Berger d'Auvergne

Berger d'Auvergne

Groupe : Chien de berger et de bouvier

Partager
 
Il s’avère bien difficile de dater précisément l’apparition du Berger d’Auvergne, dans la mesure où il ne s’agissait pas...   Lire la suite

Il s’avère bien difficile de dater précisément l’apparition du Berger d’Auvergne, dans la mesure où il ne s’agissait pas à l’origine d’une race aux contours bien définis, mais plutôt d’un bâtard issu de divers mélanges de chiens de ferme. Reste qu’aux dires des paysans d’Auvergne, la région du centre de la France d’où il est originaire, il faisait partie de leur vie et restait le meilleur chien pour protéger un troupeau et chasser avec son maître.

 

L’imparfait est toutefois de mise dans la mesure où, depuis les années 80, le Berger d’Auvergne appartient presque aux vestiges du passé. En effet, autrefois présent dans tout le Massif Central, au centre de la France, il est alors progressivement supplanté par le Border Collie, jusqu’à disparaître presque complètement à la veille des années 2000.

 

Toutefois, certains paysans et passionnés commencent alors à regretter amèrement leur choix de l’avoir remplacé dans leurs foyers par un chien beaucoup moins adapté au travail à la ferme, et en particulier avec les vaches.

 

C’est ainsi qu’un petit groupe d’amoureux de ce canidé, mêlant paysans, éleveurs et cynophiles passionnés, se met à œuvrer à sa sauvegarde, et parvient non sans mal à le protéger de l’extinction. Ainsi, en 2014, ils lancent en Auvergne un appel à témoins en vue de retrouver des spécimens de la race. Les réponses ne se font pas attendre.

 

Toutefois, afin d’en avoir le cœur net et de ne pas se réjouir trop vite, des journalistes actifs pour la biodiversité, Philippe J. Dubois et Elise Rousseau, ainsi que le professeur de zootechnie Jean-François Courreau (de l'Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort), décident d’aller prospecter quelques jours dans les fermes du Cantal pour retrouver ces chiens. Ils sont aidés sur place par Julien Souvignet, spécialiste des chiens de troupeau. De ferme en ferme, d’élevage en élevage, l’équipe découvre que le berger d’Auvergne est toujours vivant, même si sa survie est menacée. En effet, au terme de cette minutieuse enquête, treize chiennes sont répertoriées… mais aucun mâle.

 

Commence alors une longue et fastidieuse aventure afin de trouver des mâles pour organiser des saillies et tacher ainsi de sauver le Berger d’Auvergne.

 

Une équipe informelle voit donc le jour et part à la recherche d’autres chiens. Le bouche-à-oreille fonctionne bien, puisque quelques mâles sont trouvés, ce qui permet, dès 2014, d’assister à la naissance de plusieurs portées.

 

Même si la race renaît de ses cendres, elle demeure confidentielle, et les éleveurs de Berger d’Auvergne se comptent sur les doigts d’une main. En outre, il n’est toujours pas reconnu par la Société Centrale Canine (SCC) – ni d’ailleurs par quelque autre organisme officiel.

 

En attendant, l’Association de Sauvegarde du Berger d’Auvergne (ASCBA), fondée en 2014, a mis au point une labellisation. Il s’agit d’une succession de trois examens permettant de s’assurer que le chien correspond à suffisamment de critères pour pouvoir être considéré comme un « Chien Berger d’Auvergne ».

Ils consistent en :
• une étude comportementale visant à évaluer la stabilité et le caractère de l’animal ;
• un examen morphologique réalisé à partir d’une évaluation visuelle, permettant de vérifier la conformité au standard établi par l’ASCBA ;
• un examen pratique sur troupeau constitué par une série de tests destinés à évaluer l’instinct naturel du chien en présence du troupeau.

 

L’obtention du label ouvre le droit à la reproduction et à l’inscription au livre généalogique du Chien Berger d’Auvergne géré par l’ASCBA. Les descendants de chiens labellisés par l’association doivent à leur tour passer cette même épreuve. Seuls les spécimens ayant obtenu le label peuvent prétendre à l’appellation « Chien Berger d’Auvergne ».

   Réduire
Voir plus de photos

Apparence

Le Berger d’Auvergne est un chien de taille moyenne, solide mais sans lourdeur. Il est harmonieux, musclé, avec une poitrine bien développée et une queue légèrement portée en sabre.

 

Son crâne est plutôt étroit et sa truffe large et foncée. Son museau est à tendance conique, ses yeux sont ronds et très expressifs, de couleur souvent jaune-orangés, noisettes, voire vairons, ces derniers lui conférant un charme encore plus particulier.


Il s’agit d’une race de chien à poil court, et ledit poil est épais et rude. De nombreuses couleurs de robe sont possibles, mais elle est le plus souvent marbrée. En effet, la moitié des chiens sont porteurs du gène merle, qui s’exprime de manière visible dès la naissance en gommant partiellement les couleurs dominantes. On trouve autant de spécimens fauve clair ou marron noir que des fortement charbonnés. Un tel patchwork de couleurs en fait un animal unique et original.

