Basset de Westphalie

Basset de Westphalie

Nom d'origine : Westfälische Dachsbracke
Groupe : Chien courant, Chien de recherche au sang et races apparentées
Standard : Standard FCI N°100

Qualités du Basset de Westphalie

Tempérament du Basset de Westphalie

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Basset de Westphalie au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques

Espérance de vie
De 11 à 13 ans
Poids de la femelle
De 14 à 15 kilos
Poids du mâle
De 14 à 15 kilos
Taille de la femelle
De 30 à 35 cm
Taille du mâle
De 30 à 35 cm

Foyer idéal pour ce chien

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Basset de Westphalie

Le Basset de Westphalie fut développé au 17ème siècle en Allemagne, dans la région comprise entre le Rhin et le Weser. Issu de croisements entre le Brachet Allemand et différents types de Bassets, il fut créé pour répondre au besoin d’un chien rapide de petite stature capable de se frayer un chemin à travers les broussailles et poursuivre les proies jusqu’à l’intérieur des terriers. Il était le compagnon favori des nobles germaniques qui l'appréciaient tant pour ses qualités de chasseur au lièvre, au lapin et au renard, que pour son humeur conviviale.


Il est mentionné dans la description officielle du Brachet Allemand dans les années 1880, et un premier standard est établi en 1910. Toutefois, la race ne fut reconnue par le Kennel Club Allemand qu’en 1935, puis par la FCI en 1954.

 

Le Basset de Westphalie reste néanmoins rare hors d’Allemagne. D’ailleurs, parmi les grandes organisations canines du monde anglo-saxon, seul l’UKC reconnaît cette race, et depuis 2006 seulement.

Le Basset de Westphalie est un chien courant de petite taille, mesurant entre 30 et 38 cm au garrot et pesant environ 15 kilos. Il ressemble au Brachet allemand, dont il est même considéré comme une version miniature.

 

Sa robe est tricolore, associant le noir, le rouge et le blanc. Des marques blanches se trouvent au niveau du collier, du poitrail, du museau, des pattes ainsi qu’au bout de la queue. Le bicolore n’est pas accepté. Son poil, rude et très serré, est mi long sur le dos, le cou et le derrière de la queue, mais ras sur le reste du corps.

 

Avec un crâne un peu allongé et un stop peu accentué, sa tête évoque clairement sa parenté avec les autres bassets. Ses yeux sont de couleur foncée tandis que ses oreilles, larges et longues, sont plaquées contre la tête.

 

La queue, forte et haute à l’attache, se trouve en parfait prolongement de la ligne du dos. Elle est portée en lame de sabre ou pendante.

Standard FCI N°100 (01/05/1995)



TRADUCTION : Dr.J.-M. Paschoud et Prof.R. Triquet.

ORIGINE : Allemagne.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 24.06.1987.

UTILISATION : Chien courant.

CLASSIFICATION F.C.I. :

Groupe 6 - Chiens courants, chiens de recherche au sang et races apparentées.

Section 1.3 - Chiens courants de petite taille.

Avec épreuve de travail.


ASPECT GENERAL :

Le Basset de Westphalie est l'homologue en réduction du Brachet allemand. Sur beaucoup de points essentiels il correspond à son modèle plus grand, mais donne l'impression d'être plus ramassé et plus puissant. Le Basset de Westphalie est un chien de chasse construit en force d'une taille de 30 à 38 cm et d'une longueur modérée; sa tête, de dimensions moyennes, est noble; sa queue, correctement attachée, est, dans les allures calmes, portée vers le haut en forme de sabre ou pendante avec une légère courbe à l'extrémité. L'expression est fidèle, aimable, sérieuse et attentive.


TETE :

Vue de devant, la tête du Basset de Westphalie paraît étroite et allongée comme chez le Brachet allemand. La protubérance occipitale n'est que peu saillante.

REGION CRANIENNE :

- Crâne: Le crâne n'est qu'à peine plus large que la région jugale.

- Stop: Peu accusé.

REGION FACIALE :

- Truffe : Elle présente sur sa partie médiane une bande de couleur claire, presque de couleur chair, alors que les ailes du nez sont plus ou moins fortement pigmentés.

- Museau : Le chanfrein est légèrement busqué.

- Lèvres : Elles sont modérément tombantes.

