Bichon Yorkie

Bichon Yorkie

Autres noms : Yorkshire Frisé
Noms d'origine : Yorkie-chon ou Yo-Chon

Qualités du Bichon Yorkie

Tempérament du Bichon Yorkie

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Bichon Yorkie au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Bichon Yorkie

Espérance de vie
De 15 à 18 ans
Poids de la femelle
De 2 à 3 kilos
Poids du mâle
De 2 à 3 kilos
Taille de la femelle
De 15 à 25 cm
Taille du mâle
De 15 à 25 cm

Le Bichon Yorkie : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Bichon Yorkie

Bien que le Bichon Yorkie ne soit pas une race de chiens ancienne, ses origines ne sont pas bien connues. Les spécialistes ont déterminé qu’il fut officiellement créé aux Etats-Unis probablement vers la fin du 20ème siècle, en croisant un Bichon Frisé avec un Yorkshire Terrier. Il est toutefois possible que des Bichons Yorkies aient officieusement vu le jour plus tôt, les croisements accidentels entre races étant courants mais pas toujours documentés.

 

Le Bichon Frisé est lui-même un descendant du Barbet, un chien d’eau méditerranéen de taille moyenne au pelage laineux et bouclé, très populaire auprès de la noblesse française, anglaise et espagnole des 14ème et 15ème siècles. Bien qu’il perdit de sa popularité à la fin du 19ème siècle et fut ensuite surtout utilisé comme chien guide d’aveugle, il conserva longtemps cette image de chien noble et d’animal de luxe. Il fut introduit aux Etats-Unis en 1956.

 

Le Yorkshire Terrier était à l’inverse une race très populaire auprès de la classe ouvrière de son pays d’origine, la Grande-Bretagne. Sa petite taille lui permettait de chasser les rongeurs dans les moulins où son maître travaillait. Il arriva aux Etats-Unis en 1872.

 

Bien que le Bichon Frisé et le Yorkshire Terrier aient tous deux été reconnus par l’American Kennel Club (AKC) comme race à part entière, il n’en va pas de même de leur croisement, le Bichon Yorkie, qui est plutôt considéré comme un simple hybride. L’autre organisme américain de référence, l’United Kennel Club (UKC), est d’ailleurs sur la même longueur d’onde.

 

Le Bichon Yorkie est toutefois reconnu par divers organismes plus pointus, et sous différentes appellations :

  • l’American Canine Hybrid Club (ACHC), sous le nom de Yo-Chon ;
  • le Designer Breed Registry (DBR), sous le nom de Yorkshire Frisé ;
  • le Designer Dogs Kennel Club (DDKC) ;
  • le Dog Registry of America (DRA) ;
  • l’International Designer Canine Registry (IDCR), sous le nom de Yo-Chon.

 

Le Bichon Yorkie est donc encore une race en développement, et son manque de reconnaissance fait qu’il est difficile d’établir des statistiques sur sa popularité et sa diffusion dans le monde. Ses deux ancêtres, le Bichon Frisé et le Yorkshire Terrier, sont en tout cas deux races de chien très populaires, ce qui potentiellement pourrait lui assurer un bel avenir.

Le Bichon Yorkie est un chien de petite taille. Sa petite tête arbore un museau de taille moyenne, une truffe noire, et des yeux noirs et ronds. Ses oreilles peuvent avoir l’apparence de celles de l’un ou l’autre de ses parents et être soit tombantes, soit droites. Sa queue est longue et un peu plus haute que la ligne du dos.

 

Issu du croisement de deux races différentes, le Bichon Yorkie peut hériter du poil long et soyeux du Yorkshire comme du poil dense, doux et bouclé du Bichon Frisé. Les couleurs de robe varient aussi sensiblement selon les individus, et sont généralement des combinaisons de blanc, crème, golden, gris, bleu, marron ou noir.

D'un caractère stable, le Bichon Yorkie est alerte et très intelligent, mais aussi très sociable, particulièrement dévoué et attaché à sa famille. Il est également très curieux, et ne manque pas d’explorer tous les recoins de la maison.

