Un Amstaff fauve pan blanc en position statique sur fond blanc

American Staffordshire Terrier

Autres noms : Staffordshire Terrier Américain
Nom d'origine : Amstaff
Pays d'origine : États-Unis
Groupe : Terrier

Qualités de cette race

Tempérament du American Staffordshire Terrier

Affectueux
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Obéissant
Peu dominant
Peut rester seul
Protecteur

Sociabilité du American Staffordshire Terrier

Avec les enfants
Avec les inconnus
Avec les autres chiens
Avec les chats
Avec les rongeurs & oiseaux

Le American Staffordshire Terrier au quotidien

Capacité de travail
A peu besoin d'exercice
Peu enclin à fuguer
Adaptable
Peu destructeur
Aboie peu
Vit longtemps
Santé robuste
Nécessite peu d'entretien
Perd peu de poils
Bave peu
Mange peu
Peu enclin à l'obésité

Caractéristiques

Espérance de vie
De 12 à 15 ans
Poids de la femelle
De 18 à 27 kg
Poids du mâle
De 25 à 32 kg
Taille de la femelle
De 43 à 46 cm
Taille du mâle
De 46 à 48 cm

Foyer idéal pour ce chien

Avec des enfants
En appartement
Comme premier chien
Pour une personne peu disponible
Pour une personne sportive
Pour une personne âgée
Pour une personne allergique
Pour petit budget

Informations sur l'American Staffordshire Terrier

HistoirePopularitéApparenceVariétésCaractèreÉducation
Foyer idéalSantéReproductionEntretienAlimentationUsages
LégislationPrixHybridesDivers

Genèse de l'American Staffordshire Terrier

Pour comprendre l’histoire de l’American Staffordshire Terrier (AST), ou Amstaff, il convient de passer par celle d’un autre chien : le Bull and Terrier. En effet, même si cette race est désormais éteinte, elle est à l’origine d’autres bien établies de nos jours comme le Bull Terrier, le Staffordshire Bull Terrier (SBT), l’American Pit Bull Terrier (APBT) ainsi que l’Amstaff.  

 

Avant d’avoir une telle descendance, le Bull and Terrier fut lui-même créé en Angleterre au début du 19ème siècle à partir d’accouplements entre l’English Bulldog (Bouledogue Anglais) et divers terriers, tels que le Manchester Terrier. L’objectif de ces croisements était de créer des chiens dotés de la force et la ténacité du premier ainsi que de la rapidité et l’agilité des seconds, afin qu’ils soient redoutables dans les combats.

 

Il faut en effet avoir en tête que pendant le 19ème et la première moitié du 20ème siècle, les combats opposant des chiens à des congénères ou des animaux plus petits (tels que des rats ou blaireaux), voire même au début à des taureaux ou des ours, étaient particulièrement populaires en Angleterre. Ils divertissaient les foules, et étaient source de revenus pour les personnes élevant les animaux impliqués ou pariant sur les gagnants. Les législateurs anglais interdirent cette pratique en 1835, mais la pratique perdura : simplement, au lieu de se dérouler dans des arènes à ciel ouvert, les combats devinrent clandestins, se tenant dans des fosses dissimulées au fond de pubs ou caves privées. Au-delà du fait que ces endroits étaient souvent plus exigus, il fallait se montrer discret : par conséquent, on se mit à opposer plutôt les chiens à des congénères ou à des petits animaux tels que des rats.

 

Dans ce contexte, le Bull and Terrier fut particulièrement utile : tout en étant lui aussi un combattant robuste et coriace, il était plus petit et rapide que son parent le Bouledogue Anglais. Ce dernier avait été le roi des combats officiels opposant des chiens à des taureaux (activité dont il tient d’ailleurs son nom, puisqu'en anglais « bull » signifie « taureau »), mais n’était en revanche pas aussi agile que cette nouvelle race pour tuer autant de rats dans le même temps imparti. Le Bull and Terrier avait aussi la particularité d’être nettement plus amical envers les humains : un avantage non négligeable, sachant qu’il fallait régulièrement intervenir sans risquer d’être attaqué au passage. Pour toutes ces raisons, il devint le chien de prédilection pour les combats clandestins. 

 

La race devint très populaire, à tel point que plusieurs éleveurs se passionnèrent pour elle et lui dédièrent tous leurs efforts. Ce fut notamment le cas de James Hinks, un éleveur de Birmingham qui travailla dans les années 1860 à la perfectionner. Il organisa des croisements avec des English Terriers au pelage blanc, qui aboutirent à une version encore plus amicale et élégante du Bull and Terrier.

 

Par la suite, des éleveurs issus de plusieurs régions d’Angleterre se basèrent sur cette dernière pour développer leur propre chien de combat. Par exemple, dans le comté du Staffordshire (situé à l’ouest de Birmingham), certains créèrent dans les années 1880 ce qui devint le Staffordshire Bull Terrier.

 

La popularité des combats de chiens ne se cantonnait pas qu’à l’Angleterre : cette activité remportait également du succès dans divers autres pays, notamment les États-Unis, où contrairement à l’Angleterre elle était parfaitement autorisée (elle le resta même dans certains États jusqu'en 1976). C’est ainsi qu’à partir de la deuxième moitié du 19ème siècle, certains chiens anglais développés à partir du Bull and Terrier (tels que le Staffordshire Bull Terrier) traversèrent l’océan afin d’être utilisés dans les combats qui étaient organisés outre-Atlantique. D'autres y furent simplement amenés par leurs maîtres anglais ou irlandais qui émigrèrent vers le « Nouveau Monde » et partirent avec leur compagnon à quatre pattes.

 

Or, les amateurs locaux de combats de chiens préféraient faire combattre des sujets plus imposants que ceux provenant d’Angleterre, afin qu’ils soient davantage à même de terrasser leurs opposants. Cela conduisit notamment des éleveurs américains à croiser le Staffordshire Bull Terrier avec d’autres terriers à la morphologie plus imposante, tels que le Blue Paul Terrier. C’est ainsi que l’American Staffordshire Terrier vit le jour à la fin du 19ème siècle.

Diffusion de l'American Staffordshire Terrier dans son pays d'origine

Tout comme ses ancêtres britanniques, l’American Staffordshire Terrier eut lui aussi à descendre dans des fosses et y affronter notamment des rats, des blaireaux ou encore d’autres chiens. En effet, les ouvriers et autres amateurs de combats d’animaux virent en lui une manière de se divertir et de gagner de l’argent. Sa notoriété grimpa d’ailleurs rapidement grâce à ses prouesses inégalées dans ces affrontements, qui se déroulaient pour la plupart sur la côte est des États-Unis – notamment à Boston, Chicago et New York. Plusieurs individus s’y démarquèrent, tels que Black Jack (vainqueur d’au moins 16 combats contre des congénères, et ayant reçu le titre de meilleur combattant de tous les temps), son fils Black Jack Junior (que beaucoup considérèrent comme encore plus fort que son géniteur) ou encore Pinscher (qui mourut imbattu).

 

Néanmoins, l’usage de l’American Staffordshire Terrier ne se limitait pas aux combats. En effet, il était également populaire auprès des fermiers et des familles vivant dans les campagnes, qui mettaient à profit sa grande polyvalence afin qu’il les aide dans leur quotidien. Ainsi, il était utilisé pour chasser des nuisibles (par exemple des rats) et du grand gibier (tels que des cochons, voire des ours), mais aussi pour veiller sur les propriétés et le bétail.

 

Ainsi, sa popularité auprès des populations rurales contribua grandement à sa diffusion dans son pays d’origine : elle compensa largement le fait que les combats d’animaux devinrent progressivement interdits à partir du début du 20ème siècle dans différents États, avant de finir même par l’être au niveau fédéral en 1976.

 

Elle motiva même la fondation en 1898 de l’United Kennel Club (UKC), qui est aujourd’hui encore un des organismes cynologiques de référence des États-Unis. En effet, celui-ci fut créé au départ afin de pouvoir reconnaître officiellement l’American Staffordshire Terrier et faire en sorte que ses représentants puissent être enregistrés dans un livre des origines, car l’American Kennel Club (AKC), l’autre institution cynologique de référence, refusait de franchir le pas à cause de l’association de ce chien avec les combats d’animaux. L’UKC reconnut donc la race dès sa fondation en 1898, mais sous le nom de American Pit Bull Terrier (APBT) - et a depuis lors conservé cette appellation.

 

En parallèle, des éleveurs passionnés de la race tels que John P.H. Colby commencèrent dès 1889 à vendre des portées de chiots au grand public.  À l’instar du champion de boxe Jack Johnson (1878-1946) ou du président Theodore Roosevelt (1858-1919), plusieurs célébrités eurent ainsi l’occasion d’adopter un représentant de la race, ce qui contribua grandement à la promouvoir et la faire apprécier du plus grand nombre.

 

Au début des années 30, les éleveurs militant auprès de l’AKC afin qu’il révise sa vision de la race et finisse par reconnaître l’Amstaff comme chien de compagnie et d’exposition redoublèrent d’efforts, et finirent par obtenir gain de cause.

