Esquimau Américain

Esquimau Américain

Autres noms : Chien Esquimau Américain du Canada ou Spitz Américain
Noms d'origine : American Eskimo Dog ou American Spitz ou Eskie
Groupe : Chien de type Spitz et de type primitif

Partager
 

Qualités du Esquimau Américain

Tempérament du Esquimau Américain

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Esquimau Américain au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Esquimau Américain

Espérance de vie
De 12 à 15 ans
Poids de la femelle
De 9 à 15 kilos
Poids du mâle
De 10 à 16 kilos
Taille de la femelle
De 38 à 46 cm
Taille du mâle
De 40 à 48 cm

Le Esquimau Américain : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Esquimau Américain

Comme son nom ne l’indique pas, l’Esquimau Américain trouve ses origines en Europe, et plus particulièrement en Allemagne. C’est en effet un descendant direct des Spitz Allemands ayant émigré aux Etats-Unis avec leurs maîtres au cours du 19ème siècle. Les divers croisements avec d’autres races elles aussi importées d’Europe et à l’allure similaire, comme le Keeshond, le Spitz Italien (ou Volpino) et le Loulou de Poméranie blanc sont à l’origine des trois variétés actuelles : Toy, Miniature et Standard.

 

Les premiers spécimens de Spitz Allemands ayant accompagné les fermiers allemands partis à la conquête du Nouveau Monde étaient utilisés comme chien d’alarme dans les fermes, et pouvaient être de plusieurs couleurs. Toutefois, leur grande intelligence, le développement des cirques ambulants et l’attraction du public américain pour les chiens de couleur blanche eurent une influence considérable sur cette race à partir de la fin du 19ème siècle.

 

En effet, ils devinrent rapidement une des attractions principales des spectacles de cirques, très populaires à l’époque, avec des numéros de « chien savant ». Leur succès ne se démentit pas dans la première partie du 20ème siècle, et dans les années 20 et 30 le célèbre cirque Barnum & Bailey présentait un numéro d’équilibriste dans lequel un Esquimau Américain (ou plus exactement trois, nommés Stout’s Pal, Pierre et Bido) marchait sur une corde, tel un funambule. Ce numéro plaisait tellement que le cirque avait l’habitude de vendre des chiots aux spectateurs après le show, si bien que la plupart des Esquimaux Américains actuels descendent de ces chiens de cirque.

 

Jusqu’en 1917, la race était nommée Spitz Américain. Toutefois, l’entrée en guerre des Etats-Unis cette année-là s’accompagna d’un tel sentiment anti-germanique qu’on changea son nom : elle fut dès lors nommée Esquimau Américain, plus pour sa belle couleur blanche que pour des origines Inuits qu’elle n’a absolument pas.

 

Si l’United Kennel Club (UKC) américain reconnut la race dès 1913, le premier standard ne fût rédigé qu’en 1958 et ce n’est qu’en 1985 qu’un club de race, l’American Eskimo Dog Club of America (AEDCA), vit le jour, créé par des éleveurs d'Esquimau Américain qui souhaitaient faire reconnaître la race par l’American Kennel Club (AKC). Ils collectèrent le pédigrée de 1750 spécimens, ce qui permit d’établir la base nécessaire à la reconnaissance de la race par l’organisme : cette dernière finit par survenir en 1995. Le Canadian Kennel Club (CKC) fit de même en 2006.

 

Malgré tout, l’Esquimau Américain est loin de faire partie des races de chiens les plus populaires aux Etats-Unis. Ainsi, il figure autour de la 120ème place sur 190 au classement des races établi par l’AKC en fonction du nombre de naissances enregistrées chaque année auprès de l’organisme. Néanmoins, sa présence est plus importante que ne le laissent penser ces statistiques. En effet, pour des raisons historiques, de nombreux éleveurs et propriétaires choisissent de n’enregistrer leurs portées qu’auprès de l’UKC, bien que récemment la tendance soit de l’enregistrer auprès des deux à la fois.

 

En dehors de l’Amérique du Nord, sa présence est des plus rares, se limitant à quelques individus importés. De fait, aucun autre organisme canin d’envergure ne reconnaît la race. C’est le cas notamment de la Fédération Cynologique Internationale (FCI), bien que les Esquimaux Américains puissent participer aux concours internationaux organisés sous sa tutelle en étant enregistrés comme Spitz Allemand (sans pour autant le considérer comme une variété à part entière du Spitz Allemand, contrairement par exemple au Keeshond et au Loulou de Poméranie), même si les deux races sont aujourd’hui différentes.

L’Esquimau Américain existe en trois variétés : le Standard, le Miniature, et le Toy. Seule la taille différencie ces variétés, les caractéristiques physiques et comportementales étant similaires.

