La betterave et le chien : bienfaits, cuisson, quantité...

Une betterave découpée sur une planche en bois

La betterave est une plante potagère dont on consomme la racine comme légume. Le terme désigne aussi la racine elle-même, de forme sphérique et le plus souvent de couleur rose vif voire rouge.


Elle est originaire du Proche-Orient, mais c'est en Allemagne qu'elle a véritablement été sélectionnée. De nos jours, elle est très appréciée dans toute l'Europe, et on la cultive aussi en Amérique du Nord, en Asie et en Afrique. Il faut dire que sa culture est facile.


La betterave fait partie des légumes comestibles pour les chiens : ces derniers peuvent donc en manger sans risque de s'intoxiquer. Mieux vaut toutefois limiter les quantités pour éviter les problèmes de santé.

La composition nutritionnelle de la betterave

Des tranches de betterave rouge

Comme son goût sucré le laisse penser, la betterave est, comme la carotte, un légume renfermant une part non négligeable de glucides - en plus de divers autres nutriments.

 

En effet, une betterave contient en moyenne :

  • un peu plus de 40 kcal pour 100 grammes ;
  • environ 85% d'eau ;
  • entre 5 et 10% de glucides ;
  • environ 2,5% de fibres ;
  • autour de 1,5% de protéines ;
  • des vitamines, notamment A, B et K (essentiellement dans les feuilles) ;
  • des minéraux, en particulier du manganèse et du potassium.

 

Comme souvent, le mode de préparation est susceptible de modifier la teneur en nutriments - notamment en vitamines.

 

En plus de cela, la betterave est une excellente source d'antioxydants, des molécules ayant divers effets bénéfiques sur la santé des humains comme des chiens.

Les bienfaits des betteraves pour les chiens

Des betteraves arrachées dans un champ

Compte tenu de sa composition, la betterave ne manque pas de bienfaits pour la santé.

 

Tout d'abord, elle possède un indice glycémique faible : elle est donc intéressante en cas de diabète. Elle renferme même des saponines, qui sont des substances ayant entre autres des vertus anti-diabétiques : c'est en tout cas ce qu'indique l'étude intitulée « Nutritional, Bioactive and Physicochemical Characteristics of Different Beetroot Formulations » et publiée en 2017 dans l'ouvrage Food Additives.

 

En plus de cela, elle possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, a des effets bénéfiques sur la santé du coeur et du foie, et contribue à limiter la prolifération de cellules cancéreuses. C'est la conclusion de l'étude intitulée « Betanin, a Natural Food Additive: Stability, Bioavailability, Antioxidant and Preservative Ability Assessments » et publiée en 2019 dans la revue scientifique Molecules.

 

Ces bienfaits ont toutefois été observés chez l'être humain. Chez le chien, les études manquent pour savoir ce qu'il en est réellement : il est probable que ces résultats ne soient pas tous transposables d'une espèce à l'autre - d'autant que le chien est un carnivore, et qu'à ce titre il digère beaucoup moins bien les végétaux que l'Homme. Toutefois, certains atouts des betteraves valent peut-être effectivement pour les deux espèces.

Les inconvénients de la betterave pour les chiens

Des betteraves rouges entières et coupées en deux

En dépit de ses bienfaits, la betterave n'est pas vraiment recommandée pour un chien.

 

En effet, elle fait partie des légumes les plus riches en oxalate de calcium. Cette substance a tendance à se fixer au calcium présent dans le sang puis à se déposer dans les reins, où elle a toutes les chances de provoquer un calcul rénal. Une petite quantité n'est pas problématique chez un individu sain, mais une consommation importante et/ou régulière de betterave risque fort de dégrader les reins.

 

De toute façon, sa teneur en glucides la rend plutôt indigeste, même une fois cuite. Et contrairement à d'autres légumes comme la carotte ou la courgette, elle n'apporte finalement pas tant de vitamines et de minéraux que cela.

Sous quelle forme donner de la betterave à un chien ?

