Rintintin dans « Where the North Begins » (1923)

 

Parmi les 25 films muets tournés par le célèbre acteur canin Rintintin (1918-1932), seuls 6 nous sont parvenus. Parmi eux figure notamment Where the North Begins, son premier grand succès au box-office américain.


Réalisé en 1923 par l’Américain Chester M. Franklin (1889-1954) et produit par la Warner, Where the North Begins s’inspire largement des romans à succès de Jack London (1876-1916), tels que Croc-Blanc et L’Appel de la forêt. Il met ainsi en scène les aventures d’un chiot adopté et élevé par une meute de loups, qui plus tard se lie d’amitié avec un trappeur.


Rintintin impressionne pour la qualité de son jeu d’acteur, mais ce film est un cauchemar pour la production. En effet, trouvant que Franklin a filmé trop de scènes d’exposition, la Warner appelle en renfort un autre réalisateur, Milliard Webb (1893-135), pour tourner des scènes supplémentaires. Le problème est que les deux hommes ne filment pas au même endroit : l’édition du film est alors un parcours du combattant pour Lewis Milestone (1895-1980), le monteur, qui a toutes les peines du monde à créer une œuvre cohérente.


Il parvient néanmoins à remplir parfaitement sa mission et le film est un succès, au point qu’il génère quatre fois plus de revenus que ce qu’il a couté aux producteurs et lance la carrière de sa vedette canine. Certains vont même jusqu’à affirmer que Rintintin sauve à lui seul de la faillite la Warner, qui décide de multiplier les westerns et les films d’aventure le mettant en vedette.


Where the North Begins est tombé dans le domaine public en 2019, et est donc désormais disponible gratuitement et en toute légalité sur Internet.

Dernière modification : 12/19/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : L’histoire du chien au cinéma
  2. Page 2 : Scraps dans « Une vie de chien » (1918)
  3. Page 3 : Rintintin dans « Where the North Begins » (1923)
  4. Page 4 : M. Smith dans « Cette sacrée vérité » (1937)
  5. Page 5 : Toto dans « Le magicien d’Oz » (1939)
  6. Page 6 : Le chien des Baskerville (1939)
  7. Page 7 : Wildfire dans « It’s a dog’s life » (1955)
  8. Page 8 : Wilby dans « Quelle vie de chien ! » (1959)
  9. Page 9 : Benji (1974)
  10. Page 10 : Le chien de « Mad Max 2 : Le Défi » (1981)
  11. Page 11 : Cujo (1983)
  12. Page 12 : Hachiko (1987)
  13. Page 13 : Baxter (1989)
  14. Page 14 : Hooch dans « Turner et Hooch » (1989)
  15. Page 15 : Croc-Blanc (1991)
  16. Page 16 : Beethoven (1992)
  17. Page 17 : Shadow et Chance dans « L'incroyable voyage » (1993)
  18. Page 18 : Lassie (1994)
  19. Page 19 : Ficelle dans « Babe, le cochon devenu berger » (1995)
  20. Page 20 : Les 101 Dalmatiens & Les 102 Dalmatiens (1996 & 2001)
  21. Page 21 : Didier (1997)
  22. Page 22 : Buddy dans « Air Bud » (1997)
  23. Page 23 : Les chiens de « Bêtes de scène » (2000)
  24. Page 24 : Lou dans « Comme chiens et chats » (2001)
  25. Page 25 : Bruiser dans « La blonde contre-attaque » (2001)
  26. Page 26 : Crockdur dans « Harry Potter à l'école des sorciers » (2002)
  27. Page 27 : Odie dans « Garfield » (2004)
  28. Page 28 : Les chiens de « Antartica, prisonnier du froid » (2006)
  29. Page 29 : Sam dans « Je suis une légende » (2007)
  30. Page 30 : Marley dans « Marley & Moi » (2008)
  31. Page 31 : Bambou (2009)
  32. Page 32 : Trésor (2009)
  33. Page 33 : Hachiko dans « Hatchi » (2010)
  34. Page 34 : Jack dans « The Artist » (2011)
  35. Page 35 : Bill dans « Boule & Bill » (2013)
  36. Page 36 : Belle dans « Belle et Sébastien » (2013)
  37. Page 37 : Hagen dans « White God » (2014)
  38. Page 38 : Max (2015)
  39. Page 39 : Wiener-Dog (2016)
  40. Page 40 : La Belle et le Clochard (2019)
  41. Page 41 : Togo (2019)
  42. Page 42 : Buck dans « L’appel de la forêt » (2020)
  43. Page 43 : Clifford (2021)