Buhund Norvégien

Buhund Norvégien

Autres noms : Berger Norvégien
Nom d'origine : Norsk Buhund
Groupe : Chien de type Spitz et de type primitif
Standard : Standard FCI N°237

Partager
 

Qualités du Buhund Norvégien

Tempérament du Buhund Norvégien

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Buhund Norvégien au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Buhund Norvégien

Espérance de vie
14 ans
Poids de la femelle
De 12 à 16 kilos
Poids du mâle
De 14 à 18 kilos
Taille de la femelle
De 41 à 45 cm
Taille du mâle
De 43 à 47 cm

Le Buhund Norvégien : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Buhund Norvégien

Le Buhund Norvégien est une race connue depuis très longtemps en Norvège et en Scandinavie, et il est plausible que les Vikings en aient emmené avec eux lors de leurs conquêtes. D’ailleurs, des restes de squelettes de ces chiens ont été retrouvés dans une tombe de Viking datant du 10ème siècle.

 

Il était très compétent comme chien de berger, mais ses maîtres norvégiens lui apprenaient également le travail de chien de chasse (pour traquer les ours et les loups) et celui de chien de garde, pour garder et protéger les fermes. Son nom vient d’ailleurs des mots "ferme" (“bu”) et "chien" (“hund”).

 

Au début du 20ème siècle, John Saeland et Toralf Raanaas, des agriculteurs norvégiens, entamèrent un programme de reproduction sélective de ces chiens en choisissant les meilleurs spécimens. Les deux critères importants étaient l’apparence et, bien sûr, l’aptitude au travail. C’est ainsi que le Buhund Norvégien tel qu’on le connaît aujourd’hui fut développé.

 

La première exposition de Buhunds Norvégiens eut lieu dans les années 1920 en Norvège. Le club de la race (Norsk BuhundKlubb) fut créé en 1939, et son premier président était Toralf Raanaas.


Le Buhund Norvégien fut officiellement reconnu par la FCI (Fédération Cynologique Internationale) en 1963 et importé aux États-Unis dans les années 80. Il fut reconnu par l’UKC (United Kennel Club) en 1996, puis par l’AKC (American Kennel Club) suivit en 2009. Le CKC (Canadian Kennel Club) reconnaît également la race.

 

Néanmoins, même s’il est reconnu par les grands organismes canins du monde entier, le Buhund Norvégien reste une race de chien rare hors de son pays d’origine, ou du moins hors de Scandinavie. Les statistiques du Nordic Kennel Union, établi pour favoriser la coopération entre les organismes canins nationaux des différents pays scandinaves, font état d’un peu moins de 200 chiots enregistrés en Norvège entre 2010 et 2015, et environ 130 dans les autres pays nordiques. Mais, dans le même temps, aucun enregistrement n’a eu lieu par exemple en France auprès de la SCC (Société Centrale Canine). Aux Etats-Unis, il se situe autour de la 170ème place (sur 190) du classement des races établi par l’AKC sur la base du nombre de pedigrees enregistrés.

Le Buhund Norvégien est un Spitz typique : le corps rentre dans un carré, sa taille est dans la moyenne, les oreilles sont bien dressées, et le museau n’est ni trop étroit, ni trop lourd. Par ailleurs, étant une race de chien très active, ses membres sont forts et musclés.


La tête est bien proportionnée par rapport au corps. Les yeux sont très foncés, ont une forme ovale, et le bord des paupières est noir. Les oreilles sont de taille moyenne, pointues et droites. La truffe est de couleur noire.

 

La queue du Buhund Norvégien est enroulée sur le dos, plutôt levée, et ne se trouve jamais sur les côtés du corps.

 

En ce qui concerne la robe, elle est double, avec d’une part un poil de couverture épais et dur, et d’autre part un sous-poil doux et lui aussi épais. Lisse et couché, le poil de couverture est plus court sur la tête et sur la face antérieure des membres, plus long sur le cou, la poitrine, le côté extérieur des cuisses et la queue. L’ensemble permet au Buhund Norvégien de résister même aux hivers les plus froids. Par contre, étant originaire d’un endroit la température au cœur de l’été dépasse à peine 25°, c'est une race de chien qui supporte mal la chaleur.

 

Le standard du Buhund Norvégien autorise deux couleurs de robe : froment (couleur de blé, claire et lumineuse, avec le moins de blanc possible) et noir (de préférence unicolore, ou avec aussi peu de blanc que possible). Les pointes des poils peuvent être plus claires.

Standard FCI N°237 (08/09/1999)


TRADUCTION : Adaptée au nouveau standard par le Dr. J.-M. Paschoud


ORIGINE : Norvège.


DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 09.08.1999

UTILISATION:


Chien de garde, de ferme et de berger d'utilité polyvalente.

CLASSIFICATION F.C.I. :


Groupe 5 - Chiens de type Spitz et de type primitif

Section 3 - Chiens nordiques de garde et de berger.

Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL :


C'est un Spitz typique qui est inscriptible dans le carré et dont la taille est un peu en dessous de la moyenne. L'expression est éveillée et franche. Les oreilles sont droites et pointues. La queue est portée fermement enroulée sur le dos.

COMPORTEMENT / CARACTERE :


Courageux, énergique, amical.

TETE :


Sans être trop lourde, la tête est en bon rapport de grandeur avec le corps. En forme de cône, sèche. Les particularités liées au sexe masculin et féminin doivent être clairement marquées.

REGION CRANIENNE :

- Crâne : Presque plat et bien rempli au-dessous des yeux. Les axes du crâne et du chanfrein sont presque parallèles.
- Stop : Bien marqué, sans être trop prononcé.

REGION FACIALE :

- Truffe : Noire.

- Museau : Environ de même longueur que le crâne. Ni trop étroit, ni trop lourd. Le chanfrein est droit.

- Lèvres : Fermement jointives, noires.

- Mâchoires/dents : Articulé en ciseaux. Denture complète.

- Yeux : Ovales, aussi foncés que possible. Bords des paupière noirs.

- Oreilles : De grandeur moyenne, pointues, portées fermement dressées.

COU :


De longueur moyenne, sec, fort, bien porté.

CORPS :


- Dos et rein : Courts, forts et droits.

- Croupe : Aussi peu inclinée que possible.

- Poitrine : Bien descendue, côtes bien cintrées.

QUEUE :


Attachée haut, fermement enroulée, portée sur le milieu du dos, pas trop sur le côté.

MEMBRES :


MEMBRES ANTERIEURS :

- En général : Solides, pourvus d'une bonne ossature.

- Epaules : Modérément inclinées.

- Coudes : Bien au corps; tournés ni en dedans ni en dehors.

- Avant-bras : Droit.

- Métacarpe : Modérément fléchi.

- Pieds antérieurs : De forme ovale, compacts.

MEMBRES POSTERIEURS :

- En général : Angulations modérées.

- Cuisse : Puissante, bonne musculature.

- Jambe : Bien musclée.

- Pieds postérieurs : De forme ovale, compacts.

ALLURES :


Mouvement facile, parallèle, avec bonne poussée des postérieurs. La ligne du dessus reste ferme.

ROBE :


POIL : Poil de couverture épais, abondant et dur, mais plutôt lisse et couché. Sur la tête et la face antérieure des membres, le poil est comparativement plus court; au cou, à la poitrine, à la face postérieure des cuisses et à la queue il est plus long. Le sous-poil est doux et épais.

COULEUR :

- Froment (biscuit) : Allant d'assez clair à rouge-jaunâtre; les pointes des poils peuvent être charbonnées ou non, mais ce charbonnage ne doit pas influencer la couleur de base. Le masque est autorisé. La couleur franche et lumineuse est préférée. Aussi peu de blanc que possible.

- Noir : De préférence unicolore (sans trop de décoloration bronzée). Aussi peu de blanc que possible.

TAILLE ET POIDS :


- Hauteur au garrot :

Mâles : 43-47 cm, Femelles : 41-45 cm.

- Poids :

Males approximativement 14-18 kg, Femelles approximativement 12-16 kg.

DEFAUTS :


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

- Constitution trop fine ou trop grossière, manque d'élégance.

- Truffe de couleur foie (marron) ou rose.

- Articulé en pince.

- Yeux clairs, yeux saillants.

- Queue insuffisamment enroulée, pendante, avec des fanges indésirables.

- Croupe plus haute que le garrot.

- Antérieurs qui fauchent; pas court; sans rendement.

- Poil ondulé ou trop long.

- Nervosité

DEFAUTS ELIMINATOIRES :


- Agressivité.

- Prognathisme supérieur ou inférieur.

- Oreilles non dressées.

- Toute autre couleur que celles mentionnées dans ce qui précède.

- Chien qui mesurent 1 cm de moins ou de plus que les tailles indiquées dans le standard.



Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.



N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Le Buhund Norvégien est indépendant et attentif. C’est un chien de garde très vigilant, qui n’aboie que pour une bonne raison. Au demeurant, il mord ou se défend rarement sans provocation.