 

Joueur et affectueux, c'est une race de chien idéale pour les enfants. Il convient toutefois de faire montre de vigilance quand des plus jeunes manipulent un Bichon Yorkie : même s'il est de très petite taille, il ne s’agit nullement d’un jouet, d’autant qu’il peut facilement être blessé.

 

Par ailleurs, le Bichon Yorkie a hérité du Yorkshire Terrier son instinct de chasseur. Ce chien vif et énergique n’hésite donc pas à courir après les animaux plus petits que lui, comme des rongeurs.

 

Il s’entend généralement bien avec ses congénères et avec les chats, mais peut tout de même chercher à adopter une attitude de chien dominant, y compris face à des congénères pourtant sensiblement plus grands que lui.

 

Les besoins du Bichon Yorkie en exercice ne sont pas très importants, ce qui en fait une race de chien adaptée à la vie en appartement. Il aime les sorties et ne manque pas de s’ébattre avec plaisir au cours de ces dernières, mais s'adapte aussi bien à l'aventure d'une belle promenade qu'à une journée sur le canapé. Au final, ce qu’il apprécie et souhaite par dessus tout, c’est la compagnie et l’attention de son maître.

 

Pour autant, le Bichon Yorkie est aussi parfaitement capable d’être indépendant et de rester seul un bon moment, par exemple lorsque son maître est au travail. Il est donc peu susceptible d'être stressé par l’absence de son maître, ou, pire, de commettre des destructions en son absence. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il ne sera pas ravi une fois celui-ci de retour à la maison ! Quoi qu’il en soit, pour éviter qu’il ne s’ennuie, il faut s’assurer de toujours laisser à sa disposition ses jouets pour chiens favoris.

 

Enfin, son aboiement aigu et sa méfiance naturelle envers les étrangers en font un excellent chien de surveillance. Il peut d’ailleurs avoir tendance à aboyer un peu trop souvent, si bien que cet aspect mérite d’être abordé lors de son éducation, pour éviter de futurs désagréments – en particulier s’il est destiné à vivre en ville.

A l’instar de ses deux parents, le Bichon Frisé et le Yorkshire Terrier, le Bichon Yorkie est intelligent, obéissant et facile à dresser. Sous réserve de commencer dès son plus jeune âge, son éducation ne présente généralement de difficulté particulière, et il devrait apprendre rapidement.

 

Il vaut veiller toutefois à ne pas céder à son charme et à garder une hiérarchie bien marquée, car il a une certaine propension à se montrer dominant. Pour éviter qu’il ne devienne agressif et possessif, il est important qu’il connaisse diverses situations de sociabilisation, tant avec d’autres chiens qu’avec des humains. Le contact de personnes inconnues et d’autres d’animaux, la découverte de lieux autres que son domicile, de bruits et d’odeurs inhabituels l’aideront à ne pas aboyer de manière intempestive et en feront un parfait chien d'alerte, dosé et mesuré.

 

En outre, en suivant cette éducation, le Bichon Yorkie supportera bien la solitude, ce qui permet d'éviter tout problème de dépression ou de destructions causées par l’angoisse de séparation, signes d’une trop forte dépendance affective.

 

Enfin, il peut être utile de canaliser dès son plus jeune âge sa propension à aboyer un peu trop, en particulier s'il a vocation à vivre en appartement. Les voisins ne pourront qu'en être reconnaissants.

De constitution solide, le Bichon Yorkie est doté d’un excellent métabolisme et s’avère plus robuste que ses parents.

 

Il connaît ainsi moins de problèmes de santé que le Yorshire Terrier et le Bichon Frisé, avec notamment un risque plus faible de déboîtement de la rotule ou d'absence de dents adultes. En vieillissant, il peut cependant développer des maladies de peau, ainsi qu’une fragilité des yeux et des oreilles.

 

Sa petite taille lui permet de faire l’exercice qui le maintient en forme à l’intérieur d’une maison, mais une sortie par jour est recommandée pour sa sociabilisation.