Du jus de betterave dans un verre

Chez la betterave comme chez la carotte, toute la plante est comestible : la racine bien sûr, mais aussi les tiges et les feuilles. C'est toutefois généralement la racine qui est consommée.

 

La betterave est le plus souvent consommée cuite : on peut la faire bouillir, la griller ou bien la rôtir, avec ou sans la peau, puis l'incorporer par exemple dans une salade. Il est possible aussi de la manger crue, le plus souvent râpée ou en jus.

 

Pour un chien, il est préférable de faire cuire la betterave avant de la servir, car elle est alors plus digeste que lorsqu'elle est crue. Quant à la peau, mieux vaut l'enlever : sans être toxique, elle peut être assez difficile à digérer. Par contre, il convient d'éviter les salades de betteraves du commerce, car ces dernières contiennent souvent des ingrédients problématiques voire toxiques pour la gent canine : du sel, de l'oignon, de la ciboulette, de la moutarde, de l'ail, du vinaigre...

Quelle quantité de betteraves donner à un chien ?

Une femme découpe une betterave en petits morceaux

Même si elle n'est pas toxique pour un chien, la betterave n'est pas sans risque pour un chien : il est donc préférable de ne pas lui en donner de grandes quantités.

 

S'il est en bonne santé et apprécie particulièrement ce légume, on peut éventuellement lui en donner quelques petits morceaux par semaine au maximum, en guise de friandise ou de récompense.

 

Si en revanche il n'en est pas spécialement friand, ou s'il souffre de problèmes rénaux, mieux vaut éviter de lui donner des betteraves. On peut les remplacer par des légumes pauvres en oxalate et présentant donc moins de risques pour les reins, comme les haricots verts ou les concombres.

Les précautions pour donner des betteraves à un chien

Un chien joue avec une betterave dans un jardin

Même si théoriquement la betterave est comestible lorsqu'elle est crue, divers cas d'intoxication humaine ont été recensés en Europe après en avoir consommé. Les symptômes observés étaient d'ordre digestif : nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales... Ils sont généralement survenus dans l'heure après l'ingestion.

 

Les autorités sanitaires ont étudié différentes pistes pour expliquer cette toxicité inhabituelle : présence d'une bactérie ou d'un champignon, contamination par un produit chimique (pesticides...), etc. À ce jour toutefois, aucune explication satisfaisante n'a été trouvée. Par conséquent et par mesure de précaution, mieux vaut éviter de consommer des betteraves crues et d'en donner à son chien - en tout cas en Europe, où le problème a été signalé.

Sommaire de l'article

  1. Page 1 : La liste des légumes
  2. Page 2 : L'artichaut
  3. Page 3 : L'asperge
  4. Page 4 : L'aubergine
  5. Page 5 : La betterave
  6. Page 6 : La blette
  7. Page 7 : Le brocoli
  8. Page 8 : La carotte
  9. Page 9 : Le céleri
  10. Page 10 : Le champignon de Paris
  11. Page 11 : Le chou
  12. Page 12 : Le chou-fleur
  13. Page 13 : La citrouille
  14. Page 14 : Le concombre
  15. Page 15 : Le cornichon
  16. Page 16 : La courge
  17. Page 17 : La courgette
  18. Page 18 : L'endive
  19. Page 19 : L'épinard
  20. Page 20 : Le fenouil
  21. Page 21 : Le flageolet
  22. Page 22 : Le haricot
  23. Page 23 : Le haricot vert
  24. Page 24 : La lentille
  25. Page 25 : Le maïs
  26. Page 26 : Le navet
  27. Page 27 : Le panais
  28. Page 28 : La patate douce
  29. Page 29 : Le petit pois
  30. Page 30 : Le piment
  31. Page 31 : Le pois chiche
  32. Page 32 : Le poivron
  33. Page 33 : La pomme de terre
  34. Page 34 : Le potiron
  35. Page 35 : Le quinoa
  36. Page 36 : Le radis
  37. Page 37 : La salade
  38. Page 38 : Le soja
  39. Page 39 : La tomate