- Mâchoires/dents : Denture extrêmement puissante et régulière. Les incisives sont en contact ou par leur bord libre (articulé en pince) ou la face postérieure des incisives supérieures est en contact étroit avec la face antérieure des incisives inférieures (articulé en ciseaux). Les canines sont particulièrement bien développées. Le repli au niveau de la commissure est peu marqué.

- Joues : La saillie pas marquée de la région jugale se fond progressivement dans la racine du museau.

- Yeux : De couleur foncée, limpides, d'une expression aimable.

- Oreilles : Larges, de longueur moyenne, bien plaquées contre la tête; leur extrémité est en arrondi émoussé.


COU :

Modérément long, passablement fort par rapport à la tête; il va en s'amenuisant progressivement vers la tête. La peau du cou est lâche, mais ne forme pas de fanon.


CORPS :

- Dos : Légèrement voussé, de longueur moyenne, avec une légère déclivité derrière le garrot.

- Rein : Large et fortement développé.

- Croupe : Oblique.

- Poitrine : Elle est plus étroite que chez le Teckel; elle est fortement soutenue par les membres antérieurs, mais ne doit pas descendre trop bas entre eux. Cage thoracique longue.

- Ventre : Quelque peu relevé devant les membres postérieurs.


QUEUE :

La queue, dont l'attache est relativement haute et très forte, se fond sans heurt dans la ligne du dos. la queue présente un poil touffu en brosse sur sa face inférieure, et un poil lisse et couché à sa face supérieure; elle se termine en pointe espiée sans franges.


MEMBRES :

MEMBRES ANTERIEURS :

Bien développés, d'une ossature solide, secs, nerveux. Vu de face, les antérieurs ne sont pas courbes, mais
droits; les pieds sont dirigés vers l'avant.

- Coudes : Bien au corps.

MEMBRES POSTERIEURS :

Position du postérieur plus droite que chez d'autres races. En comparaison avec l'avant-main, l'arrière-main est beaucoup plus puissamment développé que chez le Teckel.

- Cuisse : Elle présente une musculature forte et saillante. Aussi bien vue de profil que de l'arrière, la position de la cuisse est presque droite.

PIEDS :

Solides, avec doigts courts bien serrés.


ROBE :

POIL : Sur tout le corps, y compris le dessous, le poil est rude et très serré; il est court sur la tête, sur les oreilles et sur la partie inférieure des membres; il est plus long sur le dos, le cou et la face inférieure de la queue.

COULEUR : Rouge à jaune avec une selle ou un manteau noir et les marques blanches typiques des brachets : liste ou pelote, blanc autour du museau, collier blanc, blanc au poitrail, aux membres et à l'extrémité de la queue. Les chiens bicolores sont indésirables, de même que les chiens avec du noir en tête, la couleur brun chocolat est un défaut.


DEFAUTS :

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.



N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Le Basset de Westphalie est un chien intelligent, obstiné et tenace au travail, capable de suivre la trace d’une proie sur de longues distances sans faiblir.

 

Chien de chasse avant tout, il conserve un tempérament actif et un grand besoin d’exercice. Celui-ci doit être comblé chaque jour, afin d’éviter l’apparition d’un comportement destructeur du chien. La vie en appartement, quoique déconseillée, reste possible dès lors qu’il a la possibilité d’effectuer de longues promenades au moins deux fois par jour. Au cours de ces dernières, il est fortement recommandé de le tenir en laisse, au cas où il flairerait une odeur de proie qui l’éloignerait des sentiers battus. L’idéal reste néanmoins qu’il ait accès à un jardin.

 

A la maison, s’il n’est pas le plus docile des chiens, le Basset de Westphalie montre beaucoup d’attachement et d'affection envers son maître, de loyauté envers la famille, et s’entend très bien avec les enfants. Autant de qualités qui font de lui un très agréable chien de compagnie. Il demande toutefois beaucoup d’interactions et requiert une certaine disponibilité, car il a en permanence besoin de compagnie et ne saurait rester seul une journée entière. Des temps de jeux et d’entraînement à l’obéissance ou à l’agility pourront l’occuper à merveille, mais rien ne le rendra plus heureux qu’une partie de chasse.

 

Enfin, le Basset de Westphalie tolère les autres animaux de compagnie à condition d’être exposé à leur présence dès le plus jeune âge. Sans cela, son instinct de chasseur reprend le dessus, et il est capable de les poursuivre et de les blesser.