 

En effet, l’AKC finit par enregistrer en 1936 dans son registre généalogique une cinquantaine de sujets qui étaient déjà reconnus par l’UKC sous l’étiquette d’American Pit Bull Terrier. Il choisit pour sa part le nom de Staffordshire Terrier, afin de ne pas faire référence au passé combattant de la race (« pit » veut dire « fosse » en anglais) et de rendre hommage à ses origines anglaises. Un comité fut alors créé pour élaborer un standard de race légèrement différent de celui de l’UKC, avec à sa tête Wilfred T. Brandon – qui fut en 1940 le fondateur du premier club américain dédié à la race, le Staffordshire Club of America. Celui-ci choisit Primo, un des chiens de John P.H. Colby, comme modèle.

 

D’autres spécimens également élevés par Colby se distinguèrent eux aussi par la suite lors d’expositions canines, à l’instar de Kirby d’Indiana (né en 1935, et qui fut l’un des premiers champions de la race) ou de The Ruffian (vainqueur en 1940 de la spéciale de race de l’AKC).

 

En 1972, l’AKC ajouta le terme « American » au nom du Staffordshire Terrier, afin de mieux le distinguer du Staffordshire Bull Terrier (SBT) – qu’il reconnut deux ans plus tard. Le premier individu officiellement enregistré sous cette appellation fut Lucenay’s Peter, mieux connu sous le nom de Petey par les cinéphiles qui connaissent la série Our Gang. Parue dans les années 30 avant d’être adaptée pour la télévision dans les années 50, où elle fut diffusée dans l’émission The Little Rascals, celle-ci met en scène une bande d’enfants qui vivent de nombreuses aventures en compagnie de leur chien Petey ou « Pete the Pup ».

 

Le processus de développement et de reconnaissance de l’American Staffordshire Terrier implique en tout cas qu’il existe toujours une certaine confusion – et parfois des débats - quant à sa distinction avec le Staffordshire Bull Terrier et l’American Pit Bull Terrier.

 

Concernant ce dernier, cela est lié notamment au fait qu’il demeure possible d’enregistrer un même chien à la fois sous l’appellation d’American Staffordshire Terrier auprès de l’AKC, et sous celle d’American Pit Bull Terrier auprès de l’UKC. En effet, l’UKC permet à un individu enregistré comme American Staffordshire Terrier à l’AKC d’être également inscrit dans ses registres en tant qu’American Pit Bull Terrier – dès lors qu’il correspond à son standard pour ce dernier.

 

Or, ledit standard n’est pas exactement le même que celui établi par l’AKC pour l’American Staffordshire Terrier. En effet, l’AKC met davantage l’accent sur l’apparence et fait la part belle aux individus destinés à participer à des expositions canines, alors que l’UKC privilégie plutôt leur robustesse et tout ce qui peut en faire des combattants redoutables.

 

Cette confusion entre American Staffordshire Terrier et American Pit Bull Terrier n’est pas allée en s’arrangeant avec l’apparition à la fin du 20ème siècle de législations dont l’objectif est de contrôler ou interdire la détention de certains chiens en raison de quelques incidents de morsures impliquant des humains, ainsi que de controverses déjà anciennes. En effet, ces lois visant des races particulières (LRP) ciblent souvent les chiens de type bull, principalement en raison de leur passé de combattants et de leur morphologie assez imposante. L’APBT fait en moyenne l’objet des mesures les plus sévères, égalé ou suivi de près par l’Amstaff, tandis que le SBT est un peu plus épargné.

Diffusion internationale de l'American Staffordshire Terrier

La diffusion de l’Amstaff au Canada

 

L’American Staffordshire Terrier s’est répandu au Canada, pays voisin de ses terres d’origine. Il est bien sûr reconnu par le Club Canin Canadien (CCC), l’organisme cynologique officiel du pays, et un club de race lui est dédié : l’American Staffordshire Terrier Club of Canada (ASTCC). Fondé en 1990 par des éleveurs et passionnés de la race, celui-ci a pour but de la promouvoir et la défendre.

 

Il y a du travail, car sa diffusion est restreinte par le fait que depuis 2005 certaines administrations provinciales ou locales limitent voire interdisent sa possession, en réponse à différents incidents hautement médiatisés. C’est le cas à la fois dans tout l’Ontario, la seule province à s’être dotée d’une telle législation au niveau provincial, et dans diverses villes ou municipalités du reste du pays, comme Winnipeg au Manitoba ou Plessisville au Québec.

 

La diffusion de l’Amstaff en Europe

 

L’American Staffordshire Terrier fut reconnu dès 1936 par la Fédération Cynologique Internationale (FCI), qui chapeaute près d’une centaine d’organismes nationaux – notamment en Europe. C’est le cas de ceux de la France (la Société Centrale Canine, ou SCC), de la Belgique (la Société Royale Saint-Hubert, ou SRSH) et de la Suisse (la Société Cynologique Suisse, ou SCS). Il fallut néanmoins attendre plusieurs décennies avant qu’il ne se répande vraiment sur le Vieux Continent, car c’est seulement à partir des années 80 qu’il commença à s’y diffuser massivemement.

 

En France, les premiers sujets ne furent introduits qu’en 1987. Sa diffusion fut d’ailleurs assez lente, comme le prouve par exemple le fait qu’il fallut attendre 2021 pour qu’un club entièrement dédié à la race voie le jour : le France American Staffordshire Terrier (FAST). Avant cela, il était néanmoins représenté par le Club français des amateurs de Bull Terrier, d'American Staffordshire Terrier et de Staffordshire Bull Terrier (CFABAS), qui couvre donc plusieurs races dérivées de son ancêtre le Bull and Terrier.

 

En Belgique, un club de race fut fondé dès 1995. Il s’agit de l’American Staffordshire Terrier Club Belgium (ASTCB), qui rassemble nombre d’éleveurs et passionnés de la race, et contribue ainsi à sa diffusion.

 

Il existe également un club de race en Suisse : l’American Staffordshire Terrier Club Schweiz, fondé en 1994. Cela dit, l’Amstaff n’a pas tardé à y souffrir de sa réputation sulfureuse : dès le début des années 2000, sa détention devint soumise à une législation restrictive, et même strictement interdite dans certains cantons.

 

En Espagne, plusieurs élevages dédiés à la race virent le jour dans les années 80. Peu de temps après, des passionnés fondèrent un club de race officiel, le Club Español del American Staffordshire Terrier (CEAST).

 

L’American Staff se diffusa également à la même décennie dans d’autres pays d’Europe, à l’image par exemple des Pays-Bas. Un premier individu, du nom de Sun Tzu de Deofol, y fut importé en 1983. À peine deux ans plus tard, l’American Staffordshire Terrier Club Holland (ASTCH) fut fondé par des Néerlandais qui militèrent pour la reconnaissance officielle de la race, obtenue en 1992. 

 

Il convient toutefois de souligner le cas particulier du Royaume-Uni : la diffusion de l’American Staffordshire Terrier y est limitée par le fait que l’organisme de référence du pays, le Kennel Club (qui n’est pas membre de la FCI), ne le reconnaît pas.

 

La diffusion de l’Amstaff dans le reste du monde

 

L’American Staffordshire Terrier n’est pas resté cantonné à l’Amérique du Nord et à l’Europe : il a également essaimé beaucoup plus loin de ses terres d’origine.

 

Il est bien aidé en cela par sa reconnaissance par la FCI : elle implique qu’il est reconnu par la centaine d’organismes nationaux qui en sont membres, du Brésil au Japon en passant par l’Afrique du Sud.

 

La race est aussi reconnue par de nombreux organismes non membres de la FCI, à l’image par exemple de l’Australian National Kennel Club (ANKC) et du New Zealand Kennel Club (NZKC).

Un peu partout dans le monde, l’American Staffordshire Terrier est desservi par son passé de chien de combat ainsi que son physique imposant. De fait, il a longtemps baigné dans la violence, y compris après l’interdiction officielle des combats d’animaux dans la plupart des pays au fil des 19ème et 20ème siècles.

 

Aux côtés d’autres chiens partageant la même histoire et/ou possédant une morphologie comparable, il dut faire face à plusieurs vagues de traitements médiatiques négatifs, qui aboutirent dans divers endroits à des législations visant à restreindre voire interdire sa présence – en particulier dans les années 80 et 90.

 

Malgré cela, il est globalement de plus en plus populaire, car un nombre croissant de personnes savent l’apprécier pour ce qu’il est vraiment derrière son apparence impressionnante : un chien courageux, affectueux, loyal et doté d’une grande capacité de travail.

Plus d'infos sur la popularité de l'American Staffordshire Terrier

L’American Staffordshire Terrier a été développé par des éleveurs désireux de créer une version plus lourde et imposante du Staffordshire Bull Terrier. Ce dernier étant lui-même issu de croisements entre le Bouledogue Anglais et divers terriers, on peut clairement dire que l’AST est une race totalement modelée par l’Homme.

Taille & poids de l'American Staffordshire Terrier

Taille du mâle
De 46 à 48 cm
Taille de la femelle
De 43 à 46 cm
Poids du mâle
De 25 à 32 kg
Poids de la femelle
De 18 à 27 kg

Même si sa présence dominante tend à faire percevoir sa taille comme plus importante qu’elle ne l’est réellement, l’American Staffordshire Terrier (AST) est généralement plus long que grand. De fait, il s’agit d’une race de taille moyenne.

