La carotte et le chien : bienfaits, cuisson, quantité...

Une botte de carottes fraîchement sorties de terre

La carotte est un terme désignant aussi bien une plante bisannuelle originaire probablement d'Asie que sa racine, qui est comestible tant pour les humains que pour les chiens. Cette dernière est généralement de couleur orange, mais peut aussi être par exemple blanche, jaune ou brune.


Elle est très appréciée des humains, qui l'intègrent comme légume dans toutes sortes de préparations culinaires. Elle l'est généralement aussi des chiens, en raison notamment de son petit goût sucré.

La composition nutritionnelle de la carotte

Des carottes entières et du jus de carotte dans des verres

La carotte est particulièrement intéressante pour la santé d'un chien comme d'un humain, en raison notamment de sa teneur en fibres, en antioxydants et en vitamines (notamment en bêta-carotène, qui est un précurseur de la vitamine A).

 

Concrètement, la carotte contient en moyenne :

  • environ 40 kcal pour 100 grammes ;
  • entre 85 et 90% d'eau ;
  • entre 5 et 10% de glucides ;
  • environ 3% de fibres ;
  • environ 1% de protéines ;
  • des vitamines, notamment A et B ;
  • des minéraux, en particulier le calcium et le potassium.

 

Il existe toutefois des différences en fonction de la variété de carottes dont il s'agit : par exemple, la blanche contient beaucoup de vitamine C et peu de vitamine A, alors que c'est l'inverse pour la orange. Le mode de préparation joue aussi : en particulier, la cuisson modifie la teneur en certaines vitamines par rapport à la carotte crue.

Les bienfaits de la carotte pour les chiens

Un Bouledogue Français croque une carotte

La carotte présente divers bienfaits pour la santé d'un chien.

 

Tout d'abord, sa teneur en vitamines (notamment A et B) contribue à la bonne santé des yeux, de la peau et du pelage, et sa teneur en antioxydants à la lutte contre les radicaux libres - des molécules qui s'attaquent aux cellules de l'organisme et peuvent causer divers troubles, notamment des cancers. Ainsi, une étude intitulée « Carrot Intake and Risk of Colorectal Cancer: A Prospective Cohort Study of 57,053 Danes » et publiée en 2020 dans la revue Nutrients a mis en évidence un lien entre la consommation régulière de carottes crues (2 à 4 par semaine en moyenne) et une réduction du risque de cancer colorectal chez l'être humain. Même s'il n'existe pas d'étude permettant de l'affirmer, il en va potentiellement de même chez le chien.

 

En plus de cela, sa teneur en fibres participe au transit intestinal et à la digestion. Elle implique toutefois de veiller à ne pas donner de grandes quantités de carottes à son chien, car il reste avant tout un carnivore et pourrait développer des troubles digestifs s'il mange trop de fibres et/ou de glucides.

 

Enfin, compte tenu de sa texture plutôt rigide, la carotte a une légère action abrasive sur la plaque dentaire. Ce faisant, elle contribue à la santé bucco-dentaire du chien. Cet effet ne saurait toutefois remplacer le brossage des dents, et ne vaut que si la carotte est donnée crue et entière.

Sous quelle forme donner des carottes à un chien ?

Des carottes entières et en rondelles sur une table grise

La carotte est consommée sous de multiples formes : crue, râpée, en purée, en jus, à la vapeur, en soupe... et même en gâteau - notamment dans le célèbre « carrot cake ».

 

Un chien peut théoriquement en manger sous toutes ces formes. Néanmoins, mieux vaut privilégier les carottes cuites : elles sont bien plus digestes que les crues et conviennent donc mieux à l'appareil digestif d'un carnivore comme lui. Du reste, la cuisson à la vapeur est à privilégier, car elle permet de conserver un maximum de nutriments (en particulier de vitamines).

 

La carotte crue peut quant à elle être utilisée en guise de friandise diététique pour chien : elle contient en effet très peu de calories et peu de sucre, et constitue donc une option bien plus saine qu'un biscuit ou un gâteau. La donner entière permet en outre d'occuper l'animal un moment, et de faire travailler sa mâchoire ; si toutefois on a peur qu'il s'étouffe ou s'abîme les dents, on peut par exemple la couper en rondelles ou encore la râper. Par contre, mieux vaut éviter de lui donner des carottes râpées du commerce, car elles contiennent souvent des ingrédients problématiques pour les représentants de la gent canine : du jus de citron, de l'ail, de l'échalote, une grande quantité de sel...

 

Enfin, quelle que soit la façon dont on la prépare, on peut donner à son chien la carotte entière, c'est-à-dire avec les fanes et la peau. En effet, ces dernières ne sont pas toxiques pour lui. Elles ne sont toutefois pas spécialement nutritives non plus, ou en tout cas beaucoup moins que la chair : ce n'est donc pas un problème de les retirer.

Quelle quantité de carottes donner à un chien ?

Un couteau et des petits morceaux de carotte

Même si la carotte ne manque pas d'atouts pour un chien sur le plan nutritionnel, il faut limiter les quantités qu'on lui en donne. À défaut, elle risque de causer des problèmes digestifs, principalement en raison de sa teneur élevée en fibres et en glucides.

 

Globalement, il est conseillé de ne pas dépasser une carotte entière par jour (c'est-à-dire environ 125 grammes). Pour un chien de moins de 10 kg, mieux vaut même rester sous la limite de 10 grammes de carotte par kilo de masse corporelle par jour : cela correspond par exemple à 50 grammes (soit un peu moins d'une demi-carotte) par jour pour un chien de 5 kg.

 

Cela étant, la quantité de carotte donnée doit également être adaptée au régime alimentaire de l'animal. Si ce dernier consomme déjà une quantité importante de fibres, il est préférable de se limiter à quelques petits morceaux ou rondelles de carotte par jour, pour éviter des problèmes digestifs. Si à l'inverse il n'en mange pas beaucoup, ou s'il est sujet à la constipation, on peut sans problème ajouter des carottes bien cuites à sa ration quotidienne.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des légumes
  2. Page 2 : L'artichaut
  3. Page 3 : L'asperge
  4. Page 4 : L'aubergine
  5. Page 5 : La betterave
  6. Page 6 : La blette
  7. Page 7 : Le brocoli
  8. Page 8 : La carotte
  9. Page 9 : Le céleri
  10. Page 10 : Le champignon de Paris
  11. Page 11 : Le chou
  12. Page 12 : Le chou-fleur
  13. Page 13 : La citrouille
  14. Page 14 : Le concombre
  15. Page 15 : Le cornichon
  16. Page 16 : La courge
  17. Page 17 : La courgette
  18. Page 18 : L'endive
  19. Page 19 : L'épinard
  20. Page 20 : Le fenouil
  21. Page 21 : Le flageolet
  22. Page 22 : Le haricot
  23. Page 23 : Le haricot vert
  24. Page 24 : La lentille
  25. Page 25 : Le maïs
  26. Page 26 : Le navet
  27. Page 27 : Le panais
  28. Page 28 : La patate douce
  29. Page 29 : Le petit pois
  30. Page 30 : Le piment
  31. Page 31 : Le pois chiche
  32. Page 32 : Le poivron
  33. Page 33 : La pomme de terre
  34. Page 34 : Le potiron
  35. Page 35 : Le quinoa
  36. Page 36 : Le radis
  37. Page 37 : La salade
  38. Page 38 : Le soja
  39. Page 39 : La tomate