Le fenouil et le chien : bienfaits, cuisson, quantité...

Peut-on donner du fenouil à un chien ?

Le fenouil est une plante herbacée cultivée pour son bulbe et ses feuilles imbriquées les unes dans les autres, qui sont utilisés comme légumes.


Il est originaire du pourtour méditerranéen, mais est désormais cultivé dans les zones tempérées à chaudes de l'ensemble des continents. Sa saveur allant de la réglisse à l'anis n'est pas du goût de tout le monde, mais ce légume ne manque pas de bienfaits pour la santé et gagnerait à être davantage connu et consommé.


Le fenouil est comestible pour les chiens : ces derniers peuvent donc en manger sans risque de s'intoxiquer.

La composition nutritionnelle du fenouil

La composition nutritionnelle du fenouil

Riche en eau et très peu calorique, le fenouil est l'aliment diététique par excellence.

 

En effet, il contient en moyenne :

  • un peu plus de 20 kcal pour 100 grammes ;
  • entre 90 et 95% d'eau ;
  • autour de 2,5% de glucides ;
  • autour de 2,5% de fibres ;
  • environ 1% de protéines ;
  • des vitamines, notamment du groupe B ;
  • des minéraux, en particulier du potassium.

 

En plus de cela, il est riche en antioxydants, des molécules qui protègent les cellules des dégâts causés par les radicaux libres (des composés toxiques naturellement présents dans l'organisme). C'est donc plutôt une bonne chose de l'intégrer dans la ration alimentaire d'un chien.

Sous quelle forme donner du fenouil à un chien ?

Sous quelle forme donner du fenouil à un chien ?

Le fenouil peut se consommer :

  • cru : on l'intègre notamment dans des salades, découpé en fines lamelles ;
  • cuit, sous forme de soupe, de gratin ou tout simplement pour accompagner une viande, un poisson ou d'autres légumes.

 

Pour un chien, mieux vaut privilégier le fenouil cuit, si possible à la vapeur pour conserver un maximum de nutriments. Puis, il convient de le couper en petits morceaux, de façon à faciliter la digestion et limiter le risque d'étouffement - en particulier si l'animal est de petite taille.

Quelle quantité de fenouil donner à un chien ?

Quelle quantité de fenouil donner à un chien ?

Compte tenu de sa teneur en eau, en nutriments et en antioxydants, le fenouil est plutôt bénéfique pour un chien.

 

Pour autant, ce dernier ne doit pas consommer une grande quantité de végétaux : c'est surtout de viande qu'il a besoin pour être en bonne santé. Pour cette raison, les spécialistes estiment que les végétaux - fenouil compris - ne doivent pas représenter plus de 10% des apports caloriques de sa ration quotidienne.

 

Il faut savoir au demeurant que le fenouil a une teneur modérée en oxalates. Cette substance a tendance à se fixer au calcium présent dans le sang puis à se déposer dans les reins, qui peuvent finir à terme par être endommagés. Pour cette raison, il est préférable de ne pas en consommer trop souvent : dans l'idéal, mieux vaut ne pas en donner plus d'un fenouil entier à son animal par semaine - voire un demi-fenouil pour les petits chiens. En cas de problèmes rénaux ou de reins fragiles, le mieux est même de ne pas lui en donner du tout, et d'opter plutôt pour des légumes comme la carotte ou l'endive, nettement moins problématiques sur cet aspect.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des légumes
  2. Page 2 : L'artichaut
  3. Page 3 : L'asperge
  4. Page 4 : L'aubergine
  5. Page 5 : La betterave
  6. Page 6 : La blette
  7. Page 7 : Le brocoli
  8. Page 8 : La carotte
  9. Page 9 : Le céleri
  10. Page 10 : Le champignon de Paris
  11. Page 11 : Le chou
  12. Page 12 : Le chou-fleur
  13. Page 13 : La citrouille
  14. Page 14 : Le concombre
  15. Page 15 : Le cornichon
  16. Page 16 : La courge
  17. Page 17 : La courgette
  18. Page 18 : L'endive
  19. Page 19 : L'épinard
  20. Page 20 : Le fenouil
  21. Page 21 : Le flageolet
  22. Page 22 : Le haricot
  23. Page 23 : Le haricot vert
  24. Page 24 : La lentille
  25. Page 25 : Le maïs
  26. Page 26 : Le navet
  27. Page 27 : Le panais
  28. Page 28 : La patate douce
  29. Page 29 : Le petit pois
  30. Page 30 : Le piment
  31. Page 31 : Le pois chiche
  32. Page 32 : Le poivron
  33. Page 33 : La pomme de terre
  34. Page 34 : Le potiron
  35. Page 35 : Le quinoa
  36. Page 36 : Le radis
  37. Page 37 : La salade
  38. Page 38 : Le soja
  39. Page 39 : La tomate