 

Par ailleurs, le dimorphisme sexuel est bien marqué, en tout cas en termes de gabarit : les mâles affichent généralement une taille un peu plus élevée que les femelles, mais surtout un poids qui l’est sensiblement plus. Autrement dit, ils sont généralement plus imposants.

 

Tant les mâles que les femelles achèvent leur croissance entre l’âge de 16 mois pour les plus petits gabarits et 19 mois pour les plus gros.

Morphologie de l'American Staffordshire Terrier

Une Femelle American Staffordshire Terrier de profil

L’American Staffordshire Terrier présente des caractéristiques morphologiques typiques des races anglaises dont il est issu - en particulier le Bull and Terrier, aujourd’hui disparu mais qui est également l’ancêtre notamment du Staffordshire Bull Terrier. La plus marquante est sa silhouette élancée et musclée, qui traduit sa nature athlétique et puissante.

 

Par ailleurs, il possède un dos assez court et légèrement incliné vers l’arrière jusqu’à la naissance de la queue, un buste large et profond, des côtes bien cintrées ainsi que des pattes très musclées. Le tout contribue également à renvoyer une image de robustesse et d’agilité.

 

La morphologie de l’Amstaff a donc de quoi en impressionner plus d’un, même si en réalité il est loin d’être aussi rude que son apparence pourrait laisser croire.

Pattes de l'American Staffordshire Terrier

Les épaules et les cuisses de l’American Staffordshire Terrier sont robustes et musclées.

 

Les pattes antérieures sont bien écartées et droites, tandis que les pattes postérieures sont quelque peu inclinées vers l’arrière.

 

Les pieds sont quant à eux de taille moyenne, bien cambrés et compacts.

 

Le tout contribue à l’apparence fuselée et puissante de ce chien.

Article détaillé : Les pattes du chien

Queue de l'American Staffordshire Terrier

La queue de l’American Staffordshire Terrier est relativement petite par rapport au reste de son corps, et légèrement incurvée. Elle est portée basse et s’amenuise en une pointe fine.

Article détaillé : La queue du chien

Tête de l'American Staffordshire Terrier

Un American Staffordshire Terrier vu de face

L’American Staffordshire Terrier possède une tête large et musclée typique des chiens de type bull, qui a de quoi intimider. Elle repose sur un cou lourd et un peu cambré, qui ne possède pas de fanons.

 

Les oreilles sont de taille moyenne, placées haut sur le crâne et de forme triangulaire. Elles sont généralement dressées, mais peuvent aussi pendre légèrement – a fortiori si elles n’ont pas été coupées. L’otectomie, cette pratique consistant à tailler les oreilles de son chien, est d’ailleurs de moins en moins populaire – et même totalement interdite dans un nombre croissant de territoires, dont la France, la Belgique, la Suisse et le Québec.

 

Par ailleurs, le chanfrein est court et le stop marqué.

 

Quant au museau, il est court et arrondi. Il se termine par une truffe noire, autour de laquelle des muscles de joue saillants et une mâchoire puissante contribuent à donner à ce chien une apparence imposante.

Article détaillé : La tête du chien

Yeux de l'American Staffordshire Terrier

L’American Staffordshire Terrier a des yeux de taille moyenne, de forme ronde ou en amande, et de couleur marron foncé. Ils sont placés sur le bas du crâne et ne doivent pas être trop rapprochés.

Article détaillé : Les yeux du chien

Pelage de l'American Staffordshire Terrier

Le pelage de l’American Staffordshire Terrier est court et dru, de sorte qu’il est dur au toucher. Il se compose uniquement d’un poil de couverture à l’aspect naturellement brillant : ce chien ne possède pas de sous-poil.

Couleurs de robe de l'American Staffordshire Terrier

Le pelage de l’American Staffordshire Terrier peut avoir une grande diversité d’apparences, puisque toutes les couleurs sont admises et qu’il peut être aussi bien uni que pluricolore ou panaché.

 

Toutefois, les robes comportant plus de 80% de blanc, les robes noir et feu et celles de couleur foie (marron) ne sont pas encouragées, tant par le standard de la Fédération Cynologique Internationale (et donc de la centaine d’organismes nationaux qui en sont membres, dont ceux de la France, de la Belgique et de la Suisse) que par celui de l’American Kennel Club (AKC), l’institution de référence aux États-Unis. En ce qui concerne les robes majoritairement composées de blanc, cela s’explique par le fait qu’elles sont associées à un risque accru de surdité.

Standard de l'American Staffordshire Terrier

Les standards de race sont des documents établis par les organismes officiels qui listent les conditions qu'un American Staffordshire Terrier doit respecter pour être pleinement reconnu comme appartenant à la race :

American Staffordshire Terrier et Staffordshire Bull Terrier

 

L’American Staffordshire Terrier (AST) a toujours été proche du Staffordshire Bull Terrier (SBT), et pour cause : il est issu de croisements entre ce dernier et d’autres terriers plus grands, comme le Blue Paul Terrier.

 

En effet, à partir de la deuxième moitié du 19ème siècle, soit peu de temps après avoir traversé l’Atlantique depuis sa Grande-Bretagne natale et mis les pattes aux États-Unis, le SBT y devint si populaire que des éleveurs locaux se mirent en tête de le prendre comme modèle pour développer une nouvelle race, plus grande et costaude : l’Amstaff. Il faut dire que, tout comme son ancêtre anglais, ce dernier fut d’abord créé pour servir dans les combats d’animaux, avant d’être apprécié également comme chasseur, gardien ou compagnon domestique.

 

Ainsi, l’Amstaff partage ses origines avec le Staffordshire Bull Terrier – d’où la grande ressemblance entre ces deux chiens. Celle-ci explique d’ailleurs que certains organismes cynologiques ne reconnaissent toujours pas l’Amstaff comme une race à part entière.

 

Cela dit, force est de constater qu’après des générations d’élevage éloignés l’un de l’autre, les deux ont tout de même sensiblement divergé. De fait, l’immense majorité des organismes de référence considèrent depuis longtemps qu’il s’agit de deux races distinctes, et interdisent donc les croisements entre eux. C’est le cas en particulier de la Fédération Cynologique Internationale (et donc de la centaine d’organismes nationaux qui en sont membres, dont ceux de la France, la Belgique et la Suisse) depuis qu’elle reconnut l’AST en 1936, ainsi que des deux institutions de référence aux États-Unis : l’American Kennel Club (AKC) et le United Kennel Club (UKC).

 

American Staffordshire Terrier et American Pit Bull Terrier

 

Beaucoup plus que celle de la distinction avec le Staffordshire Bull Terrier (SBT), c’est la question de la distinction de l’American Staffordshire Terrier (AST) avec l’American Pit Bull Terrier (APBT) qui fait débat.

 

Pour expliquer cela, il convient d’abord de souligner que le terme « American Pit Bull Terrier » est à la base simplement une autre appellation pour désigner l’Amstaff. Plus précisément, il s’agit de celle retenue par le United Kennel Club (UKC) lorsqu’il reconnut ce chien en 1898, l’année même de sa fondation. Cette dernière fut motivée justement par l’objectif de tenir un livre des origines de cette race, c’est-à-dire un registre généalogique de ses représentants. En effet, l’organisme cynologique de référence du pays, l’American Kennel Club (AKC), refusait alors d’octroyer sa reconnaissance à l’Amstaff, à cause de son association avec les combats d’animaux.

 

À partir du début du 20ème siècle, beaucoup d’États américains commencèrent à prohiber cette pratique, mais cela n’empêcha pas ce chien de se populariser rapidement au sein des classes populaires : elles appréciaient sa polyvalence, étant donné qu’il faisait aussi bien un excellent chasseur que gardien ou compagnon. C’est pourquoi plusieurs éleveurs et passionnés de la race continuèrent à militer ardemment auprès de l’AKC afin d’obtenir sa reconnaissance, sans laquelle il leur était notamment impossible d’exposer leurs protégés lors des concours de beauté organisés sous l’égide de cet organisme.

 

Tout cela finit par convaincre l’AKC de reconnaître la race en 1936, mais en établissant un standard quelque peu différent de celui de l’UKC en termes de poids, taille, couleurs de robe admises et tempérament recherché. Il le fit en enregistrant d’abord une cinquantaine de sujets déjà reconnus par l’UKC – sous l’appellation American Pit Bull Terrier, donc. Toutefois, l’AKC choisit de désigner la race sous un autre nom, afin d’éviter toute référence à son passé sulfureux (« pit » signifie « fosse » en anglais, c’est-à-dire le lieu des combats d’animaux). Il opta donc pour l’appellation « Staffordshire Terrier », qui fut remplacée en 1972 par « American Staffordshire Terrier », afin de mieux distinguer ce chien de son ancêtre anglais le Staffordshire Bull Terrier (SBT) - qu’il reconnut deux ans plus tard.

 

Ainsi, à l’origine, l’American Pit Bull Terrier et l’American Staffordshire Terrier étaient le même chien, désigné sous un nom différent selon l’organisme cynologique.

