la bouche est fermée.

De face, la mâchoire inférieure doit être centrée sous la mâchoire supérieure à laquelle ell est parallèle.

- Joues : Les joues sont bien arrondies et s'étendent latéralement au delà des yeux.

- Yeux : Vus de face, les yeux sont situés bas dans le crâne, bien éloignés des oreilles. Les yeux et le stop sont sur une même ligne droite perpendiculaire au sillon frontal. Ils sont très écartés mais leurs commissures externes sont à l'intérieur du contour des joues. Ils sont de forme ronde, de dimension modérée, ni enfoncés, ni proéminents; ils sont de couleur très sombre - presque noirs - ils ne laissent pas voir de blanc (sclérotique) quand ils regardent droit devant. Absence de tare oculaire manifeste.

- Oreilles : Attachées haut - c'est-à-dire que le bord antérieur de chaque oreille, vue de face, rejoint le contour du crâne à l'angle supérieur dudit contour, de telle sorte que les oreilles sont aussi écartées que possible et qu'elles sont placées aussi haut et aussi loin des yeux que possible. Elles sont petites et minces. L'oreille en rose est correcte c'est-à-dire qu'elle se replie vers l'intérieur dans sa partie postérieure, le bord antéro-supérieur se recourbant vers l'extérieur et vers l'arrière, découvrant en partie l'intérieur du conduit externe de l'oreille.

COU :


De longueur modérée, très épais, puissant et fort à l'attache. Il est convexe dans son profil supérieur et présente beaucoup de peau lâche, épaisse et ridée dans la région de la gorge formant un fanon de chaque côté, de la mâchoire inférieure au poitrail.

CORPS :


- Ligne du dessus : Le dos offre une légère déclivité juste derrière le garrot (sa partie la plus basse) d'où la colonne vertébrale remonte jusqu'au rein (dont le sommet est plus haut que le garrot) puis s'incurve à nouveau plus brusquement jusqu'à la queue en formant une arcure (appelée dos de carpe) qui est un trait distinctif de la race.

- Dos : Court et fort, large aux épaules; le rein est relativement plus étroit.

- Poitrine : Large, arrondie latéralement, saillante et bien descendue. Côtes bien cerclées vers l'arrière du thorax. La poitrine est vaste et ronde et très haute, du sommet de l'épaule à la région sternale où elle rejoint le poitrail. Elle est bien descendue entre les membres antérieurs. Son diamètre est important. Elle est ronde derrière les membres antérieurs et non plate sur les côtés, les côtes étant bien arrondies.

- Ventre : Le ventre est rentré et non pas avalé.

QUEUE :


Attachée bas, la queue part en saillie, plutôt droite, puis s'incline vers le bas. Elle est ronde, lisse et dépourvue de frange ou de poils rudes. De longueur modérée - plutôt courte que longue - épaisse à la base, elle s'amincit rapidement en une fine pointe. Elle est portée bas, sans courbe marquée vers le haut à l'extrémité. Elle n'est jamais portée au-dessus du dos.

MEMBRES :


MEMBRES ANTERIEURS :

Les membres antérieurs sont très forts et solides, bien développés, bien écartés, épais, musclés et droits; ils présentent un contour plutôt incurvé mais les os sont forts et droits et non arqués ou tors. Les membres antérieurs sont courts par rapport aux postérieurs mais pas au point de faire paraître le dos long ou de nuire à l'activité du chien et d'en faire ainsi un infirme.

- Epaules : Les épaules sont larges, obliques et bien descendues, très puissantes et musclées et donnent l'impression d'avoir été rapportées au corps.

- Coudes : Les coudes sont bas et bien détachés des côtes.

- Canons métacarpiens : Courts, droits et forts.

MEMBRES POSTERIEURS :

Forts et musclés proportionnellement plus longs que les antérieurs afin de relever le rein. Longs et musclés du rein au jarret; partie inférieure courte, droite et forte.

- Grassets (genoux) : Ronds et légèrement écartés du corps.

- Jarrets : Les jarrets sont de ce fait rapprochés et les pieds postérieurs tournés vers l'extérieur. Les jarrets sont légèrement coudés et bien descendus.

PIEDS :


Les pieds antérieurs sont droits et tournés très légèrement vers l'extérieur, de taille moyenne et modérément ronds. Les pieds postérieurs sont ronds et compacts. Les doigts, compacts et épais, sont bien séparés, faisant saillir les jointures qui sont hautes.

ALLURES / MOUVEMENT :


Démarche particulièrement lourde et contrainte, le chien semblant marcher à petits pas rapides sur la pointe des pieds, les pieds postérieurs n'étant pas levés haut et semblant raser le sol. Quand le chien court, l'une ou l'autre des épaules est assez avancée. La correction des allures est de la plus extrême importance.

