L'épinard et le chien : bienfaits, cuisson, quantité...

Un tas de petites feuilles d'épinard

Originaire d'Iran, l'épinard est une plante potagère annuelle ou bisannuelle, cultivée dans les régions tempérées pour ses feuilles. Ces dernières sont généralement rondes ou en fer de lance, et d'un vert plus ou moins foncé. Elles sont riches en nutriments, ce qui leur vaut d'être appréciées dans toutes sortes de préparations culinaires.


L'Homme n'est pas le seul à pouvoir manger des épinards : le chien peut lui aussi profiter de leurs bienfaits, car ces légumes sont comestibles pour lui.

La composition nutritionnelle de l'épinard

Un bouquet d'épinards sur une table en bois

Contrairement par exemple à la laitue, l'épinard est un légume très intéressant sur le plan nutritionnel. Il contient en effet, en moyenne :

  • entre 30 et 35 kcal pour 100 grammes ;
  • un peu plus de 90% d'eau ;
  • environ 2,5% de protéines ;
  • entre 2 et 3% de fibres ;
  • des vitamines, en particulier A, B9 et K ;
  • des minéraux, notamment du fer, du magnésium et du manganèse.

 

Il existe toutefois de fortes disparités en fonction du mode de préparation. Ainsi, à poids égal, les épinards bouillis ont des teneurs en vitamines et en minéraux différentes de celles des épinards crus.

 

En raison notamment de la bande dessinée Popeye (1919), l'épinard possède la solide réputation d'être un légume particulièrement riche en fer. La réalité est toutefois autre : il en contient certes une quantité non négligeable, mais qui n'est finalement pas plus élevée que celle d'autres légumes, comme la lentille ou le haricot blanc.

Les inconvénients de l'épinard pour les chiens

Une assiette contenant des feuilles d'épinard

L'épinard a beau ne pas manquer d'atouts, il présente toutefois certains risques pour la santé des individus - humains comme canins - qui en consomment.

 

En particulier, il fait partie des légumes les plus riches en oxalates. Or, ces substances ont tendance à se déposer dans le système urinaire et à endommager les reins. Mieux vaut donc ne pas donner d'épinard à un chien souffrant des problèmes rénaux ou ayant des reins fragiles : cela risquerait de nuire à sa santé.

 

Cette précaution vaut d'ailleurs aussi pour les autres légumes contenant de fortes quantités d'oxalate, comme la betterave ou le céleri. En cas de doute, le mieux est de demander conseil à un vétérinaire.

Sous quelle forme donner des épinards à un chien ?

Des épinards cuisent dans une poêle

Contrairement aux autres légumes sous forme de feuilles, l'épinard se consomme généralement plutôt cuit : bouilli, à la poêle, à la vapeur, en gratin, en tourte... On le mange toutefois aussi parfois cru - notamment en salade.

 

Pour un chien, il est préférable d'opter plutôt pour des épinards cuits : de cette façon, ils sont bien plus digestes pour lui, et ont moins de chances d'occasionner des problèmes digestifs. Cela les rend en outre plus faciles à mâcher que des feuilles fraîches : on peut alors aisément les incorporer au contenu de sa gamelle.

Quelle quantité d'épinards donner à un chien ?

Un homme découpe des feuilles d'épinard avec un couteau de cuisinier

Bien que l'épinard soit un légume très digeste et peu calorique, il n'est pas recommandé d'en donner de grandes quantités à un chien.

 

En effet, ses feuilles renferment une substance appelée oxalate, qui une fois dans l'organisme a tendance à se déposer dans les reins et à les endommager. Une petite quantité d'épinards n'est pas problématique, mais un chien - ou même un humain - qui en mangerait tous les jours ou presque risque fort de développer des calculs rénaux.

 

Par conséquent, il est préférable de limiter fortement la quantité d'épinards à donner à son chien. S'il est en bonne santé et n'est pas sujet aux problèmes rénaux, on peut lui donner une à deux cuillères à soupe d'épinards hachés par semaine au maximum. Si en revanche il souffre de problèmes rénaux ou s'il y est prédisposé, mieux vaut même ne pas lui en donner du tout, et se tourner vers des légumes moins problématiques pour les reins, comme les courgettes ou les carottes.

Les précautions pour donner des épinards à un chien

Des épinards cultivés dans un champ sans pesticide

Comme les feuilles d'épinard se situent à même le sol, elles sont la cible facile de toutes sortes de « nuisibles » : pucerons, punaises, escargots, limaces, champignons tels que le mildiou, etc. Pour protéger les plants, les agriculteurs recourent donc généralement à de nombreux pesticides.

 

Ainsi, si l'on en croit une étude réalisée par l'Environmental Working Group (EWG) en 2017, l'épinard figure en deuxième position des légumes du commerce contenant le plus de résidus de pesticides, juste derrière la fraise.

 

Pour limiter le risque de problèmes de santé, mieux vaut donc privilégier les épinards issus d'une agriculture biologique - ou du moins cultivés sans pesticides -, pour soi-même comme pour son chien.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des légumes
  2. Page 2 : L'artichaut
  3. Page 3 : L'asperge
  4. Page 4 : L'aubergine
  5. Page 5 : La betterave
  6. Page 6 : La blette
  7. Page 7 : Le brocoli
  8. Page 8 : La carotte
  9. Page 9 : Le céleri
  10. Page 10 : Le champignon de Paris
  11. Page 11 : Le chou
  12. Page 12 : Le chou-fleur
  13. Page 13 : La citrouille
  14. Page 14 : Le concombre
  15. Page 15 : Le cornichon
  16. Page 16 : La courge
  17. Page 17 : La courgette
  18. Page 18 : L'endive
  19. Page 19 : L'épinard
  20. Page 20 : Le fenouil
  21. Page 21 : Le flageolet
  22. Page 22 : Le haricot
  23. Page 23 : Le haricot vert
  24. Page 24 : La lentille
  25. Page 25 : Le maïs
  26. Page 26 : Le navet
  27. Page 27 : Le panais
  28. Page 28 : La patate douce
  29. Page 29 : Le petit pois
  30. Page 30 : Le piment
  31. Page 31 : Le pois chiche
  32. Page 32 : Le poivron
  33. Page 33 : La pomme de terre
  34. Page 34 : Le potiron
  35. Page 35 : Le quinoa
  36. Page 36 : Le radis
  37. Page 37 : La salade
  38. Page 38 : Le soja
  39. Page 39 : La tomate