Photo Berger Hollandais

Berger Hollandais

Nom d'origine : Hollandse Herdershond
Pays d'origine : Pays-Bas
Groupe : Chien de berger et de bouvier

Qualités du Berger Hollandais

Tempérament du Berger Hollandais

Affectueux
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Obéissant
Peut rester seul
Protecteur

Sociabilité du Berger Hollandais

Avec les enfants
Avec les inconnus
Avec les autres chiens
Avec les chats
Avec les rongeurs & oiseaux

Le Berger Hollandais au quotidien

Capacité de travail
A peu besoin d'exercice
Peu enclin à fuguer
Peu destructeur
Aboie peu
Vit longtemps
Santé robuste
Nécessite peu d'entretien
Perd peu de poils
Bave peu
Mange peu
Peu enclin à l'obésité

Caractéristiques

Espérance de vie
13 ans
Poids de la femelle
De 20 à 30 kg
Poids du mâle
De 24 à 32 kg
Taille de la femelle
De 55 à 60 cm
Taille du mâle
De 57 à 62 cm

Le Berger Hollandais : pour qui ?

Avec des enfants
En appartement
Comme premier chien
Pour une personne peu disponible
Pour une personne sportive
Pour une personne âgée
Pour une personne allergique
Pour petit budget

Informations sur le Berger Hollandais

HistoirePopularitéApparenceVariétésCaractèreÉducation
Foyer idéalSantéReproductionEntretienAlimentationUsages
PrixDivers

Genèse du Berger Hollandais

Comme son nom l’indique, le Berger Hollandais provient de Hollande. Ses origines exactes demeurent assez floues, mais on estime qu’il serait issu de croisements variés opérés au 19ème siècle par des bergers entre différents chiens locaux. D’ailleurs, jusqu’en 1878, il était appelé « chien de berger indigène », en raison de ses origines très diverses.

 

Ses ancêtres contribuèrent d’ailleurs aussi à l’élaboration du Berger Belge, avec lequel il présente de grandes similitudes en termes de physionomie - qu’il s’agisse du Groenendael, du Laekenois, du Malinois ou encore du Tervueren.

 

En sélectionnant et faisant se reproduire des individus ayant des capacités intéressantes dans le cadre du travail à la ferme, les bergers souhaitaient obtenir des chiens faciles à entretenir et à éduquer, à même de les aider au quotidien dans différentes tâches de surveillance, de protection, de traction et de gardiennage des animaux de rente. Les premiers Bergers Hollandais furent ainsi utilisés notamment pour garder les troupeaux d’ovins et de bovins, ainsi que les poules et autres animaux de basse-cour. Il était alors nommé « chien de berger indigène » en raison de ses origines très diverses.

 

En 1898, un club de race vit le jour, le Nederlandse Herdershonden Club (NHC), et celui-ci établit alors un premier standard. Cependant, ce dernier était peu précis, ce qui reflétait bien la situation d’alors : les représentants de la race étaient peu homogènes sur le plan physique. Le standard soulignait néanmoins la grande ressemblance de ce chien avec le loup, et le fait qu’il possédait plusieurs types de poils (long, court ou dur), sans toutefois parler de variétés à proprement parler.

 

De fait, les individus étaient surtout sélectionnés pour leur caractère et leurs aptitudes, les propriétaires et éleveurs cherchant plus un animal utile que présentant telle ou telle apparence bien spécifique. En effet, la plupart des représentants de la race étaient simplement utilisés comme chiens de travail ; elle n’était par exemple que peu présente en expositions canines.

Diffusion du Berger Hollandais dans son pays d'origine

Dès le début du 20ème siècle, l’activité d’élevage de troupeaux connut un net recul en Hollande. Se distinguant par sa polyvalence, le Berger Hollandais fut alors utilisé pour d’autres tâches, notamment la surveillance et le pistage. Il fut également employé par la police et comme chien guide d’aveugle.


Soucieux de mieux cadrer l’évolution de la race, le Nederlandse Herdershonden Club (NHC) décida en 1914 de fixer des critères plus précis en termes d’apparence. En particulier, il se mit à n’accepter plus que les individus arborant une robe bringée et à interdire le blanc. Toutefois, comme la race ne comptait alors que peu de représentants, cela eut pour effet de limiter grandement le nombre de reproducteurs. Qui plus est, la Première guerre mondiale eut des conséquences désastreuses sur sa population, qui diminua fortement.


