La lentille et le chien : bienfaits, cuisson, quantité...

Un bol contenant des lentilles

Appartenant à la famille des légumineuses, la lentille est une plante annuelle originaire des régions chaudes d'Europe et d'Asie, et probablement l'une des plus anciennes plantes cultivées par l'Homme. Elle est très appréciée pour ses graines très riches en protéines, en fer et en fibres. Elle ne se rencontre presque plus à l'état sauvage, mais est cultivée dans de très nombreux pays, car très nutritive et facile à faire pousser.


La lentille fait partie des légumes comestibles pour les chiens : il est donc tout à fait possible de leur en donner.

La composition nutritionnelle de la lentille

Un sac contenant une grande quantité de lentilles sèches

Comme les autres légumineuses, la lentille est particulièrement intéressante sur le plan nutritionnel.

 

En effet, des lentilles cuites contiennent en moyenne :

  • un peu plus de 100 kcal pour 100 grammes ;
  • environ 70% d'eau ;
  • environ 12% de glucides ;
  • près de 9% de protéines ;
  • environ 8% de fibres ;
  • des vitamines, notamment du groupe B ;
  • des minéraux, en particulier du fer, du cuivre et du manganèse.

 

Les lentilles peuvent aussi se consommer crues, à condition d'être d'abord germées. Elles contiennent alors nettement plus de vitamines que les lentilles cuites, mais sont bien moins digestes.

Les inconvénients des lentilles pour les chiens

Des lentilles crues et cuites dans des bols sur une table en bois

Malgré leur qualité nutritionnelle pour un humain, les lentilles ne sont pas conseillées pour un chien. Elles sont en effet peu digestes pour lui, et causent bien souvent des problèmes digestifs à cause de leur teneur en fibres et en amidon.

 

Si l'on souhaite malgré tout en donner à un chien de temps en temps, il faut les faire cuire d'abord. De fait, les lentilles germées sont encore moins digestes ; quant aux lentilles crues, elles sont carrément mauvaises pour la santé. Cela vaut d'ailleurs aussi pour un humain.

Sous quelle forme donner des lentilles à un chien ?

Une cuillère en bois contenant des lentilles brunes

Même si elle peut se consommer crue - ou en tout cas germée -, la lentille se mange en fait presque toujours cuite, après avoir été éventuellement ramollie au préalable dans de l'eau tiède. C'est en effet sous cette forme qu'elle est la plus digeste : la lentille germée contient certes plus de vitamines, mais est nettement plus difficile à digérer. Quant à la lentille crue et non germée, elle peut être carrément toxique.

 

Pour un chien encore plus que pour un humain, il faut donc faire cuire les lentilles avant de les servir - ce qui n'empêche pas de les consommer froides. Pour faciliter la prise puis la digestion, on peut ensuite les écraser grossièrement avec une fourchette : c'est d'ailleurs plus pratique ensuite pour bien les mélanger au reste de la gamelle et s'assurer que l'animal les mange.

Quelle quantité de lentille donner à un chien ?

Des lentilles dans un bol avec une cuillère en bois

Bien qu'elle soit une source intéressante de minéraux, la lentille contient une grande quantité de fibres et d'amidon. Cela ne pose pas de problème à un humain, qui n'a pas de difficulté à les digérer, mais c'est nettement plus problématique pour un chien, qui a toutes les chances de souffrir de problèmes digestifs s'il en consomme régulièrement. Par conséquent, la quantité de lentilles doit être fortement réduite pour un chien.

 

Si ce dernier est nourri avec des croquettes, il reçoit déjà des végétaux et/ou de l'amidon en proportion non négligeable : mieux vaut alors ne pas lui donner de lentilles du tout. S'il est nourri avec de la pâtée ou de la nourriture maison, on peut intégrer une poignée de lentilles par semaine à sa ration, mais ce n'est pas spécialement recommandé : s'il faut incorporer des glucides à sa gamelle, mieux vaut opter pour du riz blanc bien cuit ou des légumes plus digestes, comme de la courgette ou de la carotte.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des légumes
  2. Page 2 : L'artichaut
  3. Page 3 : L'asperge
  4. Page 4 : L'aubergine
  5. Page 5 : La betterave
  6. Page 6 : La blette
  7. Page 7 : Le brocoli
  8. Page 8 : La carotte
  9. Page 9 : Le céleri
  10. Page 10 : Le champignon de Paris
  11. Page 11 : Le chou
  12. Page 12 : Le chou-fleur
  13. Page 13 : La citrouille
  14. Page 14 : Le concombre
  15. Page 15 : Le cornichon
  16. Page 16 : La courge
  17. Page 17 : La courgette
  18. Page 18 : L'endive
  19. Page 19 : L'épinard
  20. Page 20 : Le fenouil
  21. Page 21 : Le flageolet
  22. Page 22 : Le haricot vert
  23. Page 23 : La lentille
  24. Page 24 : Le maïs
  25. Page 25 : Le navet
  26. Page 26 : La patate douce
  27. Page 27 : Le petit pois
  28. Page 28 : Le piment
  29. Page 29 : Le pois chiche
  30. Page 30 : Le poivron
  31. Page 31 : La pomme de terre
  32. Page 32 : Le potiron
  33. Page 33 : Le quinoa
  34. Page 34 : Le radis
  35. Page 35 : La salade
  36. Page 36 : Le soja