Cocker Américain

Cocker Américain

Autres noms : Épagneul Cocker Américain
Nom d'origine : American Cocker Spaniel
Groupe : Chien rapporteur de gibier - Chien leveur de gibier - Chien d’eau
Standard : Standard FCI N°167

Partager
 

Qualités du Cocker Américain

Tempérament du Cocker Américain

Affectueux
Aime les enfants
Calme
Facile à éduquer
Joueur
Peut rester seul
Protecteur
S'entend avec d'autres animaux
Sociable

Le Cocker Américain au quotidien

A peu besoin d'exercice
Aboie peu
Bave peu
Mange peu
Nécessite peu d'entretien
Perd peu ses poils
Peu coûteux à toiletter
Peu enclin à l'obésité
Santé robuste

Caractéristiques du Cocker Américain

Espérance de vie
De 14 à 15 ans
Poids de la femelle
De 11 à 12 kilos
Poids du mâle
De 10 à 13 kilos
Taille de la femelle
De 34 à 36 cm
Taille du mâle
De 37 à 39 cm

Le Cocker Américain : pour qui ?

Avec des enfants
Comme premier chien
En appartement
Pour personne peu disponible
Pour personne âgée
Pour petit budget

Informations sur le Cocker Américain

L'histoire du Cocker Américain remonte à 1881. Deux célèbres représentants de la race du Cocker Anglais, Chloé II et Obo, sont accouplés au Royaume-Uni. Pendant sa gestation, Chloé II est envoyée seule aux États-Unis. Là-bas, elle donne naissance à deux chiots : Miss Obo II et Obo II.

En Angleterre, les descendants de Obo forment la lignée des Cockers Anglais. De l'autre côté de l'Atlantique, aux États-Unis, les descendants de Obo II constituent la lignée de ce qui finira par devenir le Cocker Américain.

 

La race connaît rapidement un grand succès aux États-Unis, avec notamment la constitution du American Cocker Spaniel Club en 1881..

 

Entre les deux guerres mondiales, les Épagneuls Cockers Anglais élevés aux États-Unis commencent à différer à tel point de leurs ancêtres anglais qu'il devient impossible de les maintenir dans une seule et même race. Dès lors, l'AKC (American Kennel Club) finit en 1946 par reconnaître le Cocker Anglais et le Cocker Américain comme deux races différentes.

 

La race est alors au zénith de sa gloire aux Etats-Unis, puisqu'elle est alors rien moins que la race la plus populaire dans le pays.

 

C'est également à cette époque, plus précisément à la fin des années 50, qu'elle finit par arriver en Europe, et notamment en France.

 

Sa reconnaissance officielle par la FCI intervint le 1er janvier 1965.

 

Dans les années 70, le Kennel Club anglais emboîte le pas de l'AKC, et reconnaît le Cocker Américain comme race à part entière, distincte du Cocker Anglais.

 

Utilisé au début pour la chasse, ce sont à présent ses qualités de chien d'agrément qui valent au Cocker Américain sa notoriété.

En comparaison des autres épagneuls, le Cocker Américain a une silhouette compacte. Il reste tout de même un chien robuste et sportif, attributs hérités des chiens de chasse dont il descend. Sa ligne de dos descend vers l'arrière-main.

 

Son poil soyeux peut être plat ou légèrement ondulé.Le standard de la race admet aussi bien les robes unicolores que multicolores, du moment que le blanc figure dans la palette. La robe peut être de couleur noir, blanc et noir, noir et feu, rouge foncé, crème ou rouan.

La tête du Cocker Américain est ciselée, aux oreilles tombantes. Ses yeux sont marron foncé et en forme d'amandes. Son court museau carré doté de narines bien développées lui donnent une figure amicale.

 

La tradition veut que la queue du Cocker Américain soit coupée, mais plusieurs pays européens interdisant cette pratique nommée caudectomie, on en trouve de plus en plus avec une queue naturelle, qui est implantée dans le prolongement de la ligne du dos.

Standard FCI N°167 (01/22/1999)


TRADUCTION : Professeur R. Triquet


ORIGINE : Etats-Unis d'Amérique


DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 17.05.1993


UTILISATION : Leveur de gibier, chien de compagnie.