 

Un cloisonnement finit toutefois par se mettre en place dans les années 70, car l’AKC décida de ne plus accepter que les individus dont les deux parents étaient eux-mêmes inscrits dans ses registres. Autrement dit, un chiot issu d’un parent enregistré auprès de l’AKC et d’un autre enregistré auprès de l’UKC (en tant qu’American Pit Bull Terrier, donc) mais pas de l’AKC (en tant qu’American Staffordshire Terrier) ne peut plus depuis cette époque être inscrit dans les registres de l’AKC, quand bien même il correspond parfaitement au standard de race établi par ce dernier.

 

Or, ce standard est légèrement différent de celui établi par l’UKC pour l’American Pit Bull Terrier. Ces différences et ce cloisonnement font qu’au fil des décennies et des reproductions successives, une divergence finit par s’installer. Ainsi, quand bien même les standards de l’American Pit Bull Terrier et de l’American Staffordshire Terrier restent très similaires et qu’à l’origine il s’agissait simplement de deux appellations différentes d’un seul et même chien, on peut considérer aujourd’hui qu’il s’agit de deux chiens distincts. Plus précisément, certains spécialistes arguent que l’American Pit Bull Terrier est la version de travail et l’American Staffordshire Terrier la version d’exposition de ce qui était originellement un même chien, mais qu’ils constituent aujourd’hui deux races différentes.

 

C’est d’ailleurs la position adoptée par quelques institutions cynologiques, qui reconnaissent les deux avec un standard distinct pour chacune. Cette approche est notamment celle de la Confederação Brasileira de Cinofilia (CBKC), l’organisme de référence du Brésil. Toutefois, la plupart de ses homologues font le choix de ne reconnaître que l’American Staffordshire Terrier, suivant en particulier la position de la Fédération Cynologique Internationale (FCI) – dont sont membres les organismes nationaux de près d’une centaine de pays dont la France, la Belgique et la Suisse. Le Club Canin Canadien (CCC) n'est quant à lui pas membre de la FCI, mais adopte la même position. Quant au Kennel Club britannique, il fait le choix de ne reconnaître aucun des deux.

 

Toutefois, d’autres institutions, administrations et personnes continuent pour leur part de considérer encore l’Amstaff comme faisant partie de la famille de l’American Pit Bull Terrier. D’ailleurs, quand bien même l’inverse n’est plus vrai depuis les années 70, un Amstaff peut toujours être enregistré auprès de l’UKC comme American Pit Bull Terrier. De fait, l’UKC considère toujours que l’Amstaff est simplement un autre nom de l’American Pit Bull Terrier, et qu’il s’agit d’une seule et même race.

 

Les débats quant à la relation entre l’American Staffordshire Terrier et l’American Pit Bull Terrier sont donc assez complexes, et il n’est pas certain qu’ils puissent être tranchés de manière définitive et universellement acceptée…

Même s’il peut paraître intimidant, l’American Staffordshire Terrier a tendance à faire davantage preuve d’affection que d’agressivité, surtout à l’égard des humains.

 

En effet, en dépit de certaines croyances bien ancrées dues notamment à sa morphologie puissante ainsi qu’à son passé de combattant, il s’agit d’un chien très équilibré. D’ailleurs, il ne manque pas de qualités qui le rendent très apprécié : il est aussi joueur, amical, tendre et loyal que courageux, tenace, actif et intelligent.

 

Il fait donc un merveilleux animal de compagnie, dès lors qu’il est entre les mains de personnes capables de lui offrir l’attention, l’amour, l’éducation et la socialisation dont il a besoin.

Plus d'infos sur le caractère de l'American Staffordshire Terrier

En raison de son passé de combattant, l’American Staffordshire Terrier a gardé une grande ténacité ainsi qu’une assertivité susceptibles de s’exprimer de manière problématique, même avec une éducation et une socialisation aux petits oignons.

 

Cela dit, s’il bénéficie d’une éducation sachant mêler fermeté et douceur ainsi que d’une socialisation soignée, il a toutes les chances de devenir un chien équilibré, docile et affectueux.

Plus d'infos sur l'éducation d'un American Staffordshire Terrier

Bien qu’il voie depuis la fin du 20ème siècle sa popularité exploser dans de nombreux pays, l’American Staffordshire Terrier ne convient pas pour autant à toutes les situations et toutes les personnes.

Plus d'infos sur foyer idéal pour un American Staffordshire Terrier

Contrairement à ce qu’on constate chez certaines races, la reproduction de l’American Staffordshire Terrier ne présente généralement pas de problème particulier.

Maturité sexuelle de l'American Staffordshire Terrier

Quel que soit son sexe, l’American Staffordshire Terrier atteint sa maturité sexuelle vers ses 10 mois.

 

Cela dit, il vaut mieux attendre qu’une femelle ait terminé sa croissance (c’est-à-dire soit âgée d’au moins un an et demi) avant de tenter de la faire saillir. En effet, elle n’est en est alors que plus apte à accueillir des petits, tant physiquement qu’émotionnellement : on a alors davantage de chances que tout se passe au mieux à la fois pour elle et pour sa progéniture. Mieux vaut par ailleurs éviter de faire s’accoupler une femelle Amstaff âgée de 8 ans ou plus.

 

Quant au mâle, il est recommandé qu’il ait au moins un an, car il n’en est alors que plus fertile.

Durée de gestation de l'American Staffordshire Terrier

La durée de gestation moyenne d’un chien est d’environ 63 jours. L’American Staffordshire Terrier est légèrement au-dessus de la moyenne, puisque celle-ci dure plutôt généralement 65 jours.

Nombre de chiots par portée du American Staffordshire Terrier

Une portée de chiots American Staffordshire Terrier

Une femelle American Staffordshire Terrier donne généralement naissance à 5 à 10 chiots par portée. Cela dit, le nombre peut se situer en dehors de cet intervalle, et aller de 2 à 12.

 

Il dépend principalement de l’état de santé de la mère et l’âge du père, mais d’autres facteurs entrent aussi en ligne de compte.

Difficultés de mise bas de l'American Staffordshire Terrier

L’American Staffordshire Terrier n’est pas prédisposé à une mise bas difficile. Certains problèmes peuvent tout de même survenir en particulier si un ou plusieurs chiots ont une tête particulièrement large, car les femelles tendent à avoir les hanches un peu étroites. Il est donc utile d’avoir un minimum de connaissances quant aux complications possibles et de savoir en reconnaître les symptômes, afin d’agir de manière efficace en cas de problème.

 

Si la gestation dépasse les 65 jours, si la chienne cesse de pousser pendant la mise bas, si cette dernière dure plus de 24 heures, si aucun chiot ne sort ou si l’un d’eux reste coincé, il convient d’emmener en urgence son animal chez le vétérinaire.

Article détaillé : La mise bas chez la chienne

Reproductions interdites chez le American Staffordshire Terrier

Bien qu’ils n’imposent pas d’interdiction à proprement parler et qu’ils reconnaissent ces couleurs de robe, plusieurs organismes cynologiques de référence (dont la Fédération Cynologique Internationale et l’American Kennel Club) découragent la reproduction d’American Staffordshire Terriers à la robe noire et feu et foie (marron) ou composée de blanc à hauteur de plus de 80%. Ce dernier cas est dû au fait qu’un pelage prédominament blanc est lié à une mutation génétique susceptible d’aller de pair avec la surdité.

 

Par ailleurs, en France, les deux parents d’une portée d’Amstaff doivent être inscrits au Livre des Origines Françaises (LOF) pour être classés en seconde catégorie et qu’il en aille de même de leurs chiots. À défaut, n’étant pas de pure race, ils relèvent de la première catégorie et sont donc interdits d’accès dans les transports en commun, les lieux publics (en dehors de la voie publique) et les locaux ouverts au public. En outre, ils n’ont alors pas le droit de se reproduire.

L’American Staffordshire Terrier ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Concrètement, une heure par semaine suffit tout à fait pour répondre à ses besoins de toilettage. Cela ne doit pas pour autant conduire à sous-estimer l’importance de cette tâche, au vu de l’impact qu’elle peut avoir sur sa santé. Quand bien même il est peu chronophage, l’entretien d’un chien doit être réalisé de manière sérieuse et en veillant à bien se renseigner.

Plus d'infos sur l'entretien et le toilettage de l'American Staffordshire Terrier

Initialement développé pour participer à des combats contre des congénères ou d’autres animaux, l’American Staffordshire Terrier a néanmoins revêtu dès ses débuts d’autres rôles. En particulier, il est rapidement devenu populaire auprès des fermiers et familles, qui appréciaient sa polyvalence : ils l’utilisaient aussi bien pour chasser des nuisibles (à commencer par les rongeurs) que pour s’attaquer à des animaux plus dangereux (par exemple des cochons sauvages), et plus largement pour protéger la famille (et le bétail). Il servait aussi tout simplement à leur tenir compagnie et à divertir les plus jeunes.

 

L’Amstaff est depuis devenu encore plus touche-à-tout. Même si les tâches qui lui incombent ne sont plus forcément les mêmes, il continue donc de faire un formidable chien de travail, tout en étant un compagnon de vie aimant et affectueux.

Plus d'infos sur les usages du American Staffordshire Terrier

Depuis les années 80, l’American Staffordshire Terrier fait l’objet dans différents pays de diverses lois visant des races particulières (ou LRP), qui ont pour objectif d’interdire ou contrôler la possession de certains types de chiens considérés comme dangereux.

