Togo (2019)

Une scène du film « Togo » (2019)

Plusieurs films ont rendu célèbre la « course au sérum » de janvier 1925, un épisode marquant de l’histoire de l’Alaska. Pour lutter contre une épidémie de diphtérie qui touche la ville de Nome, à la pointe ouest de l’État, le bureau de santé a besoin de faire acheminer sans délai un sérum antidiphtérique. Toutefois, à cette période de l’année, Nome ne peut être atteinte par bateau à cause des glaces. Nenana, la ville la plus proche atteignable en train, se trouve à 1080 kilomètres. Pour parcourir cette distance aussi vite que possible, le service postal organise alors un gigantesque relais entre les meilleurs mushers de la région et leurs chiens de traineaux. De jour comme de nuit, les équipages se succèdent pour acheminer jusqu’à Nome la précieuse livraison, dans des conditions souvent dantesques.

 

C’est au Norvégien Gunnar Kaasen (1882-1960) que revient de parcourir les derniers 80 kilomètres du relais, et donc d’atteindre Nome. Son chien de tête Balto (1919-1933), un Husky Sibérien mâle de couleur noire alors âgé de 6 ans, devient alors une célébrité, et est considéré comme un sauveur.

 

Son épopée est relatée librement en 1995 dans le film d’animation Balto : L'Histoire d'une légende (Balto), réalisé par le Britannique Simon Wells (né en 1961) pour les studios Amblins.

 

En 2019, les studios Disney décident eux aussi d’adapter cette histoire au cinéma, mais choisissent pour leur part de se pencher sur Togo (1913-1929), moins connu mais non moins méritant. Il était en effet le chien de tête du musher Leonard Seppala (1877-1967) et avait parcouru une portion du trajet beaucoup plus conséquente que Balto, à savoir 424 kilomètres. Le film reprend tout simplement son nom.

 

Pour « donner la réplique » à William Dafoe (né en 1955) qui campe le rôle de Seppala, la production porte son choix sur Diesel, un Husky Sibérien canadien descendant directement de Togo.

 

Togo est très bien accueilli par la critique, et la qualité du jeu des acteurs - aussi bien humains que canins - est soulignée par la presse.

 

La même année, l’histoire de Togo est également adaptée par le réalisateur Brian Presley (né en 1977) sous le titre The Great Alaskan Race, mais cette version-ci est très mal reçue tant par la presse que par le public.

 

Dernière modification : 19/12/2022.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : L’histoire du chien au cinéma
  2. Page 2 : Scraps dans « Une vie de chien » (1918)
  3. Page 3 : Rintintin dans « Where the North Begins » (1923)
  4. Page 4 : M. Smith dans « Cette sacrée vérité » (1937)
  5. Page 5 : Toto dans « Le magicien d’Oz » (1939)
  6. Page 6 : Le chien des Baskerville (1939)
  7. Page 7 : Wildfire dans « It’s a dog’s life » (1955)
  8. Page 8 : Wilby dans « Quelle vie de chien ! » (1959)
  9. Page 9 : Benji (1974)
  10. Page 10 : Le chien de « Mad Max 2 : Le Défi » (1981)
  11. Page 11 : Cujo (1983)
  12. Page 12 : Hachiko (1987)
  13. Page 13 : Baxter (1989)
  14. Page 14 : Hooch dans « Turner et Hooch » (1989)
  15. Page 15 : Croc-Blanc (1991)
  16. Page 16 : Beethoven (1992)
  17. Page 17 : Shadow et Chance dans « L'incroyable voyage » (1993)
  18. Page 18 : Lassie (1994)
  19. Page 19 : Ficelle dans « Babe, le cochon devenu berger » (1995)
  20. Page 20 : Les 101 Dalmatiens & Les 102 Dalmatiens (1996 & 2001)
  21. Page 21 : Didier (1997)
  22. Page 22 : Buddy dans « Air Bud » (1997)
  23. Page 23 : Les chiens de « Bêtes de scène » (2000)
  24. Page 24 : Lou dans « Comme chiens et chats » (2001)
  25. Page 25 : Bruiser dans « La blonde contre-attaque » (2001)
  26. Page 26 : Crockdur dans « Harry Potter à l'école des sorciers » (2002)
  27. Page 27 : Odie dans « Garfield » (2004)
  28. Page 28 : Les chiens de « Antartica, prisonnier du froid » (2006)
  29. Page 29 : Sam dans « Je suis une légende » (2007)
  30. Page 30 : Marley dans « Marley & Moi » (2008)
  31. Page 31 : Bambou (2009)
  32. Page 32 : Trésor (2009)
  33. Page 33 : Hachiko dans « Hatchi » (2010)
  34. Page 34 : Jack dans « The Artist » (2011)
  35. Page 35 : Bill dans « Boule & Bill » (2013)
  36. Page 36 : Belle dans « Belle et Sébastien » (2013)
  37. Page 37 : Hagen dans « White God » (2014)
  38. Page 38 : Max (2015)
  39. Page 39 : Wiener-Dog (2016)
  40. Page 40 : La Belle et le Clochard (2019)
  41. Page 41 : Togo (2019)
  42. Page 42 : Buck dans « L’appel de la forêt » (2020)
  43. Page 43 : Clifford (2021)