CLASSIFICATION F.C.I. :


Groupe 8 - Chiens rapporteurs de gibier, chiens leveurs de gibier et chiens d'eau.

Section 2 - Chiens leveurs de gibier ou broussailleurs.

Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL :


Le Cocker Américain est le plus petit du groupe des chiens pour amateurs de chasse et de pêche. Le corps est robuste et compact. La tête, aux lignes pures, est finement ciselée. Le Cocker Américain doit présenter un ensemble parfaitement équilibré et une hauteur au garrot idéale. En station, il est bien relevé dans la région de l'épaule. Les membres antérieurs sont d'aplomb et la ligne du dessus descend légèrement vers l'arrière-main fort, musclé et modérément angulé. C'est un chien capable d'atteindre une vitesse considérable tout en ayant beaucoup d'endurance. Par dessus tout, il doit être dégagé dans ses allures, gai, solide, bien équilibré dans toutes ses parties et montrer un vif intérêt pour le travail. Le chien harmonieux dans toutes ses parties est préférable au chien dont les qualités et les défauts forment un contraste frappant.

PROPORTIONS IMPORTANTES :


La longueur du corps, de la pointe du sternum à la pointe de la fesse, est légèrement supérieure à la hauteur du garrot au sol. Le corps doit être d'une longueur suffisante pour permettre un mouvement dégagé, dans l'axe du corps. Le chien ne donne jamais l'impression d'être long ou bas sur pattes.

COMPORTEMENT / CARACTERE :


D'un naturel égal et nullement craintif.

TETE :


Pour que la tête soit bien proportionnée, c'est-à-dire en harmonie avec le reste du corps, elle doit présenter un aspect intelligent, éveillé, doux et attachant.

REGION CRANIENNE :

- Crâne : Arrondi, mais sans exagération ; aucune tendance à être plat. Les arcades sourcilières sont nettement dessinées. Les structures osseuses sous les yeux sont bien ciselées et les joues ne sont pas saillantes.

- Stop : Prononcé.

REGION FACIALE :

- Truffe : De taille suffisante par rapport au museau et au chanfrein. Les narines sont bien développées, ce qui est typique chez un chien de chasse. La truffe est noire chez les Cockers à robe noire, noir et feu et noir et blanc. Dans les autres couleurs de robe, la truffe peut être marron, foie ou noire, le plus foncé étant préférable. La couleur de la truffe s'harmonise avec celle du pourtour des yeux.

- Museau : Large et haut. Pour que les proportions soient correctes, il faut que la distance du stop à l'extrémité de la truffe soit égale à la moitié de la distance du stop au sommet de la crête occipitale.

- Lèvres : La lèvre supérieure a de la substance et descend suffisamment pour couvrir la mâchoire inférieure.

- Mâchoires/dents : Les mâchoires sont carrées, d'égale longueur. Dents fortes et saines, pas trop petites. Articulé en ciseaux.

- Joues : Elles ne sont pas saillantes.

- Yeux : Le globe oculaire est rond et remplit bien l'orbite. Les yeux regardent droit devant. Ils sont légèrement en amande. Ils ne doivent être ni trop petits ni globuleux. L'iris est de couleur marron foncé ; plus il est foncé, mieux cela vaut.

- Oreilles : Pavillon fin, long, en forme de lobe, bien garni de franges. L'oreille n'est pas attachée plus haut que le niveau de la partie inférieure de l'oeil.

COU :


Il est suffisamment long pour que le nez puisse facilement toucher le sol. Il est musclé et exempt de fanon. La sortie d'encolure est forte, puis le cou se galbe légèrement tout en s'amenuisant progressivement jusqu'à l'attache de la tête.

CORPS :


- Ligne du dessus : Légèrement inclinée vers l'arrière-main musclé.

- Dos : Fort. La ligne du dessus descend doucement et de façon régulière du garrot à l'attache de la queue, qui est écourtée.

- Poitrine : Elle est haute et descend au moins au niveau des coudes ; la région antérieure de la poitrine est suffisamment large pour loger le cœur et les poumons, mais pas au point de gêner le mouvement des membres antérieurs vers l'avant. Les côtes sont bien descendues et bien cintrées.

