La citrouille et le chien : bienfaits, cuisson, quantité...

Peut-on donner de la citrouille à un chien ?

Aisément reconnaissable à son fruit volumineux de couleur orangée, la citrouille est une plante de la famille des cucurbitacées, au même titre que la courgette ou le potiron. Elle est originaire du nord du Mexique et du sud des États-Unis, et est aujourd'hui cultivée sur tous les continents - de préférence dans les climats chauds, car elle craint le froid et le gel.


La citrouille fait partie des légumes comestibles pour les chiens : il est donc possible de leur en donner - sous certaines conditions.

La composition nutritionnelle de la citrouille

La composition nutritionnelle de la citrouille

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la citrouille est un légume très peu calorique.

 

Elle contient en effet, en moyenne :

  • environ 25 kcal pour 100 grammes ;
  • plus de 90% d'eau ;
  • autour de 5% de glucides ;
  • environ 1% de protéines ;
  • seulement 0,5% de fibres ;
  • des vitamines, notamment A, B et C ;
  • des minéraux, en particulier du phosphore et du magnésium.

 

En plus de cela, la citrouille est, comme la carotte, appréciée pour sa forte teneur en caroténoïdes : ce sont de puissants antioxydants qui aident l'organisme à lutter contre diverses molécules dangereuses - notamment les radicaux libres.

Sous quelle forme donner de la citrouille à un chien ?

Sous quelle forme donner de la citrouille à un chien ?

La citrouille se cuisine globalement comme la courge et le potiron : on la consomme généralement cuite (en soupe, en gratin, en purée...) même si on peut aussi la manger crue. Son goût sucré permet même d'en faire des desserts, un peu à la manière de la carotte ou de la courgette.

 

Comme souvent, mieux vaut privilégier la citrouille cuite pour un chien : elle est alors à la fois plus facile à mâcher et plus digeste que lorsqu'elle est crue. Seule la chair doit être utilisée : la peau et les graines ne sont pas toxiques, mais sont très difficiles à digérer - a fortiori pour un représentant de la gent canine. Enfin, une fois la cuisson terminée, il est préférable de mixer ou d'écraser grossièrement les morceaux de citrouille avec une fourchette, afin de limiter le risque d'étouffement.

Quelle quantité de citrouille donner à un chien ?

Quelle quantité de citrouille donner à un chien ?

La citrouille fait partie des légumes les moins problématiques pour un chien : elle contient peu de substances indigestes, et renferme à l'inverse des antioxydants et d'autres éléments bénéfiques à sa santé.

 

Malgré tout, elle reste un légume, et à ce titre la quantité qu'on en donne à son animal doit rester faible. Les spécialistes recommandent ainsi de faire en sorte que les végétaux présents dans son alimentation ne représentent pas plus de 10% de l'apport calorique global. Cela implique que si le chien consomme déjà beaucoup de légumes ou d'autres végétaux (notamment des céréales), il est préférable de lui donner au maximum quelques petits morceaux de citrouille par jour, afin d'éviter tout excès de fibres - et donc tout risque de problèmes digestifs.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des légumes
  2. Page 2 : L'artichaut
  3. Page 3 : L'asperge
  4. Page 4 : L'aubergine
  5. Page 5 : La betterave
  6. Page 6 : La blette
  7. Page 7 : Le brocoli
  8. Page 8 : La carotte
  9. Page 9 : Le céleri
  10. Page 10 : Le champignon de Paris
  11. Page 11 : Le chou
  12. Page 12 : Le chou-fleur
  13. Page 13 : La citrouille
  14. Page 14 : Le concombre
  15. Page 15 : Le cornichon
  16. Page 16 : La courge
  17. Page 17 : La courgette
  18. Page 18 : L'endive
  19. Page 19 : L'épinard
  20. Page 20 : Le fenouil
  21. Page 21 : Le flageolet
  22. Page 22 : Le haricot
  23. Page 23 : Le haricot vert
  24. Page 24 : La lentille
  25. Page 25 : Le maïs
  26. Page 26 : Le navet
  27. Page 27 : Le panais
  28. Page 28 : La patate douce
  29. Page 29 : Le petit pois
  30. Page 30 : Le piment
  31. Page 31 : Le pois chiche
  32. Page 32 : Le poivron
  33. Page 33 : La pomme de terre
  34. Page 34 : Le potiron
  35. Page 35 : Le quinoa
  36. Page 36 : Le radis
  37. Page 37 : La salade
  38. Page 38 : Le soja
  39. Page 39 : La tomate