 

Elles sont également très proches de celles du Spitz Allemand. Ainsi, quelle que soit la variété, l’Esquimau Américain a l’allure typique des chiens de type Spitz, avec un corps compact et bien proportionné, des pattes musclées, une tête cunéiforme et une queue portée haute recourbée sur le dos. Ses oreilles triangulaires sont relevées et ses yeux ovales, noirs ou brun foncés, expriment l'intelligence.

 

Sa fourrure est dense et longue, avec un sous-poil doux plutôt court et très épais, et un poil de couverture formé de longs poils bien lisses. Autour du cou, le poil est plus long et forme une crinière caractéristique. La couleur de la robe du chien est elle aussi un signe distinctif de la race, puisqu’elle ne peut être que blanche, ou éventuellement blanc-crème. C’est là la principale différence avec le Spitz Allemand, car ce dernier peut quant à lui arborer d’autres couleurs.

 

Le dimorphisme sexuel est modérément marqué, le mâle étant plus grand et sa crinière plus fournie.

L’Esquimau Américain existe en trois variétés :

  • le Standard, qui atteint de 38 à 48 cm et pèse de 9 à 16 kg ;
  • le Miniature, dont la taille se situe entre 30 et 38 cm, pour un poids compris entre 4,5 et 9 kg ;
  • le Toy, qui mesure de 22 à 30 cm, et affiche un poids de 2,5 à 4,5 kg.

 

Seule la taille différencie ces variétés, les caractéristiques physiques et comportementales étant similaires.

L’Esquimau Américain est un chien tendre et affectueux, proche de sa famille, dont il recherche constamment la compagnie. Il aime les enfants et se fait un plaisir de jouer avec eux, dès lors qu’ils ont appris et respectent le comportement à adopter en présence d’un chien. Il est aussi très sociable avec les humains, mais également avec les autres animaux, acceptant très bien la présence d’autres chiens ou de représentants d’autres espèces ayant une taille pas trop éloignée de la sienne. Il est d’ailleurs fréquent que ses maîtres choisissent d’adopter deux de ces chiens afin qu’ils puissent jouer ensemble lorsque sa famille n’est pas à la maison, ce qui peut permettre de réduire le risque d’anxiété de séparation du chien.


D’un naturel méfiant envers les étrangers, il a tendance à aboyer lorsqu’un inconnu s’approche, mais devient rapidement amical une fois les présentations faites. Le risque d’aboiements intempestifs est néanmoins réel, si bien qu’il est recommandé de l’habituer rapidement à ne pas aboyer au moindre bruit.

 

Etant extrêmement intelligent, il fait un candidat idéal pour quiconque souhaite apprendre des tours à son chien - son passé d'animal de cirque n'y est d’ailleurs sans doute pas pour rien. En tout état de cause, il a besoin d’être stimulé mentalement pour ne pas s’ennuyer et développer alors des problèmes de comportement : pas question de lésiner sur les séances de jeux, l’apprentissage de tours et les exercices de dressage.

 

Il est aussi recommandé de lui fournir divers jouets et objets à ronger, car il a tendance à mâchonner beaucoup. Or mieux vaut qu’il se fasse les dents sur un os en plastique plutôt que sur les pieds de la table en bois…

 

L’Esquimau Américain est plutôt actif et aime courir, mais une promenade quotidienne d’une demi-heure est généralement suffisante. C'est donc un chien adapté à la vie en appartement en ville, pour peu que sa famille passe assez de temps avec lui.

 

Intelligent et doté d’un caractère bien trempé, il a besoin d’un maître ferme qui sache instaurer la hiérarchie familiale avec son chien, sans quoi ce dernier a tôt fait de prendre les commandes - le résultat a alors toutes les chances d’être désastreux en termes de cohabitation au quotidien. De ce fait, ce n’est pas une race de chiens conseillée pour un maître sans expérience.

Comme tous les chiens, l’Esquimau Américain a besoin d'être socialisé dès le plus jeune âge avec les membres de sa famille (humains et animaux) : de fait, la socialisation du chiot est une étape cruciale qui lui permet une fois adulte d'être capable de côtoyer de nouvelles personnes et de gérer de nouvelles situations de manière sereine, sans devenir un chien peureux ou craintif.

 

Sa tendance naturelle à aboyer peut être un volet important de son éducation afin de lui apprendre à se contrôler et n’aboyer qu’à bon escient. À défaut, il peut vite devenir très bruyant. Quant à sa tendance au machouillage, son éducation doit faire en sorte de l’orienter vers des objets dont c’est effectivement le but premier.

 

Figurant parmi les races de chien les plus intelligentes et capables, il excelle dans les concours d’agilité. De fait, avec un maître patient lui prodiguant une éducation canine basée sur le renforcement positif, ses capacités d’apprentissage trouvent pleinement à s’exploiter et peuvent le rendre capable de réaliser la plupart des tours.