 

Ces qualités se conjuguent à son caractère docile et travailleur pour en faire également un très bon chien de berger protecteur de troupeaux. En revanche, la conduite des troupeaux est un peu moins sa spécialité.


Bien qu’il sache agir en toute indépendance dans son travail de garde de troupeaux, le Buhund Norvégien est également un chien très sociable et amical envers ses humains, dont il apprécie la présence. En outre, il accepte facilement les nouvelles personnes qu’on lui présente, ainsi que les autres animaux, qu’il s’agisse de congénères ou d’autres espèces.

 

Sa proximité avec l’Homme fait qu’il est même parfois utilisé comme chien de thérapie, visitant des maisons de retraite ou des hôpitaux pour enfants et apportant un soutien psychologique aux personnes qu’il croise. Au demeurant, ce n’est d’ailleurs pas une race de chien hostiles au changement ; au contraire, il aime aller à de nouveaux endroits et découvrir de nouvelles choses.

 

Énergique et affectueux, c’est un parfait compagnon pour une famille active avec des enfants. Toutefois, comme pour toutes les races de chiens, les interactions avec les plus jeunes doivent toujours être surveillées afin d’éviter que l’enfant ou l’animal ne soit blessé par accident.

 

Par contre, il a tôt fait de s’ennuyer s’il est laissé livré à lui-même enfermé dans un appartement pendant longtemps sans la moindre distraction. Son ennui pourrait se manifester par des comportements indésirables, tels que des destructions dans la maison ou des aboiements excessifs. S’il est inévitable de le laisser seul pendant des journées entières, il convient au moins de lui laisser des jouets pour se distraire, mais l’idéal est évidemment qu’il puisse avoir accès à un jardin sécurisé, par exemple grâce à une chatière pour chien.

 

C'est un chien actif qui aime les promenades et les randonnées, mais aussi jouer avec un frisbee (discdog) ou une balle. Tant que vous lui permettez de dépenser son énergie à travers au moins 20 à 30 minutes de jeu par jour et une bonne balade, le Buhund Norvégien se contente de partager le canapé avec vous lorsque vous vous détendez le soir, et peut donc très bien vivre en appartement.


Enfin, il s’illustre également par une excellente vue, une ouïe fine et un odorat très développé ; autant de qualités qui font de lui en font un très bon chien de chasse.

Le Buhund Norvégien est un chien très obéissant, et qui aime beaucoup plaire à ses maîtres. Par conséquent, son éducation ne s’avére généralement pas particulièrement difficile. Il est même considéré comme l’une des races de chien les plus faciles à former parmi tous les chiens de type Spitz. Néanmoins, comme pour la plupart des autres chiens, plus son éducation est entamée tôt, mieux c’est. L’idéal est de l’emmener dès son plus jeune âge dans une école des chiots, afin d’établir une relation de travail solide et de le sociabiliser.

 

Par ailleurs, pour que son chien apprenne rapidement, le maître doit être cohérent et ne pas être avare d'éloges et de récompenses. Il doit également faire montre d’une certaine douceur, car le Buhund Norvégien a tôt fait d’être contrarié s’il juge son maître trop sévère. De façon générale, mieux vaut donc privilégier une méthode d’éducation positive, avec des récompenses pour motiver le chien à travailler.


Par ailleurs, une certaine patience peut s’avérer nécessaire, car le Buhund Norvégien peut se montrer à l’occasion un peu têtu et indépendant. En outre, les répétitions d'exercice peuvent l’ennuyer assez rapidement. Il ne faut donc pas hésiter à faire des pauses pendant ses séances d’éducation, afin de jouer avec lui et lui changer les idées.

 

Au final, avec un maître qui sait comment éduquer son chien au mieux, le Buhund Norvégien est capable d’effectuer des tâches complexes. Ce n’est pas par hasard qu’il est utilisé par exemple en tant que chien policier renifleur ou encore que chien-guide pour personnes malentendantes. C’est cette même capacité d’apprentissage qui explique qu’il excelle dans certaines disciplines canines comme les concours d'obéissance et l’agility.

Le Buhund Norvégien est une race de chien robuste, qui n’a que très rarement des problèmes de santé.

 

Il peut toutefois souffrir de problèmes oculaires héréditaires (à commencer par la cataracte) ainsi que de dysplasie de la hanche. Touchant plutôt habituellement les races de chien de grande taille, cette dernière concerne tout particulièrement les chiens en surpoids, même si aucun n’est à l’abri.