ROBE :


POIL : De texture fine, court, serré et lisse. Il n'est dur que parce qu'il est court et serré (ce n'est pas unpoil "fil de fer").

COULEUR : Robe unicolore ou "suie" (c'est-à-dire unicolore avec le masque ou le museau noir). Il n'y a que des couleurs uniformes (qui doivent être brillantes et pures), à savoir : rouge dans ses différents tons, fauve, fauve pâle, etc. bringé, blanc et robe panachée (combinaison de blanc avec l'une quelconque des couleurs précédentes). Les couleurs foie, noir, noir et feu sont absolument à écarter.

POIDS :


25 kg pour le mâle (55 livres anglaises) et 23 kg pour la femelle (50 livres anglaises).

DEFAUTS :


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.


Les juges sont priés de respecter scrupuleusement ce standard et de tenir compte des défauts suivants :

DEFAUTS :


- Bourrelet surplombant la truffe ou la couvrant en partie.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :


- Chien peureux ou agressif.

- Chiens en détresse respiratoire.
- Queue incarnée.



Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.



N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Son apparence pourrait laisser croire le contraire, mais le Bouledogue Anglais est un chien doux, réservé et très affectueux. Il aime se faire dorloter, et est d'un calme inouï. Rester à la maison, aux pieds de son maître, à se faire gratter et flatter, ne le dérange guère, au contraire : c'est un chien assez pantouflard, qui aime bien profiter des petits moments de jeux avant d'aller faire sa sieste sur son coussin.

 

Pourtant, il dégage - à juste titre - une impression de détermination et de force. Digne et aristocratique, c'est aussi un chien propre et équilibré, qui n'est jamais nerveux, agressif ou irascible. Il est pour autant très déterminé, sûr de lui et possède une très grande force de caractère. Car non content d'être vif, le Bulldog Anglais est courageux, fidèle et digne de confiance. Intelligent, mais aussi manipulateur, il doit être bien encadré et éduqué, afin de tirer le maximum de son potentiel.

 

En outre, son seuil de tolérance est très élevé, si bien qu'il fait montre d'une patience infinie avec les enfants, pour lesquels il représente un excellent compagnon de jeu.

 

De façon générale, le Bulldog Anglais est doté d'une très grande capacité d'adaptation, sait respecter le mode de vie de ses propriétaires et s'y conformer. Ceci en fait d'ailleurs une race de chien adaptée pour les personnes âgées.

 

Très attaché à l'être humain, il peut par exemple faire inlassablement des pirouettes dans le seul objectif d'attirer l'attention des gens sur lui, et récolter quelques caresses au passage.

 

Enfin, le Bouledogue Anglais est également très observateur. Il s'aperçoit de tout déplacement d'objet dans la maison ou à l'extérieur, et sait très bien l'exprimer à ses maîtres. Ce n'est pas un chien jappeur, mais il avertit lors de bruits suspects.

Le Bouledogue Anglais est un chien têtu et doté d'une grande volonté. Grand sensible, il est capable de bouder son propriétaire pendant des heures si celui-ci le gronde injustement.

 

L'éducation du Bouledogue Anglais, indispensable du fait de son gabarit relativement important, doit donc être ferme, mais douce. 

Même s'il est pratiquement insensible à la douleur, le Bouledogue Anglais connaît malheureusement de nombreux problèmes de santé.

 

Il peut ainsi être touché par la dysplasie de la hanche, la dysplasie du coude, une luxation de la rotule, une malformation de la colonne vertébrale, souffrir de problèmes de surdité, mais également être prédisposé aux maladies cardiaques congénitales, maladies des yeux (luxation de la glande nictitante, entropion...) et maladies rénales. 

 

Il a aussi une prédisposition pour certaines maladies de peau, comme :

 

Par ailleurs, les Bouledogues Anglais craignent les coups de chaleur. Il faut donc leur porter une attention particulière lors de températures élevées. En tout état de cause, ce chien ne peut pas vivre à l'extérieur.

 

En outre, comme les autres races de chiens dites brachycéphales, il peut souffrir de syndrome brachycéphale.

 

Enfin, même si le Bouledogue Anglais est un chien pantouflard et très calme, il ne faut pas perdre de vue que ses muscles, ses os, son coeur ou encore ses poumons sont faits pour bouger. Ainsi, tout paresseux qu'il soit, un minimum d'exercice s'impose.