QUEUE :


La queue écourtée est attachée et portée en prolongement de la ligne du dos ou légèrement plus haut. Elle n'est jamais dressée comme celle d'un terrier ou basse au point de dénoter la crainte. Quand le chien est en action, la queue frétille.

MEMBRES :


MEMBRES ANTERIEURS : Les antérieurs sont parallèles, droits, fortement charpentés, musclés et disposés contre le corps bien sous les omoplates.

- Epaules : Les épaules, bien obliques, forment avec le bras un angle d'environ 90°, ce qui permet le libre jeu des antérieurs que le chien porte en avant avec beaucoup d'extension. L'épaule est nettement dessinée et inclinée, sans faire de saillie. Elle est placée de telle sorte que l'extrémité supérieure du garrot offre une inclinaison qui permet aux côtes d'être bien cintrées.

- Coudes: Vu de profil, les antérieurs étant verticaux, le coude est situé à l'aplomb du sommet de l'omoplate.

- Métacarpes : Courts et forts. On peut faire l'ablation des ergots (pouces antérieurs).

MEMBRES POSTERIEURS : Vus de derrière, les membres postérieurs sont parallèles, en action comme en station. Ils sont fortement charpentés et musclés.

- Hanches : Larges, l'arrière-train bien arrondi et musclé.

- Cuisses : Puissantes et nettement dessinées.

- Grasset : Modérément angulé. L'articulation est solide et, en action comme en station, ne doit présenter aucune laxité.

- Jarrets : Forts et bien descendus. On peut faire l'ablation des ergots.

PIEDS :


Compacts, grands, ronds et fermes. Ils présentent des coussinets durs comme de la corne. Ils ne sont tournés ni en dedans ni en dehors.

ALLURES :


Le Cocker Américain, quoique le plus petit du groupe des chiens pour amateurs de chasse et de pêche, a l'allure typique d'un chien de chasse. L'équilibre entre l'avant-main et l'arrière-main est la condition indispensable à une bonne allure. Le chien donne l'impulsion grâce à son arrière-main vigoureux et puissant ; la construction correcte de ses épaules et de ses membres antérieurs fait qu'il peut développer le membre vers l'avant sans aucune contrainte, en une enjambée ample pour répondre à l'impulsion de l'arrière. Avant-tout, ses allures sont coordonnées, régulières et faciles. Le chien, dans son action, doit couvrir le terrain, et il ne faut pas confondre le chien remuant et le chien aux allures correctes.

ROBE :


POIL :

Sur la tête, le poil est court et fin ; sur le corps, il est de longueur moyenne avec suffisamment de sous-poil pour en assurer la protection. Les oreilles, la poitrine, l'abdomen et les membres sont bien frangés, mais sans excès afin de ne pas cacher les vraies lignes et le mouvement du Cocker et de ne pas nuire à son aspect ou à sa fonction de chien de chasse au poil modérément fourni. La texture est des plus importantes. Le poil est soyeux, plat ou légèrement ondulé ; sa texture facilite l'entretien. Le poil trop abondant, bouclé ou cotonneux doit être sévèrement pénalisé. L'emploi de la tondeuse électrique sur le poil du dos n'est pas souhaitable. Le toilettage qui consiste à mettre en valeur les vraies lignes du chien doit être effectué de façon à sembler aussi naturel que possible.

COULEUR ET MARQUES :

Noirs : Robe unicolore noire et également robe noire avec extrémités feu. Le noir doit être de jais. Les reflets marrons ou foie dans la robe ne sont pas souhaitables. On admettra un peu de blanc sur la poitrine et/ou à la gorge. Le blanc en toute autre région sera éliminatoire.


Toute couleur unie autre que le noir (ASCOB) : Toute couleur unie autre que le noir, allant de la couleur crème la plus claire au rouge le plus sombre, y compris le marron et le marron avec extrémités feu. La couleur doit être d'un ton uniforme, mais on admettra des franges plus claires. On permettra un peu de blanc sur la poitrine et/ou à la gorge. Le blanc en toute autre région sera éliminatoire.