 

Par contre, que ce soit lors de ses activités en extérieur en intérieur, il faut veiller au fait que le Bichon Yorkie a tendance à oublier sa petite taille et à vouloir jouer comme un grand, au risque de se faire mal.

Le Bichon-Yorkie est une race de chien qui nécessite peu d'entretien.

 

En particulier, son ancêtre le Bichon Frisé lui a transmis un poil hypoallergénique dont l’entretien s’avère peu exigeant. Il suffit en effet simplement de le brosser une fois par semaine et de lui faire prendre un bain à chaque changement de saison. Un toilettage complet s’avère toutefois nécessaire au moins deux fois par an afin qu'il soit bien dans sa peau.

 

Le poil autour de ses yeux doit pour sa part être nettoyé au moins une fois par semaine, afin d'éliminer les traces brunâtres causées par le larmoiement des yeux.

 

De plus, pour son confort, les poils au-dessus de ces derniers doivent être régulièrement coupés ou attachés.

 

Comme pour tout chien, il convient également de vérifier et nettoyer ses yeux et ses oreilles une fois par semaine, par exemple en même temps que l'entretien de son pelage.

 

C'est aussi l'occasion de brosser ses dents, même si une fréquence accrue est encore plus souhaitable - l'idéal est même un brossage des dents du chien effectué de manière quotidienne.

 

Enfin, si les sorties ne sont pas suffisantes pour assurer leur usure naturelle, il convient de couper les griffes de son chien de temps en temps.

Comme pour n’importe quel chien, l'alimentation du Bichon Yorkie doit être adaptée à son âge, son état de santé et ses activités.

 

En principe, il accepte aussi bien la nourriture industrielle que la nourriture ménagère. Cependant, il arrive que certains individus se montrent plus capricieux que d'autres.

 

Par ailleurs, lorsqu’il fait très chaud, il a tendance à manger moins et plutôt le soir.

 

Par contre, comme beaucoup de petites races de chien, il prend facilement du poids. Ainsi, les friandises sont à distribuer avec parcimonie - l'idéal est même de déduire l'apport calorique correspondant de sa ration quotidienne.

 

Toujours pour éviter le risque d'embonpoint, mieux vaut éviter de laisser sa nourriture en libre-service, car il est alors susceptible de manger davantage qu'il n'en a réellement besoin : contrairement par exemple à une bonne partie des chats, il n'est pas capable de s'autoréguler.

Le Bichon Yorkie est un chien de compagnie idéal.

 

Son gabarit n'en fait évidemment pas un gardien digne de ce nom, mais il peut en revanche devenir un excellent chien d'alerte, grâce à son aboiement aigu et sa méfiance naturelle envers les inconnus. Un dressage adéquat et une bonne sociabilisation sont toutefois nécessaires pour éviter qu’il n’aboie de manière intempestive.

Le prix d'un chiot Bichon Yorkie se situe dans une très large fourchette s'étalant de 400 à 1500 dollars, c'est-à-dire environ 350 à 1400 euros.

 

Cette importante disparité de prix s'explique notamment par le fait que la race n'est pour l'heure reconnue par aucun organisme : il n'existe donc ni standard, ni élevage officiellement reconnu. De surcroît, les chiots obtenus en croisant un Bichon Frisé et un Yorkshire peuvent être très différents les uns des autres.

Avis & conseils Bichon Yorkie

J'ai adopté Lolly dans un refuge il y a deux ans. Elle avait 9 ans. Elle s'est remarquablement bien habituée à sa nouvelle vie après avoir passé 9 mois au refuge, même à son changement de nom (elle s'appelait "fifille"...). Elle est vive, intelligente et affectueuse. Je suis seule et sa compagnie, nos ballades dont elle raffole, me procure beaucoup de plaisir. Elle est en parfaite santé. Je recommande cette race de chien vraiment plaisante.

   
Par Sanchez monique

Anne-Marie : Noisette est une petite chienne croisée maman petite bichonne et un petit papa yorck . Cela donne une petite bichonne yorkie adorable à tout point de vue dont les informations générales ci-dessus sont tout a fait exact.

0    0
Par CLAVERE