Cela amena l’organisme à autoriser à nouveau d’autres robes dans les années 30, afin de relancer la race tout en définissant cette fois clairement trois variétés distinctes : les poils courts, longs et durs. Les couleurs de robes acceptées étaient plus variées que celles admises aujourd’hui (bringé sur fond brun ou gris) et différaient selon le type de pelage, puisque :

  • les individus à poils courts pouvaient être rouges, bruns, unicolores ou bringés ;
  • chez ceux à poils longs, une seule robe était admise : brun-marron bringé ;
  • ceux à poils durs pouvaient être fauves, bruns, gris cendrés et gris bleu voire poivre et sel, rouges ou bringés.


Des croisements avec des Bergers Allemands et des Bergers Belges de couleur bringée contribuèrent également à consolider la race.


En 1954, cette dernière étant devenue stable, il fut décidé que seuls les reproducteurs officiellement enregistrés en tant que Berger Hollandais seraient admis. Autrement dit, les croisements avec d’autres races devinrent interdits.


Le travail mené au cours des décennies précédentes fut récompensé dès l’année suivante, c'est-à-dire en 1955, avec la reconnaissance officielle du Berger Hollandais par la Fédération Cynologique Internationale (FCI).


Toutefois, ce n’est qu’à partir des années 80 que les éleveurs se penchèrent plus rigoureusement sur la sélection et l’amélioration de la race en termes d’aptitudes et de caractère, au-delà du seul aspect physique. C’est également à cette époque qu’ils commencèrent à en faire la promotion en vue de la diffuser plus largement. Ce travail permit de développer l’exportation de ce chien en dehors de ses terres d’origine et le faire connaître à un plus large public, notamment à l’étranger.

Diffusion internationale du Berger Hollandais

Le Berger Hollandais reste aujourd’hui peu connu en dehors de son pays d’origine, bien qu’à partir des années 80 les éleveurs se soient investis dans la promotion de la race, afin de favoriser sa diffusion à l’international et sa reconnaissance.

 

En France par exemple, des premiers spécimens furent importés en 1975, mais il fallut attendre 1990 pour qu’un club de race voie le jour, le Berger Hollandais Club.

 

Toutefois, sa reconnaissance est aujourd’hui encore très incomplète : certains organismes nationaux majeurs n’ont pas encore franchi le pas, ce qui évidemment limite d’autant sa diffusion – en particulier dans les pays en question.

 

Il convient en tout cas de souligner que c’est la variété à poil court qui s’est le plus répandue à l’international.

Reconnaissance du Berger Hollandais par les organismes officiels

Le Berger Hollandais est reconnu depuis 1955 par la Fédération Cynologique Internationale (FCI), qui chapeaute les organismes cynologiques nationaux d’une centaine de pays – à l’image de la Société Centrale Canine (SCC) française, de la Société Royale Saint-Hubert (SRSH) belge ou encore de la Société Cynologique Suisse (SCS).  

 

En revanche, il lui reste encore du chemin à parcourir en Amérique du Nord. En effet, si l’United Kennel Club (UKC) américain le reconnaît depuis 1995, ce n’est pas le cas du Club Canin Canadien (CCC). Du côté de l’American Kennel Club (AKC), l’organisme de référence aux États-Unis, il figure depuis 2017 dans le Foundation Stock Service (FSS), dernière étape avant une reconnaissance pleine et entière.

 

En revanche, la race n’est pas encore reconnue par le prestigieux et influent Kennel Club (KC) britannique, qui tout comme ses homologues nord-américains n’est pas non plus membre de la FCI.

Contrairement à son proche cousin le Berger Belge, le Berger Hollandais est peu connu et répandu en dehors de son pays d’origine.

Plus d'infos sur la popularité du Berger Hollandais

Taille & poids du Berger Hollandais

Taille du mâle
De 57 à 62 cm
Taille de la femelle
De 55 à 60 cm
Poids du mâle
De 24 à 32 kg
Poids de la femelle
De 20 à 30 kg

Le dimorphisme sexuel est très marqué chez le Berger Hollandais : le mâle est sensiblement plus grand et lourd que la femelle.