 

S’il est vu comme tel, c’est principalement à cause de sa morphologie imposante ainsi que de son utilisation dans le cadre de combats, qui lui valent une réputation d’agressivité innée et systématique. Il n’est d’ailleurs pas le seul à qui cette mauvaise image colle à la peau : la plupart des autres chiens de type bull sont dans le même cas.

 

Néanmoins, s’il est vrai que par le passé on a cherché à développer l’agressivité de ce chien afin d’en faire un meilleur compétiteur dans les combats, celle-ci devait être tournée vers ses congénères et les représentants d’autres espèces, et non vers les humains. Du reste, de l’eau a coulé sous les ponts depuis, et cela fait déjà longtemps que les éleveurs privilégient au contraire les individus plus pacifiques.

 

Ainsi, nombre de spécialistes et d’amoureux de la gent canine considèrent que les LRP sont basées sur des critères non scientifiques, reposant avant tout sur un délit de faciès et un usage comme combattant qui relève largement d’un passé lointain.

 

De fait, elles s’avèrent souvent difficiles à faire appliquer, et induisent toutes sortes de coûts tant pour les propriétaires (dépenses de comportementaliste et/ou de vétérinaires, formalités…) que pour la collectivité (mise en place et application de ces réglementations, placements dans des chenils et refuges déjà submergés…). Le tout pour un résultat qui n’est pas forcément au rendez-vous : il est courant que le nombre de morsures ne baisse pas sensiblement après leur mise en place, voire qu’il augmente du fait de races autres que celles visées.

 

Face à ces constats, la tendance un peu partout est à l’amendement voire à l’abrogation pure et simple des lois visant certains chiens en particulier. Cela dit, de multiples administrations (communales, municipales, régionales, provinciales ou nationales) possèdent toujours des LRP ciblant l’American Staff. Il est donc important de vérifier les mesures s’appliquant au lieu où on réside – voire le cas échéant à ceux où on est susceptible de se rendre régulièrement - avant de franchir le pas de l’adoption.

Plus d'infos sur la législation relative à l'American Staffordshire Terrier

Le prix d’un American Staffordshire Terrier varie grandement selon différents facteurs tels que la lignée dont il est issu, la renommée de l’élevage, son âge, sa plus ou moins grande proximité avec le standard de la race, etc. Il peut ainsi arriver que les chiots d’une même portée soient vendus à des prix différents.

Plus d'infos sur le prix d'achat d'un American Staffordshire Terrier

L'American Staffordshire Terrier a parfois une mauvaise image dans les médias. Cela est en partie dû au fait qu'il est parfois adopté par des personnes ne l'éduquant pas de manière appropriée.

American Staffordshire Terriers célèbres de l'Histoire

  • Un Amstaff nommé Bud prit part à la première traversée des États-Unis en voiture, en 1903. Ce périple fit d’ailleurs l’objet d’un documentaire paru en 2003, Horatio’s Drive, réalisé par l’Américain Ken Burns (né en 1953).

  • Un des Amstaff les plus célèbres est Sergeant Stubby (1916-1926), un héros de guerre qui est encore aujourd’hui le chien le plus décoré de l’histoire américaine. Il participa notamment à pas moins d’une quinzaine de batailles dans les tranchées françaises pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918). Il prévenait et sauvait ses compagnons humains lors des attaques de gaz, et contribua aussi à attraper un espion allemand en Argonne. À son décès, il figura dans la rubrique nécrologique du célèbre New York Times et une brique gravée à son nom fut ajoutée au Mémorial de la Liberté de Kansas City (États-Unis).

  • Primo, un individu né en 1935 et qui appartenait à l’éleveur américain John P. Colby, eut un impact notable sur la diffusion de l’Amstaff, même si cette dernière avait commencé dès la fin du 19ème siècle. En effet, c’est lui qui servit de référence pour le premier standard de la race établi par l’American Kennel Club (AKC) en 1936, lorsque celui-ci décida de la reconnaître.

  • Un spécimen américain nommé Ch. Knight Crusader et né en 1955 est également resté dans les mémoires pour avoir été pendant longtemps l’Amstaff ayant gagné le plus de prix en expositions canines, avant que son record ne soit battu en 1975. Il fut notamment désigné meilleur de la race au niveau national pendant trois années consécutives, participa à plus de 50 finales de son groupe, fut consacré une dizaine de fois vainqueur de ce dernier, et remporta à deux reprises le titre de meilleur du concours.

  • À la même époque, un autre chien issu de la même portée que Ch. Knight Crusader et nommé quant à lui Ch. Knight Bomber s’illustra lui aussi lors des concours de beauté américains : il remporta le titre de meilleur de sa race en 1958, et fut aussi nommé premier de son groupe à pas moins de 9 reprises. Ses débuts étaient très prometteurs, mais sa carrière fut interrompue de manière prématurée, puisqu’il décéda à l’âge de 3 ans seulement.

Le American Staffordshire Terrier dans la littérature

Sa popularité dans le pays explique qu’on retrouve l’American Staffordshire Terrier dans la littérature américaine du 20ème siècle.

 

Il figure notamment dans la nouvelle Snapshot of a dog, parue en 1935 et qui est l’une des oeuvres les plus appréciées de l’écrivain américain James Thurber (1894-1961). Ce dernier y parle avec nostalgie de son compagnon d’enfance, Rex, qu’il présente comme un American Bull Terrier - un des noms utilisés au départ pour désigner l’American Staff, avant sa reconnaissance officielle par l’American Kennel Club (AKC).

 

On retrouve aussi par exemple l’Amstaff dans la bande dessinée Buster Brown, créée en 1902 par Richard Felton Outcault (1863-1928). Celle-ci décrit les aventures d’un jeune garçon espiègle (le fameux Buster Brown), de sa sœur et de son fidèle compagnon Tige. Réputé être le premier animal parlant dans une bande dessinée américaine, ce dernier serait un American Pit Bull Terrier – l’appelation utilisée à l’époque par le United Kennel Club pour désigner le chien que l’on connaît aujourd’hui sous le nom d’Amstaff. Cet animal de fiction fut tellement populaire qu’il eut droit à son propre livre, Tige - His story, paru en 1905 et écrit entièrement de son point de vue à lui. Son image servit en outre pour le logo de la marque de chaussures dérivée de la série, les Buster Brown Shoes.  

Le American Staffordshire Terrier dans la peinture

L’American Staffordshire Terrier est représenté dans nombre de peintures d’artistes originaires de ses terres natales, les États-Unis. On peut citer notamment :

  • Barbara Keith (née en 1946), qui a notamment peint plusieurs spécimens de couleurs différentes dans son œuvre American Staffordshire Terrier, représentant ainsi la diversité de la race ;

  • Rebecca Wang, qui pour sa part fait le choix de la représenter avec des couleurs vibrantes sur sa peinture intitulée Peppy Purple Pitbull Terrier Dog ;

  • Lee Ann Shepherd, qui a notamment illustré un Amstaff dans un moment de jeu dans son tableau American Staffordshire Terrier Christmas Painting, faisant ainsi ressortir son caractère doux et amical ;

  • Joanna Szmerdt, qui a créé des silhouettes d’Amstaff peintes en rose et dotées de cœurs transparents, notamment dans son œuvre American Staffordshire Terrier large poster. Elle fait ainsi transparaitre l’affectuosité de cette race ;

  • Michelle Wrighton, qui dépeint sa dévotion et sa loyauté dans Angel American Staffordshire Terrier ;

  • Michael Steddum, dont les œuvres telles que Sleepy Time ou Amstaff Feet mettent pour leur part l’accent sur le caractère doux et calme de l’Amstaff ;

  • Sandra Sij, dont les peintures comme American Staffordshire Terrier Art Canvas Print valent également le détour pour leur apparence atypique et royale.

L’American Staff a également été représenté par des artistes d’autres pays, comme Conrad Crispin Jones, un artiste anglais basé au Danemark ; John Edwards, un peintre anglais qui représente un individu ayant l’air très affectueux dans American Staffordshire Terrier ; ou encore Jos Coufreur, basé en Australie et auteur notamment d’une peinture intitulée Bandit.

Le American Staffordshire Terrier à l'écran

L’American Staffordshire Terrier doit notamment sa popularité au fait d’avoir figuré dans Our Gang, une série de courts films de comédie diffusés aux États-Unis entre 1922 et 1944. Elle raconte les aventures d’une bande d’enfants pauvres, accompagnés par un chien nommé « Pete the Pup ». Ce dernier fut incarné d’abord par un American Pit Bull Terrier, mais celui-ci fut remplacé à son décès par son fils Lucenay’s Peter, enregistré officiellement auprès de l’American Kennel Club comme Amstaff.

 

Cette série figure parmi celles dont le portage au cinéma remporta le plus de succès, à tel point que dans les années 50 elle fut adaptée pour le petit écran sous la forme d’une série nommée The Little Rascals. Là aussi, le public réponda présent.

 

Quel que soit le format, l’engouement suscité par cette histoire n’est pas étranger au fait qu’à l’époque de nombreuses familles américaines choisirent d’adopter un Amstaff comme compagnon.