Un soin particulier est à apporter au nettoyage du pli du nez du Bouledogue Anglais, qui est profond et où se logent des saletés. Ainsi, des précautions doivent être prises après le bain pour s'assurer que ces plis sont bien essuyés et séchés, afin d'éviter les érythèmes causées par l'humidité entre ses oreilles, ou même sous sa queue.

 

Sa bouche doit également être souvent nettoyée, car c'est un chien qui bave un peu.

 

Ses yeux sont très délicats, et doivent eux aussi être nettoyés souvent pour prévenir les irritations et les infections.

 

Enfin, le pelage du Bouledogue Anglais est court et ne nécessite pas un entretien très important. Un brossage hebdomadaire pour enlever les poils morts est suffisant. De plus, ses mues annuelles, au printemps et à l'automne, sont légères.

À cause du caractère brachycéphale de sa tête, le Bouledogue Anglais a tendance à avaler sa nourriture sans mâcher, ce qui engendre chez lui une sensibilité digestive se traduisant par exemple par des grondements d'estomac et des flatulences. Il peut également présenter des problèmes d'allergie cutanée liée à son alimentation. Ainsi, une alimentation de qualité supérieure et adaptée à sa race est primordiale. 

 

Par contre, le Bouledogue Anglais n'est pas un chien gourmand. Même si on laisse des croquettes dans sa gamelle, il ne prendra que ce dont il a besoin.

Le Bouledogue Anglais est un très bon chien de garde et un excellent chien de compagnie, qui convient aux personnes âgées.

Trouvez un élevage de Bouledogue Anglais près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Bouledogue Anglais ou organiser une saillie entre Bouledogues Anglais ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Bouledogue Anglais

bonjour, le bulldog anglais est une race extraordinaire, j'adore ses chiens, il ne sont pas comme les autres, il font vraiment acte de présence, on ne peut les oublier.. je viens de perdre ma femelle de 13 ans, et c'est très dure, rien que de ne plus entendre ronfler la nuit.. alors profite bien d'eux, et donner leur tout l'amour qu'il mérite mais ça vaut pour tout les animaux bien sur..

   
Par ADAMSKI

Bonsoir.Je possède une femelle bulldog anglais de 3 ans que j'ai fait saillir. De cette union est né 3 chiots, j'ai assisté à la césarienne ( c'est une expérience formidable)et les bébés ont 3 semaines.C'est vraiment une race à part et les gens ne comprennent pas s'il ne connaisse pas.

+1    0
Par carine

Bonsoir,
Je viens d'adopter un bulldog victorien. Super caractère avec les gens et les enfants. Il a 4 ans déjà. Il est fauve avec un petit coeur sur le dos... Bref c'est une boule de tendresse qui n'a d'impressionnant que son physique. Il a un caractère assez exclusif, il a besoin que l'on s'occupe de lui. Si vous voulez plus de renseignements. Je suis à votre disposition.
Nath

+1    0
Par Rey

Il faut aimer ce chien. Il est adorable têtu mais tellement fragile. Le mien a eu droit à une opération du voile du palais et des narines. Maints hot spot. Puis une urétrostomie et a été castré à la suite de cette opération. Il a une dysplasie légère pour le moment. Il ne sera jamais confirmé et ne l'aurait pas été quand on a découvert à quatre mois sa dysplasie. Par contre l'éleveuse a eu plusieurs chiots frères et sœurs de mon bull et continuera certainement à produire des portées avec les mêmes parents. Je suis désolée mais l'élevage de ces chiens qu'on adore est fait parfois en dépit du bon sens. Finalement je confirme j'adore mon chien, j'adore sa bouille et son caractère bien trempé, ce n'est pas la race la plus intelligente mais rien à dire pour l'amour et la patience envers les enfants. Je l'adore et mon vétérinaire aussi.

+1    0
Par Evelyne May

Dans votre description,,,la taille du mâle et de la femelle sont pareilles,,,ce qui est faux :(

0    0
Par Caro

J'ai ententue parler d'un bulldog Victorien?
Connaissez-vous?

0    0
Par Jeanitaroy

bonjour
J'ai un bulldog qui aura 8ans au mois de mai, j'ai une amie qui possède une femelle, elle m'a demandé si éventuellement j'accepterai une saillie, j'aimerai savoir si il y a des risques pour mon pépère vu son âge.
Merci pour vos conseils

0    0
Par berthod

Je possède un bulldog anglais femelle de 2 ans. J'adore cette race qui me fais penser aux humains parfois.
Le seul hic, c'est qu'elle est souvent malade mais j'aimerai beaucoup en avoir un autre tellement c'est drôle, pôt de colle, et patient avec les enfants.

0    -1
Par Emilie