 

Son intelligence peut cependant être à double tranchant : un Esquimau Américain peut vite prendre la mesure d’un maître débutant et réaliser sciemment des erreurs afin de prolonger la séance et obtenir davantage de récompenses (caresses, friandises, etc.).

L’Esquimau Américain est une race de chien robuste, qui ne connait que peu de problèmes de santé.

 

Il faut cependant porter une attention particulière aux risques suivants :

 

Enfin, l’obésité du chien n’est pas une maladie en soi, mais peut en revanche être la cause de nombreuses maladies. Par conséquent, un maître responsable doit s’assurera que son compagnon ne soit pas en surpoids. En effet, l’Esquimau Américain n’est pas en soi une race de chien prédisposée à l’obésité, mais la vie en appartement et un maître très présent et le gâtant plus que de raisons sont autant de facteurs de risque.

La fourrure de l’Esquimau Américain nécessite de brosser son chien plusieurs fois par semaine afin d’éviter les nœuds et d’éliminer le poil mort.

 

Le sébum de sa peau empêche la saleté d’adhérer au poil, si bien que ce brossage permet de le garder propre : faire prendre un bain à son chien n’est donc nécessaire qu’une ou deux fois par an.

 

Par ailleurs, une ou deux fois par mois, il est conseillé de vérifier ses oreilles, ses yeux et ses dents afin de s’assurer qu’ils sont bien propres et ne présentent pas de début d’infection. A cette occasion, on peut lui couper les griffes si elles sont trop longues : l'usure naturelle des ongles est en effet bien moindre chez un chien vivant en appartement et/ou qui se dépense peu.

L’Esquimau Américain accepte très bien la nourriture pour chien du commerce (croquettes, pâtée, etc.). Il faut cependant s’assurer qu’elle est adaptée à son âge et respecte ses besoins alimentaires et énergétiques, car cela est nécessaire pour qu'il soit en bonne santé.

 

Par contre, comme il est enclin à l’obésité, il est important d’accorder une attention particulière aux quantités données, ainsi que de suivre les recommandations du fabricant et/ou de consulter son vétérinaire afin d’opter pour un régime approprié. Pour les mêmes raisons, le recours à des friandises pour chien – en particulier lors de son éducation - doit rester mesuré, et il est souhaitable de retrancher leur apport calorique de sa ration journalière.

Méfiant et aboyeur, l’Esquimau Américain était utilisé historiquement comme chien de garde, ne manquant pas d’avertir sa famille – mais aussi tout le voisinage… - à chaque fois qu’un étranger s’approche. C’est encore un rôle qu’il remplit parfaitement de nos jours.

 

Son intelligence en fait aussi un excellent candidat à la pratique de l'agility et aux concours canins d’obéissance, a fortiori si son maître dispose de l’expertise pour lui apprendre des tours.

 

Néanmoins, on trouve aujourd’hui surtout l’Esquimau Américain comme excellent chien de compagnie qui apporte du bonheur tant aux personnes seules qu’aux familles nombreuses.

Le prix d’un chiot Esquimau Américain se situe en moyenne autour de 800 dollars (environ 750 euros), qu’il s’agisse des variétés Toy, Miniature ou Standard.

 

Le montant peut toutefois être nettement plus élevé pour un spécimen ayant une ascendance prestigieuse et atteindre 2000 dollars (environ 1800 euros).

 

Par ailleurs, une certaine vigilance s’impose en Europe. En effet, l’Esquimau Américain se trouve principalement aux Etats-Unis et au Canada. Les chiots que l’on peut trouver en Europe qui sont présentés comme « Spitz Américains » sont en fait souvent des Loulous de Poméranie ou des Spitz Allemands au pelage blanc, voire des croisements.

Kevin, l’adorable chien de la comédie romantique La Proposition (sortie en 2009 et réalisée par Anne Fletcher) est joué par quatre Esquimaux Américains.

Trouvez un élevage de Esquimau Américain près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage

Avis & conseils Esquimau Américain

J'ai moi même une de ces mignonne petite bête chez moi, un beau petit garçon de un an. Puis ma tante en a un aussi depuis plusieurs années, donc j'en ai vu plusieurs et bien sur les maîtres font toute une différence.

Je leurs vois quand même plusieurs points commun :
-Ils sont très collant
-Ils besoin de beaucoup d'attention (ou de chat pour les distraire pour le cas du mien.. Les chat sont bien plus intéressant ils bougent tout seul, wow!)
-Ce sont des chien très intelligent
-Aiment les gens, tout le monde est sont ami!
-Et les deux petits monsieur de cette race que je connais, ne mange pas beaucoup, donc ne prennent pas de poids.

   
Par Skye

Bonjour, petite rectification, les esquimaux du Groenland et les esquimaux du canada sont 2 races différentes

0    0
Par Lili