Berger Polonais de Podhale

Berger Polonais de Podhale

Autres noms : Berger des Tatras ou Podhale ou Polski Owczarek Podhalandski
Nom d'origine : Polski Owczarek Podhalanski
Groupe : Chien de berger et de bouvier
Standard : Standard FCI N°252

Partager
 

Qualités du Berger Polonais de Podhale

Tempérament du Berger Polonais de Podhale

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Berger Polonais de Podhale au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques

Espérance de vie
12 ans
Poids de la femelle
De 43 à 45 kilos
Poids du mâle
De 44 à 46 kilos
Taille de la femelle
De 60 à 65 cm
Taille du mâle
De 65 à 70 cm

Foyer idéal pour ce chien

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Berger Polonais de Podhale

Le Berger Polonais de Podhale est très proche des autres grands chiens de montagne, comme le Bergamasque, et provient certainement de plusieurs molosses, arrivés en Europe par différentes voies.

 

Ils arrivèrent ainsi d'abord par la route du commerce mise en place par les Phéniciens, qui échangeaient des chiens contre toute sorte de marchandises : oeuvres d'art, draperie, étain, argent, etc. D'autres molosses débarquèrent avec les invasions des tribus barbares venant d'Asie et s'étant installées dans les Balkans, en Hongrie, en Bulgarie, etc. Enfin, ils furent importés par l'empire romain qui, lors de ses conquêtes, utilisait des chien de guerre pour leur force, leur courage et leur puissance. Certains individus étaient blancs, d'autres de deux couleurs mais au noir prédominant. Au fil des batailles, certains chiens restèrent dans les différents pays parcourus.

 

Au 16ème siècle, les tribus de Valachie se déplacèrent avec leurs troupeaux de brebis et de bovins. Ceux-ci, surveillés par de grands chiens, longèrent les Carpates, les Tatras polonaises et les vallées.

 

Certains éleveurs s'installèrent dans les montagnes des Tatras, et les élevages de brebis commencèrent à se multiplier. Les chiens étaient alors surnommés Bergers des Montagnes.

 

En 1851, le géoloque Ludwik Zejszner signala dans les montagnes des Tatras, la présence de grands chiens blancs, au pelage long et aux yeux noirs qui indiquaient leur profonde intelligence et audace. Ces mêmes chiens furent décrits dans des écrits de 1878, et au sein du musée de Zakopane, ville polonaise, en 1888.

 

La première exposition de Bergers des Montagnes s'y déroula en 1937. Les exposants présentèrent leurs chiens dans des costumes colorés de fête. L'exposition regroupait 70 chiens et 30 chiots, ce qui permit aux visiteurs de se rendre compte de l'évolution du chien au fil de sa croissance.

 

Cette exposition suscita un grand intérêt : les délégués de différentes organisations cynophiles, le ministère des armées, les responsables de la police ainsi que le maire de la ville étaient présents. Ils voulurent, en compagnie de l'Association des Amis des Chiens de Garde, officialiser le nom du chien. Plusieurs idées furent retenues, mais c'est le Berger des Montagnes qui fut choisi, et un premier type fut défini en 1938.

 

Cette première sélection fut stoppée par la seconde guerre mondiale, mais, malgré les conditions difficiles, certains pâtres arrivèrent à garder leurs chiens et à maintenir une petite production.

 

Après-guerre, les Bergers des Montagnes furent recensés et, en 1954, l'association du club de Zakopane organisa une réunion lors de laquelle une centaine de chiens furent présentés.

 

En 1954, le gouvernement polonais décida la création d'un parc national dans les monts des Tatras, et en 1956, les bergers durent s'expatrier dans les lointaines Beskides. Les transhumances se firent alors différement, les départs festifs se furent plus rares et certains bergers n'utilisèrent plus de chiens, ce qui fit chuter la reproduction.

 

L'association cynologique de l'époque persuada certains amis de la race que le Berger des Montagnes pouvait s'adapter à d'autres activités que la garde des troupeaux. Certains éleveurs, par leur motivation et leur ténacité, maintinrent la présence d'un cheptel. Excellent chien de berger pour les troupeaux, les qualités du Berger des Montagnes finirent par déborder des frontières polonaises.

 

Le premier standard reconnu par la FCI fut établi en 1967 et le nom de Berger de Tatra (Owczarek Podhalanski) fut adopté. Le standard fut révisé en 1973, le nom devient Chien Polonais de Tatra, puis fut à nouveau modifié en 1988. L'appellation Owczarek Podhalanski fut alors à nouveau utilisée, et le nom Berger de Podhale s'imposa.

 

Mais ce n'est que depuis 1970 que le livre des origines polonais (le PKR), inscrivit véritablement les premiers chiens à pedigree. Aujourd'hui encore, de nombreux Bergers de Podhale ne possèdent pas de pedigree, les bergers n'en voyant pas l'utilité.

 

Les premiers Bergers Polonais de Podhale arrivèrent en France en 1984 avec l'importation de Luban et Basetla z Giczarowa, appartenant à un polonais : M. Nagyfalusy.