American Staffordshire Terriers de célébrités

Que ce soit par le passé ou de nos jours, l’American Staffordshire Terrier (AST) a conquis le cœur de nombre de personnes célèbres, notamment dans l’univers du cinéma, de la télévision et de la musique. Beaucoup d’entre elles ont adopté leur compagnon dans un refuge et/ou et militent pour redorer la mauvaise réputation dont l’Amstaff et les autres chiens de type bull sont victimes.

 

On peut citer notamment :

  • Kaley Cuoco (née en 1985), actrice américaine qui détient 3 chiens mixés Pitbull dont un dénommé Blueberry. Elle a notamment réalisé une vidéo sur les réseaux sociaux afin de protester contre l’interdiction qui fut faite à ce dernier de pénétrer dans un bâtiment où elle devait se rendre pour réaliser un tournage ;

  • Jessica Biel (née en 1982), actrice américaine qui publiait tous les mardis des contenus mettant en scène sa chienne Tina sous le hashtag #TuesdayswithTina ;

  • Katherin Heighl (née en 1978), actrice américaine qui possède parmi les 8 chiens qu’elle a sauvés de chenils un American Pitbull Terrier dénommé Apollo ;

  • Jon Bernthal (né en 1976), acteur américain dont les chiens Boss et Venica l’accompagnent sur tous les tournages ;

  • Rachael Ray (née en 1968), animatrice de télévision dont la chienne Isaboo était considérée comme un membre à part entière de sa famille et avait droit à ses propres repas, au point d’ailleurs d’inspirer à sa maîtresse la création d’une ligne de produits alimentaires pour chiens ;

  • Justin Theroux (né en 1971), acteur américain dont la chienne Kuma dispose de son propre compte Instagram, avec plus de 60.000 abonnés ;

  • Lake Bell (née en 1979), actrice américaine qui fit notamment participer ses deux chiens à son mariage ;

  • Jon Stewart (né en 1962), animateur de télévision américain qui organise des journées où les membres de l’équipe de son émission peuvent venir avec leurs chiens, ce qu’il ne se prive d’ailleurs pas de faire lui-même ;

  • Fiona Apple (née en 1977), auteure-compositrice-interprète américaine qui a notamment annulé une tournée pour passer du temps avec sa chienne Tina alors que celle-ci souffrait d’un cancer ;

  • Wil Wheaton (né en 1972), acteur américain qui possède deux représentants de la race, Seamus et Marlowe ;

  • Serena Williams (née en 1981), joueuse de tennis américaine propriétaire d’un Amstaff nommé Dutch.

On trouve – ou trouvait – également un Amstaff aux côtés notamment de Norman Reedus, Liam Hemsworth, Kevin Bacon, Rachel Bilson, Alicia Silverstone, Tom Brady, Josh Hutcherson, Adrian Grenier…

American Staffordshire Terriers qui sont des célébrités

Certains American Staffordshire Terriers bénéficient de la notoriété de leur célèbre propriétaire, mais d’autres au contraire sont des stars par eux-mêmes, grâce à la magie des réseaux sociaux.

 

C’est notamment le cas de Princess Grace, qui a plus de 100.000 abonnés à son actif sur son compte Instagram.

Avis & conseils

j'ai un American staff terrier. Il va avoir 9 ans en novembre. J'ai eu un caniche, un montagne des Pyrénées,mais lui c'est une exception.

C'est un amour de chien. Il ne nous a pas détruit grand choses,quelques pantoufles, un parapluie et quelques essuie-touts qu'il adore entendre craquer. Mais rien avec les meubles, il faut dire qu'on lui donnait ce qu'il fallait pour ses dents.

Franchement, il est adorable. Bien sûr il est imposant pour ma part car Tupac, oui, il s'appelle Tupac fait ses 40 kg. Sinon très affectueux avec tout le monde.

Malheureusement ce sont certains maîtres qui en ont fait une race à se méfier. Tupac est une bon gardien et je n'ai jamais eu de problème avec lui. Bien sûr quand je le promène , je reste méfiante avec les autres chiens car, je ne sais pas leur réaction vis à vis du mien et je ne sais pas la réaction du mien s'il se fait agressé. Vu sa mâchoire, je reste vigilante.

Je vous le recommande mais surtout soyez affectueux et gentil avec lui. Entourez le d'amour, il vous le rendra.

   
Par Marsala Marie

Bonjour, je suis l'heureuse propriétaire d'une staff de 10 ans.

Cette chienne est un véritable amour, d'une gentillesse incroyable et d'une patience avec les enfants, à nous donner des leçons !

Elle pèse 25kg pour une corpulence normale.

Le delit de salle gueule dont est victime cette race me rend malade, je n'ai jamais vu de chien aussi gentil, même avec des inconnus.

Sans aucune hésitation c'est cette race que je reprendrai par la suite.

+2    0
Par Sam

Bonjour à tousJe suis l'heureux propriétaire de sheitan
American staff de deux ans, fauve avec un masque sur le museau lié a son pere bleu et sa mere fauve
pourquoi sheitan, je vous rassure pas par racisme cependant j'voulais un prenom qui impose et par ces 2 syllabes permet une consonnance d'ordre interessante
fidele quoique un peu têtu sur les bords, un instint de gardiennage innée car pour dire je peu m'endormir tranquilou même en ayant oublier de fermer la porte a clé, quand a mes enfants, mon p'tit dernier Ryan se plait a dormir entre ces pattes
un amours de bestiaux qui a besoin cependant d'exercice, de bonne promenade, je ne suis pas decu car mon staff est hors standart donc avec l'intervention au veterinaire d'une dyanose je peu le promener librement sans museliere ou autre car a savoir pour ceux qui ne le savent pas par une couleur ne corespondant pas au standart de l'animal ou la taille et autre il vous es possible chez votre veterinaire de le passer hors standard et si comme moi vous le considerer comme faisant parti de la famille sans passer par des concours ou autre faite le car plus besoin de museliere pour le promenerrien que sa mon gros il aime enfin j'adore les staff et pitier que les gens arrette leurs appriorri a cause de mauvaise personne car donne lui de l'amour y t'en donnera 10 fois plus

+2    0
Par baraffe rudy

bonjour; ma femelle staff (nouna) est morte il y a un an. Elle avait 12 ans. Je l'avais récupéré à 7 mois maigre et appeurée. Son maitre m'avit demandé si je pouvais la garder quelques jours car il avait un problème de logement. J'ai accepté. Mais lorsqu'il est venu le lendemain pour, soi disant, la promener, il me la ramené en sang pleine de marques de croc. Il m'a dit alors qu'elle s'était battue. La 2ème fois c'était pire j'ai dû l'emmener d'urgence chez un vétérinaire que je conaissaais très bien. il m'a alors dit qu'il n'était pas sur qu'elle passerait la nuit car elle était pleine d'infection. J'ai lors compris qu'en fait son maître la faisait combattre. Elle a survécu à ses blessures mais à partir de ce moment j'ai refusé de lui rendre nouna sous peine de porter plainte. Après quelques heurts il a fini par accepter et à partir de ce jour ça n'a été que du bonheur. Mes 3 filles étaient toutes jeunes à l'époque et lorsque j'ai eu mon fils, Nouna était très protectrice envers lui. Ns avons ensuite eu 2 chats qu'elle a accepté sans broncher. C'était comme elle était reconaissante de l'avoir sorti des griffes de ces barbares. Elle a vécu 12 ans et pour la famille ce fut 12 ans de pur bonheur. Et lorsque j'ai dû la faire euthanasier (cancer généralisé) et qu'elle est tombé ds mes bras, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Ma 2éme fille qui était très proche d'elle m'a demandé de reprendre un staff. il fallait que je fasse le deuil mais je pense maintenant être prête. ce sont des chiens merveilleux si vous les aimez. Ils sont beaux, affectueux, obéissants, joueurs, calins et.....un peu collants (parce qu'ils vous aiment).

+1    0
Par luca

0471297061
Bonjour à tous les passionnés de cette race de chien.
J'hésite beaucoup à adopter un staff qui est depuis plus d'1 an dans un refuge. Voici mes hésitations peut-être qu'une bonne âme pourra me renseigner.

Nous avons déjà été le voir 2 fois il a 2 ans et demi. Il est pour moi très calme et câlin. Nous l'avons promené il écoute supet bien et j'avoue que j'ai craqué sur sa bouille mais voilà on y arrive.

j'ai déjà un cavalier King Charles de 6 ans et j'ai peur que cela se passe mal vu la mâchoire du staff y aura pas de doute mon cavalier n'aura pas le dessus. Y a-t-il qq'un qui peut me dire si cela pourrait bien se passer ? Vu les articles sur le staff c'est le point qui revient souvent : être prudent avec les autres poilus.

Merci d'avance pour vos réponses. Béné

+1    0
Par Bénédicte

Bonjour,
Je possède un staff mâle bleu de 7 mois. Un chiot très joueur et câlin, protecteur et bon chien de garde. Adore jouer avec les enfants tout en faisant attention de ne pas les bousculer. Il pèse 18 kg pour 7 mois.

J'aurais une question a vous poser, quelle est la meilleure alimentation pour cette race de chien ? (croquette ...)
Merci d'avance pour vos réponses.