Pluricolores : Deux couleurs unies ou davantages, bien réparties, l'une d'entre elles devant être le blanc ; noir et blanc, rouge et blanc (le rouge pouvant aller du crème le plus clair au rouge le plus foncé), marron et blanc, et rouan, y compris n'importe laquelle de ces combinaisons avec les extrémités feu. Il est préférable que les marques feu soient localisées selon le même patron que chez les noirs et les " toute couleur unie autre que le noir ". Les rouans sont classés avec les pluricolores et peuvent présenter n'importe lequel des patrons habituels du rouan. La couleur du fond de la robe couvrant 90% ou plus de la robe est éliminatoire.

Marques feu : La couleur feu peut aller du crème le plus clair au rouge le plus foncé et ne doit couvrir au plus que 10% de la robe. Les taches feu couvrant plus de 10% sont éliminatoires. Chez les noirs et les " toute couleur unie autre que le noir " qui portent des marques feu, celles-ci seront localisées selon le schéma suivant :

1. Petite tache arrondie, nette, au-dessus de chaque oeil.

2. Marques sur les côtés du museau et sur les joues.

3. Sur la partie inférieure des oreilles.

4. Sur les quatre pieds et/ou les quatre membres.

5. Sous la queue.

6. Sur le poitrail : facultatif ; présence ou absence non pénalisée.

Les marques feu qui ne sont pas nettement visibles ou qui se résument à des traces seront pénalisées. Les marques feu sur le museau qui s'étendent vers le haut, sur le dessus, et qui se joignent seront également pénalisées. Chez les sujets qui portent des marques feu dans les variétés "noir" et "toute couleur unie autre que le noir", l'absence de marque feu dans l'une quelconque des localisations spécifiées sera éliminatoire.

TAILLE :


La hauteur idéale au garrot chez le mâle adulte est de 15 pouces (38,10 cm) et chez la femelle adulte de 14 pouces (35,56 cm). La taille peut varier d'un demi pouce en plus ou en moins (1,27 cm). Le mâle, dont la hauteur au garrot excède 15 ½ pouces (39,37 cm) et la femelle dont la hauteur excède 14 ½ pouces (36,83 cm)seront éliminés. Les mâles dont la hauteur au garrot n'atteint pas 14 ½ pouces (36,83 cm), et les femelles dont la taille n'atteint pas 13 ½ pouces (34,29 cm) seront pénalisés. La taille est déterminée par la perpendiculaire au sol menée du sommet de l'omoplate, le chien se tenant debout naturellement, les membres antérieurs et les canons métatarsiens étant verticaux.

DEFAUTS :


Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS ELIMINATOIRES :


- Couleur et marques : les couleurs mentionnées plus haut sont les seules couleurs ou combinaisons de couleur admises. Toute autre couleur ou combinaison de couleur est éliminatoire.

- Chez les noirs : marques blanches ailleurs que sur le poitrail et la gorge.

- Toute couleur unie autre que le noir : marques blanches ailleurs que sur le poitrail et la gorge.

- Pluricolores : couleur du fond de la robe couvrant 90%ou plus de l'ensemble.

- Marques feu :

1. Marques feu couvrant plus de 10% de la robe.

2. Absence de marques feu chez les chiens noirs ou la variétés "toute couleur unie autre que le noir" dans l'une quelconque des localisations spécifiées chez les chiens par ailleurs marqués de feu (marqués de fauve).

- Taille : Mâles de plus de 15 ½ pouces (39,37 cm) / Femelles de plus de 14 ½ pouces (36,83 cm).



N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d'aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Le Cocker Américain est un chien joueur, affectueux et malin. Cela ne l'empêche pas de faire preuve d'une certaine fierté et de beaucoup de caractère. Il agit toujours sans crainte et agressivité, ce qui en fait un partenaire idéal pour les enfants. Il aime attirer l'attention, et peut facilement devenir un petit clown qui illumine la vie de la maison.

 

Bien que très proche de son groupe social, le Cocker Américain ne craint pas les inconnus, qu'il s'agisse d'humains, de congénères ou d'autres animaux.

 

Descendants de chiens de chasse, il apprécie de se promener dans la nature en laissant son odorat le guider au fil des pistes. Il a besoin de se dégourdir fréquemment les pattes et se excelle dans les activités sportives. Il peut supporter la vie d'appartement s'il est sorti quotidiennement. 