Éducation du Berger d'Auvergne

Du fait de son intelligence remarquable et de sa souplesse de caractère, le Berger d’Auvergne exécute à merveille, sur un simple ordre, tout ce qu’il a appris de son maître durant son éducation. De fait, il a une aptitude innée au travail de troupeau, et plus spécifiquement auprès des bovins, qui représentent l’élevage principal dans sa région d’origine, le Massif Central.
Bien évidemment, plus il est éduqué tôt en vue de remplir son futur rôle de chien de travail, plus il sera efficace sur le terrain, pour le plus grand bonheur de ses propriétaires.


En tout état de cause, son éducation ne s’avère guère difficile, car il est très réceptif, fait montre d’une grande patience et a un mental d’acier. Par contre, c’est un chien vif et doté d’un instinct de chasseur, qu’il est nécessaire de canaliser durant son dressage.

 

Enfin, le berger d’Auvergne est un chien sensible : son éducation doit être souple, sans excès d’autorité, car il a besoin de créer une forte relation de confiance avec son propriétaire.

Entretien du Berger d'Auvergne

Race de chien rustique, le Berger d’Auvergne ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Brosser son chien une fois par semaine est suffisant pour entretenir correctement son poil.

Usage du Berger d'Auvergne

Le Berger d’Auvergne aime travailler, et dispose de prédispositions naturelles qui en font un excellent chien de conduite de troupeau et/ou chien de protection de troupeau.


Même si cet usage est moins courant, il fait aussi un bon chien de chasse.

 

Il est également tout à fait adapté en tant qu’animal de compagnie, sous réserve que son important besoin d’activité soit respecté.


Enfin, il peut aussi exceller dans certaines disciplines de sport canin comme l’agility, le pistage ou encore le cani-cross, qui lui vont à merveille.

Caractéristiques

  • Taille du mâle : De 50 à 58 cm
  • Taille de la femelle : De 45 à 53 cm
  • Poids du mâle : De 20 à 30 kilos
  • Poids de la femelle : De 19 à 26 kilos
  • Durée de vie moyenne : De 13 ans à 15 ans

Caractère du Berger d'Auvergne

Chien intelligent, polyvalent, docile, affectueux et facile à vivre, le Berger d’Auvergne est doté d’un caractère affirmé mais amical. Calme et discret, il sait trouver sa place au sein du foyer sans être envahissant.

 

Par contre, ce n’est pas une race de chien recommandée pour les personnes âgées ou sédentaires. En effet, il est énergique, plein de vitalité, et a besoin de se dépenser quotidiennement. De fait, le Berger d’Auvergne n’est pas un compagnon de tout repos : l’idéal pour lui est une vie en plein air, tant son rôle de chien de troupeau et chien de chasse est inscrit dans ses gênes.

 

Il est donc heureux en extérieur et au service de son maître, mais peut éventuellement vivre en appartement, à condition qu’il soit sorti plusieurs fois par jour et suffisamment longtemps pour satisfaire son besoin de se dépenser.

 

Très attaché à son maître et très protecteur envers sa famille - particulièrement avec les enfants -, il peut se montrer nettement plus méfiant envers les étrangers.

Santé du Berger d'Auvergne

Le Berger d’Auvergne est une race de chien à la santé robuste.


Il est toutefois susceptible d’être victime de maladies oculaires, comme l’anomalie de l’œil du Colley (AOC). Également appelée hypoplasie choroïdienne, cette maladie est essentiellement héréditaire et touche principalement les chiens de berger et les colleys. Elle évolue en différents stades, jusqu’à aboutir à la cécité totale du chien. Si les parents étaient porteurs du gène, il est possible et recommandé de la dépister dès la naissance, au travers d’un test effectué par un vétérinaire ophtalmologiste. Cela dit, l’individu peut s’avérer être un porteur sain, c’est-à-dire que la maladie peut ne jamais se développer.

Alimentation du Berger d'Auvergne

Des croquettes de qualité sont recommandées pour nourrir son Berger d’Auvergne, afin de perpétuer sa robustesse et sa bonne santé. Comme pour tout chien, la ration quotidienne dépend de son âge, de son activité et de son poids.

Prix d'un Berger d'Auvergne

Avis & conseils Berger d'Auvergne

Soyez le(a) premier(ère) à donner votre avis sur cette race canine !

Vous connaissez bien les Berger d'Auvergne, ou possédez vous-même un Berger d'Auvergne ?
Que pensez-vous de cette race ? Avez-vous des conseils à partager ?

Votre nom / prénom :
Pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois : Inscription gratuite
Votre adresse e-mail :
Pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois : Inscription gratuite
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer
Trouvez un élevage de Berger d'Auvergne près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Berger d'Auvergne ou organiser une saillie entre Berger d'Auvergne ?Voir les annoncesPublier une annonce