0    0
Par Marion

salut c normal il faut leur aprende a ne pa tou casser les dresser leur donner ds jouets quil vont casser pour faire leur machoire ds os ds baton ect jen est une qui s apel java tricolor bleue avec un peu de blanc et de marron o pates c une creme elle 1 ans et demie mai la premiere année elle ma cassé ds truc normal javai un rot avant s etai pareil il faut quil ce phase ls dents com ls enfants en plus destructeur mai c ds chien tres inteligent fidelle et malin bon dressage et merci pour elle oului si tu la sort de la

0    0
Par tom

Je possède moi même un jeune mâle staff de 1an et bientôt 6mois, adorable avec les enfants, les gens qui sont invité à la maison, il est parfois un peu envahissent à demander trop d'attention mais je préfère sa qu'un chien qui mordent ou qui attaque.... il est obéissant il apprend très vite parfois MR fait son têtu mais normal à cette âge pour tous chiens il test.. il est très attiré par les oiseaux en balade ou dans le jardin... un chien avec beaucoup de qualité qui se prend beaucoup au jeux de recherche dans la maison qui aime faire des exercices d'agility, il m'arrive d'allez faire courir mon jeune mâle depuis peu de la course en me tractant s'est super il adore et sa le dépense vraiment bien.. s'est un chien aussi bien en appartement sans jardin qu'en maison avec jardin il se porte très bien en intérieur très calme il n'a jamais fait de dégradation matériel ou autres juste les pipis cacas quand nous l'avons eu mais normal sa s'apprend l'hygiène. Par contre ces chiens demande des maîtres patient, plus ou moins attentionnée et surtout de la responsabilité car s'est bien beau d'avoir un chien de catégorie mais il faut tous assumé et faire tous les papiers pour être en règle. Moi s'est fait et je le savais déjà que j'avais tous sa à faire.. Certain prennent cette race et ne savent rien d'eux il se disent "ah s'est catégorisé je vais faire peur à tous le monde sa va être top plus personne va venir me faire chié" je suis dégouté de ses gens qui prennent cette race sans être informé je les informe et je les aides s'il me demande ou si j'en vois en difficulté mais sinon sa m'énerve de voir se genre de gens irresponsable.. bref des chiens au top.

0    0

bonjour a tous moi ossi jaie eu vraie relation tres fusionelle avec ma chienne tara que jaie u bebe .elle et malheureusement decede le 12/02/2014 suite dun cancer des amydalle a l age de 11ans aujourdhuie jje men remet pas enkor c tres dur elle ma donnetr tellement d amour de protection ...voila ont l aie si fort nos betes car elles nous le rendent tellement c est une race de chiens tres intelligente pritecteur et calline et tres propre des leurs plus jeune age il grandisse avec se que lon leurs apprie ils sont tout simplement reconnaissant....

0    0
Par sandrine

bonjour moi j ai un tit mâle de 2 mois et demi il s appelle hasco c un amour un peu brutus mais bon il est jeune,question obéissance les gens autour de mois sont halluciné comme il m écoute au doit et a l oeil ,c des chien adorable est intelligent a l écoute de sont maître et je n arrive pas a comprendre certaine personne qui les montre du doigt et marre du commentaire attention c un chien méchant alors qu il a a peine deux mois et demi bonne journée rapha

0    0
Par rafa

ma chienne a 15 ans et dans une forme incroyable encore ,j'adore cette race , tellement obéissante et gentille avec les gens et tellement prévisible on sait exactement comment elle va réagir , elle est très équilibrée. Avec les autres chiens , cela dépend des races et du comportement du chien , si le chien est joueur , elle aussi , par contre s'il se montre agréssif elle dicte sa loi , elle prévient toujours en donnant un coup de croc mais sans mordre , elle n'a jamais fait de mal à un autre chien , elle est super , c'est notre princesse , malheureusement elle a 15 ans et je suis triste à l'idée de la perdre ! cela va etre très dur pour nous .
c'est vraiment une super race .

0    0
Par francoise

coucou moi j'ai une petite Naya de 5 mois et demi et je dois dire que c'est vraiment un amour mon fiancé est 4 mois a l'étrangé et heureusement qu'elle est la elle veille constament sur moi quand je pleure elle se couche sur moi et elle commence a pleurer elle aussi elle est super caline c'est mon gros bébé c'est un amour et je sais pas comment je ferai sans elle maintenant qu'elle fait parti de la famille

0    0
Par ananas64

bonjour a tout les amoureux de staff moi j ai un mâle de bientôt 7 mois et c est vraiment un amour il s appel GECKO et je peu vous dire que c est un chien super intelligent très Pau de colle mais très gentil moi sa couleur et trop belle il est gris bringe bleu et panachures blanche sur la tète et le cou les yeux encore bleu il est magnifique il a des copain ce sont des gros chevaux il se font des lechouille ce qui es vraiment trop beau a voir alors ont ne peu pas dire que c est des chien dangereux c est tout dans l éducation a bientôt................

0    0
Par emilie-nebois

bonjour j ai une femmelle noir et blanche de 18 mois et pese 32kg,s es un amour de chiens elle apporte plein d amour dans notre foyer s es un chien exceptionnel et meme pour tout l or du monde je m en separerai de ma petite nala bonne journee a tous!(;

0    0
Par Greg,Huy

bonjour.j'ai un staf noir,marrons et blanc tres caustod . Il s'appelle PETER.
vous avez surment du le voir sur ce journal:LA TRIBUNE à SAINT ETIENNE en 1999 .
Il est adorable, il ne m'a jamais aboyé dessus.

c'est un chien qui se donne à fond jusqu'à ses 10 ans.
Quand il vieillit, il ne bouge pas de son lit.
Il a 12 ans, je ne le sors pas plus d'un quart d'heure, car ce n'est pas bon pour son coeur.
Ces chiens sont moins dangereux, que les petits chiens comme les caniches. Je connais beaucoup de gens qui ont des staffs qui ne m'ont jamais rien fait.
Alors que beaucoup de caniches m'ont attaqué, je peux vous l'affirmer.
Les staffs sont encore moins dangereux que les humains.
Je ferai plus confiance à un staff, qu'à un humain.
vive les staff!

les animaux sont egal a l 'humain
il sont fait de chaire et de sang et il sont un ceour
tout comme nous les humain

yanis 10 ans

0    0
Par yanis

Zane à 11ans , elle est bringée marron avec une jolie bavette blanche . C'est une adoration ! Je fais des concours d'obéissance avec elle .D'une douceur exemplaire . Quand 2 chiens se bagarrent (au club) elle arrive doucement et se met entre les 2 ! Tout le monde l'aime ! Elle supporte le Parson Terrier (espiègle) qui la chahute à longueur de journée et laisse faire le chat même quand ils mangent dans son plat .C'est un Amour de chien .

0    0
Par Nic Mo

bonjour,j'ai un staff de 11ans c'est un amour on ne peut rien dire d'autre il est adorable.et la j'ai repris un staff de 3 mois maintenant 4 et pour l'instant pas de probleme mais il n'y en aura pas si on les aimes comme il se doit c'est tout ce que j'ai a dire non sauf une chose il faut arreter de polimiquer sur cette race il ne sont pas plus mechant que les autres a savoir que les plus mordeurs sont les bergers allemands,labradors,et les 3 c (colleys,cockers,caniches) les gens devraient se rendre compte que c'est un chien comme un autre il leurs faut juste de l'amour et de l'attention comme tout animal au revoir

0    0
Par ledentu

ils sont geniaux ces chiens tout viens de l education qu ils recoivent.
coté couleur j ai mon male qui est couleur noir et feu et tout ceux qu on connais on eté confirmé sans probleme et vous,?

0    0
Par pimprenelle

je viens d'avoir mon chiot am'staff tout juste 2 mois il est adorable ! il ne demande que des calins ... Je ne comprend pas les personnes qui peuvent ahir ces bêtes magnifiques.
Si certaines personnes les considèrent dangereux c'est parce qu'il ont la chance d'être les meilleurs

0    0
Par amelie

Bonjour à tous les amateurs de staffs , depuis tout jeune la flamme pour l'american staffordshire m'anime,mais ma mere ne voulais pas de chiens de categories à causes de son metiers(ass maternelle)bref depuis un an j'ai emmennager avec ma copine ,on a pris un ptit 2 pieces et bien que souhaitant ce chien ,je me résou a ne pas pouvoir en avoir tout de suite, quand un jour je vais chez un ami qui possede un dogo , et la dans le salon je voit une superbe staffette noir et blanc avec zouzou(le dogo),mon ami m'explique qu'il a recupéré ce pti bou de 2 nana qui ne pouvait la garder,de là mon pote me dit que son chien et super jalou ,et moi voulant bien faire je lui propose de lui garder sa chienne deux trois jours pour que le dogo comprenne qu'il est le number 1 dans son coeur , et moi voir si dans mon ptit appart avec ma nana si c'etait possible,resultat la chienne est restée ,et aujourdhui je pe vous dire que kayla ce porte magnifiquement elle aura 1 ans le 19 decembre ,bref il faut connaitre avnt de parler en mal de ces chiens ... j'ai attendu depui mes 14 ans avant d'avoir ce chien ,maintenant j'en ai 24 et je vis de grands moment de bonheurs grace à elle comme peut de chiens savent le rendre, c justement le defaut du staff si il trouve mauvais maitre
il pourrait etre induit en erreur quant aux valeur qu'il doit respecter...
mais ne surtout pas prendre ces betes la pour des monstres sanguinaire (et encore moins croire les temoignage bidon cité plus haut sous couvert d'anonymat du web ) sur ceux
AU REVOAAR .