 

Le Cocker Américain n'apprécie guère la solitude : elle le rend nerveux, ce qui a pour effet de le faire aboyer plus que d'habitude. Les individus dotés d'une robe pluricolore sont connus pour être particulièrement vivants.

L'éducation du Cocker Américain ne pose normalement pas de problème de majeur. 

 

Étant très intelligent et attaché à son maître, il montre un caractère doux qui facilite son apprentissage. Comme avec les autres chiens, il faut une éducation ferme et douce, et sa socialisation doit être précoce.

Le Cocker Américain a une prédisposition pour certaines maladies de peau :
- l'atopie ;

- la dermatite à malassezia ;
- l'hypothyroidisme ;
- l'intertrigo des replis des lèvres ;
- l'otite externe (proliférative) ;
- la séborrhée primaire.

Il est en outre particulièrement sensible aux allergies alimentaires.


Au niveau des yeux, il convient de veiller à d'éventuelles affections oculaires comme l'ectropion et l'atrophie progressive de la rétine.

 

D'autre part, le Cocker Américain peut être atteint d'une tumeur de la gencive au niveau de sa mâchoire.

 

Il existe également un risque de maladies du sang, telle que l'anémie hémolytique, qui consiste en une destruction des globules rouges du chien.

 

Enfin, cette race comporte des risques de malformation, par exemple de dysplasie de la hanche ou, sur le plan cardiaque, de persistance du canal artériel.

L'entretien du Cocker Américain s'avère assez exigeant.

 

En premier lieu, il faut entretenir et nettoyer le pelage du chien très régulièrement, au risque de le voir s'emmêler. Cela nécessite de consacrer beaucoup de temps au toilettage et brossage du chien pour conserver son élégance.

 

Par ailleurs, le renouvellement fréquent de sa fourrure occasionne moult pelotes de poils qui se retrouvent sur les vêtements, sur les meubles, dans les tiroirs...

 

En plus de son poil, son conduit auditif doit également être fréquemment nettoyé. Il convient en outre de raser l'intérieur de son oreille pour éviter la macération et les otites.

 

Enfin, ses yeux sont fragiles eux aussi, et nécessitent un contrôle fréquent.

Le Cocker Américain n'hésite pas à manger plus que nécessaire si ses maîtres lui en donnent l'occasion. Il est donc nécessaire de contrôler les portions pour ne pas l'exposer au risque d'obésité canine

 

Néanmoins, il a besoin de se nourrir trois ou quatre fois par jour jusqu'à l'âge de six mois. Mais une fois adulte, deux repas par jour suffisent. Bien entendu, la taille des portions dépend de l'âge, la taille et l'activité physique du chien.

 

Il est conseillé de le nourrir avec des croquettes spécialisées de qualité, dont la meilleure valeur nutritive peut permettrr de réduire les portions. 

Pour maîtriser la consommation, il est conseillé de retirer sa gamelle entre les repas. Par contre, comme tous les chiens, il est important que le Cocker Américain ait accès à de l'eau fraîche tout au long de la journée.

Le Cocker Américain est un chien de chasse leveur de gibier et pratique aussi la chasse au déterrage.

 

Il est également apprécié comme chien de compagnie et d'intérieur.

 

Enfin, il possède des aptitudes en agility, et est parfois aussi mis en valeur comme chien d'exposition.

Un peu difficile d'entretien et sujette à certains problèmes de santé, la race compense ces inconvénients par sa beauté et son charme. D'ailleurs, saviez vous que l'héroïne de La Belle et le Clochard n'est autre qu'un Cocker Américain ?

Trouvez un élevage de Cocker Américain près de chez vous !Voir les éleveursRéférencer votre élevage
Vous souhaitez adopter un Cocker Américain ou organiser une saillie entre Cocker Américain ?Voir les annoncesPublier une annonce

Avis & conseils Cocker Américain

j'adore ce chien

   
Par cluzel

nous avons depuis le 14/08/09 un chiot mâle crème du nom de BOLAT il est adorable,nous aimerions en savoir plus sur son éducation,nous vivons à la campagne,nous avonsmais il est craquant et très affectueux d'autres animaux il est très bien accepté mais nous avons tendance à lui pardonner certaines petites bêtisses conseil à nous donner merci

0    0
Par thiry