Or, le Buhund Norvégien fait justement partie des races de chien prédisposées à l’obésité. Il convient donc d’être vigilant sur ce point dès son plus jeune âge, d’autant que maintenir un poids approprié est un des principaux moyens de garder son chien en bonne santésante-du-chien-56/les-bonnes-resolutions-pour-un-chien-heureux-et-en-bonne-sante-14327.php.

 

L’espérance de vie moyenne d’un Buhund Norvégien est d’environ 14 ans.

Le Buhund Norvégien perd énormément de poils lors de sa mue, au printemps et à l’automne. Il est conseillé de brosser son chien tous les jours pendant ces périodes-là.

 

Le reste du temps, un coup de brosse après une balade avec son chien permet de nettoyer les saletés et éliminer les insectes posés sur le pelage, ainsi que les poils morts.

 

Le Buhund Norvégien n’a pas besoin d’être lavé régulièrement, mais il n’en reste pas moins possible de donner un bain avec son chien en cas de nécessité, en utilisant le cas échéant un shampooing destiné aux chiens.


Par ailleurs, pour éviter les otites du chien et autres maladies liées aux oreilles, il convient de les examiner à peu près toutes les deux semaines.

 

Il faut aussi brosser les dents de son chien fréquemment (2 à 3 fois par semaine) avec un dentifrice spécialement conçu à cette fin. Cela contribue à ce qu’il garde une bonne santé générale et une haleine fraîche.

 

Enfin, couper les griffes de son chien peut s’avérer nécessaire de temps à autres, en particulier s’il passe beaucoup de temps à la maison. En revanche, s’il est le plus souvent à l’extérieur, elles s’usent normalement naturellement.

L’alimentation de base du Buhund Norvégien doit être constituée de croquettes de qualité et adaptée au poids, à la taille et à l'âge du chien, ainsi qu’à son niveau d’activité physique. S’il se dépense beaucoup, elle doit être très riche en protéines. Au contraire, s’il se contente de jouer un peu à côté de la maison et faire des petites randonnées de temps en temps, il a besoin de moins de nourriture.

 

En tout état de cause, il est important de bien calculer – et adapter lorsque cela est nécessaire – la ration quotidienne de son chien, afin de le prémunir du risque d’obésité auquel cette race est exposée. Au besoin, il ne faut pas hésiter à demander conseil à son vétérinaire.

Le Buhund Norvégien est un chien polyvalent, comme c’était d’ailleurs déjà le cas lorsqu’il était utilisé à diverses fins par les Vikings il y a des siècles.

 

Ainsi, il fait tout d’abord un parfait chien de garde. Il peut également gérer les troupeaux car, de base, il s’agit d’un chien de berger.

 

Il est aussi utilisé pour la chasse, principalement de nos jours la chasse à la sauvagine ; son ouïe et son odorat exceptionnels y font des merveilles.

 

Son intelligence, son obéissance et ses caractéristiques physiques lui permettent également d’assister la police dans son pays d'origine, la Norvège. Il est ainsi utilisé comme chien de recherche de victimes dans les décombres et chien d'avalanches. Son excellent odorat fait qu’il sert également comme chien policier détecteur d’explosifs et chien de recherche de stupéfiants.

 

Par ailleurs, il peut aussi assister à merveille les sourds et les malentendants.

 

Il intervient également comme chien de soutien psychologique dans un but thérapeutique, en aidant des personnes malades mentalement à instaurer un dialogue avec l’extérieur, en permettant aux prisonniers de garder un lien avec le monde ou encore en accompagnant des personnes âgées ou des malades hospitalisés sur une longue durée.

 

Ses nombreuses qualités et l’envie de plaire à son maître font également du Buhund Norvégien un parfait candidat pour les sports canins. Il est particulièrement performant en agility, cavage (recherche de truffes), flyball et, bien évidemment, en obéissance.

 

Enfin, c’est aussi tout simplement un très bon chien de compagnie, capable en outre de vivre en appartement à condition de ne pas être laissé seul trop longtemps.

Ce qui est rare est cher, et cet adage vaut aussi pour les chiens. Ainsi, en France, il faut prévoir autour de 1000 euros pour adopter un chiot Buhund Norvégien. Aux États-Unis, les prix peuvent aller jusqu’à 2500$.

Avis & conseils Buhund Norvégien

Nous avons un Buhund de Norvège qui va avoir bientôt 14 ans. C'est des chiens avec un caractère très doux et il est très calme. bon avec les enfants.

   
Par Samson Blanche
  • Recherche Berger Norvégien

    Bonsoir, Nous sommes un jeune couple habitant dans le sud de la France et nous recherchons à adopter un berger norvégien. Notre préférence irait vers un chiot, que nou... Lire la suite