A cause de son caractère ferme, le Basset de Westphalie peut se révéler résistant et têtu lors de son éducation. Certains ordres mettront plus de temps à être assimilés qu’avec les autres races de chiens. Le maître doit donc faire figure de chef de meute afin d’être écouté et obéi, et ne le laisser en aucun cas prendre le dessus dans la hiérarchie familiale. Il ne faut donc clairement pas se laisser tromper par la petite taille de ce chien et en faire une « princesse », au risque de connaître à plus ou moins brève échéance de réels problèmes de cohabitation.


Au final, l'éducation du Basset de Westphalie doit donc être précoce et ferme, tout en valorisant les principes de l’éducation canine positive.

Le Basset de Westphalie est un chien robuste, à la santé solide, qui dispose d’une bonne espérance de vie. Toutefois, sa parenté avec la famille des Bassets explique qu’il soit enclin aux problèmes de dos, allant du froissement musculaire à la discopathie dégénérative.

 

Par ailleurs, ses longues oreilles tombantes sont à surveiller, car elles sont sensibles aux otites. En cas d’infection, le chien tend à secouer la tête et à se gratter l’oreille. Une mauvaise odeur ainsi que le développement de rougeurs autour du canal auditif en constituent d’autres signes. Une infection de l’oreille nécessite une visite chez le vétérinaire et est traitée par des médicaments vendus sous prescription.

 

Enfin, comme tout chien de travail, un Basset de Westphalie qui participe à la chasse a plus de chance de se blesser qu’un chien de compagnie gardé à la maison. Cela dit, dans le feu de l’action, le chien tend à faire fi de la douleur, si bien que ce n’est souvent qu’après coup que le maître remarque par exemple des lacérations ou des morsures.

Un ou deux brossages hebdomadaires sont conseillés pour l’entretien du poil très serré, de texture rude, du Basset de Westphalie. Les bains du chien doivent rester rares, car ils privent le poil de ses huiles naturelles.

 

Il convient aussi d’effectuer un examen visuel des oreilles au moins une fois par semaine ainsi que de les sécher après une immersion dans l’eau, afin de limiter les risques d’infection.

 

Enfin, ses dents doivent être brossées régulièrement afin de réduire le risque de maladie parodontale du chien et d’infections, susceptibles par exemple de devoir entraîner un jour des extractions dentaires.

Le Basset de Westphalie requiert une alimentation de qualité, adaptée à son activité physique. Un mélange de croquettes et de conserves pour chien apporte tous les nutriments dont il a besoin.

 

Par ailleurs, les chiens de cette race montrent un goût prononcé pour les fruits et légumes, les œufs et le fromage, mais ces aliments ne devraient pas constituer plus de 10% de l’apport calorique global.

 

Pour les chiots, la ration est à fractionner en quatre repas quotidiens, tandis que l’adulte peut se satisfaire d’un repas toutes les 24 heures. Certains individus préfèrent toutefois nettement recevoir deux rations par jour, et il est conseillé le cas échéant d’en tenir compte.

Le Basset de Westphalie est un chien de chasse au nez remarquable. Souple et agile, il est utilisé comme chien courant. Au travail, il est à l'aise sur tous les terrains et chasse aussi bien le lièvre et le renard (chasse au déterrage) que le cerf ou le sanglier.

Ces dernières décennies, il a réussi sa transition vers l’intérieur de la maison : affectueux et loyal, il est facilement devenu un chien de compagnie très apprécié.

Au début du 20ème siècle, le Basset de Westphalie a été importé en Suède afin de constituer la base d’une nouvelle race de chien de chasse, de taille plus grande, capable de s’attaquer au gros gibier comme le chevreuil : le Basset Suédois (ou Drever). Cette race cousine du Basset de Westphalie a rapidement rencontré le succès, au point de le supplanter largement dans les parties de chasse, même en Allemagne.

Avis & conseils Basset de Westphalie

Soyez le(a) premier(ère) à donner votre avis sur cette race canine !

Vous connaissez bien les Basset de Westphalie, ou possédez vous-même un Basset de Westphalie ?
Que pensez-vous de cette race ? Avez-vous des conseils à partager ?

Votre nom / prénom :
Vous pouvez devenir membre pour ne plus devoir indiquer votre nom à chaque fois.
Votre adresse e-mail :
Vous pouvez devenir membre pour ne plus devoir indiquer votre e-mail à chaque fois.
Votre texte :
Sécurité :
Envoyer