0    0
Par tito67

salut!
en ce qui me concerne j'ai un beau staff fauve pan blanc de 7 mois,il s'appel Snoopy Erwan et il approche des 30kilos déja, il est assez haut mais proportionel,est-ce normal qu'il fasse déja ce poid??
il lui manque un doigt de pied pate arriere, on m'a dit qu'il y avait une batterie de tests à effectuer avant de pouvoir le déclarer,ses défauts vont-ils lui porter préjudice?? y a t'il un moyen de payer moins cher tous ses tests idiots et stages?? merci à tous !! biz

0    0
Par Aurore

Bonjour,

moi, j ai "un gros sac" de 48 Kg au moins, il aura 8 ans le 20 decembre.
J ai egalement 3 chats, un lapin, des mandarins,et un poisson...
Ici tout le monde s entend.
J ai egalement 4 enfants de 15,12,11,6 ans et jamais un soucis .
Il garde tres bien la maison, et il sait tres bien qui peut rentrer...
Ses inconveniant est qu il est tj avec moi et qu il se met tj en dessous de la table, et vu qu il est plus lourds que moi , si ma chaise et moi meme sont dans le chemin ,il nous pousse sans soucis.
Par contre pour le promener pas de soucis , il ne bouge pas pour les autres chien et il est au pieds quand il le doit.
Pour le bain , il ne bouge pas et ne se secoue pas avant qu il soit dehors, mais il faut le porter dans le bain dur dur...
Ah oui de temps en temps , il vole le manger des chats , c est un estomac sur pattes ...Mais jamais aucun degats a mes meubles ou autres...
nous n avons jamais ete au dressage , c est la meme education qu un enfant "amour et fermeté "
LE GRAND soucis, c est que ca a ete un chien a la mode que tout le monde voulait!!!!
Un chien n est pas un jouet, cela compte autant qu un enfant ( comme tout animal).
Il est vrai que ce n est pas agreable ce que l on entend comme accident mais se sont les maitres qu il faut noircir et non pas la race des chiens . Maintenant, je comprends qu il y a une difference de degats que si se serait des caniches mais il fut un temps (quand j etais petite) où l on disait que c etait des méchants chiens.
Au lieu de monter les prix des animaux, ils devraient faire un suivi dès une vente qu elle soit professionnelle ou privèe...Car de l argent , y a tj moyen d en trouver par contre c est autre chose quand les gens seront qu il y a des visites ... Ex 1 année tout les 3 mois puis tout les 6,puis tout les ans .
Mais bon tout ca pour dire que " tel chien , tel maitre" et le maitre est senser être plus intelligent
Gros bisous a tout le monde ..........

0    0
Par oiseau des iles

ces chiens sont de vrais crémes!!! à tel point que je me suis retrouvé dens mon jardin avec un couple de amstaff en train de déchiqueter un chat vivant et pour continuer leur "jeu" ils s'en sont pris à moi, résultat: un pied, un tibia, un genou,l'avant bras gauche bien "abimé", la gorge évitée par miracle de 10 cm mais le croc bien planté sous la clavicule et la cornée déchirée par une patte, sans vous parler de l'état de choc quand vous vous retrouvez au sol avec cette machoire devant les yeux, je ne comprend toujours pas comment je suis encore en vie aujourd'hui..ne froissont pas les passionnés, ces chiens sont de vrais crèmes mais ce matin là, c'est moi qui leur es servi de desserts...!!!

0    0
Par sabine

j'ai une amstaff qui es adorable qui adore les enfants elle et tres joueuse !! Faut ARRETER de dire que nos chien AMSTAFF sont des chien mechants ! Il faut leur donner de l'amour !! Moi jaime ma chienne et j'ai confiance en elle !!!

0    0
Par emilie

Bonjour à tous, moi j'ai un mâle de 3 ans, panaché noir et blanc, il s'appelle "Boy" et c'est un très bon chien (malgré la mauvaise presse et sa mise en marginalité, par des personnes qui ne connaissent certainement pas cette race !). Boy est un peu bcp pot de colle ... 30 Kg de muscles et d'amour, c'est un fidèle compagnon de tous les jours. Très joueur, il aime que l'on s'occupe de lui, si ce n'est pas le cas, il fait tout pour se faire remarquer, il chipe mes affaires et va jusqu'à aboyer !!!
A aucun moment je n'ai regretté d'avoir choisi ce chien, malgré les contraintes que ces nouvelles lois nous imposent et s'il fallait recommencer, je le ferai sans
hésiter.
Je suis et resterai une passionnée de staff ... parce qu'ils le valent bien !...

0    0
Par Blackdevil

moi jai un male de 4 ans il pèse 39kg de couleur noir et blanc et c une vrai crème mème avec les enfan de mon père et de ma soeur voila

0    0
Par jérome

je remarque que la race amstaff est muscles parce que elle est sportif et courageuse

0    0
Par reda

j ai un american et un english stafford,ce sont des chiens comme il faut. ils saluent tous les gens qui rentre chez moi. ils aiment tous les enfants qui viennent chez mon fils de 10 ans. mais gare si un etranger vient si on est pas la. ils aboient que quand il le faut. apres j en reprend.

0    0
Par roland

jai une amstaff d'1an et demi "caya" elle est adorable jai jamais vu une race aussi protectrice des enfants c'est dingue tres tres affectueuse et tres fidele elle nous defend beaucoup elle s'entend avec la plus part des autre chiens elle est genial prenez cette race c'est super

0    0
Par marion

Moi j'ai une femelle de 1 an et demi. Elle est noire panachée blanche.
elle est très gentille avec les gens qu'elle connait, très méfiante avec les autres.
Elle s'entend à merveille avec mon chat et adore ses congénères!
Bref, un véritable amour, que du bonheur!!

0    0
Par olympeAtroyes

j ai une femelle de 7 ans et oui deja notre fifille es adorable nous avons quatre enfant avec qui elle es protectrice j adore cette race je me pose une question elle es inscrit au lof peut elle faire une saillie ?????

0    0
Par mel

j'ai un américan staff femelle, elle aura 11 ans en ocbre, et déjà mon mari et moi avons peur de la voir disparaître, c'est vous dire comme elle nous est attachée et nous l'aimons comme une enfant, elle nous le rend bien, très caline, et bisous,à volonté, elle est habituée avec les enfants grands et petits (bébé), elle n'a jamais rien fait, mais elle est dominante par rapport aux autres animaux (nous avons un chat de 8ans) elle n'aime pas ses congénères, c'est celà qui nous gêne un peu, si elle rencontre un autre chien, il faut bien la tenir) sinon c'est une race de chien très gentille et très intélligente.

0    0
Par vandenhende

Moi j'en ai un qui a 8 ans passé et franchement c'est du taf mais ca vaut le coup il est vraiment un être affectif, joueur, ect..... Son seul defaut c'est qu'il ne supporte pas les autres mals sinon rien à dire....
*Je l'aime mon gros *

0    0
Par komiss

moi j ai un jeune de 7 mois il es tres calin aussi de trop meme car il es toujours pres de mon compagnon quand il travail sur la voiture ou dans le jardin et aussi il es tres gentil avec les enfants

0    0
Par martine

J'ai également une femelle de 4 1/2ans elle est adorable. Elle veut toujours être près de quelqu'un. Très gentille avec les enfants mais pas avec les animaux! Son seul défaut: elle a déjà attrapé 2 chats et elle parvient à choper les hérissons sans se piquer...

0    0
Par Jéjé

chien impressionnant adorable gentil moi j'i une femelle c'est une vrai memere calin et une peluche avec mon fils qui a que 21mois

0    0
Par elodie

c'est un chien robuste d'origine americain,j'aime elever ce type de chien

0    0
Par ben arfi said

BONJOUR ? J j'ai un staff de 4 mois , blanc avec des taches marron a la tete truffe et levres rosée yeux clair , est ce vraiment la race (staff ,amstaff )

0    0
Par BEGOT

Un chien de cette race non tenu en laisse vient de tuer notre chien un carlin tenu en laisse dans un parc ! C'est inadmissible de laisser des chiens pareils en liberté et il est inacceptable que les particuliers puissent obtenir ce genre de chien !

0    0
Par serge

Vidéos

Discussions

Amstaff réaction agréssive

Bonjour, Je viens écrire ici en espérant que vous pourriez m'éclairer. J'ai un American Satff mâle âgé de 7... Lire la suite

Amstaff Belge en séjour en France

Bonjour à toutes et à tous, Je viens humblement solliciter votre aide afin de démêler un immense sac de... Lire la suite

A donner Chiots American Staffordshire Terrier

Je donne mon chiots de race Americain Staffordshire terrier, âgés de 2 mois déjà, 6 femelles et 5 mâles Nés le 24... Lire la suite

Problèmes de comportement d'un Amstaff adopté en refuge

Bonjour , je viens de m'inscrire sur ce site très bien construit et documenté , j'ai toujours possédés des chiens (... Lire la suite

Toutes les races de chiens

Par lettre :
Par pays :
Par type :