Il a besoin de lumière, de soleil, d'air, de vent et de pluie sur le pelage pour être beau.

 

Il doit pouvoir courir et sauter à sa guise pour que son ossature et sa musculature se développent.

 

Sa couleur blanche lui permet de se mêler aux moutons, et donc de ne pas les effrayer. Mais cela évite également aux prédateurs de ne pas le reconnaître facilement de loin, et aux bergers de ne pas le confondre avec un prédateur la nuit.

Standard FCI N°252 (14/07/1997)


TRADUCTION :


Prof. R. Triquet, mise à jour par le Dr. Paschoud.


ORIGINE : Pologne.


DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 08.06.1988.


UTILISATION:


Chien de berger et chien de garde. Son attitude imposante et son bel aspect font de lui un bon compagnon.

CLASSIFICATION F.C.I. :


Groupe 1 - Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses).

Section 1 - Chien de berger.

Avec épreuve de travail.

ASPECT GENERAL :


Chien d'une constitution forte et compacte, donnant une impression de puissance et de mobilité.

PROPORTIONS IMPORTANTES : Il s'inscrit dans un rectangle, les mâles étant un peu plus courts que les femelles.

COMPORTEMENT / CARACTERE :


D'un tempérament calme, il est intelligent et vigilant.

TETE :


La tête est sèche et en proportion avec l'ensemble ; elle est portée à hauteur moyenne, aussi bien en action qu'en station debout.

REGION CRANIENNE :

- Crâne : Le profil de la boîte crânienne est légèrement convexe ; le sillon frontal est peu accusé.

- Stop : Nettement marqué, mais sans cassure brusque.

REGION FACIALE :

- Truffe : De couleur noire, de grandeur moyenne, aux narines bien ouvertes.

- Museau : Fort, s'amenuisant progressivement ; sa longueur est légèrement supérieure ou égale à celle du crâne. Le chanfrein est large.

- Lèvres : On recherche des lèvres serrées et bien adaptées ; les bords des lèvres sont de couleur foncée.

- Denture : Forte, toutes les dents sont bien rangées. Articulé en ciseaux, articulé en pince accepté.

- Yeux : De grandeur moyenne, pleins d 'expression, disposés légèrement en biais ; iris brun foncé ; bord des paupières foncé.

- Oreilles : Attachées au niveau de la commissure externe de l'œil ou un peu plus haut ; de longueur moyenne, assez épaisses, de forme triangulaire, avec une bonne garniture de poils ; le bord antérieur de l'oreille est en contact léger avec la tête ; pavillon de l'oreille mobile.

COU :


De longueur moyenne, musclé, sans fanon, présentant une crinière abondante. La ligne supérieure du cou se relève au dessus du niveau de la ligne du dos.

CORPS :


Long et massif.

- Garrot : Nettement marqué, large.

- Dos : Droit, large.

- Rein : Large et bien attaché.

- Croupe : Oblique, en pente douce.

- Poitrine : Cage thoracique profonde.

- Côtes : Inclinées, quelque peu plates.

- Ventre : Très légèrement remonté.

QUEUE :


Attachée pas trop haut, portée sous la ligne du dessus ; en état d'excitation le chien la lève au dessus du dos, mais ne la recourbe pas. Baissée, elle atteint le jarret ; elle peut être légèrement incurvée à son extrémité.

MEMBRES :


MEMBRES ANTERIEURS :

Musclés, d'une ossature forte mais sans lourdeur ; vus de face, ils sont d'aplomb.

Omoplate : Légèrement oblique, bien appliquée au corps.

Métacarpe :En pente très légère.

Pieds : Compacts, ovales, ayant la forme d'un poing relativement grand. Les espaces interdigitaux sont fournis de poils. Coussinets forts, durs, de pigmentation foncée. Ongles forts, émoussés, de couleur foncée.

MEMBRES POSTERIEURS :

Vu de derrière verticaux ; vu de profil très légèrement campés, modérément angulés.

Métatarse : Vertical

Pieds : Comme aux membres antérieurs.

ROBE :


POIL : Poil court et dense sur la tête, le museau, la partie avant des membres antérieurs et sur les membres postérieurs à partir du jarret vers le bas. Sur le cou et sur le tronc le poil est long, dense, droit ou légèrement ondulé, dur au toucher ; sous-poil abondant. Crinière abondante sous le cou, poil abondant et long sur les cuisses ; poil également abondant sur la queue où il forme un panache.

COULEUR : Robe uniformément blanche ; de petites taches couleur crème sont indésirables.

TAILLE :


Hauteur au garrot : pour les mâles: 65-70 cm - pour les femelles : 60-65cm

DEFAUTS :


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

- Sillon frontal très accusé.

- Truffe, bords des lèvres et des paupières insuffisamment pigmentés.

- Œil clair dit " œil d'ours ".

- Entropion.

- Oreilles attachées haut, disposées vers l'arrière ou coupées.

- Cou porté horizontalement.

- Croupe surélevée.

- Queue constamment portée au-dessus du dos.

- Ergots.

- Manque de poils entre les doigts.