Morphologie du Berger Hollandais

La morphologie du Berger Hollandais est très proche de celle de son cousin le Berger Belge.

 

Comme de nombreux chiens de travail, il est athlétique et musclé, sans pour autant être massif ; au contraire, il a plutôt une apparence élancée. Le fait qu’il soit d’assez grande taille n’y est pas pour rien.

Pattes du Berger Hollandais

Les pattes du Berger Hollandais sont musclées, fortes et assez longues. Elles présentent de bons aplombs, qui lui donnent une allure légère et souple. Par ailleurs, les membres postérieurs ne possèdent pas d’ergots.

 

Les pieds antérieurs et postérieurs sont ovales, avec des coussinets de couleur foncée et des ongles noirs.

Article détaillé : Les pattes du chien

Queue du Berger Hollandais

Portée plutôt basse au repos, la queue du Berger Hollandais est légèrement relevée lorsqu’il est actif.

Article détaillé : La queue du chien

Tête du Berger Hollandais

Le Berger Hollandais arbore une tête portée haute et plutôt longiligne, avec un stop peu marqué. Elle est dominée par des oreilles triangulaires de taille moyenne et bien droites.

 

Le museau est noir, long et fin. Les joues sont plates, ce qui n’empêche pas les mâchoires d’être puissantes.

Article détaillé : La tête du chien

Yeux du Berger Hollandais

Les yeux du Berger Hollandais sont en amande et toujours marron foncé.

Article détaillé : Les yeux du chien

Pelage du Berger Hollandais

Il existe trois variétés de Berger Hollandais, en fonction du type de pelage : court, long et dur. La première est de loin la plus courante.

 

Toutes possèdent un sous-poil laineux.

Couleurs de robe du Berger Hollandais

Quel que soit le type de pelage qu’il arbore, le Berger Hollandais est bringé sur fond brun ou gris.

 

Ce ne fut pas toujours le cas, car les robes admises étaient plus nombreuses au début : c'était le cas en particulier des couleurs unies, et notamment du blanc. Peu à peu, les robes autorisées se sont centrées autour du bringé, jusqu’à ne retenir finalement que cette possibilité.

Standard du Berger Hollandais

Les standards de race sont des documents établis par les organismes officiels qui listent les conditions qu'un Berger Hollandais doit respecter pour être pleinement reconnu comme appartenant à la race :

Le Berger Hollandais est susceptible depuis ses débuts d’arborer plusieurs types de poils, et se décline en trois variétés : à poil court, à poil long ou à poil dur. Toutefois, il n’existe que peu de différences de l’une à l’autre – tant d’ailleurs en termes d’apparence que de tempérament. Certes, la tête des individus à poil dur peut paraître un peu plus carrée à première vue, mais c’est surtout une impression. Au global, mis à part la longueur et la texture du pelage, il n’y a pas de différence majeure entre les trois variétés. Elles arborent d’ailleurs toutes la même couleur de pelage, même si cela n’a pas toujours été le cas. En effet, les couleurs autorisées étaient plus nombreuses par le passé et différaient entre les variétés, si bien que ces dernières étaient davantage différenciées que de nos jours.

 

En tout cas, depuis toujours, la plupart des représentants de la race possèdent un pelage court : les deux autres variétés sont nettement moins courantes.

 

Par ailleurs, les croisements inter-variétés ne sont en règle générale pas acceptés, mais peuvent être autorisés à titre exceptionnel par le Nederlandse Herdershonden Club (NHC). En effet, en raison du faible nombre de représentants des variétés à poils durs et longs, ce dernier a convaincu en 2014 la Fédération Cynologique Internationale (FCI) de prendre des mesures visant à faciliter le développement et l’élevage  de ces deux types de Bergers Hollandais considérés comme « en voie de disparition » même dans leur pays d’origine. Certains croisements entre des individus à poil court et des individus à poil long ou à poil dur peuvent donc depuis lors être autorisés, du moins sous certaines conditions. L’objectif est d’augmenter la population et d’éviter la consanguinité des variétés les moins représentées.

