Le haricot et le chien : bienfaits, cuisson, quantité...

Des haricots rouges, noirs et pinto

Le haricot est une plante annuelle de la même famille que la fève, dont on consomme les graines et parfois aussi les gousses comme légumes. Il en existe de nombreuses variétés à travers le monde : le haricot vert est probablement la plus connue d'entre elles, mais c'est loin d'être la seule à être consommée.


Voici ci-dessous une petite présentation des principaux types de haricots qui existent, ainsi qu'une indication de s'ils sont adaptés ou non au régime alimentaire du chien.

Le haricot blanc

Un sac en toile contenant des haricots blancs

Variété la plus cultivée en Europe à ce jour, le haricot blanc est comme son nom l'indique apprécié pour ses graines de couleur blanche et au goût peu prononcé. Très calorique, il est riche en glucides, en protéines, en fibres, et contient également une quantité intéressante de vitamines et nutriments. Il se consomme cuit : on en fait de la soupe, de la purée, et on le mange aussi comme ingrédient d'un plat (salade...).

 

Le haricot blanc n'est pas toxique pour un chien, mais il n'est pas vraiment le légume le plus adapté pour lui non plus. En effet, en plus d'être trop calorique, sa teneur en glucides et en fibres le rend globalement indigeste. Par conséquent, il est préférable de ne pas lui en donner - ou alors en toutes petites quantités de temps en temps seulement.

Le haricot noir

Une cuillère en bois contenant des haricots noirs

Doté d'une saveur douce, le haricot noir a comme son nom l'indique des graines de couleur noire. Il est peu consommé en Europe ; en revanche, il est très apprécié sur l'ensemble du continent américain. Après une longue cuisson, on le mange en salade, en soupe, comme accompagnement dans divers plats, etc.

 

Comme le haricot rouge, il est très riche et contient une grande quantité de glucides, de protéines végétales et de fibres : ce n'est donc pas vraiment le légume le plus sain pour le régime alimentaire du chien, même s'il n'est pas toxique. Par conséquent, mieux vaut éviter de lui en donner souvent : quelques grains toutes les quelques semaines suffisent largement.

Le haricot rouge

Une assiette en bois contenant des haricots rouges

Reconnaissable à ses graines dont la couleur va du rose foncé au rouge sombre, le haricot rouge possède une texture onctueuse et un goût prononcé. Encore peu consommé en Europe, il est surtout cultivé et apprécié en Amérique et en Asie. Comme les autres haricots, il est plutôt calorique, du fait essentiellement de sa teneur élevée en glucides. On le consomme cuit, intégré dans divers plats : salade, ragoût, soupe, etc.

 

Le haricot rouge renferme une quantité importante de phytohémagglutinine, une substance qui s'avère toxique pour le chien lorsqu'elle est consommée en grandes quantités. Une cuisson adaptée (notamment le fait de le faire bouillir pendant au moins 10 minutes) permet certes de réduire fortement sa teneur dans cette molécule, mais pas de la supprimer totalement. Par conséquent, mieux vaut éviter de donner des haricots rouges à son chien, et privilégier d'autres haricots présentant moins de risques.

Le haricot vert

Un sac en toile contenant des haricots verts

Contrairement à la plupart des autres haricots, le haricot vert se consomme généralement avec la gousse, une fois bien sûr que celle-ci a été cuite. Il n'est pas spécialement calorique, ni même riche en glucides ou en fibres : il s'intègre donc bien au régime alimentaire d'un chien, ce qui n'est pas vraiment le cas des autres haricots.

 

Pour cette raison, on peut sans problème mettre des haricots verts cuits et coupés en petits morceaux dans la gamelle de son animal, car ce dernier devrait bien les digérer. Toutefois le chien reste un carnivore avant tout, qui doit manger beaucoup de viande et peu de légumes. Il est par conséquent recommandé de faire en sorte que l'ensemble des végétaux qu'il ingère ne représentent pas plus de 10% de l'apport calorique total de sa ration quotidienne : au-delà, il risque de souffrir de problèmes digestifs et/ou de déséquilibre alimentaire.

Le flageolet

Une assiette contenant des flageolets

On ne le sait pas forcément, mais le flageolet est en fait une variété de haricot blanc, dont on cueille et on consomme les graines avant qu'elles soient totalement mûres : c'est pourquoi elles ont une couleur verdâtre quand elles sont crues. Le flageolet se mange toutefois uniquement cuit, comme les autres haricots.

 

Comme le haricot blanc, il contient une quantité non négligeable de glucides et de fibres : il n'est donc pas vraiment le légume idéal pour un chien. Néanmoins, il n'est pas non plus toxique : on peut donc parfois lui donner des flageolets. Il faut juste réduire fortement les quantités pour éviter les problèmes digestifs : pas plus de quelques grains toutes les quelques semaines.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des légumes
  2. Page 2 : L'artichaut
  3. Page 3 : L'asperge
  4. Page 4 : L'aubergine
  5. Page 5 : La betterave
  6. Page 6 : La blette
  7. Page 7 : Le brocoli
  8. Page 8 : La carotte
  9. Page 9 : Le céleri
  10. Page 10 : Le champignon de Paris
  11. Page 11 : Le chou
  12. Page 12 : Le chou-fleur
  13. Page 13 : La citrouille
  14. Page 14 : Le concombre
  15. Page 15 : Le cornichon
  16. Page 16 : La courge
  17. Page 17 : La courgette
  18. Page 18 : L'endive
  19. Page 19 : L'épinard
  20. Page 20 : Le fenouil
  21. Page 21 : Le flageolet
  22. Page 22 : Le haricot
  23. Page 23 : Le haricot vert
  24. Page 24 : La lentille
  25. Page 25 : Le maïs
  26. Page 26 : Le navet
  27. Page 27 : Le panais
  28. Page 28 : La patate douce
  29. Page 29 : Le petit pois
  30. Page 30 : Le piment
  31. Page 31 : Le pois chiche
  32. Page 32 : Le poivron
  33. Page 33 : La pomme de terre
  34. Page 34 : Le potiron
  35. Page 35 : Le quinoa
  36. Page 36 : Le radis
  37. Page 37 : La salade
  38. Page 38 : Le soja
  39. Page 39 : La tomate