- Crinière insuffisante sur le cou et membres insuffisamment garnis.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :


- Chien agressif ou chien peureux.

- Stop peu marqué.

- Museau pointu.

- Important manque de dents.

- Prognathisme supérieur ou inférieur.

- Ectropion.

- Poil frisé ou soyeux.

- Manque de sous-poil.

- Présence de taches.

- Nervosité.




Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.



N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Le Berger Polonais de Podhale a un caractère affirmé et aime décider de lui-même.

 

Intelligent, calme et prudent, il est cependant capable d'une grande vivacité et ne manque pas de courage, qu'il s'agisse de défendre son troupeau contres les ours et les loups, ou d'assurer la sécurité de sa famille. Méfiant, il observe tout ce qui est nouveau, même lorsqu'il paraît sommeiller.

 

Doux et obéissant, ce n'est cependant pas un chien soumis, et il ne fait les choses que par conviction ou par respect.

 

Pour cette raison, il doit recevoir une éducation basée sur l'autorité et la hiérarchie, et ce dès son plus jeune âge. Le maître doit être le chef de meute et son autorité ne devra pas être contestée. Une éducation laxiste n'est pas compatible avec le caractère de fond du Berger de Podhale.

 

De même, pour être respecté, son maître doit être patient, plein d'assurance, et ne pas user de cris et de hurlements pour tenter de se faire obéir. Il doit plutôt accompagner la maturation de son compagnon.

 

S'il n'a pas de bêtes à garder, le Podhale s'attache à son nouveau troupeau : sa cellule familiale. Il est alors très proche de ses maîtres et très affectueux. Il peut cependant être un peu envahissant, voire collant.

 

Le Berger Polonais de Podhale est un chien pacifique, qui supporte relativement bien ses congénères.

 

Son attachement à sa meute est incompatible avec une vie de chenil, car il souffrirait de son inutilité.

Comme beaucoup de chiens de grande race, le Berger Polonais de Podhale est susceptible d'être sujet à la dysplasie de la hanche.

 

Certains individus peuvent présenter des sensibilités importantes aux produits anesthésiants. Il est bon de le signaler au vétérinaire avant toute intervention.

Son poil serait auto-nettoyant, mais il faut tout de même l'entretenir par un brossage hebdomadaire, voire plus en en période de mue, lors de laquelle la perte de poils est très importante.

 

Laver son Berger Polonais de Podhale deux fois par an permet de retrouver l'éclat de sa couleur blanche.

La croissance du Berger Polonais de Podhale est exponentielle. Elle demande surveillance et vigilance jusqu'à au moins 15 mois. Pour qu'elle se déroule correctement, il a besoin d'une nourriture de très bonne qualité et parfaitement équilibrée.

 

La ration adaptée à son âge et à son poids doit être calculée régulièrement grâce à une courbe de croissance.

 

Une alimentation en self-service est à proscrire totalement, car le Berger de Podhale ne sait pas se réguler seul. Il grandira donc vite et mal, et une surchage pondérale sera néfaste pour son squelette.

Son caractère de chien de protection fait du Podhale un chien de garde très compétent. Très habitué à défendre les troupeaux seul, il est également efficace pour défendre sa famille.

 

Bien qu'il soit un bon chien de compagnie, ce n'est pas un chien d'appartement : il a besoin de grands espaces pour s'épanouir.

Le nom de Podhale vient de la Podhalie, région des montagnes du Tatras, qui séparent la Pologne de la République Tchèque et de la Slovaquie.

 

Très répandu dans les régions limitrophes de la Pologne et de la Tchécoslovaquie, sa longue période d'isolement a permis de conserver intactes ses caractéristiques.

 

Le Berger Polonais de Podhale supporte très bien les écarts de température importants, du fait du climat extrêment continental de la Pologne.

 

Il a une grande mémoire, et peut se souvenir durant des années de quelque chose lui ayant déplu.

 

Le Berger de Podhale se désocialise extrêmement rapidement. Il est donc impératif de le sortir au moins deux fois par semaine en ville, et de le mettre en contact avec de nombreuses personnes étrangères à la cellule familiale.

 

Le Podhale doit vivre libre de son temps et de ses mouvements pour que son sens de l'observation, de la réflexion et de l'action puissent s'exprimer.

Voir plus d'éleveurs
Vous souhaitez adopter un Berger Polonais de Podhale ou organiser une saillie entre Berger Polonais de Podhale ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Berger Polonais de Podhale

bonjour j ai un berger de podhale male c est une extraordinaire mignon gentil collant avec les enfants le poil autonettoyant ce nest pas un chien qui devort son repas parcontre quand ca dort ca dort tres profondement tres bon choix de race

   
Par fouillet matos bela
  • berger podhale témoignage

    bonjour, nous envisageon l'acquisition d'un chiot podhale l'année prochaine, nous avons trouvé l'eleveur, les parents probables .. je voudrais avoir des témoignages de... Lire la suite

  • podhale

    bonjour,
    ayant flashé sur la race des podhales, je voudrais connaitre un peu mieux leur caractère. Qu'auriez vous à rajouter par rapport aux standards classiques ? Lire la suite