 

De façon générale, les éleveurs (aux Pays-Bas et ailleurs) accordent une grande importance au suivi de l’évolution de la race, qu’il s’agisse de la recherche de reproducteurs au caractère stable ou du respect du standard, et tendent toujours à suivre les recommandations du NHC.

Maturité sexuelle du Berger Hollandais

L’âge de maturité sexuelle du Berger Hollandais n’est pas le même chez les mâles et chez les femelles. Alors que les premiers sont capables de se reproduire à partir d’environ 7 mois, les secondes atteignent la puberté un peu plus tardivement, vers 10 à 12 mois.

 

Cependant, quel que soit son sexe, il est vivement recommandé d’attendre ses deux ans avant de le mettre à la reproduction. Ainsi, l’animal a atteint sa taille adulte et son développement physique ainsi que sexuel est terminé. Dans le cas des femelles, attendre au moins deux cycles de chaleurs (c’est-à-dire ne la faire saillir qu’à partir du troisième cycle) permet que le cycle reproducteur soit stabilisé.

Durée de gestation du Berger Hollandais

Le nombre de chiots par portée chez le Berger Hollandais est très variable, puisqu'il va d'un ou deux à plus d’une dizaine – en fonction principalement de l’état de santé de la mère et de l’âge du père. La moyenne se situe toutefois autour de 7 à 8.

Croisements autorisés du Berger Hollandais

La reproduction du Berger Hollandais est très contrôlée et suivie par les éleveurs ainsi que par le club de race hollandais (Nederlandse Herdershonden Club, ou NHC), désireux de perfectionner la race.

 

Les croisements inter-variétés, c’est-à-dire entre individus appartenant à des variétés différentes (poil court, poil long, poil dur), ne sont pas acceptés, sauf autorisation spécifique accordée à titre exceptionnel par le NHC. Ces autorisations ne peuvent porter que sur l’accouplement d’un sujet à poil court avec un autre à poil long ou à poil dur, dans l’objectif d’accroître le pool de reproducteurs de ces deux dernières variétés et de réduire les risques de consanguinité au sein de leur population.

Le Berger Hollandais est plutôt facile d’entretien, en particulier les variétés à poil court et à poil dur. Cela ne veut pas dire pour autant qu’on peut se permettre de négliger celui-ci, car on augmenterait alors les chances de problèmes de santé en tous genres.

Plus d'infos sur l'entretien et le toilettage du Berger Hollandais

Les usages du Berger Hollandais ont évolué au cours du 20ème siècle. Alors qu’il était à la base essentiellement un chien de berger, il commença à être utilisé également par la police et l’armée, et aujourd’hui on le retrouve aussi comme simple animal de compagnie.

Plus d'infos sur les usages du Berger Hollandais

Le prix d’un chiot Berger Hollandais peut varier fortement en fonction de la lignée dont il est issu, de la réputation de l’éleveur ou encore tout simplement de ses caractéristiques individuelles – point qui explique d’ailleurs pourquoi les prix peuvent d’ailleurs varier au sein d’une même portée. En revanche, toutes choses égales par ailleurs, on ne constate pas d’écart majeur entre les trois variétés (poil court, poil long et poil dur).

Plus d'infos sur le prix d'achat d'un Berger Hollandais

Le Berger Hollandais a des origines communes avec plusieurs races géographiquement proches, notamment le Berger Belge. Ils possèdent d’ailleurs plusieurs points communs, que ce soit en termes d’apparence (y compris dans les différentes variétés de pelage) ou de tempérament (à commencer par leur très grande capacité d’apprentissage). Il peut d’ailleurs parfois être difficile les distinguer.

Trouvez un élevage de Berger Hollandais près de chez vous !

Avis & conseils

bonjour, mon ami a un berger hollandais de 2 ans et un chat de 9 mois. Ils s'entendre très bien. Le berger hollandais est un excellent chien de garde, il protège son territoire et ses maîtres. J'ai eu des bergers allemands, je peux vous dire que le berger hollandais est supérieur, il est athlétique, rapide, bon comportement avec les enfants et adore ses maîtres. Cordialement

   
Par palle beatrice

Vidéos

Toutes les races de chiens

Par lettre :
Par pays :
Par type :